Tag

Ken Loach

Browsing

 J’avais peur que Jimmy’s hall, le dernier film de Ken Loach (dernier réalisé et peut-être dernier tout court vu son âge même si depuis il est revenu sur ses déclarations à ce sujet) soit trop didactique, qu’il nous fasse la leçon et je ne me suis pas assise dans la salle de cinéma, conquise d’avance. Pourtant de My name is Joe à Just a kiss (un Romeo et Juliette contemporain que je vous conseille vivement !) en passant par le plus récent La part des anges ou It’s a free word, j’ai toujours apprécié son cinéma engagé et social. Film après film, il a peint un portrait de l’Irlande et de ses classes populaires avec une sincérité et une détermination qui me rendent l’homme attachant.

Le film s’ouvre sur le retour de Jimmy Gralton (pas déplaisant à regarder dirons nous sobrement ), enfant du pays, exilé aux États Unis pendant dix ans, pour échapper à ses ennemis lors de la guerre civile qui divisa l’Irlande dans les années 1910. Rentré pour aider sa mère vieillissante (et formidablement interprétée), il est apostrophé par les jeunes de sa communauté pour rouvrir le dancing qu’il avait mis sur pied avant qu’il ne parte. Jimmy Gralton, qui a vraiment existé et dont Ken Loach s’est inspiré pour l’intrigue de ce film, incarne dès lors un vent de liberté dans une société où les rêves semblent si cloisonnés par les conditions sociales. Au Jimmy’s hall, on danse, on écoute de la musique américaine, on chante et tout cela déplait fortement au Père Sheridan qui craint que les paroissiens se détournent de son église et trouvent trop de plaisir sur terre.

Jimmys_Hall_DAY_3_016__c__Sixteen_FilmsJIMMY+S+HALL+PHOTO3

maxresdefault

Toutes les scènes de danse (symbolisant si bien la communion entre eux ) m’ont donné envie de me lever de mon fauteuil ou d’entrer dans un pub pour écouter de la musique irlandaise. L’histoire impossible entre Jimmy Gralton et son amour de jeunesse apporte un souffle romanesque, la confrontation entre Gralton et le Père Shéridan est assez jubilatoire et la scène finale est plutôt émouvante (il parait que c’est génétique de pleurer au cinéma, comme je me sens soudainement soulagée ..contre la génétique, on ne peut rien n’est ce pas ? )) …bref si vous aimez Ken Loach, n’attendez plus pour aller voir Jimmy’s Hall.

crédits photo : Why not productions

Manu quand elle organise un concours, elle ne fait pas semblant…une caméra de poche ultra pink à gagner, rien que ça …alors ça vaut le coup de se creuser la tête sur son film préféré…sauf que je crains que mes films préférés manquent cruellement d’originalité ..quand à ceux dont je connais les dialogues par cœur, ils datent de 20 ans pour la plupart !

Et puis j’ai pensé à un film avec un personnage masculin joué par Atta Yaqub, mannequin de son état et avec un sourire à te mettre KO en deux secondes. Fais pas ta snob, un homme charmant avec qui passer 1h30 ça ne se refuse pas.

Un film avec des baisers de cinéma, des scènes un peu plus dénudées, une escapade amoureuse espagnole….encore une comédie romantique tu vas me dire?

Sauf qu’il est pakistanais et musulman et qu’elle est écossaise et catholique et qu’il doit se marier avec une jeune fille choisie par sa famille….encore une version moderne de Roméo et Juliette tu vas me rétorquer espèce de blasée? 

et si j’ajoute que le réalisateur a toujours été engagé à gauche, que de Raining Stones à It’s a free world, il a toujours critiqué le libéralisme et ses exclus et a peint un portrait des classes défavorisées plein de chaleur sans jamais tomber dans le misérabilisme…au réalisme clinique des frères Dardenne, je préfère son réalisme mélodramatique même si certains reprochent à ses films leur pathos (ce qui ne m’a jamais gêné)…tu as reconnu Ken Loach ?

Just a kiss est une histoire d’amour qui va te faire vibrer, rêver, pleurer ….nos deux tourtereaux surmonteront-ils les clivages culturels et religieux ?

Pour le savoir, vote pour moi chez Manu et si je gagne je t’enverrai le DVD…oui bon ok c’est de la corruption, je plaisante je plaisante…

En attendant de te procurer sans tarder ce film, tu peux toujours visionner la bande-annonce en VO ici (parce qu’en VF ils ont vraiment des voix pourries)

Alors convaincu(e) ?

Edit : N’oublie pas de participer au concours Grand enfant !

Pin It