Tag

folie

Browsing

C’est l’histoire d’un livre, Rien ne s’oppose à la nuit, que l’auteur écrit parce qu’elle n’a pas le choix, parce que cela lui est dicté comme une chose impérieuse. Est-ce un moyen de survie, une sorte de psychanalyse comme on le lit souvent ? peu importe, l’essentiel est que pour Delphine de Vigan ce roman s’est imposée comme une nécessité quasi vitale, incontournable lorsque sa mère, Lucille, s’est suicidée.

Se plonger dans l’histoire familiale, dans les souvenirs des frères et soeurs de sa mère, dans les archives, dans les photos…écouter des cassettes enregistrées par son grand-père, recouper les différentes versions d’un même épisode et écrire la sienne, transformer tout ce matériau qu’elle accumule au fil des temps, voilà comment l’écrivain procède pour reconstituer l’enfance, l’adolescence, le parcours de sa mère. Tel un inspecteur, elle cherche la trace de la fragilité de celle qui l’a porté, la source de ses failles comme un archéologue. Face à la maladie, à la folie, à une mère maniaco-dépressive, elle s’efforce de trouver des débuts d’explication mais à la différence d’une enquête policière, elle n’est pas une observatrice neutre qui déterrerait les preuves sans que cela ne la touche. Les témoins sont sa famille, les indices ressemblent parfois à des secrets bien gardés.

On tremble avec elle de vivre à côté d’une mère pourtant si belle qu’elle attire longtemps tous les regards, on tremble sur le destin tragique de plusieurs membres de la famille, on tremble de découvrir Lucille allongée à son tour par terre sans vie en tournant une page comme l’a craint tant de fois l’écrivain.

Les rapports mère-filles sont souvent complexes : certaines sont fusionnelles, d’autres sont en rivalité permanente, d’autres encore se comportent comme si elles étaient des copines plus qu’autre chose…mais comment trouver sa place quand celle qui devrait guider, protéger, transmettre, déraille, ne tient pas sur ses jambes, est absente à elle-même et aux autres, souffre tellement que la vie lui est le plus souvent insupportable ?

A lire les lignes qui précèdent, on pourrait croire que Rien ne s’oppose à la nuit est un livre d’une noirceur désespérante mais il n’est pas que ça. Il est aussi question de fêtes, de rires, de joies, d’amour, d’amitié, de relations fraternelles, de grande famille, de déménagement, de voyages et tout ça donne des bouffées d’air qui permettent d’avancer dans l’histoire. Un jour Lucille rencontre le bon docteur, prend le bon traitement et remonte la pente peu à peu pour une vie « normale » de mère, de femme et de grand-mère. Est-ce à dire qu’elle est totalement sauvée?

Il y a entre Delphine de Vigan et Lucille, une barrière invisible qui empêche tout contact physique, tout mot doux même dans les moments les plus difficiles. Loin d’une vision idéalisée de sa mère, l’auteur écrit avec Rien ne s’oppose à la nuit une des plus belles déclarations d’amour.

(ce livre lu pour le challenge 1% rentrée littéraire 2011 et dans le cadre des matchs de la rentrée littéraire initié par Price Minister)

Aujourd’hui installée sur le canapé, une blogueuse aux racines belges..alors j’ai posé une gaufre de liège sur la petite table devant elle (meilleures que les françaises selon moi) et un cornet de frites ! Elle est la preuve vivante qu’on peut être maman de 3 enfants et être toujours glamour, sexy, et que campagne ne rime pas avec ennui. Elle nous propose régulièrement  sa Journée des villes, journée des champs  et sa météo du lundi, quand je vois son prénom, comme j’ai un jude-box à la place du cerveau, j’ai envie de crier avec Sting…Roxane !

1) Incroyablement sage,
toujours raisonnable, gentiment timbré(e)) ou carrément secoué(e), comment vous
définiriez-vous ?

Ah mais, en vrai, carrément secouée. Mais le
regard apitoyé de ceux qui me croisent me font la mettre en sourdine, donc je
dirais gentiment timbrée pour faire bonne moyenne entre mon vrai moi et l’avatar
de moi que je suis bien obligée d’utiliser pour duper chaque jour mon entourage
et mon employeur depuis onze ans…



difficile de faire du 130 avec une deux-chevaux, tu ne crois pas?

 2) Qu’est-ce qui peut
vous rendre fou/folle furieux(se) 

La violence et l’injustice dans toutes leurs
formes, ça c’est pour la grandiloquence. Sinon, plus concrètement : que la
salle de jeux ne soit pas rangée le dimanche soir comme je l’ai déjà demandé
douze fois gentiment, qu’on renverse un truc bien collant sur le sol que je
viens de laver, que l’instit de ma fille fasse des fautes d’orthographe
monstrueuses et qu’il la laisse se complaire dans sa facilité au lieu de la
stimuler (c’est pas parce qu’elle est douée qu’elle ne doit rien fiche), que
les gens se traînent à 70 sur l’autoroute (coucou Papa !), que les
retraités encombrent la pharmacie un samedi matin (je suis TOUJOURS pressée,
qu’on se le dise), bref, plein de choses banales, je suis assez
« sanguine » comme fille …

(les retraités sont aussi au supermarché, dans le bus aux heures de pointe…c’est une conspiration ! )

 

3) Qu’est ce qui peut
vous rendre fou/folle de joie ?

Le moindre
micro-progrès de mes enfants, que la température de la piscine soit idéale ET
que j’aie le temps de m’y baigner, un chèque de remboursement d’impôts, les
annonces de bébés chez les copines, une nouvelle recette à tester, un jour de
congé imprévu, un déjeuner surprise avec mon amoureux,…  tous ces petits bonheurs font mes grandes
joies.

(parce que non seulement les impôts te remboursent de l’argent, ton amoureux t’offre un déjeuner surprise mais en plus tu as une piscine? ))


(tous les prétextes sont bons pour mettre une photo de chocolat..)

4) Avez-vous déjà fait
une petite ou une grande folie par amour ?

J’ai
changé de vie (sans entrer dans les détails) et de pays par amour, ça c’est
pour la grande folie, que je ne regrette pas, et une petite, c’est de partager
mon chocolat aux noisettes : il me pique tout sous prétexte que j’ai
les mains occupées par le clavier !

(le vol de chocolat aux noisettes est puni par le code de la vie conjugale….en même temps grâce à lui, tu gardes la ligne)

(Ceci n’est pas la piscine d’un hôtel de luxe mais la piscine de Roxane..dis, quand est ce que tu m’invites?)

5) Vous gagnez le jackpot à l’Euromillion. Quelle
est votre première folie ?

La
toute première c’est de finir de payer et de rénover notre maison avec le grain
de folie qui nous caractérise (les habitués des Tribulations des Papadoums
comprendront), pour avoir l’esprit plus libre pour réfléchir à comment partager
le reste.

(Quand je vois ta piscine, je comprends ce que tu veux dire ))


6) Champ libre : Vous en êtes fou (folle) de ……..

Ma petite famille que je
regarde avec un mélange de fierté, de tendresse et de sourire comme ma plus
belle réussite.

Sinon, hou, plein de choses,
ma vie étant faite de passions aussi brèves que fulgurantes pour un tas de
futilités bien féminines que mon banquier permet hélas trop rarement…

(J’ai été sérieuse cinq
minutes, là, je peux remettre mon entonnoir sur ma tête maintenant ?)


(tu n’aurais pas un lien de parenté avec la Mère Joie ?…l’une le slip, l’autre l’entonnoir…)

Merci beaucoup Roxane d’avoir répondu à mes questions et clos la série des interviews Thierry Pastor. Merci aussi à celles et celui (Till The Cat pour ne pas le citer) qui se sont assis sur mon canapé depuis plus d’un an..il en a vu des paires de fesses ! Ce n’est qu’un au revoir, puisque bientôt, ici, une nouvelle interview et j’espère plein d’invités !! ……alors surveille ta boîte aux lettres si tu t’es porté(e) volontaire, tu vas bientôt passer sur mon grill )

Quelle coïncidence ! la semaine dernière j’étais invitée chez elle et ce mardi elle se retrouve à son tour sur mon canapé…un sillage féminin et parfumé l’accompagne, dans son sac j’aperçois des romans policiers. Visiblement la blogueuse a carrément un fan-club car j’ai trouvé des tee-shirts, des sweats et des autocollants à son nom sur internet…aujourd’hui je reçois Angélita !

1) Incroyablement sage, toujours raisonnable, gentiment timbré(e)) ou carrément secoué(e), comment vous définiriez-vous ?

Question
difficile, un peu de tout en définitive. J’ai toujours été extrêmement
sage et raisonnable car j’aime tout planifier. Mais si, mais si on ne
se moque pas. Mais en vieillissant, je vais te dire que je me dévergonde
tout de même un petit peu. Par contre, tu peux me mettre devant une
vidéo de Madonna ou d’un tube que j’adore plus particulièrement et là
je fais la folle. Au grand dam de ma fille qui roule des yeux et me dit
« Maman, arrête, tu n’es pas drôle ». Autrement, je sais me tenir. Mais
j’ai extrêmement de mal à m’amuser dans des fêtes car je ne suis pas
d’un naturel exubérant. Mais je me rappelle quelques 3ème mi-temps bien
arrosées quand mon homme jouait au rugby et là je me suis carrément
bien amusée.

(en clair, si tu veux voir Angélita version folle, prévois de l’alcool et des CD de Madonna..)

(Ouh elle non plus elle n’est pas contente )

2) Qu’est-ce qui peut vous rendre fou/folle furieux(se) ?

En
premier lieu, le défaut de politesse, le manque de respect,  ceux qui
pensent tout connaître, en parlent, essaient de te faire culpabiliser.
Quand il y a quelque chose qui m’énerve et suivant mon humeur, je peux
partir au 1/4 de tour. Autrement, je n’aime pas les faux-culs, ceux qui
tournent leur veste pour avoir un tant soit peu de notoriété. ceux qui
font du mal aux êtres que j’aime le plus au monde. Les miens passent en
premier. Tous ceux qui viennent lire mon blog savent que je suis assez
engagée. Il y a aussi les gens étroits d’esprit.

J’arrête là car la liste pourrait être très longue.


(J’ai trouvé un petit cadeau qui te fera peut-être plaisir…)

3) Qu’est ce qui peut vous rendre fou/folle de joie ?

Un
petit plaisir comme un achat. Un paquet dans ma boîte aux lettres que
je n’attends pas. Et surtout, quand ma fille me dit « Maman, tu avais
raison ».

(Ah la jubilation quand les enfants reconnaissent qu’on connaît un peu plus la vie qu’eux..)



4) Avez-vous déjà fait une petite ou une grande folie par amour ?

Si
le fait d’avoir déménagé 5 fois pour suivre mon homme lors de ces
mutations professionnelles. Alors oui. Et un enfant, ça compte ?

(c’est une impression ou c’est beaucoup plus souvent les femmes qui suivent les hommes par amour que le contraire?)



5) Vous gagnez le jackpot à l’Euromillion. Quelle est votre première folie ? 

Je
prends un billet d’avion pour mon homme, ma fille et moi, direction
l’Australie. Pour y vivre ? Peut-être. Un de mes grands rêves avec
celui d’avoir ma propre boutique de fringues, imaginées par moi.

(une boutique de fringues pas ouverte le dimanche alors, hein? ))



6) Champ libre : Vous en êtes fou (folle) de ……..

Billy
Idol. J’ai toujours adoré ce mec, ses chansons, son style et je n’ai
jamais changé d’avis. J’en ai toujours été amoureuse mais ce n’est pas
réciproque malheureusement.

Autrement, trêve de plaisanterie (crois-tu ?), je suis folle de ma fille et de mon homme car je leur porte un amour exclusif.

Merci beaucoup d’avoir fait l’aller-retour Marseille-Lyon pour venir répondre à mes questions Angélita ! L’interview Thierry Pastor tire à sa fin, bientôt on change de formule et j’attends plein de volontaires bien entendu ! (Sophie L., Madamezazaofmars, EmmA, Leoetlisa, Ginie Paillason ont déjà répondu présentes!)


Ceci est un référendum ! Ceci est un cri, un s.o.s…après plus d’un an d’existence, l’interview Thierry Pastor semble vivre ces derniers jours. Plus que deux invités à mettre en ligne prochainement et je pourrais inscrire THE END.


Alors si tu en as ras-la-casquette, dis-le…si tu ne t’es pas encore allongé(e) sur mon divan mais que tu en meurs d’envie, dis-le aussi…bref je t’écoute !

Edit : et si tu veux voir à quoi ça ressemble, voici un petit échantillon récent avec Firemaman, Carole, Yoko, Till the Cat, Anne-Sotte, Bergie, La mère joie, Carobo.

Aujourd’hui j’ai éteint les lumières et j’ai collé des étoiles fluorescentes au plafond de mon salon pour que mon invité se sente comme sous la voûte céleste. Blogosphériquement connue pour ses leçons d’anatomie (ma préférée étant bien entendu celle qui concerne Jude Law), elle nous propose aussi des matchs entre produits de beauté bio et pas bio et nous fait partager son addiction au jeu vidéo Sims, son quotidien avec ses enfants BB Lune, Petit Soleil et son homme Chéribibi, je veux bien entendu parler de Firemaman

1)
Incroyablement sage, toujours raisonnable, gentiment timbré(e)) ou
carrément secoué(e), comment vous définiriez-vous ?

Je suis
comme un verre à cocktail kitsch, légèrement givrée sur les bords…. et
aussi saoulante parfois.


(pourquoi kitsch le verre? )


2) Qu’est-ce
qui peut vous rendre fou/folle furieux(se) ?
 


Chéribibi
a beaucoup de pouvoir sur ma santé mentale, je peux facilement
me muer en virago sous sa pression.

Les gens qui
jettent leurs saletés dans la rue, ça me fait fulminer, je n’ai qu’une envie
c’est leur remettre leur mouchoir sale-gobelet plastique-chewing gum (rayer la
mention inutile) dans leur poche.

Mes fils,
les matins avant l’école, les faire avancer est pire qu’un chemin de croix, et
ça me rend diiinnnngguueuuuuu.

L’impolitesse,
la connerie humaine, la méchanceté gratuite, les inconscients au volant,
les donneurs de leçons, la maltraitance d’enfant, la gnangnanterie (je
hais les gnangnans qui ne savent pas ce qu’ils veulent) et le manque de
sommeil.


(Pour le manque de sommeil, je ne sais pas pourquoi mais je peux comprendre….Chéribibi c’est pas bien d’embêter sa femme comme ça après elle se venge sur les possesseurs de caniche en les forçant à emporter les déjections de leur toutou à la maison..)


 



3) Qu’est ce
qui peut vous rendre fou/folle de joie ?

 

Une après
midi de shopping fructueuse, paresser sur la terrasse, les bisous et câlins de mes petits garçons, être à la plage, un cadeau, un compliment,
un bricolage réussi, les fous rires, avoir raison (oh ça, ça me rend heureuse
mais heureuse…), un voyage prévu (au moment de faire les bagages je suis
beaucoup moins folle de joie, bizarrement)

ah oui et
avoir la répartie qui fait mouche -et blamer un C.O.N. au passage, devant
public évidemment (je suis sadique ? oui on me le dit souvent)


(j’ai peut-être pas mal de bricolage prévu au mois de décembre et j’ai deux mains gauches, ça te dit un séjour lyonnais?..promis je ne te contredirai jamais sauf si tu veux abattre une cloison…)


4) Avez-vous
déjà fait une petite ou une grande folie par amour ?


Euh non…
Je suis une fille égoïste, pas du tout prête à me sacrifier par amour. Des
conneries oui, mais pas de folies.


(on veut savoir quelles conneries !)


 

5) Vous
gagnez le jackpot à l’Euromillion. Quelle est votre première
folie ?
  


Un après
midi shopping à la Pretty Woman avec Chéribibi (très luxe le shopping), un
bon repas, une soirée en palace pour réfléchir à ce que nous allons faire de
nos millions.


 

6) Champ
libre : Vous en êtes fou (folle) de …….. 


mon corps ?

En fait non.
De mes 3 hommes, ils me rendent fière d’être avec eux.

Je suis
aussi folle des beaux guitaristes (et des beaux garçons en général), folle de
lecture, folle de paresse, folle de rillettes (ça change du chocolat – et
spécialement dans les 4 premiers mois de grossesse,je vendrais mes bras
pour des rillettes), folle de bonheur, folle de….

Ça suffit, non ?

(je t’ai trouvé des beaux guitaristes, non? ..faut dire que tu m’avais pas facilité la tâche avec ta leçon spéciale guitariste…quant à la rillette, c’est ballot quand même que tu n’aies pas participé au concours L’été Indien…mais non je te cherche, ah ah ah moi aussi je suis sadique!)

Merci mille fois à Firemaman d’avoir répondu à mes questions…promis si tu as peur du noir, je rallume la lumière et ouvre les rideaux en grand…maintenant que c’est fait, tu n’as plus qu’à me contacter si tu as envie d’être une interviewée Thierry Pastor !.

 

J’ai viré mon coussin de biberonnage, les langes, les bavoirs du canapé pour que mon invité du jour puisse s’assoir confortablement. J’ai mis une assiette de petits oursons au chocolat devant elle afin qu’elle se sente à l’aise pour répondre à mes questions. Son blog a l’originalité d’avoir d’abord été une lettre ouverte à sa fille,  un carnet de bord qui retrace l’enfance, les sorties, les progrès de cette dernière. Mais notre blogueuse est aussi une cinéphile, une lectrice de polars, une amatrice de séries télé qui sait nous faire partager ses coups de coeur….tu as bien-sûr reconnu Carole et son blog Carole et Nina’attitudes !

1) Incroyablement sage, toujours raisonnable, gentiment timbré(e)) ou carrément secoué(e), comment vous définiriez-vous ?

Toujours
raisonnable quand il s’agit de ma santé (enfin je suis gourmande mais
ça…!). Quand j’étais jeune, genre
étudiante, je flippais de prendre
toutes ces substances qui rendaient dingue les autres. J’avais trop
trop peur. J’ai jamais sniffé de
poppers, jamais pris d’ecsta, jamais
de coke, ni rien de chimique. Une petite tequila rapido fait tout aussi
bien l’affaire!

J’aime
être gentiment timbrée ou carrément secouée en famille surtout et avec
les très intimes. Je surprends parfois car on me connaît plutôt sage
mais il faut toujours se méfier de l’eau qui dort et je suis gémeaux…

J’aime jouer des deux côtés.

(j’ai cru que tu allais me dire que tu te saoulais au champomy…non sans blague pas besoin de substance illicites pour avoir un slip sur la tête, ce n’est pas la Mère Joie qui va me contredire…)


2) Qu’est-ce qui peut vous rendre fou/folle furieux(se) ?

La
maltraitance sur les enfants, les hommes qui frappent leur femme, les
vélos parisiens qui grillent les feux et roulent sur les trottoirs, la
RATP, l’injustice flagrante, le KKK, la vente libre des armes à feu,
l’incompétence, la maladie…


3) Qu’est ce qui peut vous rendre fou/folle de joie ?

Ma
fille qui rigole, mon homme qui rigole, ma fille qui chante, mon homme
qui chante, une bonne nouvelle, une surprise
vraiment inattendue, une
attention de quelqu’un qui me connaît bien, réussir un examen, avoir un
super orgasme,
manger dans un très grand restaurant, aller à Disneyland
avec ma fille, aller au ciné, voir mes amis, un projet de voyage…

(je te déconseille de manger dans un très grand restaurant si tu vises ensuite le super orgasme avec l’homme qui chante et qui rigole…faut mieux avoir l’estomac pas trop plein ))

4) Avez-vous déjà fait une petite ou une grande folie par amour ?

Le
genre de plan, on va à la mer à 21h alors qu’on doit bosser le
lendemain ou claquer tous ses sous pour des voyages ou week end de rêve
en sachant qu’on va « morfler » pendant des mois! et des tas de folies
dans un autre domaine mais joker…

(petite coquine va…)

 

5) Vous gagnez le jackpot à l’Euromillion. Quelle est votre première folie?

Démissionner!! Mais est ce vraiment une folie? Démissionner en balançant tout ce que j’ai sur le coeur aux personnes concernées !

Mais en tout premier, je hurle à la folie quitte à faire peur à tout le voisinage!

(fais gaffe ils vont vouloir savoir pourquoi et réclameront leur part du gâteau)

6) Champ libre : Vous en êtes fou (folle) de ……..

Ma
fille et son papa, des éclairs au caramel de la Maison du Chocolat, de
cinéma, de ma famille, de romans policiers, d’Ashton Kutcher, de la
mer, de Brian Molko, de mon lit, de mon IPhone, de mon blog et de tout
ce qu’il apporte!

(hein que tu aimerais être à la place du petit ours en peluche? ))

Merci beaucoup Carole ! la prochaine fois que tu fais une descente à la maison du chocolat, pense à moi, je n’ai jamais goûté leurs éclairs au caramel mais ça doit être terrible…si toi aussi, tu as envie de t’affaler dans mon canapé, n’hésite pas à me contacter.

Pin It