Tag

fbag

Browsing

Pour recevoir la plus exotique des blogueuses, j’ai  préparé un lassi et des cheese nanns que j’ai posés sur la table basse.  Grâce à ses billets, l’Inde n’aura bientôt pour toi plus aucun secret : saison des fêtes, salle de gym à l’indienne, expositions locales, mode, savoir vivre…cent fois plus complet et plus drôle que le guide du Routard !
Et comme si cela ne suffisait pas, elle partage ses lectures, ses séances DVD ou ciné, ses recettes, invente des concours de folie et lance il y a quelques mois les FBAG (formules de blogs à garder)…j’ai nommé bien entendu Chouyo !

1) Incroyablement sage, toujours raisonnable, gentiment timbré(e)) ou carrément secoué(e), comment vous définiriez-vous ?

Gentiment timbrée à carrément secouée.
Je
crois que gentiment timbrée dans l’aspect vestimentaire : une touche de
rose flashy, de vert acidulé ou de bleu fou me sont nécessaires chaque
jour. Avec un gros bijou en sus. Un sac aux motifs complètement fous,
pas du tout de mon âge…
Et je suis également capable de dire et
d’écrire beaucoup de bêtises en un temps record : devant de parfaits
étrangers, devant des des élèves, j’adorais titiller, faire perdre son
quant-à-soi ou mettre mal à l’aise (quand je suis énervée) ou évoquer
Britney Spears… C’est là où je peux être carrément secouée dès qu’il
s’agit d’inventer des choses : raconter des histoires, inventer des
mots et te soutenir avec aplomb qu’ils existent bien (que tu iras même
vérifier), inventer des stratégies complexes pour un truc super pas
important. J’adore.

(Note bene : ne jamais jouer au scrabble avec Chouyo…)


 2) Qu’est-ce qui peut vous rendre fou/folle furieux(se) ?

L’inconséquence. Je suis extrêmement intolérante à l’inconséquence, je n’arrive même pas à rester indifférente c’est dire.
L’incapacité
qu’ont certains à faire, à organiser, à prévoir ce qui les concerne et
qui font porter le chapeau aux autres, ou bien qui me font croire
qu’ils me soutiennent et m’aident alors qu’il n’en est rien. J’assimile
cela à de la bêtise égoïste, une vision du monde et des choses réduite
à son seul soi, et que tout le reste n’a qu’à suivre sans qu’il y ait
une remise en cause personnelle.
La superstition et la religiosité crasse me met dans un état de cynisme et d’ironie paroxystique qui va de pair avec la colère.
Et au final, la mauvaise foi intellectuelle : l’inconséquence, la superstitution et la religiosité découlant de celle-ci…
Heureusement
que bien souvent Tac me retient, parce que moi, je ne me retiens pas et
je peux devenir alors méchamment désagréable.

(et comment il fait Tac pour te retenir, il montre ses caleçons pour changer de sujet de conversation?)

3) Qu’est ce qui peut vous rendre fou/folle de joie ?

Folle de joie, j’avoue que pas grand-chose jusqu’à présent ;
cela pourrait être… euhhh… un statut de la femme libéré en Inde ?
l’indépendance et la reconnaissance internationale de Taïwan ? la
refondation du PS ? la disparition des frilosités ? Oui, je ne vais pas
être folle de joie demain, je sais…
Extrêmement contente, en
revanche, il y a énormément de choses, je suis d’un naturel très joyeux
: la complicité avec ma soeur (la Mini-Moufette) et mes frères (les
Mini-Wombats), les moments seuls partagés avec Tac dans des endroits
très fous ou bien tout simplement chez nous, avoir réussi à toucher les
gens qui viennent me lire, voir le regard d’un élève s’éclairer (soit
parce que la sonnerie vient de mettre fin au calvaire, soit parce qu’il
ou elle vient de comprendre quelque chose qui débloque tout…). Un bon
repas aussi, hmmmm….

(depuis le temps qu’on l’attend cette refondation du PS…il y aurait de quoi, en effet, être folle de joie…)



(en même temps c’est pas dégueu comme destination…y a plus triste comme expatriation, non?…la creuse par exemple..))

4) Avez-vous déjà fait une petite ou une grande folie par amour ?

 Voui ! Beaucoup !
Mais surtout deux choses : alors que je
le connaissais à peine et qu’il partait deux mois en Amérique latine,
j’ai décidé de rejoindre Tac au Brésil. Sans savoir finalement s’il
serait là à mon arrivée. Dans l’avion, c’est au moment de
l’atterrissage que je me suis dit que j’étais folle : moi qui fais en
sorte de tout contrôler d’habitude, j’allais dans un pays inconnu dont
je ne parlais pas la langue, et qui ne m’attirait pas plus que ça
(c’est mon côté « tout le monde aime donc cela me fatigue et je me
retrouve au final à adorer aussi… »), sans beaucoup d’argent en poche,
pour un garçon dont je ne savais presque rien. A l’arrivée, il était
là, évidemment.
Toujours avec Tac, et contre l’avis de la plupart
des personnes de mon entourage (« tu es folle, ce n’est pas le moment
! »), je l’ai suivi alors qu’il était en mission pour quelques mois à
Taïwan et que je préparais les concours de l’enseignement : quatre mois
de folies, de découvertes et d’études intenses, donc du bonheur, donc
dans cet état d’esprit on ne peut que réussir !

(Tu es l’incarnation vivante de l’expression toute faite « par amour, je le suivrais jusqu’au bout du monde« )



(les proprios du cottage ils ont pris la photo le seul jour de l’année où il n’a pas plu..)

5) Vous gagnez le jackpot à l’Euromillion. Quelle est votre première folie ?

 Je distribue la moitié à parts égales entre mes parents,
frères et soeur (cinq parts donc), ils en font ce qu’ils veulent ; la
moitié restante, je l’utilise pour que Tac fasse ce qu’il rêve de
faire, puis… je ne sais pas… acheter un cottage au Pays de Galles,
créer une maison d’édition et gérer depuis là moult projets dont l’idée
jaillira certainement à ce moment-là !

(si tu crées ta maison d’édition, je veux bien faire partie de l’aventure..)



( à ton avis, il y a quoi dans le coffre ?…la peinture est de Christopher Wood et c’était la minute culturelle de cette interview)

 6) Champ libre : Vous en êtes fou (folle) de ……..

 David
Bowie. Des tableaux prérapahaélites et du mouvement Arts & Craft.
Et de l’Art nouveau. Et de lecture, de romans, de BD, d’essais. Et de
vernis à ongles. Et de la langue chinoise. Et de gastronomie. Et de
voyages.

Merci Chouyo d’avoir fait ce long voyage juste pour t’allonger sur mon canapé..je t’aurais bien kidnappé un peu plus pour que tu m’expliques comment avoir un blog aussi chiadé que le tien mais tes élèves t’attendent ! …si toi aussi, tu as envie de passer un petit moment sur mon sofa, manifeste-toi !

Pin It