Tag

gâteau mystère

Browsing

Après le quasi fiasco de ma brioche léopard, je poursuis mon trip « desserts animaux sauvages » avec le Zébra Cake ou gâteau zèbre en français, baptisé ainsi du fait de ses rayures lorsqu’on le découpe. Normalement la partie chocolat se prépare avec du cacao en poudre non sucré. J’ai décidé ici de le remplacer par la pâte au gianduja à tartiner  (vraiment délicieuse) d’À la Reine Astrid*(et du coup j’ai réduit un peu la quantité de sucre).

Mis à part cette liberté, j’ai suivi à la lettre la recette présente dans le livre Les gâteaux mystère et visiblement je suis plus douée pour faire des ronds que des boudins car j’ai obtenu le résultat que j’attendais visuellement.

Ingrédients

Pour le gâteau

25 cl d’huile de tournesol (oui ça fait beaucoup mais c’est ce qui fait la texture du gâteau)
200g de sucre semoule (250 g si vous mettez du cacao en poudre non sucré)
10 cl de lait demi-écrémé
4 oeufs
300 g de farine
1 sachet de levure chimique
quelques gouttes d’extrait de vanille
2 grosses CS de pâte à tartiner au gianduja (ou 25 g de cacao en poudre)

Pour la décoration
2 CS de pâte à tartiner au gianduja
20 g de chocolat noir
20 g de chocolat blanc

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Préchauffez votre four à 180°C. Dans un saladier, mélangez l’huile, le sucre, le lait et les œufs avec un fouet de manière à obtenir une texture homogène. Divisez la préparation en deux parts égales.

Dans la pâte claire, ajoutez 180 g de farine, la moitié du paquet de levure et l’extrait de vanille puis mélangez.

Pour la pâte au chocolat (dans l’autre moitié), ajoutez le reste de farine (120 g), le reste de levure chimique et  les deux grosses cuillères à soupe de pâte à tartiner au gianduja. Mélangez jusqu’à obtenir une pâte lisse.

Beurrez un moule à manqué de 20 cm de diamètre. Versez 3 cuillères à soupe de pâte claire au centre du moule puis 3 cuillères à soupe de pâte au chocolat en versant toujours la pâte bien au centre du moule. La pâte s’étale petit à petit, formant une cible comme ci dessous. Alternez ainsi jusqu’à épuisement des pâtes. Prenez votre temps, c’est la seule « contrainte » de la recette (et c’est quoiqu’il en soit beaucoup plus rapide que la brioche léopard).

zebra cake mode d'emploi

 

 

Pâte à gâteau hypnotique

Une photo publiée par Virginie (@chocoladdict69) le

 

Enfournez votre gâteau pendant 35 minutes (à adapter selon votre four, vérifiez qu’il est bien cuit avec un cure dent ou un pic à gâteau qui doit ressortir sec). A la sortie du four, laissez le gâteau dans le moule au moins 10 minutes avant de le démouler délicatement.

zebra cake

Réalisez alors des copeaux de chocolat à l’aide d’un économe. Une fois le gâteau refroidi, recouvrez le sur le dessus uniquement d’une fine couche de pâte à tartiner puis parsemez de copeaux au chocolat noir et au chocolat blanc.  Laissez votre gâteau au frais jusqu’au moment de servir (ou presque, c’est toujours mieux de le déguster à température ambiante et pas trop froid) pour que les copeaux ne fondent pas.

zebra cake 2

zebra cake 5

zebra cake 4

Verdict ?

En utilisant du cacao en poudre, les zébrures auraient été probablement plus foncées mais j’étais contente du visuel et en plus, ce gâteau est super moelleux. Si vous l’emballez bien, vous pouvez le conserver plusieurs jours sans problème et en déguster une part avec un thé ou au petit déjeuner.

Je vous conseille de ne pas zapper le glaçage à la pâte à tartiner sur le dessus, sans cela, le même gâteau sera plus sec.

Le livre Gâteaux Mystère dont est tirée cette recette propose plein d’autres idées de gros gâteaux à motifs, de gâteaux pinata et de petits gâteaux spécial anniversaires et fêtes.

mon mercredi gourmand

*produit offert par à la reine astrid

 

Moi aussi j’ai cédé à l’appel de la brioche léopard. Cette invention (américaine je présume) est apparue sur plusieurs sites il y quelques semaines de cela et a tapé dans l’œil des réseaux sociaux car son intérieur ressemblait à s’y méprendre à un motif léopard. Bon j’avoue que j’étais méfiante, du style « beau soit mais bon ? ».

N’empêche que je me suis laissée influencer par le côté moutonnant des internets (les bowl cake, les light box,le running, la photo du petit déjeuner au lit sur un drap blanc savamment froissé, etc) et j’étais très enthousiaste en préparant ma brioche léopard d’autant plus qu’elle a poussé magnifiquement.

Première déception au moment de la découpe, mes taches léopard n’étaient pas aussi uniformes que sur la photo modèle (euphémisme) pourtant j’ai suivi à la lettre les instructions données.

brioche leopard 2

brioche leopard 3

brioche leopard 5

J’avais prévu un tuto spécial boudins (ça envoie du rêve hein ?), un pas à pas en photos. J’aurais pu ensuite mettre la recette en ligne sans en dire plus mais régulièrement je reçois des commentaires, des mails me disant qu’on a testé telle ou telle recette et j’aurais été bien embêtée que vous passiez autant de temps …pour un résultat aussi décevant.

Peut être qu’à force de tester les pâtisseries un peu partout en France, je suis devenue trop exigeante, peut être que je suis trop critique, peut être que tous les sites qui ont mis en ligne ce pain/brioche léopard ne l’ont pas goûté mais honnêtement niveau goût cela est vraiment fade et sans grand intérêt.

Dans les ingrédients, il y a très peu de sucre et très peu de beurre, je sais que c’est une grande tendance de dé-sucrer et d’alléger les pâtisseries (merci au passage à Philippe Conticini qui déclarait récemment dans l’émission Très très bon que si on lui demandait de dé-sucrer son sublime Paris Brest, il enverrait la personne balader !). Parfois cela a du sens si cela met en avant la saveur d’un fruit, d’un produit mais le beurre étant un exhausteur de goût, une brioche sans beurre cela ne ressemble pas à une brioche.

Bref cette brioche léopard est, à mon sens (et c’est un ressenti très personnel, je ne prétends pas détenir LA vérité), une escroquerie, du buzz mais beaucoup de bruit pour rien. C’est peut être joli esthétiquement mais si vous voulez passer beaucoup de temps en cuisine, je vous conseillerais plutôt de vous lancer dans un fraisier ou une tropézienne, au moins là pas de déception au moment de la dégustation.

Gâteaux mystère : le livre

J’ai suivi la recette présente dans le livre Gâteaux mystère (cela ne remet pas en cause le livre, ce sont les mêmes ingrédients qu’on retrouve partout) parsemé, dès sa réception, de plus d’une dizaine de post-it par mes enfants. A ce rythme, il va falloir prévoir un anniversaire au moins par mois : )

brioche leopard

Comme son sous-titre l’indique, ce livre de pâtisserie propose des gâteaux de fête particulièrement créatifs et surprise dans le sens où l’on « découvre » un motif, un contenu au moment de les découper.

Gâteau damier, rainbow cake, gâteau vertical, camaïeu, gâteaux avec un motif à l’intérieur, gâteaux pinata, on trouve des « grands classiques » mais aussi des propositions plus originales, des gros gâteaux comme des petits gâteaux. Le niveau et le temps demandé varient selon les pages.

Cela nécessite d’avoir un matériel particulier (emporte-pièces variés, 4 moules de 15 cm dans plusieurs recettes -si vous avez un bon plan à ce sujet je suis preneuse, c’est tout de même plus rapide, que de faire cuire 4 fois un petit gâteau, des douilles) et de prévoir aussi des décorations adaptées (dont beaucoup peuvent se trouver facilement).

Ma fille a déjà choisi son gâteau d’anniversaire (avec plein de bonbons, surprenant non ?) et d’ici là j’ai bien l’intention de piocher dans ce livre pour leur mettre des étoiles plein les yeux.

gâteau mystere 2

gâteau mystere

gateau mystere 3

gateau mystere 4

Gâteaux Mystère, Editions de la Martinière (exemplaire reçu en service de presse).

 

Pin It