Tag

gâteau

Browsing

Avis aux amateurs de chocolat à la recherche d’un dessert qui ne vous prend pas des heures en cuisine pour Pâques.  Du chocolat à tous les étages, la texture d’un biscuit et celle d’une mousse, une douceur à découper en petits carrés (pratique pour les grandes tablées), voici le gâteau choco-mousse caramélia  qui devrait plaire à tous les gourmands.

Ingrédients de gâteau choco-mousse caramélia

Pour le gâteau
100g de chocolat noir
65g de sucre
2 oeufs
75g de beurre
30g de farine

Pour la mousse
250 g de chocolat caramélia Valrhona
150 g de lait demi écrémé
300 g de crème fraiche liquide entière
1 feuille et demie de gélatine (ou 3 g)

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

1) Le biscuit chocolat

Commencez par préparer le biscuit. Préchauffez votre four à 160°C et recouvrez de papier cuisson un moule carré. Faites fondre au bain-marie le chocolat (coupés en petits carrés si vous utilisez une tablette) et le beurre. Attendez qu’il tiédisse avant d’ajouter les œufs et le sucre. Mélangez puis incorporez la farine tamisée.

Versez votre pâte dans le moule carré et mettez au four pour 15 min environ.

2) La mousse caramélia

Pendant que votre biscuit refroidit, préparez la mousse. Mettez vos feuilles de gélatine à ramollir dans un grand bol d’eau froide.  Faites fondre le chocolat caramélia coupé en morceaux au bain marie. Dans une casserole, portez le lait à ébullition. Enlevez le lait du feu et incorporez au lait la gélatine bien égouttée en mélangeant bien pour la dissoudre.
Versez le lait en 3 fois sur le chocolat caramélia en mélangeant à chaque fois avec une maryse. Vous devez obtenir une texture lisse, brillante, homogène et élastique. Laissez tiédir votre chocolat.
Fouettez votre crème liquide jusqu’à ce qu’elle forme une texture mousseuse mais pas trop ferme (avant qu’elle ne forme une chantilly) pour éviter que votre mousse ne tranche par la suite.Une fois que votre chocolat est descendu à 35 ° (j’ai attendu qu’il soit quasiment froid), vous pouvez incorporez délicatement la crème montée.
Versez votre mousse caramélia sur votre fond biscuité au chocolat (toujours dans le moule) et laissez au frigo toute une nuit (ou au moins quelques heures).
Avant de servir, faites fondre une poignée de fèves de chocolat noir (50 g) au micro ondes. Mettez quelques instants votre gâteau mousse au congélateur (attention par la suite ne le remettez pas au congélateur si jamais vous ne l’aviez pas fini, on ne recongèle jamais un produit déjà décongelé) cela permet de faire une découpe nette et votre glacage chocolat va ainsi figer immédiatement.
 Enlevez votre gâteau du moule en vous aidant du papier sulfurisé, déposez quelques traits de chocolat noir fondu sur le dessus à l’aide d’une petite cuillère et servez en petits carrés.

gâteau choco-mousse caramélia

gâteau choco-mousse caramélia

gâteau choco-mousse caramélia

gâteau choco-mousse caramélia

Verdict ?

Le chocolat caramélia est un chocolat au lait aux notes de caramel, il s’accorde très bien avec le biscuit chocolat. Faites des petites parts du gâteau choco-mousse caramélia ..au moins vous pourrez en reprendre : )

 

 

J’ai une tendresse particulière, non pas pour ces filles qui ne font pas de manière (bravo à celle ou celui qui reconnaitra la chanson) mais pour le gâteau marbré (même si c’est loin d’être mon gâteau préféré). Lorsque j’étais gamine, ma sœur et moi étions gardés par une nounou qui préparait souvent deux desserts : la mousse au chocolat et le gâteau marbré. Je me revois dans sa cuisine avec son fils en train de la regarder préparer ce que nous allions déguster pour le goûter.  Bien entendu, je n’ai jamais retrouvé la même saveur (celle de l’enfance ?)  mais j’ai eu envie de reprendre ce classique et de le présenter façon zébrée après avoir vu passer sur le net de belles pâtes à rayures.

 Ingrédients

120g de beurre
200g de sucre en poudre
3 oeufs
6 cuillères à soupe de lait
250g de farine
1 sachet de levure chimique
150g de chocolat noir
1 demie-fève tonka râpée
1 pincée de sel

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

 Préchauffez votre four à 180°. Fouettez le beurre tempéré coupé en petits morceaux avec le sucre jusqu’à obtenir une pâte crémeuse. Séparez les blancs des jaunes d’œuf. Réservez les blancs au frigo. Ajoutez un par un les jaunes en mélangeant à chaque fois, puis ajoutez le lait, la farine et la levure. Battez les blancs en neige ferme avec le sel et incorporez les délicatement à la pâte.

Divisez votre préparation en deux. Dans l’une, ajoutez le chocolat fondu. Aromatisez l’autre pâte avec une demie-fève tonka râpée (ou avec du sucre vanillé). Beurrez et farinez un moule rond. Déposez une grosse cuillère de pâte au chocolat au centre puis une grosse cuillère de pâte à la fève tonka par dessus et ainsi de suite jusqu’à ce que vous ayez fini d’utiliser les deux préparations (c’est la partie la plus longue).

Faites cuire au four environ 35 minutes (à adapter selon la puissance de votre four, mettez la lame d’un couteau dans votre gâteau, si elle ressort sèche, le gâteau est prêt) et laissez refroidir avant de démouler.

gâteau marbré façon tigrée 2

Verdict ?

Tout ça pour ça ? Pas mal- Hum– Encore- Oh My God !

Côté rayures, on est plus près du chat de gouttière que du zèbre. Le gâteau est moelleux, les goûteurs en ont repris tous deux fois, ça prouve qu’il est réussi, non ?

La recette dont j’ai changé quelques détails est extraite du livre Plaisirs au chocolat aux éditions Solar (plus de 1001 recettes de desserts au chocolat, tous faciles à suivre, des tartes aux biscuits, des bouchées aux friandises, des crèmes aux mousses).

Ça ne ressemble pas à un carrot cake (je cite « on dirait une forêt noire ton gâteau »…grrr) mais c’est bien un carrot cake au chocolat. J’avais déjà partagé ici une recette de carrot cake, cette fois je l’ai chocolatisé à l’intérieur comme à l’extérieur. Visuellement j’ai galéré pour le glaçage, du coup l’option copeaux de chocolat a servi de camouflage. Si vous avez une bonne technique pour décorer un layer cake au philadelphia, je suis preneuse. Là j’avais l’impression d’être un maçon avec ma truelle pour boucher les fissures d’un mur. Les carottes sont un peu pâlichonnes et ressemblent plutôt à des petites miches de pain…bref le salon du cake design ce n’est pas encore pour moi : ). Côté recette, je suis partie d’une trouvée sur le blog espagnol (comme son nom ne l’indique pas) Food and Cook et j’ai changé quelques ingrédients et le glaçage.

 Ingrédients du carrot cake au chocolat

50 gr de noix de pécan
340 gr de carottes râpées
4 oeufs
200gr de sucre
100gr de cassonade
240ml d’huile de tournesol
2c à c d’extrait de vanille
280g de farine
25g de poudre de cacao
1c à c de bicarbonate
2 c à c de levure
1/2 c à c de sel
2 c à c de cannelle
1/4 de c à c de muscade
1 c à c de 4 épices

glaçage sans beurre et sans reproche
500gr de mascarpone
250g de philadelphia
50g de sucre glace
jus de citron

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Commencez par faire griller les noix de pécan au four à 180° environ 10 minutes puis concassez-les. Râpez finement les carottes (avant je le faisais à la main et c’était pénible, maintenant avec le fresh express de Moulinex, ça prend 5 minutes et c’est extra aussi pour tous les gratins) .

Dans un saladier, mettez la farine, le cacao, le bicarbonate, la levure, le sel, les différentes épices et mélangez le tout. Dans un autre récipient, battez les œufs avec le sucre jusqu’à que ce que cela soit mousseux puis ajoutez l’huile et la vanille et mélangez de manière à obtenir une pâte homogène. Incorporez les ingrédients secs (farine/épices/cacao/levure) puis les noix de pécan concassées et les carottes râpées. Mettez dans un cercle à pâtisserie réglé sur 18 cm (ou dans 3 moules ronds de cette taille) et mettez au four préchauffé à 180° environ 1h (moins si vous faites cuire dans plusieurs moules).

Laissez entièrement refroidir le gâteau puis coupez le en trois dans le sens de l’épaisseur avec un grand couteau à pain.

Fouettez ensemble le mascarpone, le philadelphia, le sucre glace et le jus de citron (quantité selon votre goût). Étalez ce glaçage sur chaque épaisseur du gâteau puis reformez le gâteau. Glacez celui ci à l’extérieur de la manière la plus uniforme possible. Décorez selon votre envie. Réservez au frais au moins quelques heures, idéalement toute une nuit de manière à ce que les arômes se développent.

carrot cake au chocolat

carrot cake au chocolat

Verdict ?

Tout ça pour ça ?- Pas mal – Hum– Encore- Oh My God !

Je suis assez perfectionniste, le jour où je vous dirais qu’un de mes desserts déchire n’est pas encore arrivé. La texture est ultra moelleuse (et pour ceux et celles qui n’ont jamais goûté de carrot cake, on n’a pas l’impression de manger des carottes râpées). Le glaçage n’est pas trop riche ni trop sucrée. Par contre je trouve que le carrot cake au chocolat   n’est pas assez épicée (peut-être mettre de l’orange ? ).

C’était ma pause sucrée de la semaine et la vôtre ? (vous pouvez participer sur votre blog si vous avez une pause sucrée durant la semaine ou sur instagram avec #pausesucree )

Les délicieux sorbets de Terre Adelice chez Ma’

Des sablés rapides et bons chez Les petites Canailles

Des panna cotta au coulis de fruits rouges chez Arwen

Des cerises chez l’Instinct des thés

fondant baulois

Mes résolutions de mettre la pédale douce sur le sucré sont tombées pile poil au moment où je recevais dans ma boîte aux lettres, cette spécialité de La Baule que je ne connaissais pas mais dont le descriptif titillait déjà mes papilles, Le Fondant Baulois®.

Mise à l’épreuve ? test de mon degré de motivation ? toujours est-il que j’ai attendu sagement le week-end pour la dégustation malgré le fait qu’en ouvrant la petite boîte rouge dans lequel il est rangé, toutes les cellules de mon corps s’affolaient déjà devant cette vision chocolatée. Pour ceux et celles qui ne connaissent pas le Fondant Baulois®, c’est un gâteau au cacao et à la fleur de sel de guérande (ce qui lui donne une petite touche caramélisée) sous une fine couche légèrement meringuée. Il est fabriqué uniquement à La Baule dans un petit laboratoire mais peut s’acheter en ligne www.lefondantbaulois.com.

fondant baulois 7

fondant baulois5

J’ai donc mis sous clef ledit gâteau jusqu’à dimanche. Rien qu’en coupant une part, j’ai saisi que le mot fondant n’était pas galvaudé. J’avais préparé une chantilly maison parfumée à la fève tonka mais selon les goûts, on peut servir cette spécialité avec une glace, une crème anglaise ou des fruits frais (ou le déguster seul si vous voulez vous concentrer sur la saveur du chocolat). Silence après une première bouchée, puis à la seconde suivies de « hum c’est trop bon » « tu m’en as coupé une trop petite part » « encore« . Je me suis contentée d’une très très fine tranche (mais vous n’êtes pas obligé de me croire) et j’ai adoré ce petit goût salé marié à la puissance du chocolat, cette texture fondante et onctueuse (qui diffère de celle que je connais quand je prépare des fondants au chocolat) et la petite couche un peu plus craquante au dessus. Vraiment délicieux, gourmand, LA spécialité pour les fondus de chocolat !

fondant baulois 2

fondant baulois 3

Je vais même pouvoir reprendre une part de Fondant Baulois® sans mettre à terre mes bonnes résolutions en allumant la bougie qui accompagnait le gâteau et qui sent le chocolat. Bon ok c’est pas tout à fait pareil : )

fondant baulois 6

Sachez que le Fondant Baulois® lance un concours photo pour les vacances de Pâques intitulé « Mon Fondant Baulois à moi ». Il s’agit de poster sur la page Facebook du Fondant Baulois® du 20 avril au 20 mai une photo mettant en scène ce gâteau avec à gagner toute la gamme du Fondant Baulois® (la barre, 3 fondants baulois®, ZeCake®, le gâteau Nantais® et la bougie au chocolat®).

Bon ça m’a donné envie d’une part tout ça …je vais allumer ma bougie : )

gâteau orange chocolat

J’aurais pu aussi titrer « le gâteau qui ne ressemble à rien parce qu’il s’est cassé au démoulage mais qui est super bon » mais cela aurait été trop long, pas très SEO et à l’heure qu’il est, ledit « bundt cake » comme disent les américains attend encore d’être dégusté. Comme j’aime bien pâtisser et que les desserts se sont multipliés au fil des ans, les goûteurs de la maison se sont enhardis et se permettent peu à peu quelques exigences. Le grand goûteur, lui, biaise un peu plus, sa demande n’est pas frontale. Non il m’achète Elle à table, le pose sur ma table de chevet et déclare l’air parfaitement détaché « elle a l’air de déchirer cette galette des rois aux agrumes….Moi qui aime les agrumes« . Limite il m’arracherait des larmes. Sauf que j’aime pas la galette, alors ça ne m’éclate pas de passer du temps en cuisine pour en préparer une. Bref moi aussi j’ai feinté et j’ai négocié le gâteau super moelleux aux oranges vu chez Émilie et Léa à laquelle j’ai ajouté une touche chocolatée forcément.

Ingrédients

6 oranges non traitées
125g de beurre mou (+ un peu pour le moule )
80g de sucre en poudre + 50g pour le sirop
1 sachet de levure
3 oeufs
170g de farine
1 sachet de levure
100g de chocolat + 20g de beurre pour le glaçage

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Zestez des oranges et pressez le jus d’une orange. Travaillez le beurre pommade et le sucre jusqu’à obtenir une texture crémeuse. Ajoutez les oeufs un par un en mélangeant à chaque fois puis la farine et la levure tamisée. Ajoutez enfin les zestes, le jus d’orange et les pépites de chocolat. Versez dans un moule à kouglof beurré et mettez au four préchauffé à 160° pour 35 à 40 minutes environ (vérifiez la cuisson avec la pointe d’un couteau qui doit ressortir sèche).

Sortez votre gâteau du four et préparez le sirop d’orange en mettant dans une casserole le jus de 5 oranges avec 50g de sucre. Faites chauffer jusqu’à frémissement et laissez frémir 4 à 5 minutes. Versez ce sirop sur le gâteau encore chaud. Si le sirop ne pénètre pas immédiatement, ne paniquez pas, n’appelez pas le 15, respirez un grand coup, peu à peu le sirop va imbiber votre gâteau. Une fois que le gâteau est totalement refroidi et le sirop totalement absorbé, démoulez votre gâteau délicatement (encore une fois je n’ai pas été assez patiente).

Faites fondre au bain marie le chocolat en morceaux et le beurre en dés. Lissez bien avec une maryse et nappez votre gâteau aussi uniformément que possible (pas comme moi en somme). J’ai réservé un peu au frigo pour que le glaçage durcisse. Il parait que ce genre de gâteau est meilleur le lendemain alors enveloppez le dans un linge et attendez patiemment.

gâteau orange chocolat 2

Verdict ? J’enfreins la déontologie de toute blogueuse culinaire qui se respecte (bon en même temps je ne suis pas une blogueuse culinaire) mais à l’heure où vous lisez ces lignes, personne n’a encore goûté ce gâteau. Je publierai donc un édit très prochainement pour vous en dire plus sur la texture et sur le goût de ce dessert (du coup Anne Laure T tu peux te servir, il est intact ).

Et cette galette des rois aux agrumes alors ? Zut …

Edit du 15/01/2014 après dégustation :  gros potentiel, mes goûteurs pleuraient presque en me demandant « tu es sûre que tu ne vas jamais le refaire celui-là ? » (oui parce que je refais rarement le même dessert). Il est ultra moelleux, je comprends que le démoulage ait été délicat et l’orange et le chocolat c’est vraiment très bon ensemble.

gâteau noix 4

Samedi après-midi dernier, le ciel s’est couvert et le gris m’a donné envie de préparer un dessert automnal, un dessert réconfortant à déguster avec une bonne tasse de thé même si les températures sont incroyablement douces en cette fin du mois d’Octobre. J’ai repris une recette de gâteau aux noix trouvée dans le dernier numéro du magazine Saveurs et j’ai juste ajouté une petite touche chocolatée.

[typography font= »Supermercado One » size= »24″ size_format= »px » color= »#eba559″]Ingrédients[/typography]

130g de farine
200g de sucre
4 oeufs
130g de beurre fondu
1 pincée de sel
130g de noix hâchées (pas trop finement)
60g de chocolat noir ou au lait
60g de crème liquide

[typography font= »Supermercado One » size= »24″ size_format= »px » color= »#eba559″]Et maintenant qu’est ce qu’on fait ? [/typography]

Alors c’est vraiment le genre de recette ultra simple où il suffit de mettre tout dans le saladier, de mélanger et c’est prêt. Commencez à verser dans votre saladier la farine et le sucre ainsi qu’une pincée de sel. Ajoutez 4 oeufs, 130 de beurre fondu refroidi et les noix (la recette parle de noix râpées, là j’avoue c’est un peu l’encéphalogramme plat dans mon cerveau…je les ai hachées mais pas trop finement non plus pour qu’on sente les petits morceaux dans l’appareil).  Mettez dans votre four préchauffé à 180° pendant 30 minutes. Laissez refroidir puis préparez le glaçage…ou plutôt la ganache qui n’a pas de beurre (il y en a déjà pas mal dans le gâteau). Faites chauffer la crème fraîche liquide puis versez la sur le chocolat haché, mélangez bien jusqu’à ce que le mélange soit bien lisse et brillant. Répartissez sur le dessus de votre gâteau, laissez figer au frigo puis sortir au moins 30 minutes avant la dégustation.

gâteau noix 2

gâteau noix 3

Verdict ? Moelleux, avec des petits morceaux croquants, encore meilleur le lendemain, délicieux avec un café et si simple à préparer …je vous en mets une part de côté? Anne-Laure T?

Et vous, un dessert aux noix que vous aimez ?

Pin It