Tag

larcenet

Browsing

Les températures sont au plus bas, votre estomac se remet péniblement des agapes festives,…rien de mieux pendant la sieste du petit dernier ou après votre journée de travail que de vous caler dans le canapé avec une boisson fumante et un bon bouquin (oui oui je rêve éveillée):   

Dans Zulu, l’intrigue vous transporte en Afrique du Sud de nos jours. Une fille blanche de bonne société est sauvagement assassinée puis une autre. Ali Neuman, noir, dirige la police criminelle de Cape Down. A l’aide de deux collègues aussi tourmentés que lui par leur passé ou leur présent, il va mener une enquête complexe et dangereuse qui dévoilera un terrible complot.

Dans un ce livre sans temps mort, nourri de nombreuses références historiques et culturelles qui n’alourdissent pourtant jamais le récit, Férey s’avère aussi doué à dépeindre des personnages torturés qu’un pays après l’apartheid où les vieux ennemis de la réconciliation ne sont jamais loin.

J’ai été bluffée par la connaissance de l’histoire récente de l’Afrique du Sud par son auteur, de la ville de Cap Town dans laquelle il nous entraîne de bidonvilles en boîtes de nuit branchées, nous faisant toucher du doigt la pauvreté, l’épidémie de sida, les vagues d’immigration non contrôlées, la guerre des gangs et une classe politique totalement débordée par la situation.

Caryl Férey nous captive grâce à la psychologie de ses personnages et à une intrigue qui ne laisse jamais de répit soulignée par un style qui fait mouche. Plus l’enquête progresse et plus il est difficile de lâcher le roman. Diaboliquement efficace !

Si vous n’avez jamais lu de BD, si vous pensez que c’est pas des vrais livres, que c’est réservé aux hommes, je vous propose de revoir vos préjugés en découvrant le talent et la plume de  Manu Larcenet. Le tome 5 de « Retour à la terre » sorti récemment est aussi drôle que les volumes précédents de la même série. Le dessinateur (et son acolyte Ferri pour le scénario) met en scène sa nouvelle vie de père au foyer, son exil à la campagne, les élections municipales de sa petite commune et le clientélisme qui va avec, ses doutes sur le couple avec toujours autant de justesse et d’humour. A dévorer sans modération ! 

Edit 1 : ah je vous sens un brin déçu par le contenu de ce billet après un titre aussi accrocheur…j’avoue je nage en pleine démagogie, TF1 songe même à m’embaucher )

Pin It