Tag

Mercotte

Browsing

Vous avez aimé les tartes la semaine dernière ? vous aimerez peut-être cette seconde émission autour des biscuits. Dès le début, on est plongé dans l’ambiance avec des sablés chocolat / vanille, des cookies, des cornes de gazelle, des shortbred aux noix de macadamia, des navettes provençales et des financiers. Jusque là, tout me parait réalisable (et pourtant quand je la regarde …oui oui je sais toujours les mêmes références) mais les choses commencent à se corser avec la seconde épreuve autour d’une charlotte aux fruits rouges.

On constate au passage en arrière plan que la météo est véritablement pourrie : le chapiteau subit des bourrasques de vent, Mercotte est décoiffée, Cyril Lignac a sorti la doudoune. On est en juin..à Paris )

Avant que les candidats tentent de suivre la recette qui est posée sur les plans de travail (avec des passages entiers enlevés sinon c’est pas drôle), Mercotte montre sa version et autant sa tarte conversationnelle ne me tentait pas, autant là je salive et j’aimerais bien qu’elle me mette une part de côté.

C’est aussi la minute culturelle de l’émission avec l’origine de la charlotte à savoir l’Angleterre, la bavaroise étant remplacée à l’époque par de la compote et le dessert servi avec une crème anglaise (bref ça n’avait rien à voir).

Je pars dans une intense réflexion entre moi et moi sur le dessert que je vais pouvoir préparer pour le réveillon de Noël qui sera à la maison cette année. Certaines des personnes présentes n’aiment que le chocolat, d’autres pas du tout…pratique )

Une fois toutes les charlottes terminées (avec biscuits à la cuillère home made s’il vous plait à saupoudrer de sucre glace avant cuisson pour apporter du croustillant ), la dégustation a lieu à l’aveugle. Est ce que cela a de l’allure ? est ce que c’est bon? est ce que la mousse se tient ? une seule charlotte tient vraiment la route.

Puis vient le moment de l’épreuve créative avec les macarons jugés par Guy Krenzer (de Lenôtre) en plus du jury habituel. La difficulté principale réside dans le fait que les candidats doivent présenter 100 macarons avec la même régularité. Macaron au caramel beurre salé, framboise et citron, macaron chocolat noir fruit de la passion, macaron barbe à papa et pomme d’amour, je me demande si les personnes se concertent car il n’y a jamais les mêmes parfums proposés.

Élodie n’est pas contente d’elle pourtant elle est désignée chef pâtissier de cette semaine..comme quoi on n’est rarement un bon juge pour soi-même.

 

L’épreuve éliminatoire finale voit s’affronter les  trois candidats jugés les moins bons à savoir Eric, Stéphane et Amandine. Cyril Lignac leur demande de créer quelque chose d’original avec des petits beurres sans cacher le goût de ceux-ci. Il présente comme exemple des cake pops, ces gâteaux en forme de sucette qui plairaient j’en suis sûre aux enfants mais qui ne m’emballent pas plus que ça côté goût.

Stéphane se lance dans un café gourmand ambitieux vu le temps imparti (1h30) avec banoffe, cheesecake, millefeuille à base de petits beurres. Eric improvise un entremet mousse au chocolat noir, mousse au chocolat blanc sur une pâte crumble. Amandine prépare un entremet pistache framboise. Au moment du démoulage, on frôle le drame mais finalement son dessert l’emporte sur celui des deux concurrents.

Ouf avec tout ça, j’ai résisté à l’envie de grignoter….limite un exploit )

La semaine prochaine, les gâteaux de famille sont au programme…je vais peut-être trouver mon idée pour Noël )

Et vous, vous avez préféré quel biscuit hier soir ? 

Pin It