Tag

ile saint louis

Browsing

Peut-on vivre dans une ville et passer totalement à côté d’un quartier en plein centre pendant des années? Cela parait improbable et pourtant j’ai découvert l’Ile Saint Louis comme une touriste récemment après avoir passé cinq ans à Paris.

C’était la première fois que je descendais à l’arrêt de métro Sully Morland, que je passais devant la statue de Verlaine, que j’empruntais le petit pont jusqu’à l’hôtel Lambert.

L’endroit a des allures de décor de cinéma, il semble se conformer à l’image un peu cliché qu’ont beaucoup d’étrangers de la Capitale, à son côté « so romantic ». Ce n’est pas un hasard si plusieurs scènes du film Minight in Paris de Woody Allen ont été tournées dans ce quartier.

J’ai aimé découvrir les hôtels particuliers et leurs belles portes, j’ai emprunté des petites rues pavées avec délice, j’ai imaginé des vies derrières les fenêtres, j’ai croisé des mariés japonais qui posaient sur un quai longeant la Seine, j’ai regardé passer les bateaux-mouches, j’ai vu le monde devant le glacier Berthillon, je me suis un peu perdue malgré la petitesse du périmètre de ma promenade.

 

Je me suis accoudée à un muret pour admirer un des ponts enjambant le fleuve, j’ai découvert l’imposante Cathédrale Notre Dame sous un angle inédit puis j’ai repris le chemin du retour, portée par une douce mélancolie.

Et toi, l’Ile Saint Louis tu connais ?

Pour lutter contre le froid et le blues automnal, pour sortir quand la tendance naturelle te pousserait à rester chez toi un plaid sur les genoux et une bonne série dans le lecteur de DVD, rien de tel qu‘une nouvelle adresse gourmande à tester. Alors quand, de passage à Paris, un ami m’a proposé de découvrir un salon de thé, La Charlotte de L’Isle, réputé pour ses chocolats chauds, j’ai sauté dans un train de banlieue pour le retrouver.

En découvrant la devanture, j’ai aimé l’idée d’avoir gardé l’histoire du lieu, une ancienne pâtisserie. J’ai trouvé l’intérieur chaleureux et intime, avec un piano dans une des salles, un mur de boîtes à thé impressionnant et des gâteaux sous cloche pour mettre en appétit à peine un pied dans le salon de thé.

Bien qu’amatrice de chocolat, je ne raffole pas de chocolat chaud car je n’aime pas le lait mais la réputation qui précédait les chocolats chauds à l’ancienne, spécialité de la Charlotte de l’Isle, a guidé mon choix et je n’ai pas été déçue. Le chocolat chaud est servi dans une tasse et un petit récipient en cuivre, aucun goût de lait en bouche et une onctuosité à la hauteur de mes attentes. Côté thés, la carte est également bien fournie. L’homme a choisi le mélange « le diable au corps  » (un message?) et je l’ai trouvé si parfumé que j’ai hésité à en acheter.

Comme j’étais avec deux gourmands, les boissons ont été accompagnées de deux tranches de cake : un chocolat/ noix de coco vraiment délicieux et un aux marrons glacés un peu moins mémorable.

Mon seul bémol concernerait les prix des chocolats (7 euros), sûrement en adéquation avec le quartier de l’Ile Saint Louis, charmant par ailleurs.

 

 

Et toi, un endroit où boire un bon chocolat chaud cet automne ou cet hiver?

Pin It