Tag

fève tonka

Browsing

Deux fois, par an, l’homme se plie à un étrange rituel au boulot : celui du pot, sans évènement particulier à fêter, si ce n’est la joie de côtoyer ses collègues tous les jours. Deux fois par an, l’homme se pose cette question sans fin : que doit-il apporter ?

Comment rivaliser avec la tarte aux trois légumes d’unetelle, le moelleux chocolat-orange d’une autre ou les madeleines salées sur lesquelles tout le monde s’extasie?

En général, l’intéressé fait semblant de me demander mon avis et attend que je lui propose de préparer quelque chose… et ça marche (l’histoire ne dit pas s’il ose s’en attribuer les mérites et les regards plein d’admiration des femmes du 3ème étage).

Voilà comment les chokotonka baptisés ainsi par Guillemette ont atterri dans une boîte tupperware grand modèle.

Qu’est ce que tu mets dedans? 150g de beurre fondu refroidi, 60g de sucre en poudre, 200g de chocolat blanc en pistoles ou en morceaux, 3 oeufs moyens, 50g de farine, 1 fève tonka (encore merci Pivoine), 5 abricots frais

Et maintenant qu’est ce que tu fais?Préchauffe le four à 170°. Fais revenir les abricots coupés en dés dans une noix de beurre et saupoudrés de cassonade et laisse cuire 5 minutes en remuant de temps en temps. Pendant ce temps, mélange le sucre et les oeufs pendant 2 à 3 minutes jusqu’à ce que le mélange blanchisse et soit bien mousseux. Ajoute le beurre fondu et le chocolat blanc fondu. Mélange puis incorpore la farine en remuant pour que le mélange soit bien lisse. Râpe finement une fève tonka dans ta préparation (il faut que j’investisse dans une râpe, j’ai affreusement galéré). Incorpore les morceaux d’abricots, mélange bien, mets dans des moules à muffins et cuis environ 10 à 12 minutes (un peu plus selon ton four)

Verdict : les chocotonka sont parties en un rien de temps. Qui a déjà assisté à un pot peut mettre en doute le fait que cela traduise incontestablement une réussite. En effet lors de ses réunions entre collègues, on a parfois l’impression que certains ne se sont pas nourris depuis plusieurs jours (à moins qu’ils soient aussi mal à l’aise en groupe que je ne le suis et que se remplir l’estomac est une manière de se donner une contenance). L’abricot et le chocolat blanc avec la pointe de fève tonka fonctionnent très bien (j’ai quand même goûté celui qui a été sacrifié pour la photo), la texture est fondante et moelleuse. C’est décidé je les mets à la carte de mon hypothétique et  future librairie/salon de thé )

Et toi, tu es à l’aise dans les pots?

Edit : des éclairs de toutes les couleurs pour Océane dans mon tumblr

Pin It