Tag

fraises

Browsing

Cheesecake aux fraises et chocolat blanc (sans cuisson )

En faisant le point sur les recettes publiées sur le blog, je me suis rendue compte que celles autour des fraises étaient beaucoup moins nombreuses que celles autour des pommes ou des poires. Cela s’explique tout simplement par le fait que les fraises je les aime avant tout dégustées toutes seules (ou avec un peu de chantilly). Je ne sais pas s’il y aura une avalanche de desserts aux fraises durant leur saison (elles restent chères ici et pour l’instant elles n’ont pas un goût dément) mais en tous cas, j’ouvre le bal avec un cheesecake aux fraises et chocolat blanc sans cuisson.

Ingrédients pour un cheesecake aux fraises et chocolat blanc

pour la base biscuitée
150 g de shortbread
20 g de beurre fondu

pour l’appareil à cheesecake
300 g de cream cheese (Philadelphia)
1 citron jaune bio (pour son jus et ses zestes)
300 g de crème fleurette (30%) bien froide
60 g de sucre glace
60 g de copeaux de chocolat blanc pâtissier (+ un peu pour la déco)
250 g de fraises

pour le coulis
125 g de fraises
25 g de sucre en poudre (à ajuster selon votre goût)
le jus d’un demi citron

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

1-Beurrez l’intérieur d’un cercle à entremet (plus votre cercle sera petit de diamètre, plus votre cheesecake sera haut ) et mettez le au frigo pour que le beurre fige.

2-Découpez un cercle de papier cuisson de la taille du diamètre de votre cercle à entremet. Ce papier servira de fond à votre cheesecake.

3-Broyez finement avec un mixeur les shortbread puis ajoutez le beurre fondu et mélangez bien.

4-Sortez le cercle à entremet du frigo, posez le sur un plat de service. Mettez dans votre cercle à entremet, le cercle de papier cuisson puis répartissez au fond du cercle à entremet, la base biscuitée. Tassez-la de manière uniforme avec le dos d’une cuillère à soupe. Réservez au frigo.

5-Dans un saladier, mélangez le cream cheese, le sucre glace, le jus et les zestes du citron. Battez au fouet électrique pendant 6 à 7 minutes jusqu’à ce qu’elle devienne ferme (comme une chantilly mais en plus compacte). Réservez au frigo.

6-Montez la crème fleurette en chantilly (pour qu’elle monte bien, mettez le saladier et les batteurs au congélateur un peu auparavant; vous pouvez également ajouter une cuillère à soupe de mascarpone à la crème avant de commencer de la fouetter).

7-Incorporez en 3 fois la chantilly à votre appareil à l’aide d’une cuillère à soupe. Ajoutez les copeaux de chocolat blanc. Pour que l’ensemble soit bien homogène, fouettez pendant quelques secondes avec un fouet électrique.

8-Versez l’appareil à cheesecake sur la base biscuitée et laissez au frigo au minimum 2 heures.

9-Préparez le coulis en mettant dans un blender les fraises coupées en dés, le jus de citron et le sucre. Mixez jusqu’à obtenir une texture lisse.

10-Avant de servir, décorez le cheesecake avec des fraises fraîches et parsemez de copeaux de chocolat.

cheesecake aux fraises et chocolat blanc

Bon à savoir :

Je n’ai pas mis, volontairement, de gélatine, dans l’appareil à cheesecake. Ne vous attendez donc à une texture ferme et attention si vous devez le transporter, il est plutôt fragile.

Quand vous le préparez, mettez votre cercle à entremet directement sur votre plat de service pour ne pas avoir à le transférer ensuite (et risquer de le casser).

Respectez bien le temps indiqué lorsque vous fouettez le cream cheese pour avoir une texture ferme.

C’est une palissade mais plus les fraises seront sucrées, plus le cheesecake sera bon.

Dans mon cas, les fraises (locales mais probablement cultivées sous serre) n’étaient pas démentes mais nappez de coulis, ce cheesecake a beaucoup plu.

cheesecake aux fraises et chocolat blanc

Comme c’est une recette de dessert sans cuisson, elle est parfaite pour cet été en pleine canicule quand la cuisine se transforme vite en sauna dès qu’on utilise le four. Avec le même appareil à cheesecake, vous pouvez varier les plaisirs en mettant sur le dessus des cerises, des framboises, des abricots…

cheesecake aux fraises et chocolat blanc

Si vous essayez cette recette de cheesecake aux fraises et chocolat blanc sans cuisson, n’hésitez pas à la partager sur Instagram avec la mention @chocoladdict69 ou #chroniquesdunechocoladdict.

Cheesecake aux fraises

J’ai beaucoup hésité avant de publier cette recette de cheesecake aux fraises. Je fais partie des gens qui doutent comme dans la chanson d’Anne Sylvestre (que je préfère chantée par Vincent Delerm, Jeanne Cherhal et Albin de la Simone), de celles qui trouvent que les autres font toujours mieux, de celles qui se comparent sans cesse même s’il parait qu’il ne faut pas (et c’est rarement en ma faveur).

Des recettes de cheesecake j’en ai déjà testé beaucoup, des meilleures que celle-ci que je trouve imparfaite (manque de hauteur, pâte pas assez croustillante). A la dégustation, si personne ne s’est évanoui de plaisir, ce cheesecake a tout de même bien plu et arraché quelques « c’est bon ».  Alors je publie ou pas, me-suis-je demandée ? Bon en même temps si je devais publier seulement les articles avec des photos aussi parfaites que …(fill the blank), le blog aurait cessé depuis longtemps (et mon compte Instagram aussi qui n’a aucune cohérence visuelle ou thématique…il faut peut être y voir une logique, j’ai toujours été incapable de me ranger dans une case « food » « voyages » « lifestyle » « littéraire » d’où ce sentiment prégnant de n’être à ma place nulle part). Alors voilà je suis une blogueuse/instagrameuse en carton qui partage une recette de cheesecake aux fraises pas parfaite mais assez bonne pour qu’il me semble, vous puissiez la refaire chez vous, si vous en avez envie.

Ingrédients pour un cheesecake aux fraises

Pour la base biscuitée
200 g de spéculos
70 g de beurre
30 g de sucre en poudre
2 citrons verts bio

Pour l’appareil à cheesecake
400 g de fraises (+quelques unes en déco)
300 g de fromage frais de type philadelphia
300 g de lait concentré sucré
3 gros oeufs

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Râpez les zestes de deux citrons verts et pressez le jus d’un seul d’entre eux. A l’aide d’un rouleau à pâtisserie ou d’un pilon, réduisez en poudre grossière les spéculos. Mélangez les avec le beurre fondu, le sucre et les zestes de citron vert.

Tapissez le fond d’un moule à charnière beurré avec cette pâte en tassant bien. Si vous voulez que votre cheesecake soit haut (pas comme le mien car je n’ai pas de moule à charnière de cette taille), il vous faudra utiliser un diamètre tout petit (16 cm maximum). Mettez au frigo pendant 20 minutes.

Retirez le pédoncule des fraises. Mixez les fraises avec le jus de citron vert, de manière à obtenir un coulis. Réservez du coulis pour la décoration (4 à 5 cc et un peu pour servir avec le cheesecake).

Dans un saladier, mélangez le fromage frais, le lait concentré sucré et le coulis de fraises. Ajoutez les œufs un à un en mélangeant à chaque fois. Versez l’appareil dans le moule à charnière sur votre base biscuitée. Ajoutez un peu de coulis sur le dessus en créant des zébrures avec la  pointe d’un couteau.

Enfournez le cheesecake dans un four préchauffé à 150° pour 50 minutes. Laissez le refroidir dans le four puis mettez le au frigo au minimum 12 h (24 h c’est mieux !) . Servez le cheesecake avec un coulis de fraises.

 

Et vous, quel est votre cheesecake préféré ? avez vous trouvé LA recette parfaite ?

Fraises surprise

En attendant de revenir sur mon week-end en Normandie lors des Rencontres de Cambremer (en ce moment, faudrait que je dorme 4h par nuit pour venir à bout de ma liste de choses à faire…mais j’ai besoin d’au moins 7h et certains billets de blog prennent beaucoup de temps à écrire), je vous propose une recette toute simple avec des fraises que j’ai appelé fraises surprise. L’idée ici est que tout se mange même le contenant : )

Ingrédients pour 6 fraises surprise

150 g de chocolat blanc
1 grosse barquette de fraises
1 brique de crème liquide mascarpone pour Chantilly Elle & Vire
2 CS de sucre

pour le crumble
100 g de sucre
100 g de farine
100 g de beurre demi-sel
100 g de poudre de noisettes (ou d’amandes)

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

1) Les coques en chocolat blanc

Cela faisait une éternité que je n’avais pas utilisé mes moules à demi-sphère et c’est en le voyant que je suis partie sur cette idée de dressage.

Faites fondre 150 gr de chocolat blanc (pâtissier) au bain-marie (surveillez bien, le chocolat blanc peut vite brûler). Déposez une première couche de chocolat fondu blanc avec un pinceau dans chaque demi-sphère. Mettez 5 minutes au congélateur et renouvelez l’opération. L’idée est d’obtenir une coque pas trop fine pour qu’elle ne casse pas au démoulage mais pas trop épaisse non plus (pas agréable à déguster). Entreposez vos moules au frigo.

2) Le crumble

Dans un saladier, mélangez du bout des doigts le beurre mou en dés, la farine, le sucre et la poudre d’amandes jusqu’à obtenir une texture sableuse.
Préchauffez le four à 200°. Effritez grossièrement la pâte sur une plaque et laissez cuire 12 à 15 minutes à four chaud (la pâte doit juste dorer mais pas plus). Laissez refroidir le crumble.

3) Le dressage

Démoulez délicatement les coques en chocolat blanc. Déposez au fond du crumble. Recouvrez de dés de fraises (soyez généreux, c’est le fruit qui est l’ingrédient star de ce dessert). Parsemez de crumble et finissez par dresser la chantilly préalablement montée (mettez la crème liquide dans un saladier avec les batteurs au frais un peu à l’avance et juste avant de monter la crème en chantilly ajoutez deux CS à sucre). Dégustez sans plus attendre.

C’est fruité, c’est gourmand, le crumble légèrement salé apporte un petit plus. N’hésitez pas à ajouter quelques feuilles de verveine fraîche sur le dessus de vos fraises surprise.

Et vous, les fraises vous les préférez comment ?

Tarte au citron et aux fraises

Peut-être que vous êtes comme moi, facilement impressionnée et affolé (e) quand vous voyez une longue liste d’ingrédients et beaucoup d’étapes dans une recette. Respirez un grand coup dans ce cas là, ça va bien se passer. Il est juste conseillée d’avoir un peu de temps devant soi pour préparer cette tarte au citron et aux fraises qui reprend les éléments d’une tarte au citron meringuée dans une version moins sucrée et plus fraîche. Je suis partie de la recette trouvée sur le blog Ma toque à laquelle j’ai apporté ma petite touche personnelle. Pour les meringues, j’ai pioché sur le site d’Hervé cuisine car la cuisson était plus rapide et j’ai réalisé les meringues une semaine avant en les conservant dans une boîte métallique avec un bouchon de tube de médicament (l’avantage de vivre avec un hypocondriaque) pour éviter toute humidité.

Ingrédients

Pour la crème au citron
120 g de jus de citron (3 à 4 citrons)
40 gr de lait
3 oeufs
180g de sucre
20g de maïzena
50g de beurre
1 feuille de gélatine

Pour la pâte sablée
250g de farine
125 g de beurre à température ambiante
100 gr de sucre
1 oeuf
1 pincée de sel
quelques gouttes de vanille liquide

Pour les meringues
250g de sucre
4 blancs d’oeuf
1/2 cc de jus de ciron

Pour le dressage
Une poignée de fraises mara des bois
des bâtonnets de yuzu confit (présents dans la box Les rituels du thé de la Thé box)
un citron vert

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Préparez les meringues la veille ou même plusieurs jours à l’avance. Séparez les blancs des jaunes d’œufs, battez les blancs avec du jus de citron. Lorsque les blancs commencent à devenir bien mousseux, ajoutez le sucre et continuez à battre à fond pendant au moins deux minutes. Mettez la préparation dans une poche à douille et amusez vous (enfin moi ça m’amuse en tous cas) à faire les formes que vous souhaitez sur une plaque recouverte de papier sulfurisé (gouttes, bâtonnets…). Enfournez à four chaud (90°) pour deux heures (seulement 1h si vous voulez des meringues fondantes à l’intérieur). A la fin de la cuisson, laissez refroidir les meringues dans le four éteint porte entrouverte. Conservez les meringues dans une boîte hermétique.

Pour la pâte sablée, dans la cuve du robot (ou dans un saladier si la pâte est réalisée à la main), mettez le beurre en petits morceaux puis la farine. Travailler le beurre avec la farine pour obtenir une texture sableuse (soit à la main du bout des doigts soit avec la feuille du robot). Une fois la texture obtenue, ajoutez le sel et le sucre et mélangez brièvement. Ajoutez l’œuf et travaillez rapidement une dernière fois. La pâte doit alors former une boule. Filmez la et laissez la reposer au frigo une heure.

Pendant ce temps de repos, préparez la crème citron en mettant dans une casserole sur feu doux le jus de citron et le lait et en portant à ébullition. Dans un récipient, faites blanchir les jaunes d’oeuf avec le sucre. Ajoutez la maïzena et mélangez de manière à obtenir un appareil homogène. Faites tremper la feuille de gélatine dans un bol d’eau froide. Lorsque le jus de citron arrive à ébullition, versez en la moitié sur votre appareil (jaune d’oeuf/sucre/maïzena) et fouettez pour détendre. Reversez le tout dans la casserole contenant le jus de citron et sur feu moyen, sans cesser de fouetter la crème faites la épaissir (en formant des 8 dans votre casserole). Lorsque la crème devient épaisse et commence à frémir, battez encore pendant 50 secondes avant de retirer du feu. Ajoutez alors la gélatine essorée et mélangez vivement puis le beurre coupé en petits dés. Mélangez à nouveau avant de mettre la crème dans dans une poche à douille et réservez au frigo pendant deux heures.

 Préchauffez le four à 180°. Sortez la pâte du frigo, étalez la avant d’en tapisser un moule à tarte beurré. Piquez le fond de tarte, mettez des billes de cuisson si vous en avez (j’ai fait sans ) et mettez au four 15 à 20 min en surveillant que votre pâte ne colore pas.

Attendez que la pâte soit refroidie pour la garnir de crème citron. Déposez quelques fraises dans la crème citron, décorez avec des meringue et des bâtonnets de yuzu confit. Juste avant de servir, zestez un citron vert sur le dessus de la tarte.

tarte citron fraises 1

Verdict ?

Tout ça pour ça ? Pas mal- Hum- Encore– Oh My God !

De toutes les crèmes au citron (dites aussi lemon curd) que j’ai pu réaliser jusqu’à présent, c’est vraiment la meilleure (avec assez peu de beurre en plus par rapport à d’autres recettes) que j’ai goûtée, citronnée mais pas acide et pas trop sucrée, elle est onctueuse et parfaite avec les fraises et le croquant des meringues.  J’ai été contrainte et forcée de remettre la tarte à l’abri avant que le principal intéressé à qui ce dessert était destinée ne reprenne une troisième part, je peux donc en déduire que cette tarte citron fraise a assuré : )

C’était ma pause sucrée de la semaine et la vôtre ?

Un clafoutis aux cerises Du côté de chez Ma’

Une tarte aux cerises crumble chocolat amande avec Les Petites Canailles

Cheesecake fraise & chocolat blanc

J’avais envie de fraises mais ce n’est pas encore la saison, j’avais envie de tester depuis longtemps la recette des 4 heures de Julien, voilà comment le cheesecake fraise & chocolat blanc s’est invité dans ma cuisine en changeant seulement quelques détails.

[typography font= »Cabin Sketch » size= »24″ size_format= »px » color= »#E36464″]Ingrédients [/typography]

150g de galettes bretonnes
60g de beurre
500g de ricotta
150g de Philadelphia
50g de crème fraiche épaisse
100g de sucre
3 oeufs
1 fève tonka
200g de chocolat blanc
1 purée de fraises Capfruit trouvée chez l’Épicerie fruit

[typography font= »Cabin Sketch » size= »24″ size_format= »px » color= »#E36464″]Et maintenant qu’est ce qu’on fait ? [/typography]

Écrasez les galettes avec un rouleau à pâtisserie et mélangez les biscuits écrasés au beurre fondu. Déposez cette couche biscuitée au fond d’un moule à charnière et tassez bien puis mettre au frais. Battez ensemble les fromages et la crème fraîche pour les assouplir, ajoutez 100g de sucre, les oeufs un par un, la fève tonka râpée puis 100g de chocolat blanc râpé. Versez dans le moule à charnière et mettez au four préalablement chauffé pour environ une heure, thermostat 140° (th4). Laissez ensuite le cheesecake encore une heure dans le four éteint, porte entrouverte.

Nappez le cheesecake refroidi de la purée de fraises. Mettez le cheesecake au frigo jusqu’au lendemain (non pas de dérogation, il faut VRAIMENT attendre le lendemain). Juste avant de servir, parsemez de chocolat blanc râpé.

Verdict ? C’est un cheesecake vraiment très agréable au niveau de la texture, bien crémeuse mais pas pâteuse. La purée de fraises moins sucrée qu’un coulis est parfaite avec la crème tonka/chocolat blanc et apporte une pointe d’acidité à l’ensemble. Visuellement je le trouve trop plat mais c’est vraiment le seul reproche que j’ai à lui faire. Satisfaction personnelle en voyant ma belle-mère se régaler et demander une autre part alors qu’elle me déclarait il y a peu de temps que les cheesecake ce n’était pas son truc )

Et vous dans votre cuisine, que s’est-t-il passé cette semaine ? ou que va-t-il se passer ce week-end ?

Dans la cuisine de l’Instinct des thés, des sablés au sésame, à l’anis et à l’huile essentielle de bergamote

Dans la cuisine des Petites Canailles, un fondant au chocolat sans oeuf

Dans la cuisine d’Arwen, une tropézienne

Dans la cuisine d’Océane, une cake aux fruits confits

(Logiquement je devrais donner les thèmes des prochains rdv mais j’ai l’impression que cela met une barrière en plus au lieu de stimuler les imaginations alors je reviens à l’ancienne formule, si vous publiez un billet qui parle d’accessoires de cuisine, de déco, de linge de table, de recettes, de goûts ou dégoûts, de marque alimentaire et que sais-je encore, n’hésitez pas à participer.)

Ceci est ma participation aux goûters régressifs de Pivoine

Dans ma cuisine, des fraises …

Après des mois de régime banane, pommes, poires, qu’il est bon de croquer dans une fraise..quand elle a du goût ) Cette année vu la flotte qu’il a tombé, les premières, même en France, manquaient carrément de soleil. Aujourd’hui j’ai prévu d’aller faire un tour au marché des fruits rouges à Confluence et j’espère bien rentrer avec des fraises savoureuses (le luxe ce sont les fraises des bois, une merveille !)

Nature, saupoudrées de sucre, plongées dans la chantilly, dans une tarte avec une crème citron, en cheesecake, en charlotte, dans un cookie, un cake  ou un muffin, vive la fraise !

Je n’ai pas trouvé de livre sur la fraise à mettre en jeu mais j’ai pensé qu’un spécial burgers et salades était de saison :

Pour participer, publie un billet durant ce week-end sur ton blog sur le thème « Dans ma cuisine » et pour rappel pas obligé d’aimer cuisiner (tu peux parler déco, vie quotidienne, régime, manies alimentaires, souvenirs, enfants …). Je mettrai en ligne le nom du gagnant en édit de ce billet quand j’aurais procédé au tirage au sort parmi les participations listées.

Dans la cuisine de :

l’Instinct des thés, un mémo magnet

des Petites Canailles, des hamburgers home made

de Chocololita, internet à la rescousse

de Lucky Sophie, un livre pour réaliser de très belles tables

Pour toi, quel est le meilleur dessert aux fraises (les liens vers la recette sont acceptés) ) ?

crédit photo  : weheartit.com

Pin It