Tag

goûter

Browsing

Dans la « dream list » de lieux que j’aimerais visiter, je demande la région des Costwolds en Angleterre. Entre les paysages, les villages en pierre, les salons de thé, Bath, le coin nourrit mon imagination. Alors en attendant de fouler peut être un jour le même sol que Jane Austen, je vous propose un goûter rapide et facile anglais (et pas le dernier) : des scones aux pommes

Ingrédients pour 6 gros scones aux pommes

225 g de farine
une bonne pincée de sel
3 gr de bicarbonate de soude
1 cc rase de cannelle
60 g de beurre doux en dés
60 g de sucre doux (+ un peu pour saupoudrer le dessus)
1 à 2 pommes selon la taille (l’équivalent de 250 g de pommes en dés)
environ 150 ml de lait ribot

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Dans un saladier, versez la farine, le sel, le bicarbonate de soude et la cannelle en poudre et mélangez. Ajoutez le beurre froid en petits dés et du bout des doigts travaillez le tout de manière à avoir une mélange qui ressemble à du sable. Ajoutez alors le sucre et mélangez.

Pelez, épépinez et coupez en dés la pomme (j’ai choisi la variété canada grise) et mettez les dés de pomme dans votre pâte. Versez peu à peu le lait ribot et amalgamez avec une cuillère en bois ou à la main. Si votre mélange est encore trop sec, ajoutez un peu de lait ribot par rapport à la quantité prévue. Vous devez obtenir une pâte rapidement. (ne la travaillez pas trop).

Aplatissez-la de manière à ce qu’elle forme un cercle de 20 cm environ. Réservez-la au frigo pendant 1h (toute la nuit si vous voulez les manger encore tièdes sortant du four pour le brunch du dimanche).

Préchauffez votre four th 220°. Badigeonnez vos scones prédécoupés avec un peu de lait ribot et saupoudrez de sucre roux. Enfournez sur une plaque recouverte de papier cuisson pour 15-20 minutes environ (attention cela varie d’un four à l’autre, vérifiez que votre pâte est bien cuite). Idéalement dégustez les scones aux pommes encore tièdes.

 

scones aux pommes

Verdict ? Les dés de pomme apportent du moelleux à ces scones qui ont texture assez différente des scones que je prépare habituellement. Comme toute préparation avec de la cannelle, ces scones à la pomme embaument la maison à la cuisson. 

Voilà je suis presque dans les Cotswolds : )

Pendant les vacances, les enfants ont mangé, après une longue balade, un beignet fourré et depuis ils m’en reparlaient sans cesse comme le nec plus ultra, comme le truc le meilleur qu’ils avaient goûté de leur vie. Alors pour que la fin de l’été ait encore ce goût de vacances en bord de mer, j’ai attendu que le mercure descende et j’ai préparé des petits beignets à la pâte à tartiner. Je craignais que cela sente un peu beaucoup la friture dans ma cuisine (je n’ai pas de hotte) mais en ouvrant la fenêtre, l’odeur ne s’est pas incrustée. J’ai utilisé la cuve de mon robot Cooking Chef Gourmet pour faire frire les beignets et comme elle est profonde, l’huile ne saute pas, pas de risque de se brûler avec un minimum de prudence. La pâte à beignets nécessite deux pousses donc ce n’est pas le goûter le plus rapide mais cela a tellement plu à mes goûteurs que cela m’a donné envie de tester d’autres recettes à base de beignets (de manière espacée bien-sûr )).

Ingrédients pour plein de petits beignets à la pâte à tartiner (j’ai oublié de les compter !)

Pour le levain 
100 gr de farine T55
3 cuillères à café de levure de boulanger déshydratée
eau tiède

Pour la pâte à beignets
400 gr de farine T55
1 cuillère à café de sel
50 gr de sucre
15 cl de lait
2 oeufs
les zestes d’un citron jaune non traité
60 gr de beurre mou
de la pâte à tartiner (sans huile de palme)
huile neutre pour la friture (j’ai utilisé de l’huile de pépins de raisin)

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

1) Le levain

Mélangez la farine et la levure et versez dessus de l’eau tiède (petit à petit jusqu’à ce que le mélange soit assez humide en mélangeant vivement). Laissez reposer 20 à 30 minutes (il faut que votre mélange gonfle) à température ambiante.

2) La pâte à beignets :  1er et 2ème pousse

Dans le bol de mon robot,  mélangez les ingrédients secs (la farine, le sucre et le sel). Formez un puits et ajoutez le levain, le lait, les zestes de citron. Pétrissez quelques instants à l’aide du crochet de votre robot avant de rajouter les œufs un par un en continuant à pétrir puis le beurre mou. Pétrissez 10 minutes.

J’ai utilisé la fonction « étuve » du robot Cooking Chef Gourmet pour la première pousse : j’ai laissé ma pâte dans le bol en mettant le couvercle anti-projections, j’ai réglé la température sur 35° pour 35 minutes et j’ai laissé pousser (la pâte doit doubler de volume).

Vous pouvez laisser pousser la pâte à température ambiante en la couvrant avec un torchon humide. Comptez alors 1h à 1h30 (jusqu’à ce que votre pâte soit bien gonflée).

Une fois la pâte levée, formez de boules de 25 g environ. Mettez les sur une plaque, recouvrez d’un torchon et laissez pousser 30 minutes.

3) La friture et le garnissage des petits beignets à la pâte à tartiner

Faites chauffer votre huile jusqu’à 180° et faites frire vos beignets (2 par 2 ou 3 par 3 selon la taille du récipient que vous utilisez). Vos beignets doivent être bien dorés. Retournez les quand ils sont dorés d’un côté pour qu’ils soient dorés uniformément.

Mettez les sur du papier absorbant puis conversez-les tièdes avant de les garnir de pâte à tartiner. Saupoudrez-les de sucre glace et dégustez.

petits beignets à la pâte à tartiner

Verdict ?

Encore meilleurs que les beignets dégustés en vacances parait-il !

 

petits beignets à la pâte à tartiner

* On a aussi essayé ces petits beignets fourrés à la confiture d’abricot maison (celle de ma mère), et c’est délicieux !

* Comme j’en avais fait pour un régiment, j’en ai congelé (sans les fourrer) pour de futurs goûters (il suffit ensuite de les laisser décongeler 30 min puis éventuellement de les faire réchauffer un peu…ma team de goûteurs s’accordent à dire que les petits beignets à la pâte à tartiner sont au top tièdes).

Aimez-vous les beignets ? 

Source de la recette : Stephatable 

A force de voir passer des flans sur les comptes Instagram des becs sucrés (sans trop comprendre pourquoi un tel engouement ), j’ai été contaminée et j’ai repris la recette de flan pâtissier proposée par Sébastien Bouillet pour en tenter une version fruitée. Voici comment est arrivée dans ma cuisine le flan pâtissier aux framboises :

Ingrédients pour un flan pâtissier aux framboises

Pour la pâte sucrée
160 g de beurre mou
100 g de sucre glace
1 pincée de sel
1 oeuf
300 g de farine T55

Pour l’appareil à flan
480g de lait
200g de crème liquide entière
100 g de sucre en poudre
de la fève tonka râpée (une grosse pincée)
50 g de farine
5 jaunes d’oeuf
une barquette de framboises fraiches

 Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

La pâte sucrée (à réaliser la veille)

Dans la cuve de mon cooking chef Gourmet et le batteur K, j’ai malaxé  le beurre en pommade puis ajouté le sucre glace avec le sel. J’ai ensuite incorporé ensuite l’œuf et la farine (tamisée). Dès que la pâte forme une boule, j’ai arrêté le robot, j’ai filmé ma boule de pâte et j’ai laissé au frigo toute la nuit (mais quelques heures suffisent). Faites une boule de pâte, filmez la et réservez la au moins une heure (souvent je fais la pâte la veille et je la laisse toute une nuit au frigo).

Le fonçage de la pâte le jour J

J’ai utilisé un cercle réglable (18 cm) et le fond d’un moule à cheesecake. J’ai étalé ma pâte et j’ai découpé un cercle de 18 cm que j’ai mis au fond. Ensuite j’ai découpé une bande de 4 cm de hauteur (deux bandes en réalité) et je les ai mises sur les rebords du cercle en les soudant avec le cercle de pâte déposé au fond. Le tout est de veiller à avoir une pâte bien fine (et normalement il reste de la pâte, vous pouvez la congeler). J’ai piqué le fond avec une fourchette et j’ai réservé au frigo le temps de réaliser mon appareil à flan.

 L’appareil à flan pâtissier (à réaliser le jour J)

Dans une casserole, j’ai fait chauffer le lait, la crème, le beurre, la moitié du sucre et de la fève tonka râpée.

Dans un saladier, j’ai mélangé le reste du sucre avec la farine puis j’ai ajouté les jaunes d’oeufs avant de fouetter  vivement. J’ai versé sur ce mélange une partie du lait chaud et j’ai bien mélangé. J’ai réversé le tout dans la casserole et j’ai laissé cuire jusqu’à ébullition pendant 2 minutes en remuant sans cesse. J’ai retiré alors du feu ma crème pâtissière (la texture doit avoir épaissi) et je l’ai mixée avec un mixeur plongeant pour bien la lisser.

J’ai déposé les framboises fraiches sur le fond de tarte puis j’ai versé par dessus la crème pâtissière (idéalement il faut laisser 1 cm de pâte sur les bords sans crème). J’ai fait cuire le flan pâtissier aux framboises pendant 40min dans un four préchauffé à 165°C.

Pour que le flan colore sur le dessus de manière uniforme, je l’ai tourné à mi cuisson .

J’ai laissé refroidir le flan pâtissier aux framboises à température ambiante hors du four puis je l’ai mis au frigo pour une nuit.

Bien crémeux, avec cette pointe d’acidulé en plus, ce flan pâtissier aux framboises a beaucoup plu ! Et on peut imaginer de mettre des cerises à la place des framboises.

Et vous, atteint(e)par la flan-mania ?

Depuis que j’ai acheté l’ordinateur sur lequel j’essaie de finir cet article, je n’ai que des soucis. Je l’ai déjà renvoyé une fois au SAV, il était soi disant réparé et j’ai à nouveau le même problème (il s’arrête sans arrêt) bref je voulais écrire un long texte sur le flan et me voilà à compter les mots jusqu’à ce qu’il s’éteigne à nouveau. Sans préambule, voici donc la recette du flan à la vanille (inspirée d’une recette de Philippe Conticini mais j’ai changé pas mal de détails alors je suis sûre que le sien au final est assez éloigné de celui-ci).

Ingrédients pour un flan à la vanille

pour la pâte sablée à la noisette
110 g de beurre ramolli
50 g de sucre glace
25 g de sucre en poudre
25g de noisettes en poudre
1 pincée de sel
1 oeuf
185 g de farine

Pour l’appareil à flan
4 jaunes d’œufs
2 œufs entiers
140 g de sucre semoule
45 g de maïzena
45 cl de lait demi-écrémé
13 cl de crème liquide
3 gousses de vanille

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

1-La pâte sablée à la noisette
Dans un saladier, mélangez le beurre, les deux sucres, les noisettes en poudre et le sel. Battez l’œuf et incorporez-le petit à petit à l’aide d’un fouet.
Battez l’œuf et incorporez-le petit à petit à l’aide d’un fouet.
Ajoutez la farine en une fois et amalgamez les ingrédients, sans trop pétrir, jusqu’à obtenir une pâte homogène.
Formez une boule, aplatissez-la légèrement, puis enveloppez-la dans du film alimentaire. Laissez reposer au moins 2 h au frigo (je l’ai laissée toute la nuit).

2- L’appareil à flan à la vanille
Faites bouillir le lait et la crème dans une casserole couverte de papier aluminium, portez doucement à ébullition le lait et la crème liquide avec les gousses de vanille fendues et grattées. Retirez hors du feu et laissez infuser pendant 1h.

Mélangez le sucre semoule et la farine de maïs avec les jaunes d’œufs et les œufs entiers puis fouettez énergiquement jusqu’à ce que l’ensemble blanchisse.

Portez à nouveau à ébullition l’infusion à la vanille sans papier film cette fois puis versez la en une seule fois dans le saladier où se trouvent les jaunes d’œufs sucrés. Fouettez le tout afin que la préparation épaississe légèrement jusqu’à l’obtention d’une texture épaisse. La crème doit largement napper la cuillère en bois. Filmez le saladier avec un film alimentaire puis laissez refroidir le tout au réfrigérateur jusqu’à utilisation.

Étalez la pâte sur 5 cm d’épaisseur puis garnissez-en un moule rond, beurré et fariné de  16 cm de diamètre. Faites un bord de 3 à 4 cm de hauteur. Glissez le moule 30 minutes au frigo pour faire durcir la pâte. Retirez le moule du frigo et versez la préparation à l’intérieur jusqu’à 3 cm du bord. Enfournez le flan à la vanille 40 à 45 min à 170°C. (th 6).

flan à la vanille Verdict ?

J’ai trouvé que la texture de ce flan à la vanille était très proche d’une crème aux œufs et personnellement je préfère la version de Sébastien Bouillet plus crémeuse. Par contre, mes goûteurs l’ont trouvé très bon…à vous de vous faire un avis : )

C’est encore les vacances scolaires pour quelques jours alors si chez vous le temps est aussi triste et humide qu’à Lyon, c’est le moment de sortir le gaufrier et d’annoncer une tournée générale de gaufres liégeoises, celles qui croustillent, celles qui sont légèrement caramélisées et vous transportent en Belgique.

Avec les quantités données, il en restera largement assez pour en profiter aussi au petit déjeuner (en les faisant réchauffer un tout petit peu éventuellement ).

Ingrédients pour 25 gaufres liégeoises

500 g de farine de blé T55
22 cl de lait entier
1 pincée de lait
30 g de sucre semoule
20 g de levure fraîche de boulanger
2 œufs
250 g de beurre mou
200 g de sucre perlé

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Pour cette recette, j’ai utilisé le Cooking Chef Gourmet. En dehors du pétrissage, le robot vous permet de faire pousser la pâte à 35° dans sa cuve (cela va vite et cela pousse très bien).  Si vous n’avez pas de robot, adaptez le temps de pousse de manière à ce que la pâte double de volume.

Versez dans le bol du robot et dans cet ordre précisément, le sel, le sucre semoule, la farine, la levure émiettée, les oeufs et le lait entier. Installez le pétrin. Réglez le minuteur sur 10 minutes, validez. Réglez le variateur de vitesse sur 1 et laissez pétrir.

Ajoutez ensuite le beurre. Réglez le minuteur sur 5 minutes, validez. Réglez le variateur de vitesse sur 2 et laissez pétrir.

Retirez le pétrin. Réglez le minuteur sur 30 minutes, validez. Réglez la température sur 35°C, validez. Installez le couvercle anti-projection et laissez pousser la pâte.

Au bout des 30 minutes, la pâte a plus que doublé de volume. Ajoutez le sucre perlé. Installez à nouveau le pétrin. Incorporez le sucre perlé à la pâte pendant une minute sur vitesse 1.

Séparez la pâte en 30 boules de 50 g chacune. Laissez-les pousser pendant 1h30 à température ambiante sur une plaque en les recouvrant d’un torchon.

Faites chauffer votre gaufrier, beurrez-le pour les deux premières gaufres uniquement. Posez une boule de pâte au centre de chaque plaque à gaufres. Fermez le gaufrier et laissez cuire de manière à ce que la gaufre soit bien dorée (un peu long pour les premières gaufres puis plus rapide ensuite).

Dégustez ces gaufres liégeoises tièdes. Déjà sucrées, elles sont délicieuses natures mais vous pouvez les saupoudrer d’un peu de sucre glace.

Et vous, les gaufres vous les aimez comment ?

Le goûter que l’on me réclame le plus souvent à la maison ce n’est pas le gâteau yaourt mais les cookies. A chaque fois qu’une copine est invitée, à chaque fois que mes enfants doivent apporter quelque chose de sucré à l’école, les cookies reviennent en tête de liste. J’ai déjà testé de dizaines de recettes mais depuis que j’avais ramené de la boutique Valrhona le chocolat Inspiration passion (en fait du beurre de cacao et des fruits, pas de colorants pas d’additifs et un goût surprenant de fruit de la passion), j’avais dans l’idée de les mettre dans une pâte à cookies. J’ai donc repris en partie la recette d’Elo dans la farine pour ces cookies chocolat au lait passion.

Ingrédients pour une quinzaine de cookies chocolat au lait passion

140 g de beurre doux
200 g de sucre de canne (ou vergeoise)
1 œuf à température ambiante
240 g de farine
1/2 cc de bicarbonate de soude
3/4 cc de levure chimique
3/4 cc de sel fin
140 g de chocolat au lait en gros morceaux
140 g de chocolat Inspiration passion Valrhona  en gros morceaux

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Dans le bol de votre robot, mettez le sucre mou en morceaux et la vergeoise. Mélangez pendant 5 minutes, la texture doit être bien crémeuse. Ajoutez un œuf et mélangez à nouveau 1 minute.

Dans un saladier, mélangez la farine, la levure, le bicarbonate de soude et le sel. Versez ces ingrédients secs dans le bol de votre robot sur votre appareil crémeux et mélangez rapidement, le temps que qu’il n’y ait plus de trace de farine.

Incorporez rapidement les gros morceaux de chocolat au lait et de chocolat passion. Formez une boule avec la pâte, filmez-la dans du film alimentaire et laissez au frigo minimum 24h.

Au bout de 24h, formez des petites boules de pâte (je les pèse de manière à ce qu’elles aient à peu près toutes le même poids : 35 g). Déposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et aplatissez-les légèrement avec la paume de la main (ou pas, si vous voulez que votre cookies soit plus rond que plat).

Enfournez-les à four chaud à 170°C pendant environ 10-12 minutes (tout dépend de votre four, attention les cookies sont encore mous quand vous les sortez du four et finissent de cuire dehors).

cookies chocolat au lait passion La première fois que j’ai goûté l’association chocolat au lait /passion c’était dans le fameux macaron Mogador Pierre Hermé, mon macaron préféré de tous les temps.

Alors alors cela marche aussi dans des cookies ? oui ! ces cookies chocolat au lait passion sont vraiment très bons et je sais déjà que j’en referai.

Maintenant je cherche une autre idée pour utiliser ce chocolat passion étonnant !

Pin It