Tag

jeune parent

Browsing

Ces derniers temps, je rêvais d’eau, de légèreté, d’apesanteur, de fraîcheur alors dimanche dernier j’ai entraîné l’homme et le chérubin à la piscine la plus proche de l’appartement (bon ok elle ne ressemble pas exactement à celle de la photo ).

La sortie a plutôt mal commencé car ma chère tête blonde nous a fait un accès de bus-éguite aïgue….faut dire que pas mal de conducteurs se prennent pour Starsky et Hutch et à peine rentré dans le bus, t’as intérêt à vite te cramponner ou te trouver une place assise car le redémarrage se fait souvent sur les chapeaux de roue. Ma chère tête blonde est restée blottie contre son père en geignant comme s’il était dans une des scènes du film Speed avec Sandra Bullock comme voisine de siège.

Arrivés à la piscine, l’homme a du débourser 9 euros pour échanger son caleçon de bain flottant contre une moule-burnes jugée plus hygiénique par le règlement, le chérubin a paniqué, une fois dans le vestiaire, car le sol glissait (?) et je me suis changée aussi vite que Superman dans Loïs et Clark pour aller aider le papa qui se battait dans la cabine.

Fini le bracelet en plastique rouge que tu as peur de perdre, nous avons découvert le nouveau système de vestiaire avec fermeture automatique après code secret…suffit de se rappeler le code secret…et étant donné que je suis infoutue de te donner mon numéro de portable sans regarder dans mon répertoire, j’ai chargé l’homme de la mémorisation.

Casquette, lunette de soleil, crème solaire indice maximum, le chérubin était protégé…et encore heureux car pendant un long moment il n’a pas daigné bouger du rebord de la pataugeoire alors que des bébés de 18 mois buvaient la tasse en se marrant dans le grand bassin. Je n’avais pas dans l’idée de le forcer me souvenant trop des mal de bides pré-séances scolaires de natation et cours pour apprendre à nager…la méthode consistant à l’époque à te jeter à l’endroit où tu n’as pas pied puis à faire jouer ton instinct de survie pour tenter de rejoindre par tous les moyens la barre que te tendait sadiquement la maître-nageuse. Finalement après avoir trempouillé pendant au moins 20 minutes ses pieds et alors que je commençais à me désespérer en pensant « ah si seulement on était allé aux séances de bébés nageurs », il s’est assis dans l’eau, puis s’est couché, a couru bref s’est éclaté…même s’il est resté dans la pataugeoire, le plus dur a été de le faire sortir.

L’homme a trouvé les 4 chiffres magiques pour récupérer nos affaires, j’ai mis les chaussures au chérubin dès qu’on est rentré dans la vestiaire pour qu’il ne nous rejoue pas le coup de la pâtinoire, dans le bus il n’a pas moufté et on n’a rien compris (à moins qu’il n’ait été tout simplement crevé par sa séance piscine)….allez la prochaine fois, on essaie les brassards et le grand bain.

Edit spécial Lyon : cette piscine se situe à Caluire, à 15 minutes environ en bus de la croix-rousse, elle est quasiment toute neuve car elle a ouverte en 2008. Elle a deux grands bassins dont un réservé aux nageurs qui veulent enchaîner les longueurs, une patageoire avec des petits jets d’eaux, des lits à bulles dans le bassin découvert et un tobbogan. Je ne sais pas si durant l’été elle est blindée mais ce jour-là c’était loin d’être le cas.

Et vous, vous êtes comme un poisson dans l’eau? vous avez une piscine chez vous? ou l’odeur du chlore vous donne de mauvais souvenirs? 

Pin It