Tag

fiadone

Browsing

Depuis mon retour de Corse, j’avais envie de préparer un fiadone pour partager ce dessert que j’ai trouvé délicieux au chalet d’Asco et revivre aussi un peu cette soirée. Je suis donc partie à la recherche d’une recette que j’ai fini par dénicher sur le blog Déjeuner au soleil, qui me fait saliver à chaque fois que je regarde. Je l’ai adapté à ma façon, n’ayant pas trouvé de brocciu. Quand j’en ai demandé à l’épicerie italienne de mon quartier, le gérant m’a regardé étrangement « ici on est en Italie, pas en Corse » et m’a proposé de le remplacer par de la ricotta, la texture étant sensiblement la même.

Mode d’emploi : Préchauffe le four à 180°. Mélange 30 g de sucre avec le zeste du citron puis ajoute la ricotta (250g) en écrasant bien à la fourchette pour éviter les grumeaux. Ajoute le jus de citron et une cuillère à soupe d’huile d’olive (non aucun goût d’huile d’olive à la fin je t’assure).

Fouette les 3  oeufs avec le reste du sucre (100g) jusqu’à ce que cela devienne mousseux. Ajoute une pincée de sel et incorpore le en 2 à 3 fois à la ricotta jusqu’à obtenir une crème homogène.

Verse dans un moule rectangulaire recouvert de papier cuisson. Cuis 40 min environ, le fiadone doit être coloré sur les bords. Laisse le refroidir avant de le mettre au moins 2h au frigo. Sers en petits carrés.

Verdict ? c’est frais, le goût du citron est présent mais pas envahissant, la texture est légère (bien plus qu’un cheesecake si jamais tu te poses la question)… c’est quand même assez différent de celui que j’ai dégusté en corse qui était plus haut et peut-être encore plus aérien. Cela dit, le fiadone a eu une durée de vie vraiment limité…il me semble parfait pour un mercredi gourmand.

Et toi, le fiadone tu as déjà goûté?

Après l’Italie et la grosse pomme, aujourd’hui retour en France dont je connais bien certains coins et très peu d’autres (Jean-Pierre Pernault sort de ce corps)…c’est en Corse que j’aimerais m’envoler … ma seule expérience corse est gustative, un restaurant parisien dans le Marais qui servait du capri fondant et délicieux (pourtant je ne suis pas très portée sur la viande) et un millefeuilles de crêpes aux marrons à tomber de sa chaise.

Tu as bouclé ta ceinture? alors c’est parti…



Voir les falaises de Bonifacio (en écoutant I Muvrini?)



Rester bouche bée à Girolota



Me promener sur la plage de Santa Julia à Porto Vecchio



Paresser en terrasse à Ajaccio



Et en plus, il parait qu’on y mange bien

Suite de la ballade demain…

Et toi, as-tu déjà mis les pieds en Corse?

Edit 1 : qui sait de qui est le titre de ce billet (sans regarder dans google bien-sûr) ? attention c’est du lourd!

Pin It