Tag

maitresse

Browsing

Assise sur une petite chaise bleu pour fessier d’enfant de maternelle, j’ai assisté à ma première réunion de parents d’école. Les autres années, le papa avait manifesté un tel enthousiasme que je l’avais laissé y aller sans broncher mais cette fois, belle-maman gardait les enfants alors j’ai rejoint la dizaine (seulement?) de papa/maman pliés en deux pendant deux heures pour en savoir plus sur les projets et les apprentissages de l’année à venir.

A peine installés, la maitresse nous a annoncé qu’elle tenait un blog sur lequel elle mettait chaque jour, en dehors de ses heures de travail, les photos résumant la journée et quelques phrases explicatives. Là, j’avoue j’ai eu très envie de lever la main pour lui dire que moi aussi j’étais blogueuse » mais mon fils m’avait explicitement demandé de me tenir à carreaux  alors je n’ai pas moufté.

Mon enthousiasme a été un peu refroidi quand j’ai entendu qu’ils étaient 28 enfants dans la classe et qu’il était tout à fait possible qu’au cours des semaines à venir le bataillon grossisse encore. La veille j’avais lu que le gouvernement actuel a supprimé cette année 16 000 postes dans l’éducation nationale (et 80 000 depuis le début de quinquennat). Remarque c’est normal les instits et les profs ça ne sert à rien. Parallèlement le nombre d’heures de soutien scolaire hors école a explosé (on détient même le record d’Europe). Je me demande jusqu’où on va aller comme ça, 35, 40 élèves par classe, en restant comme anesthésiés ?

En tous cas, les effectifs surchargés n’ont pas eu l’air de démotiver la maîtresse qui nous a donné un aperçu des activités planifiées tout au long de l’année avec sa classe. Boule lyonnaise, séance hebdomadaire d’anglais, piscine, découverte des chapeaux avec une modiste, percussions, rencontres intergénérationnelles avec une maison de retraite juste à côté de l’école, fabrication d’un compost, matinée sur le marché et transformation des produits achetés avec une restauratrice, après midi en classe de CP…c’est à ce moment là que belle-maman (à qui je racontais la réunion), m’a arrêté avec la question « mais quand est-ce qu’ils travaillent ?« . Bien-sûr, ils suivent aussi le programme, l’apprentissage de l’écriture cursive et scripte, les maths à travers les jeux de société mais si en plus le savoir peut-être en connexion avec le réel, le quotidien, il y a des chances pour que les enfants prennent plus goût à l’école, non?

En donnant mon mail à la maîtresse, j’ai soudain pensé qu’il fallait que je fasse gaffe à ce que j’allais raconter ici …si elle tient un blog, elle en lit peut-être aussi ? )

Et toi, ton médecin, ta collègue de bureau, ta voisine a t-elle un blog?

Lundi dernier, pour la première fois dans ma courte carrière de maman, j’ai testé le job d’accompagnatrice de sortie scolaire pour la classe de mon fils pour une journée en balade à la ferme.

Glop : au moins je ne suis pas partie dans des scénarios catastrophes dans ma tête parce qu’à l’évocation de sortie en car, je pense tout de suite au livre De beaux lendemains..qui a dit que la lecture n’était pas dangereuse pour la santé?

Glop : comme le car ne partait qu’à 9h passé, je me suis assise dans un coin de la classe et je me suis transformée en petite souris. C’est là que j’ai vu que mon fils était particulièrement calme voire un peu sauvage, se planquant dans le coin bibliothèque alors que la plupart des enfants jouaient ensemble en groupe …pas le fils de sa mère celui-là )

Glop : une petite fille est venue se glisser juste à côté de moi et m’a demandé d’un air un peu péremptoire « t’es qui toi? » puis s’est présentée comme d’autres enfants (les plus hardis ou les plus curieux peut-être)…j’ai trouvé ça très chouette

Glop : personne n’a vomi dans le car malgré les virages de la fin du trajet …

Pas glop: …sauf mon fils alors qu’on se garait devant la ferme

Glop : oui je l’avoue j’ai appris des choses sur la vie des bêtes en même temps que les enfants

Pas glop : me proposer pour accompagner un groupe aux toilettes n’était pas l’idée du siècle. Il n’y avait plus de papier, les portes ne tenaient pas fermées et les filles ne voulaient pas faire pipi devant le petit garçon présent, elles tordaient un peu du nez devant l’odeur mais heureusement m’a dit l’une d’entre elles « toi tu sens super bon »

Glop : j’ai repéré les turbulents…ça va faciliter les choses pour les invitations à l’anniversaire du fiston en septembre prochain )

Glop : encadrer des enfants en pleine nature c’est nettement moins stressant qu’en ville avec du monde, le métro, la circulation

Pas glop : j’ai peu échangé avec les autres parents présents car on est tout le temps sollicité et il y a toujours un enfant pour aller où il ne faut pas, se faire la malle..bref il faut avoir des yeux partout tout le temps

Pas glop : à l’heure du pique-nique, j’ai donné ma bouteille d’eau à une gamine qui n’en avait pas, j’ai déballé les sandwichs, vérifié que les enfants mangeaient, buvaient, j’ai passé de la crème solaire…bref mes repas au quotidien puissance 1000

Glop : écouter les enfants répondre au fermier, voir leur émerveillement et leur enthousiasme ça met de bonne humeur…

Pas glop : …et il en faut car leur énergie est épuisante

Glop : au retour, ils étaient tellement vannés qu’une partie du car dormait

Pas glop : j’étais un peu déçue qu’aucun maitre ne propose d’entonner une chanson apprise pendant l’année…faut que j’arrête de penser que la vie ressemble à un film

Glop : j’ai été remerciée par la maitresse et par mon fils qui m’en parle encore

Pas glop : le soir j’avais l’impression d’avoir couru le marathon de New York et pourtant je devais préparer des gâteaux …

Chapeau aux personnes qui , suppression de classes oblige, se retrouvent avec des groupes de 30 petits/moyens en maternelle, qui répètent inlassablement les mêmes consignes, supportent les décibels sonores, séparent les uns, aident les autres !

Et toi, une sortie scolaire qui t’a marqué?

Pin It