Tag

interview

Browsing

Vous connaissez probablement la phrase selon laquelle 9 personnes sur 10 aiment le chocolat, la dixième ment. Le magazine Pâtisseries & Compagnie va encore plus loin, puisqu’elle a choisi en une, le titre « Tous fous de chocolat », consacrant plus de 30 pages de son numéro de mars-avril 2016, au chocolat.

Au sommaire, des recettes bien-sur (mousse au chocolat de Patrice chapon, soufflé au chocolat de Christophe Michalak, baba carachoc de l’école du chocolat Valrhona, entremet de Pâques au chocolat et caramel de Sébastien Bouillet…), un reportage sur Jean-Paul Hévin, des conseils, un papier sur l’atelier C autour du chocolat de Christophe Berthelot Sampic, un voyage gourmand à Dijon (avec Pierre Hubert dont je vous avais parlé mais d’autres noms aussi qui me donnent envie de retourner dans cette ville), des variations autour du tiramisu, un reportage sur les coulisses de la Grande épicerie, un papier sur Aurélie Chaigneau dont je n’avais entendu jusqu’à présent que la voix dans l’émission Sucrément bon sur Teva, un dossier sur le pain maison et encore plein d’autres articles gourmands.

Si je vous parle de ce numéro, outre le fait qu’il soit très chocolaté, c’est parce que mon blog y figure avec une partie interview et une partie recettes.  C’est mon quart d’heure de célébrité 2016 : ) (mais c’est toujours autant la galère pour moi de fournir la moindre photo vu que je n’en ai aucune, au moins je ne rend personne dépressif …quoique il faut quand même supporter le fait que je prenne tous les desserts en photos ))

patisserie & compagnie 1

Je souhaite donc la bienvenue aux nouveaux lecteurs/ lectrices qui arriveraient ici via Pâtisserie & compagnie. Je ne vais pas en rajouter dans les présentations (je ne pense pas rire autant en vrai que l’impression que je donne dans l’interview) (en vrai n’étant pas particulièrement à l’aise au téléphone, j’ai du pas mal rire nerveusement )) mais tant que vous êtes là, je vous invite à aller voir aussi mon nouveau blog, Only Choux, presque flambant neuf mais encore peu meublé. Il y a même un peu trop d’écho à mon goût là bas alors si vous avez envie de laisser un petit mot, ce serait vraiment chouette (et c’est vrai aussi pour mes anciens lecteurs, ceux qui me suivent depuis longtemps, ceux qui viennent en sous marin, faites du bruit )).

Je dissipe tout de suite un malentendu : Marion Cotillard ne tient pas un blog depuis 6 ans sous le pseudo de Chocoladdict…elle n’ aurait pas la  même ligne )

Non moi je suis dans l’encart en haut à gauche dans le dossier La folie des gâteaux spécial Lyon. J’ai même mis un petit autocollant sur le numéro que j’ai acheté et je me balade partout avec dans mon quartier depuis vendredi soir …étrangement personne ne m’a encore reconnu ou ne m’a même pas arrêté pour me demander un autographe ou ma recette de brownies.

Bon je fais ma maligne mais le jour où la photographe a débarqué dans ma cuisine (pas vraiment glamour) pour la séance shooting, j’en menais pas large. Avant que mon dessert passe sous les sunlights, il a fallu que je prenne la pose et celles (ceux?) qui me suivent depuis quelque temps savent à quel point je suis mal à l’aise devant un objectif…surtout quand il faut sourire, pencher un peu la tête, découvrir les dents, puis non…la prochaine fois que je dois poser, je bois un verre avant )

J’avais quand hâte de voir quelle tête j’affichais au final. Du coup si jamais certaines se demandaient si je ressemblais à un carreau de chocolat géant, le suspense est brisé…

je t’assure que dans la vraie vie, je peux sourire normalement )

Plaisanterie mise à part, bienvenue aux (éventuelles) lectrices de Elle Lyon qui débarquent sur ce blog qui parle de chocolat et de pâtisseries mais pas que …

Et merci à Sandra Moisson pour l’interview !

Après l’interview Thierry Pastor et son coup de folie, voici l’interview Toutes premières fois, tu tut, premières fois, tu tu..eh oui je vais te sortir tous les tubes des années 80 il va falloir s’y faire !

J’ai fait ploum ploum parmi celles qui s’étaient portées volontaires pour essuyer les plâtres et j’ai tiré au sort le nom de Cranemou ! Chouette une lyonnaise qui en plus n’a jamais testé mon canapé…elle a laissé la très récente petite dernière dans les bras de Toni, elle a fait provision de mojitos et elle a sonné à ma porte….

Premier
baiser, première nuit à deux, premier amour (choisis ce que tu as envie de
raconter ou le package si tu te sens prolixe sur ce thème):

Premier
baiser
en vacances, le soir de mes 17 ans (oui, et alors, j’ai pris mon
temps….). Ce type me tapait dans l’œil depuis 2 ans déjà, et chaque
année je me dégonflais. Tout bronzé qu’il était avec son short rouge,
je le repérais à 100km sur la plage… Cette année là, parce que je me
trouvais un peu vieille quand même pour pas avoir rouler des pelles, je
lui ai fait la technique de « j’tenvoie la balle de beach ball en pleine
face (je suis très forte au beach ball). J’ai roulé des yeux, et le
soir on se roulait des pelles… enfin…jusqu’à ce qu’il déborde sur
mon menton et aussi jusqu’à ce que je me rende compte que l’odeur
nauséabonde, là, c’était pas le local poubelle…. Bref, mon fantasme
d’été est mort aussi sec, mais ça avait donné le top départ au roulage
de patin… ce fût un été plein de rencontres!


On se cotise pour lui offrir un testeur d’haleine à ce garçon?

Première
nuit
à deux en fin de terminale. Je vais chez lui, je savais que
c’était l’heure de passer à la casserole. C’était….bien…jusqu’à ce
qu’il me dise « alors? Heureuse?« … bon, ok, je choisis très mal mes
mecs de première fois…. Mais pour pas que des ragots tournent à mon
propos, je n’ai pas du tout passé l’été suivant à mettre en pratique ma
nouvelle expérience! (non, mais je suis pas une fille facile non plus
oh!)

Premier amour
en maternelle ça compte? Je crois que ça compte, puisque ça a duré
jusqu’au CM2… Il aurait sûrement dû être ma première galoche si mes
parents n’avaient pas été mutés loin de cette ville! Le plus beau?
c’est qu’on a gardé contact tout ce temps… Je crois que ça nous
permet de vieillir moins vite

(Mon premier
amour de « grande », c’était le pire connard que Lyon ai vu naître….je
ne m’attarde pas, mais c’était juste pour bien confirmer que j’étais
nulle en première fois!)


Première
connerie

Je réfléchis beaucoup tiens… en fait, j’ai pas fait de grosses conneries… je crois.

Un
truc que j’ai fait et qui craignait, si.  A 16 ans ma mère nous avait
emmener en weekend avec une copine. Là-bas, en se promenant, on est
tombé sur une démo de roller. Les mecs étaient tous super dégaine, ils
faisaient le show, et avec ma copine, on avait presque la bave qui
coulait… A un moment, un des gars s’est approché, je l’ai un peu
branché et il nous a dit que le soir même ils faisaient une petite
soirée dans leurs chambres d’hôtel, chambre 111 hôtel Opal…je m’en
rappelle encore. On y est allé en disant à ma mère qu’on allait boire
un verre au port. On s’est retrouvé dans une chambre avec au moins 25
gars inconnus et un peu plus âgés, ça buvait et ça roulait des pétards
plus gros que mon avant bras… Par chance, ils ont été supers cools,
c’était des « gentils »… mais on est parti assez vite en se rendant
compte du risque qu’on avait pris. Brrrr, rien que d’y penser, je me
demande comment on a pu être aussi écervelées…

(là tout de suite je pense à ma fille le jour où elle va commencer à sortir…)

Première
honte

A 14
ou 15 ans. Quand j’ai eu mes règles à l’anniversaire d’une copine, que
ce n’était pas prévu au programme et que j’avais une micro jupe
blanche. Je suis restée collée sur le siège en plastique du bowling
toute la soirée, pétrifiée… j’ai finalement assumé  de me lever pour
partir sauver le peu de dignité qu’il me restait. Moralité: pas de jupe
au bowling (de toute façon, quelle idée? j’étais vraiment une allumeuse
j’te jure)

(Ah les règles à l’adolescence, quelle joie ! je crois qu’on a toutes une histoire à ce sujet à raconter…)

(je peux t’appeler Maître Tigresse?)

Première
peur

En
rentrant du boulot un peu tard, un soir, alors que j’habitais seule. Je
rentre dans le hall de l’immeuble et un type attendait devant les
ascenseurs. Les portes s’ouvrent et il me laisse passer. Je n’ai pas
appuyer sur le 5ème étage, bizarrement. Le mec s’est jeté sur moi d’un
coup. je me suis un peu dégagée quand les portes se sont réouvertes au
premier étage. J’ai pris appui sur les parois avec mes bras et je l’ai
éjecter dehors à coups de pieds…..j’étais hors de moi. le mec est
parti. J’ai hurlé « Casse toi Connard » de toutes mes forces… et là, il
a bloquer la porte qui se refermait avec son pied… j’ai shooté dedans
et je suis rentrée chez moi, appeler la police. J’ai eu une réaction
qui m’a étonnée, j’ai eu peur seulement une fois ma porte vérouillée…
depuis, je suis petrifiée quand un inconnu attend l’ascenseur. Je ne
monte pas avec lui….

(Je crois que demain je prends les escaliers...)



Première
idole

Une
de mes meilleures copines… Ado, on était toutes les deux petites
(c’est toujours le cas), on avait toutes les deux des peaux huilée (on
espere que c’est fini), on faisait toutes les deux de la gym à
outrance, ce qui nous donnait des corps trop musclés (ca aussi ça a
changé). Mais la différence, c’est que moi, j’aurais voulu me cacher
dans une grotte alors qu’elle était toujours rayonnante et prenait
toujours les bons côtés des choses. Je l’enviais beaucoup. Jusqu’à ce
qu’elle m’apprenne à m’assumer, même avec mes défauts d’ado.

Sinon, j’avais un poster de Luke Perry derrière la porte de ma chambre…

(Dylan le bad boy, forcément Brandon n’avait aucune chance en face)

Première
passion

Ouais,
tu vas te marrer, mais ma première passion, ce sont les enfants. Je
suis un genre d’aimant à gosses depuis que je suis toute petite… Loin
de moi l’idée de vivre entourée d’une armée de gnômes en furie scandant
mon nom, mais je les adore (surtout relevés d’une petite sauce
béchamel). Non, en fait, je crois que j’ai toujours cultivé le côté
« croyance de gosses » au fond de moi…du coup, je me sens proche d’eux,
et en général, ils me le rendent bien (pour preuve les crottes de nez
au niveau de mes genoux de pantalons ou sur mes épaules)

(t’as pensé à travailler dans ce secteur, tant qu’à faire?)


Premières
 vacances

Cap
d’Agde…et depuis 28 ans c’est la même rengaine chaque année. Mais
j’adore. A une époque où ma vie de famille était loin d’être stable,
c’était mon point de repaire (la maison de ma Grand-Mère)… A
l’époque, il y avait encore des marécages, maintenant c’est blindé de
boîtes de nuit, mais je ne me plains pas…j’en ai bien profité
aussi!!! Quand j’arrive là bas, je ne sors pas les valises, je vais
d’abord mettre mes pieds sous le sable de « ma » plage qui est à 50m de
la maison…mon bonheur annuel!

(désolée j’ai des réflexes primaires, tu prononces le mot Cap d’Age et je pense naturisme..)


Premier
job

Hôtesse
SAV chez Carrefour….. Ça s’invente pas comme job d’été ça non???  En
tout cas, j’y ai passé 3 étés de suite, ça m’a appris le self contrôle,
la diplomatie et j’avais bien aimé, au final…

(t’as du en voir passer des gens pénibles…)

Premier
billet (lu ou écrit comme tu veux)

mon
vrai premier c’était il y a 5 ans, j’avais un blog où je présentais mes
créations pour les chambres d’enfants…. Je l’ai supprimé quand j’ai
vu que mes visiteurs venaient de forums de mamans pour me prendre mes
idées, elles se donnaient même l’url les unes les autres… pas que je
sois contre l’idée de donner « l’envie » de créer, mais le pur recopiage,
ça m’a énervé….

Hip hip houra pour Cranemou qui a relevé haut la main le défi d’ouvrir cette nouvelle (et longue j’espère) série d’interviews…je t’invite à aller lire ces billets sur la maternité, la grossesse, les enfants, sourires garantis ! et si tu as envie de prendre sa suite, fais-moi signe !

Je ne suis pas une blogueuse influente, je ne suis même pas dans le classement wikio quelque soit la catégorie et pourtant mon addiction au chocolat me vaut des propositions bien sympathiques. Récemment j’ai répondu à une interview spécial chocolat et pour me remercier (c’est vrai que cela m’a demandé un ENORME effort) !  Alexandra D’lys couleurs m’a envoyé un colis très chocolaté :


Poudre chocolat vanille pour des chocolats chauds très gourmands

A part les pâtes de fruit dont je ne suis pas fan (mais d’autres s’en sont vite chargés), inutile de vous préciser que le contenu de la boîte a été vite dégusté….calissons, amandes au chocolat, mendiants, roches, tout est délicieux !

Maintenant je croise les doigts pour ne pas avoir de diabète gestationnel )

Edit 1 : et on n’oublie pas de profiter du week-end pour trouver LA ressemblance du siècle et participer au concours « jeu des ressemblances » !

Aujourd’hui je reçois celle qui nous explique comment ne pas devenir  blogueur influent en 6 points ou combien d’oranges faut-il pour un litre de jus (question essentielle !), celle qui nous fait partager avec humour ses vacances en Tunisie ou son amour pour Joe Dassin, celle qui nous parle du relooking façon berger basque de sa fille par les grands-parents, j’ai nommé Mao et ses Tribulations !

1) Incroyablement
sage, toujours raisonnable, gentiment timbré(e)) ou carrément secoué(e),
comment vous définiriez-vous ?
Soit incroyablement sage, soit carrément secouée – non pas de milieu
/ oui ça fait peur hein? – Ça dépend des jours et surtout de mon
humeur.  Mais ne dit on pas que souvent femme varie.

(tout à fait et certains ajoutent Fol qui s’y fie…)

2) Qu’est-ce qui peut
vous rendre fou/folle furieux(se) ?
Le
gars qui s’accroche à la porte du métro, qui est bien installé devant
la porte (encore mieux si avec lui il a une grosse valise), qui ne
bouge pas d’un poil… le métro arrive à la station où tu descends, tu
te dis que le gars il va descendre aussi ou au moins se bouger, mais
non. Il reste planté devant la porte ouverte.

(un peu comme le couple allemand en BMW qui reste sur la file du milieu, à 130 km, sur l’autoroute du Sud et jusqu’à destination ? )


(spéciale dédicace à Ariana)

3) Qu’est ce qui peut
vous rendre fou/folle de joie ?
Me retrouver dans un aéroport. Ça veut dire que je pars en vacances. Au soleil de préférence.

4) Avez-vous déjà
fait une petite ou une grande folie par amour ?
Une année j’ai tout plaqué pour suivre mon namoureux du moment à
l’autre bout de la France. Mais je n’ai même pas tenu un an, Paris me
manquait trop.

( il était agriculteur dans la Creuse ton amoureux du moment ?)

5) Vous gagnez le
jackpot à l’Euromillion. Quelle est votre première folie ?
 
Je file à l’aéroport et je prends le premier vol pour loin (au soleil de préférence)

( un an dans la creuse, ça laisse des séquelles à vie…je comprends qu’on ait envie de soleil pour le restant de ces jours)


6) Champ libre :
Vous en êtes fou (folle) de ……..
De chocolat. Avec un thé pour faire passer la tablette. Miam

(des voyages et du chocolat, on est faites pour s’entendre !)

Merci beaucoup à Mao (désolée au passage, j’avais oublié tes réponses au fin fond de ma boîte mail), mes excuses aux habitants et habitantes de la Creuse (ou mes condoléances, je ne sais pas bien…). N’hésitez pas à me contacter si vous avez envie de passer dans cette rubrique !

Aujourd’hui changement de registre dans les séries des interviews Thierry Pastor puisque je reçois Olivia à Paris qui croque sa vie, son quotidien, ses tracas et ses bonheurs dans des dessins tout en rondeur (ce qui n’est pas pour me déplaire). Olivia a plusieurs cordes à son arc et je vous invite à visiter son site Mademoizelle Margot dans lequel elle présente sa collection de lingerie très féminine et très coquine.

1) Incroyablement sage, toujours raisonnable, gentiment timbré(e)) ou carrément secoué(e), comment vous définiriez-vous ? Je me définirais comme un mixe de sage et complètement secouée. Il faut un peu des deux!
 
2) Qu’est-ce qui peut vous rendre fou/folle furieux(se) ? Les infos du soir et son cortège de mauvaises nouvelles.

(Je te comprends, ça me fait le même effet en lisant Libération les matins en allant au boulot)

3) Qu’est ce qui peut vous rendre fou/folle de joie ? Pfou
plein de choses, un gros bisou de mes filles comme un gentil commentaire sur oliviaaparis, ou enfin trouver THE paire de pompes, un
sourire d’un passant, j’ai la joie facile moi.

(J’en conclus que tu es folle de joie plusieurs fois par jour..)

4) Avez-vous déjà fait une petite ou une grande folie par amour ?Hm oui grande folie: on a fait un enfant ça ne faisait que 5 mois qu’on était ensemble. 6 ans après tout va toujours bien.

(Ah oui là ça c’est un sacré pari ! )

5) Vous gagnez le jackpot à l’Euromillion. Quelle est votre première folie ? Une maison. Je suis très mémé par moment, rien de mieux qu’une maison dans Paris, un jardin et hop.

(Une maison à Paris, ça doit être plutôt rare j’imagine…je me souviens d’une rue charmante et très fleurie pas très loin de place d’Italie il me semble mais impossible de me souvenir du nom )

6) Champ libre : Vous en êtes fou (folle) de ……..Chaussures….C’en est pathologique, je crois..( je les prends même si c’est pas ma pointure..euh…)

( à quand une photo de ton dressing à chaussures ?)

Merci beaucoup Olivia et  ne lâche pas tes crayons surtout ! Si vous bloguez, si vous écrivez des billets longs comme des parchemins ou courts comme des sms, si vous dessinez ou si vous avez simplement envie de partager vos petites et grandes folies, contactez-moi !

Pin It