Tag

fondant

Browsing

Ce fondant chocolat-praliné n’est pas vraiment celui que je vous conseillerais après une raclette, une tartiflette ou un repas de fête de fin d’année …je le vends bien hein ? )

Par contre si vous cherchez un gâteau réconfort, un gâteau de retour de promenade hivernale qui rosit les joues et engourdit les doigts de froid, un goûter après bataille de neige (je vous laisse la neige, moi je pars aux Antilles)), ce fondant au chocolat-praliné est parfait.

Ingrédients pour un fondant chocolat-praliné

200 g de mascarpone
200 g de bon chocolat noir
200 g de praliné (celui de Michel Cluizel à 89% est top)
4 oeufs
50 g de poudre d’amandes
60 g de sucre
1 pincée de fleur de sel

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Placez le chocolat cassé en petits morceaux avec le mascarpone et la fleur de sel dans un récipient et faites fondre doucement au bain marie. Cassez les oeufs et fouettez les avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez la poudre d’amandes, le praliné et le chocolat fondu. Mélangez jusqu’à obtenir une pâte lisse.

Versez votre préparation dans un moule rond tapissé d’une feuille de papier cuisson (vous pouvez aussi beurrer et fariner votre moule, mais avec la feuille de papier cuisson vous êtes sûrs de pouvoir démouler le fondant avant de le servir).

Enfournez pour 30 minutes dans un four préchauffé à 150°C. Attention le cœur de votre gâteau doit être à peine cuit au centre (sinon ce n’est plus un fondant).

Dégustez ce fondant chocolat-praliné le lendemain c’est meilleur ou pour les impatients quand il a refroidi.

 

fondant chocolat 3

fondant chocolat 1

Verdict ?

Le fondant chocolat-praliné est un gâteau régressif, ultra fondant, qui a plu aux grands et petits goûteurs !

 A part si tu vis au fond d’une grotte, aujourd’hui tu n’as pas échappé à la rentrée : le retour des embouteillages pour les uns, du monde dans les transports en commun pour les autres, la reprise de l’emploi du temps minuté, les pleurs de la petite quand tu l’as laissé dans la classe ou à la crèche…bref une gourmandise chocolatée serait la bienvenue et c’est là que j’interviens, sans que tu n’exploses ton apport calorique puisque grâce au sucre en poudre Pure Via que j’ai testé pour la première fois dans une recette, ton mini-fondant il est tout léger.

Qu’est-ce qu’il te faut ?2 œufs, 1 cuillère à soupe de beurre, 1 cuillère ç soupe de maïzena, 1 cuillère à café de Pure Via, un peu de cannelle si tu aimes ça.

Et maintenant qu’est ce que tu fais? Préchauffe ton four à 180° C (th 6), fais fondre le chocolat au bain marie et ajoute le beurre. Hors feu, ajoute la maïzena, les œufs battus et le sucre Pure Via. Verse la préparation dans 9 petits moules à muffins et enfourne environ 10 th à 180 °, voire un peu moins selon ton four pour que le cœur reste bien fondant.

Verdict ? Un coeur un bien fondant, l’équilibre chocolat/sucre est comme il faut, pas de petit goût inhabituel, une version tout aussi gourmande mais light grâce à Pure Via à l’extrait naturel de plantes de Stévia. Maintenant il ne te reste plus qu’à tester chez toi cette recette, à visiter la page facebook de Pure Via pour réaliser plein d’autres desserts version plume et enfin à voter pour ma recette en me laissant un commentaire pour que je tente de gagner un cours à l’Atelier des chefs à Paris avec 11 personnes de mon choix !

Et toi, la Stevia tu connais?

Humiliée, bafouée, oui cette semaine j’ai subi un revers de taille pour une accro du chocolat. Je suis tombée tout à fait par hasard récemment sur une distribution/dégustation des nouveaux fondants au chocolat de Michel et Augustin et je les ai trouvés vraiment excellents.

Qu’à cela ne tienne me dis-je alors, mercredi j’en prépare un maison …en plus la recette est super simple, je peux mettre le chérubin à contribution et l’occuper un peu.

Hélas, trois fois hélas, le résultat ne fut pas du tout à la hauteur de mes espérances. Trop sec, pas assez chocolaté, pas assez fondant ! C’est bien simple : je n’ai même pas envie de vous le mettre en photo.

L’ai-je fait trop cuire? (25 minutes) Suis-je tombée sur la recette à ne surtout pas suivre? Toujours est-il que Michel et Augustin, des hommes, me battent à plate couture question goût et plaisir à la dégustation.

Alors si tu as le secret du parfait fondant, partage-là que je retrouve mon honneur )

Pas besoin de consulter ton programme télé, elle sélectionne le meilleur pour toi, elle a une culture ciné aussi grande que mon addiction au chocolat, ses péripéties à Pôle emploi valent le détour..l’as-tu reconnu ?

1) Quel plat/aliment pourrais-tu manger tous les jours sans te lasser?

Comme j’adore manger, découvrir de nouvelles recettes, j’aime aussi cuisiner, et je trouve déprimant de manger le même plat à moins de trois semaines d’intervalle. Pourtant je mange tous les jours du chocolat noir. Ceci dit je varie les marques. En ce moment je déguste des papillotes à la cannelle et à l’orange, ou encore à la saveur liqueur de mirabelle, gentiment offertes pas une lectrice.

2) De quel plat as-tu un souvenir d’enfance marquant?

Les noix de mon jardin, que je mangeais avec du pain au goûter en rentrant de l’école, en regardant le Roi et moi. Sinon la baguette et la barre de chocolat coincée dedans, les tartines de pain et de beurre trempées dans le cacao, mais ça, j’en mange encore tous les jours ! J’avoue, j’ai encore 8 ans, je prends un goûter quotidiennement (mais chut, ne le répétez pas)

3) quel plat aimerais-tu faire goûter au monde entier?

Ouh là, c’est difficile de choisir ! Un plat que cuisine ma mère sans doute. Je vais rarement dans des restau français car je trouve qu’ils ne l’égalent pas… alors, peut-être une de ses spécialités lyonnaises, pour faire découvrir la « capitale de la gastronomie » comme certains appellent ma chère ville… je choisirais certainement le gâteau de foie de volailles avec quenelles ou le saucisson brioché. A moins que je n’opte pour le gratin de fruits de mer, la blanquette de veau, le pot-au feu, les soupes cuisinés par ma mère?

4) quel plat ne peux-tu plus manger ? (parce qu’il t’a rendu malade, ou parce que cela t’écoeure aujourd’hui,…)

Les boules de noix de coco (dessert asiatique mou et gluant) Elles m’ont rendue malades à noël 2008. J’adorais ça, mais j’en ai trop mangé, je ne peux plus les voir en peinture maintenant !

5) quel plat ferais-tu manger à ton pire ennemi?

J’aime tout ! Les plats que personne n’aime d’habitude… Je raffole de la texture du foie de veau et de la langue, j’adore les choux de Bruxelles, leur goût croquant et amer compensé par le salé des lardons… En revanche j’ai du mal avec les plats épicés. Ma meilleure amie est Tunisienne et je crachais le feu à chaque fois que je mangeais chez elle ! Alors je ferai manger un plat rempli de harissa à mon pire ennemi…

6) Y a t’il quelqu’un ou quelque chose qui a influencé ton rapport à la cuisine aujourd’hui?

Oui, ma mère bien sûr. Il paraît que c’était un bonheur d’avoir une enfant comme moi qui finit toujours son assiette. Le mauvais côté, c’est que ma mère cuisine si bien qu’on est obligé de se resservir de chaque plat, et elle nous encourage vivement dans cette voie, même si elle-même picore. Après quand on se plaint d’avoir grossi, elle réplique « mais je t’y mets pas dans le bec ! »

Ma mère et mon frère adorent cuisiner et parler de nourriture, ils m’ont transmis ce goût, même si je suis loin d’égaler leur talent.

7) Quel aliment emporterais-tu sur une île déserte?

Du chocolat bien sûr ! Je finis chaque repas par un carré de chocolat noir. Un jour avec mon frère, en vacances, on en n’avait plus. Perdus dans la cambrousse, on a fait des kilomètres en voiture pour trouver une épicerie ouverte : impossible de survivre sans notre drogue, on était dans un état de nervosité incroyable ! Je garde un très bon souvenir de mon séjour en Suisse : j’ai dévalisé l’immense rayon chocolats et j’ai ramené 42 tablettes !

Par contre je suis difficile en chocolat, je ne mange que certaines marques et j’ai beaucoup de mal avec le chocolat belge, beaucoup trop gras à mon goût.

8)  si tu devais être un aliment ou un plat, lequel serais-tu?

Euh… du chocolat ? Non, je ne suis pas monomaniaque… En tout cas un aliment qui se croque, j’aime beaucoup cette sensation, je trouve que c’est symbolique, de mordre à pleine dent !

crédit photo : blog rêve de gourmandise

9) Quel plat rêverais-tu de savoir faire?

Je n’arrive pas à reproduire le gâteau au chocolat de ma mère, avec une couche craquante dessus, le coeur dégoulinant et le reste fondant, moelleux et aéré. Faut dire aussi que mon four a 28 ans et n’est plus très performant… (Faudrait que je profite des soldes d’ailleurs)

10) Ton blog rime-t-il avec gourmandise?

J’ai une rubrique « l’estomac sur pattes » car c’est le surnom qu’on me donne dans ma famille. J’y parle de mon obsession pour la nourriture et des gags qu’elle me fait commettre !

11) une adresse gourmande à conseiller pour finir? (restaurant, salon de thé, chocolatier, glacier…)

Mes chocolats préférés sont sans hésiter ceux de Bernard Dufoux, que l’on trouve à Lyon 2ème rue des Archers ou à La Clayette, on peut aussi les commander sur Internet.

Ce sont des chocolats très fins et extrêmement originaux, exotiques, aux plantes sauvages : il y en a même avec une pointe de curry ou de poivre rouge, moi qui n’aime pas les épices en général, ils sont divins !

Sinon, pour les glaces, le célèbre Nardone sur les quais du vieux Lyon.

Je me rends compte que j’habite à Paris depuis trois ans et que je ne donne que des adresses lyonnaises… Lyon n’est pas la capitale de la gastronomie pour rien !

Merci beaucoup Chocoladdict pour cette interview, je me suis régalée, c’est le cas de le dire ! Je vous laisse, c’est l’heure du goûter, je vais boire mon chocolat (100% cacao of course !)

Merci Papillote pour cette interview : tu cites peut-être des adresses lyonnaises, mais de mon côté, j’habite à Lyon depuis plus de 5 ans et je n’ai ni testé les chocolats de Bernard Dufoux ni les glaces de Nardone (appel de pied inside) !

Si tu tiens un blog et que tu as envie de partager des goûts et des dégoûts à table, je t’invite avec plaisir, il suffit de me laisser un petit mot.

 

Pin It