Tag

instagram

Browsing

Après avoir présenté 10 comptes Instagram qui font aimer Lyon, je continue sur la même idée avec une sélection de 10 clichés Instagram de la ville en commençant par un premier billet sur la Croix Rousse, quartier où j’ai posé mes valises il y a plus de 10 ans.

Si vous montez sur la colline un jour, je vous conseille de goûter aux bouchons pris en photo par Mister Davy  (et si vous êtes vraiment très loin de Lyon, vous pouvez essayer la recette de Stéphatable).

 

#1

#lyon #urbanart #ballet #croixrousse

Une photo publiée par sylvana andre (@sylvanandre) le

#2

Belle fin de journée 🌺🍻 #croixrousse #lyon #lyonmaville #lyoncity #sunnyday

Une photo publiée par Diane 🌎✈️ (@dianeleger) le

#3

#4

#5

#onlylyon #lyon #croixrousse #beautiful #relyonnous

Une photo publiée par Remy Dmrg (@rem_dmrg) le

#6

Il est 16:00 l’heure du goûter #goûter #patisserie #pastry #cafe #coffee #latelierduboulanger #croixrousse #lyon

Une photo publiée par Mister Davy (@mister.davy) le

#7

Carnet illustré à la main sur mon stand à #lestive ! #carnet #petitscarnets #illustration #croixrousse #lyon #igerslyon

Une photo publiée par Anne Soupline (@annesoupline) le

#8

#9

#10

Un livre sur Instagram, ce n’est pas très « sexy » « vendeur » par rapport à une photo de paysage, une part de gâteau au chocolat ou de chat ^^. Cela expliquerait-il que les bibliothèques françaises sont si peu présentes sur ce réseau social ?

Pourtant j’ai repéré quelques comptes qui parlent de lecture en mettant en scène le livre du moment. De cet « effort » sur la photo accompagnée d’un texte pas trop minimaliste naissent des petites histoires qui aiguisent la curiosité et peuvent donner envie d’aller plus loin.

@leplancherquicraque

habit ne fait pas le moineLe plancher qui craque (des québécois ? ) se qualifie de fabriquant d’histoires et suggère sur son site des idées de lecture. Sur son compte Instagram, la description du roman ou du livre présenté reste très courte mais le visuel est soigné et accroche l’attention.

@kaynatch

kaynatch

Ce lyonnais aime Stephen King, les fictions historiques, la science fiction et les chats : ) J’ai peu de goûts en commun avec lui côté lecture mais parmi les livres de poche qu’il présente, j’ai retrouvé Mathias Malzieu, gros coup de coeur récent.

@deslivresetnous

des livres et de nous

Direction Montpellier avec ce compte qui met en avant beaucoup de romans policiers et des photos montrant des moments de lecture à l’extérieur (ça donne envie que le printemps arrive vite pour aller bouquiner sur un banc) ou à l’intérieur.

@Laroutedesbriquesjaunes

la route des briques jaunesDepuis le temps que je dis qu’il faudrait que je bosse mon anglais en lisant des livres, peut-être que le compte de ces deux filles de Québec va me souffler des idées de lecture. En tous cas, j’aime bien leur univers très cocooning (la tasse de café et les douceurs qui les accompagnent ne sont jamais bien loin des livres).

@readingwild

reading wild

Pas d’idées de lecture ici mais des photos de personnes connues et inconnues dans des librairies ou en train de lire …ça donne envie non ?

crédit photo en Une : le plancher qui craque

Glop : les couleurs automnales à Lyon ou à Paris où j’étais cette semaine à l’occasion du Salon du Chocolat. Je devais être aveugle quand j’y habitais car j’ai eu l’impression de remarquer pour la première fois la beauté des feuillages dorés le long des quais de Seine vers la Conciergerie et l’île de la Cité. Et quand je vois les photos automnales parisiennes de Denis, je trouve que la ville Lumière porte bien son nom.

Glop : en plus j’ai eu la chance de dormir dans un très bel hôtel, le Vice Versa (je vous en reparle prochainement), pas loin de la Porte de Versailles où j’ai baigné dans les effluves de chocolat pendant deux jours.

Pas Glop : Par contre, côté sens de l’orientation, ils ont du oublier de me programmer un truc à la naissance. Je pars quasi systématiquement dans le mauvais sens. A la sortie du métro parisien, mappy m’indiquait qu’il fallait aller en direction du sud est…autant vous dire que pour moi cette indication était plus qu’obscure. Quand mon séjour a pris fin, je n’ai jamais été fichue de retrouver la station de métro par laquelle j’étais arrivée, j’ai sorti mon plan, me suis sentie vaguement perdue et j’ai fini par demander à une passante où était le métro le plus proche. Bref si vous aimez tourner en rond dans un quartier, faites moi signe.

pop corn

pop corn 2

Pas glop : je n’ai pas non plus dans mon patrimoine génétique, une grande dextérité manuelle. Preuve en est dans un kit DIY spécial pop-corn où on est sensé monter les petits cornets en carton, je n’ai pas su assembler ces derniers correctement (mes enfants « tu nous montres maman ? » ou comment découvrir que sa mère est un être parfaitement faillible). J’étais peut-être légèrement agacée par mon incapacité à faire tenir correctement ensemble 4 pans de carton et par mon manque de sens logique mais j’ai trouvé le produit plutôt cher pour le résultat (des pop corn au chocolat avec des petits bouts de chamallow…oui c’était écrit sur le paquet mais je pensais que le résultat était plus étonnant …enfin mes enfants eux ont aimé et Connie Cookie m’épate avec ses sablés si minutieux et parfaits).

feuilles

feuilles 2

feuilles 3

feuille 5

Glop : Les feuilles mortes se ramassent à la pelle dans les parcs de la Croix Rousse et pour passer un moment pendant les vacances, on s’est amusé à observer toutes les couleurs, les différences de forme, à créer des familles …reste à trouver une activité manuelle (à ma portée et à la leur) pour les utiliser.

Glop : Pas de piscine pendant les vacances scolaires (oui il me reste toujours quelques entrées sur ma carte achetée début septembre…no comment ) alors en attendant l’eau chlorée, je suis tombée sur une série de vidéos de fitness qui me convient parfaitement. Le niveau est facile mais on peut ensuite choisir des cours intermédiaires (voire difficiles j’imagine mais bon là on parle de moi )), c’est assez court pour qu’on puisse le caser facilement dans la journée douche comprise comme dirait Chichi, la nana ne m’horripile pas et elle parle en brésilien (enfin je crois). La musique est assez pourrie mais c’est gratuit alors on ne peut pas non plus demander la lune.

Pas glop : Les comptes sur Instagram qui me suivent, se désabonnent (ça à priori on s’en rend pas compte) puis me re-suivent à nouveau puis se désabonnent (voyant que je ne m’abonne pas en retour) comme le font Les nouveaux fromagers (dont je trouvais pourtant les photos sympathiques), je trouve ça infantile et débile (et en plus ça ne sert rien excepté me donner l’envie au bout d’un petit moment de ce manège de bloquer le compte en question).

 Sur ce, je vous souhaite un bon dimanche !

Hier soir j’ai surpris mon fils en train de m’imiter et de dire « ah y a une belle photo à prendre !« . J’ai ri et j ‘ai repensé à toutes les fois où je leur demande, à lui et à sa sœur, de s’arrêter dans la rue, de ne pas toucher le gâteau tant que je ne l’ai pas sur mon petit écran, de lever la tête pour leur montrer un détail, de venir admirer le coucher du soleil. Je l’ai mérité cette imitation et je suis bien consciente que depuis que j’ai pu installer Instagram sur mon téléphone, j’ai un peu délaissé mon vrai appareil photo (en tous cas je ne le traine plus partout même si la qualité des photos n’a rien à voir) et je suis plus attentive aux détails du quotidien même si je ne publie pas toutes les photos que je prends, dieu merci.

J’essaie de ne pas pourrir le fil d’actualité de mes abonnés en postant trop frénétiquement (non non ne regardez pas le nombre de photos de mon compte, le chiffre va me contredire..disons que j’essaie de me calmer), je sais combien cela peut être énervant. J’ai lu plusieurs articles où il était question de stratégie sur Instagram pour voir son nombre d’abonnés grimper. Grosso modo, cela reprend les conseils qu’on peut lire pour un blog : rester dans une même thématique, avoir une cible et une ligne directrice…toutes ces choses que je n’ai jamais été capable de tenir, je prends autant de plaisir à parler pâtisserie que voyages, livres que complexes …le seul point commun entre tous mes articles c’est l’envie d’écrire et l’idée que cela vaut le coup (un tant soit peu) d’être partagé.

lyoncancaleplaymobilcake

Sur Instagram, je m’éparpille autant : impossible pour moi de ne pas poster que des photos de gâteaux, de chocolat, de playmobil ou de Lyon ou de suivre exactement la même mise en scène comme je le vois sur certains comptes. Je montre une version très édulcorée de la réalité, peut-être encore plus qu’ailleurs. Je ne suis pas très branchée selfie, en tous cas les miens sont très rares. Mes abonnements sont aussi éclectiques que mes lectures de blog. J’aime suivre des petits bouts de vie de mes « copines » (celles que j’ai rencontré ou celles que je suis depuis des années virtuellement) sur ce réseau social. Je suis incollable quant à la météo parisienne, je n’ai jamais été aussi souvent sur la plage en Bretagne (dommage qu’il n’y ait pas une fonctionnalité air marin et bruits des vagues), je voyage par procuration dans des destinations que je ne pourrais sûrement jamais m’offrir de Montréal à Boston en passant par le Japon, je découvre des costumes de playmobil qui ne seront jamais commercialisés en France.  J’ai parfois l’impression de passer ma vie dans les restos ou dans les pâtisseries (ou plutôt qu’ils passent leur vie ..), le jour où j’aurais une gastro, je ne regarderai surtout pas mon fil Instagram.

et parce que pour l’instant, ça m’amuse, il y a de fortes chances que je dise encore souvent « ah y a une belle photo à prendre ! « 

instagram 8

Quand je ne goûte pas des desserts, quand je ne prépare pas des gâteaux, je prends des photos de vitrines de pâtisseries, de boulangeries, de chocolat et je les poste sur Instagram. Je n’ai commencé que fin août mais depuis j’ai le déclic facile. J’ai peu d’abonnés mais plein de clichés de Lyon, quelques uns de Bretagne et beaucoup de photos de  douceurs comme  celles-ci  prises cette semaine :

instagram3

instagram sucré 2

instagram 4

instagram5

instagram7

Il est tout à fait déconseillé de consulter Instagram en cas de gastro, d’estomac barbouillé ou de régime car les assiettes sont immortalisées sur toutes les coutures et donnent très souvent faim…en tous cas dans les comptes que je suis, ceux des blogs auxquels je suis fidèle, ceux des filles qui ne bloguent plus et que j’ai retrouvé avec plaisir ici. Côté marques rayon sucré et chefs pâtissiers, la présence sur Instagram est encore très timide (cas d’école Lindt avec 3547 abonnés et …4 publications) mais mes pauses sucrées ont lieu  en regardant aussi les photos de Matthieu Blanco (attention prévoir un bavoir !),  Christophe du blog A manger et à boire, Julhappy, Mlle_the et plein d’autres.

C’était ma pause sucrée de la semaine et la vôtre ? (vous pouvez d’ailleurs participer à ce rendez vous sur Instagram avec le hashtag #pausesucree)

des pommes de cœur chez l’Instinct des thés
des pâtisseries Matyasy chez Chiffons and co

des scones chez Ma’

du thé et des infusions chez les Petits Canailles

Pin It