Tag

galette

Browsing

Et voilà c’est reparti pour une nouvelle année,  je participe pour la seconde année au défi de la blogueuse australienne Fat Mum Slim, « A photo a day » avec pour chaque jour de l’année, un mot comme ligne directrice ou indication. Par rapport à l’an dernier, je m’octroie un peu plus de liberté en prenant les photos avec mon téléphone portable (que j’ai toujours sur moi contrairement à mon réflex) et je publie aussi les photos sur Instagram.

A part ça, pas de résolutions que je n’arriverai probablement pas à tenir si ce n’est celle de profiter de l’instant présent le plus possible…c’est ainsi que j’ai attaqué l’année avec une part de la délicieuse bûche Purple de Sébastien Bouillet. Je suis toujours aussi peu fan des galettes des rois, mes papilles ne frémissent pas devant l’avalanche de celles publiées un peu partout (c’est même plutôt l’écœurement) mais j’ai prévu de tenter deux nouvelles recettes (l’an dernier j’avais essayé des mini galettes aux marrons glacés) et en attendant j’ai mis deux fèves dans celle que j’ai achetée …c’est l’école des fans à la maison.

Pas de nouveau design sur ce blog pour démarrer l’année. Pas de budget pour le moment et trop exigeante pour le faire moi même.

collage janvier3 janvier 2014collage semaine janvier 1er

★ sur Pinterest, j’ai ouvert un tableau avec les films, séries vus et aimés cette année au cinéma ou en DVD et un avec les romans, BD. Je mets peu d’informations, cela sert surtout de post it pour ma mémoire de poisson rouge.

★ sur Yelp Lyon, j’essaie de mettre régulièrement des avis sur les commerces et lieux que je fréquente et dont je ne  parle pas forcément sur le blog (j’ai réussi in extremis le challenge des 100 avis pour 2013 !)

★ j’ai envie de profiter de ce récap du dimanche pour finir en musique. Découverte dans le film Guillaume et les garçons à table, j’aime beaucoup la reprise d’Arno de Vous les femmes, Pobre diablo (bon il n’y a pas de clip par contre) :

 

Vous en voulez encore ? retrouvez d’autres photos gourmandes mais pas que sur Instagram…

 

maison sève

Bien que très bec sucré, je n’ai jamais été fan des desserts de fin d’année, bûches et galettes des rois. C’était vrai jusqu’à ce que je découvre, en m’intéressant de plus en plus à la pâtisserie, que bûche pouvait rimer avec autre chose que gâteau roulé avec de la crème au beurre (pas mon truc) et que galette ne signifiait pas forcément s’étouffer avec les miettes d’une pâte feuilletée. C’est donc l’esprit libre de ses préjugés que j’ai découvert quelques mois avant les fêtes de fin d’année la nouvelle bûche de la Maison Sève pour l’année 2013 ainsi que la nouvelle galette des rois dans le salon très cosy de l’Hôtel Carlton à Lyon.

seve collage

[typography font= »Supermercado One » size= »22″ size_format= »px » color= »#eb8b57″]La bûche taille de guêpe[/typography]

J’ai commencé la dégustation par la bûche tellement jolie que j’étais presque peinée qu’on doive la couper (presque j’ai dit). La bûche est dite taille de guêpe, en clin d’oeil aux élégantes silhouettes dessinées sur le manteau rouge en chocolat qui évoluent au milieu d’un décor de fête et de motifs évocant Lyon. L’intérieur est composé d’une ganache au chocolat gianduja qui repose -par je ne sais quel miracle- sur un baba maison (qui se tient impeccablement, sans couler) avec des raisins blonds macérés au rhum. Le goût de ce dernier reste subtil, pas trop alcoolisé, l’ensemble est léger, onctueux et gourmand.

 

SEVE_Buche-Taille-de-guepe

maison sève 2

Je n’ai pas pu m’empêcher de jeter un œil sur les autres bûches proposées à la carte pour les fêtes de fin d’année et les compositions sont plus que prometteuses. Bûche Jeeju (biscuit aux agrumes réhaussé d’un croustillant aux noisettes du Piémont, duo de crème caramel au beurré salé et citron, mousse au chocolat noir), bûche glacée fraisier (sorbet fraise gariguette, crème glacée à la vanille de Madagascar et fraises krispies) ou bûche Top Coat (compotée et sabayon d’abricot Bergereon, crémeux à la pistache sur un biscuit dacquoise/ crumble) par exemple, le choix est rude.

maison sève 6

[typography font= »Supermercado One » size= »22″ size_format= »px » color= »#eb8b57″]La galette frangipane au café[/typography]

Galette des rois et café, c’était plutôt mal parti pour la dégustation suivante. A part la galette aux pralines de la Maison Sève découverte l’an dernier, je suis rarement enthousiasmée par cette spécialité et je n’aime pas les desserts au café. La dégustation de cette galette à la frangipane au café a donc été plus qu’une bonne surprise. D’abord j’ai retrouvé ce feuilletage glacé d’un sirop de marron typique de la maison Sève et qui lui donne une texture croustillante, qui ne s’émiette pas en bouche ou dans votre assiette. La couche est fine comme je les aime,  le feuilleté ne prédomine pas sur le reste mais se marie avec lui parfaitement.

A l’intérieur, la crème frangipane au café préparée non pas avec de l’arôme de café mais un Grand cru Pure origine Indriya from India de Nespresso est un vrai délice. La saveur du café est très discrète et surtout elle joue le rôle d’exhausteur des autres parfums présents dans l’appareil, l’amande et la vanille de Madagascar. Le chocolatier pâtissier Richard Sève a ajouté des morceaux de noix caramélisés à cette frangipane pour une texture à la fois onctueuse et craquante…bref j’ai vraiment été conquise par cette galette des rois et même si vous n’aimez pas les desserts au café, tentez, osez, je vous assure que vous serez surpris.

maison sève 3

maison sève 10

Si vous êtes Lyonnais, sachez enfin que la Maison Sève ouvre un nouveau corner au Monoprix de la Croix Rousse  à partir du 14 novembre prochain….juste à côté de chez moi, est ce bien raisonnable ?

C’était ma pause sucrée de la semaine et la vôtre ?

Un mug cake chez du côté de chez Ma

Une confiture maison aux coings chez L’Instinct des thés

Une pause épicée chez Les Petites Canailles

Un goûter chez Chantilly avec Arwen

Du caramel à tartiner chez Anne-Laure T

Merci à Richard et Gaëlle Sève pour leur accueil et leur disponibilité.


Qui c’est qui a eu la fève cette année chez toi? tu la suçotes avant de la brandir ou tu files vite la rincer sous l’eau?) tu donnes discrètement les parts gagnantes aux enfants ou c’est chacun pour soi? la galette tu l’achètes toute prête ou tu la fais toi-même.? traditionnelle ou originale? est-ce que ça se fête chez toi en Belgique, en Suisse, en Alabama?

Oui oui j’ai envie qu’en ce début d’année tu me montres non pas tes fesses mais ta fève ! la plus belle ou la plus originale ou la plus horrible pourquoi pas.. ça se fait pas chez toi, tu n’aimes pas la frangipane? tant pis imagine ce qui pourrait servir de fève et photographie-le !

Tu as jusqu’au 30 janvier pour publier une photo de fève ou me l’envoyer par mail…je publierai alors un récapitulatif de toutes les participations et j’essaierai de récupérer les clichés pour afficher la plus grande mosaïque jamais réalisée de fèves de galettes des rois. Peut-être même que Jean-Pierre Pernault parlera de cet exploit !

La propriétaire de la fève la plus remarquable recevra un baume à lèvres de rêve j’aurais pu écrire aussi un cadeau de rêve mais je me suis dit que tu n’es pas vénale et que tu joueras juste pour le plaisir…Non?

 

Confidence pour confidence, je ne suis pas une fan de galette : ça luit, c’est gras, c’est méga calorique (bon ok en général ce genre d’arguments ne m’arrête pas) et puis franchement se casser les dents sur une fève et être obligée de la suçoter pour nettoyage avant de la présenter à ces camarades de table c’est pas très classe…mais bon à la maison, Grand homme donnerait un rein pour de la frangipane et petit homme découvre les joies de l’épiphanie alors une nouvelle fois, j’ai fait preuve d’abnégation et je me suis lancée dans une recette un brin plus originale que la traditionnelle, une galette frangipane poires chocolat

Qu’est ce qu’on met dedans?

2 pâtes feuilletées
   80 g de beurre à température ambiante
   80 g de sucre glace
   3 œufs
   80 g de poudre d’amande (bon moi j’ai mis le paquet entier parce qu’est ce que tu fais avec les 45 g restant?)
   5 g de maïzena
   1 bouchon de rhum brun
   1 petite boîte de poires au sirop
   3 ou 4 carrés de chocolat noir (j’en ai mis le double !)
   et… une fève ! (ou deux selon votre degré de générosité)

Et maintenant qu’est ce qu’on fait?

Dans un saladier, mélanger à l’aide d’un fouet le beurre coupé en morceaux avec successivement le sucre glace, les œufs (un par un), la poudre d’amande, la maïzena et le rhum brun. Mettre 1/4 d’heure au réfrigérateur (étape réduite à 5 minutes ici vu l’état d’excitation du chérubin). Dans un petit bol, préparer une dorure en fouettant 1 œuf avec une pincée de sel.
Egoutter les poires et les couper en lamelles.

Disposer une pâte feuilletée sur une feuille de papier
sulfurisé placé sur une plaque de cuisson, à l’aide d’un pinceau,
badigeonner sur 2 cm le pourtour de dorure.
Etaler ensuite la crème d’amande uniformément en laissant un bord libre, dissimuler 1 fève (plutôt vers le bord que vers le centre), disposer des tranches de poires et râper les carrés de chocolat.

Couvrir de la seconde pâte, souder les bords en les pressant puis les chiqueter (c’est à dire faire des petits traits sur le contour extérieur) avec la pointe d’un couteau. Mettre au moins 1/4 d’heure au réfrigérateur (cette fois j’ai respecté les temps car le chérubin s’était désintéressé depuis un certain temps de la recette).

Préchauffer le four à 180° (chaleur tournante si possible). Retourner la galette, le chocolat se retrouvera de cette manière dessous, la dorer et la glisser au four pour 20 à 25 minutes selon la puissance de votre four.

Déguster tiède et n’avaler pas la fève !

Et devinez, qui a été le roi?

Edit 1 : Cette recette a été trouvée sur le blog Torchons et Serviettes

Edit 2 : Vous êtes fauchés, pas très doués en cuisine et avez tendance à l’embompoint? non, votre cas n’est pas désespéré ! Le nouveau blog culinaire Mais qu’est ce qu’elles mijotent vous aidera à l’aide de recettes simples, bon marché et saines !

Edit 3 : message personnel à Gazelle : je l’ai à peine goûtée cette galette )

Pin It