Tag

oenologie

Browsing

 

L’été dans mon frigo, bien au frais, il y a forcément une bouteille de rosé pour accompagner les salades, grillades ou barbecue ou même pour trinquer aux apéros qui s’éternisent en refaisant le monde même si je n’ai plus 20 ans. Ayant toujours habité dans l’Est de la France, j’ignorais qu’il existait un rosé de Bordeaux. Il est pourtant le 4ème producteur d’AOC Rosé en France et seule l’appellation régionale Bordeaux se décline en rosé. Celui-ci est produit sur toute la région de la Gironde et plus précisément dans les régions viticoles du Médoc, de Graves, d’Entre-deux-mers, de Sauternes, de Libourne et de Blaye Côtes de Bourg.

Le rosé Bordeaux n’est pas un mélange de vin rouge et de vin blanc mais est issu des raisins noirs. Ces principaux cépages (Cabernet Franc, Merlot et Cabernet Sauvignon) sont vinifiés selon deux techniques:

– le rosé de pressurage direct où les raisins sont vinifiés comme des vins blancs et pressés directement avant d’y incorporer les moûts de presse

– Le rosé de saignée avec une macération de quelques heures avant de laisser s’écouler un certain volume de jus coloré.

A la dégustation,  les Bordeaux rosés sont souples, frais, et jouent sur des notes fruités de groseille, fraise et framboise.

J’ai déjà eu l’occasion de suivre plusieurs ateliers d’oenologie et j’ai trouvé cela passionnant (même si j’ai l’impression d’avoir tout oublié)  alors si vous êtes vers Bordeaux sachez que début juillet à fin septembre 2013, l’Ecole de vin de Bordeaux propose des Ateliers 2h tous les jours sauf les dimanches et jours fériés.

Il existe également une application Bordeaux Wine Trip qui déniche pour vous les activités oeno-touristiques à Bordeaux en fonction de votre localisation, de vos envies  (bars à vins, châteaux, initiations au vin…),  ou de la destination que vous avez choisie. Vous pouvez accéder sur www.bordeauxwinetrip.com

Maintenant que vous avez découvert peut-être comme moi les Bordeaux Rosé, , je vous propose de gagner un coffret de l’Ecole du vin. Il contient tous les éléments pour une initiation à la dégustation des vins de Bordeaux :

– 6 arômes typiques des vins de Bordeaux

– le nuancier des couleurs des vins de Bordeaux

– le guide « l’essentiel des vins de Bordeaux » pour s’initier

– le tire-bouchon de sommelier

– le disque anti-goutte Bordeaux

Pour participer, laissez un commentaire à ce billet en me disant si vous connaissez le Bordeaux rosé et si oui, en quelles occasions en buvez-vous. Vous avez jusqu’au 14 août  20h. Je mettrais en ligne le résultat le lendemain matin en édit de ce billet, n’oubliez pas de venir voir si vous avez gagné.

Pour en savoir plus sur les Bordeaux Rosé :

* Le blog http://www.bordeaux.com/fr/blog/mot-clef/rose

* La page facebook http://www.bordeaux.com/fr/blog/mot-clef/rose

* Twitter http://www.bordeaux.com/fr/blog/mot-clef/rose

* Les oscars rosés Bordeaux supérieurs http://www.planete-bordeaux.fr/palmares-oscars-des-bordeaux-de-lete/

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Edit du 15 août : la gagnante est Céline , félicitations ! et merci à tous d’avoir participé.

Article sponsorisé

En route joyeuse troupe pour une promenade dans les vignobles de la côte de nuit


Forcément il y a beaucoup de vignes (pourtant le Bourgogne ne représentent que 3% de la production contre 20% pour le Bordeaux)


mais aussi de magnifiques châteaux  (plus de 1200 ) comme le Château de Gilly, endroit idéal pour passer un week-end en amoureux si tu as le budget qui va avec (sinon tu fais comme moi, tu te contentes de regarder)


Premier arrêt à Gevrey Chambertin


Je m’extasie déjà devant la maison des viticulteurs

mais ce qui est à voir ici c’est la cave à 3 m de profondeur ce qui garantit température constante, humidité et absence de lumière, 3 critères très importants pour conserver le vin


La dégustation du Gevrey Chambertin 2006 puis 2007 est un grand moment !

Plutôt que de vider ton ballon d’un trait, regarde la couleur du vin dans le verre et sur un papier blanc. Plus le vin est jeune, plus la couleur est claire, rubis et plus le vin est vieux, plus elle est marron. Ensuite observe la richesse du vin avec les gouttes (dites aussi jambes) qui descendent sur le verre quand tu le fais tourner. Plus les gouttes descendent lentement, plus le vin est riche.

Sens maintenant le vin pour un premier nez non sans le faire tourner rapidement pour l’oxygéner et libérer les arômes. Sens pour le deuxième nez et là seulement tu peux le goûter en deux gorgées. Plus le vin vieillit et plus les tannins s’effacent.

Tu as envie d’acheter une petite parcelle dans le coin? un hectare te coûtera 2 millions d’euros, ça calme non ?

Les grands crus sont en général en début de coteau et les 1er crus en haut de coteau. Un ceps de vigne peut vivre jusqu’à 100-120 ans. Si la vigne est vieille, l’arôme est plus intense mais le rendement est plus faible, c’est donc tout un jeu d’équilibre sur une parcelle pour le viticulteur.

La voiture longe les domaines de Morey St Denis, Chambolle les bonnes mares, Musigny, Echezeaux grand cru, Romanée St Vivat, Romanée Conti dont le rendement est très faible (4000 bouteilles par an)…compte 5 à 10 ans d’attente avant de pouvoir t’en procurer une bouteille.

Cave de Pierre Laforest à Vougeot, tout le monde descend


Un dicton plein de sagesse pour t’accueillir


j’ai pensé un instant subtiliser une bonne bouteille mine de rien mais imagine que tout s’écroule?

Pas de photo de la seconde dégustation, il faut dire qu’au bout du 8ème vin goûté, j’ai commencé à redouter de chanter dans la voiture du guide « Oumbailla baillo » (ça doit pas s’écrire comme ça, vieux souvenir d’une scène de Mme est servie )…

Si un jour tu visites ce coin, arrête-toi dans cette cave, la personne qui t’accueillera a été sommelier dans de grandes maisons pendant 10 ans et anime des émissions de radio, c’est un vrai passionné, bon vivant et franchement sympathique avec ça.

J’ai également appris à lire une étiquette de bouteille de vin :

appellation la plus bas de gamme est l’appellation régionale : sur l’étiquette, n’apparaissent que les mentions Bourgogne, Pinot Noir,Chardonnay, Gamay, Passetoutgrain, Bourgogne alligoté

– vient ensuite appellation village avec comme son nom l’indique mention d’un village

– puis appellation 1er cru avec le nom d’une parcelle en sachant que le terroir (composition du sol et différentes strates, drainage, ensoleillement, travail du viticulteur) peut changer tous les 10 mètres

appellation grand cru (33 parcelles dans toute la Bourgogne) avec le nom de la parcelle suivi de la mention Grand Cru…le plus cher forcément

Verdict : J’aimais déjà le bourgogne avant de venir en week-end à Dijon mais maintenant que j’en sais un peu plus, je vais encore plus l’apprécier. Merci à Nicolas qui m’a fait partager une infime partie de ses connaissances et sa passion pour l’œnologie.

C’est pas tout ça mais je commence sérieusement à avoir un petit creux moi, pas toi? et dire qu’il va falloir attendre jeudi.

Et toi, quel est ton vin préféré?

Edit : Si tu as envie d’approfondir la question, tu peux aller surfer sur le site de l’école des vins de Bourgogne.

Edit2 : article non sponsorisé…des fois que certaines se posent des questions )

Pin It