Tag

maillot de bain; rondeur; corps

Browsing

Attention cet article s’adresse exclusivement aux jeunes femmes et femmes rondes, pulpeuses, avec des formes généreuses (soyons bienveillantes avec nous même). Je m’excuse auprès de toutes les autres mais à en croire les billets de ce blog les plus consultés, on n’est quand même un certain nombre à se reconnaitre dans cette catégorie bien que sous-représentée dans les médias, la mode et les réseaux sociaux. Si vous portez magnifiquement le bikini et que vous postez des photos de vous, bronzée et de pied avec un ventre aussi plat que le lac d’Annecy un jour sans vent, repassez un autre jour.

D’abord je voulais savoir si vous faites partie des courageuses qui, coûte que coûte, s’adonnent à la fameuse séance essayage de maillot de bain qui déprimerait la plus joviale des filles. Entre l’éclairage qui file un teint olivâtre, la culotte qui dépasse du maillot parce qu’il faut la garder en dessous pour des questions d’hygiène, le miroir grossissant (oui c’est forcément le miroir)) et les jambes pâlichonnes après des mois d’hibernation, il faut être sacrément courageuse pour se prêter à l’exercice.

Alors je n’essaie pas et c’est comme ça que l’an dernier je me suis retrouvée avec un maillot de bain plutôt sexy mais pas confortable pour un sou et du genre « mieux vaut pas bouger avec ». Déjà je n’avais pas vraiment fait attention mais j’avais choisi un modèle avec armatures et là je dis NON. Déjà que tous les soirs en enlevant mon soutien gorge, j’ai envie de crier « libérée ! délivrée ! », pourquoi s’infliger cette torture pendant les quelques jours estivaux supposés de détente et de farniente ? Ensuite j’avais choisi un modèle tellement échancré (on met en valeur ce qu’on a de mieux )) qu’un mouvement d’indépendance soufflait dans mon décolleté au moindre mouvement m’obligeant quasiment à vérifier  que tout était en place environ toutes les deux secondes (vu de l’extérieur, on aurait pu croire que j’aimais tellement mes boobs que je les regardais amoureusement sans cesse ))

Bref cette année et même si en définitive, les occasions d’être en maillot de bain seront peu nombreuses, je suis partie à la recherche d’un nouveau maillot de bain. J’ai commencé par lire les fameux articles qui paraissent tous les ans sur le modèle adapté à chaque morphologie. Le souci est que j’ai l’impression de ne pas rentrer dans les cases décrites. Non seulement mes hanches ressemblent aux collines de la Toscane mais mes seins sont sacrément vallonnés.

Surfant pendant des heures sur les e-shops ou franchissant parfois la porte d’enseignes spécialisées, j’ai observé que le phénomène « rembourrage des soutiens gorges avec de la mousse » avait envahi le rayon des maillots de bain. Super pour celles qui seraient complexées par leur petite poitrine mais pour les autres, trouver un modèle SANS mousse devient une étape supplémentaire (je me demande si la mousse une fois pleine d’eau -parce qu’à priori avec un maillot de bain on se baigne, c’est vraiment une bonne idée ).

A ce stade, et quand on a écarté les bikini (qui semblent nettement plus nombreux), le décolleté triangles (ça déborde !), deux choix s’imposent :

– le maillot de bain de piscine

– le maillot de bain galbant

Le premier choix est peut-être pas mal sur une nageuse régulière, moi je voulais quelque chose de plus glamour. Le second choix est le plus adapté (même si les sans armature et sans mousse sont rares ) mais bizarrement ces modèles ne sont pas soldés à quelques exceptions près et plus chers que les autres.

Finalement et par le plus grand des hasards, je suis tombée sur un maillot qui réunissait tous mes critères et à moins de 40 euros à Monoprix…. malgré la mésaventure de l’année dernière je l’ai acheté sans l’essayer.

Je vous dis l’année prochaine si c’était le maillot de bain presque parfait ? )

Crédit photo : Life magazine 1950

Pin It