Tag

environnement

Browsing

Si ton enfant aime les costumes, voici une idée de cadeau que j’ai trouvé amusante et originale : la valise de super-héros écolo qu’il a eu pour son anniversaire.

D’abord il a adoré la cape, il s’entraîne à la faire voler derrière lui en courant dans l’appartement. Ensuite il y a le masque qui te transforme un petit garçon en sauveur de la nature. Enfin la valise contient 5 badges à distribuer pour récompenser ceux qui pensent à la planète en éteignant les lumières derrière soi, en coupant l’eau pendant qu’on se brosse les dents, en triant les poubelles ou en ne jetant pas ses déchets n’importe où dans la rue par exemple.

Alors il te plait mon super héros ?

Edit : la valise est en vente à Nature et Découvertes et coûte 19.95 euros

Je suis sûre que toi, quand tes enfants sont nés, tu étais parfaitement organisée. Tu avais pensé à tout dans le moindre détail et ton bébé a parrainé un petit arbre dans une forêt près de chez toi dans le cadre de la campagne Guigoz, Un BéBé Un Arbre, lancée en 1991.

Pendant que je me demandais si je devais dormir pendant la sieste du chérubin ou redonner une apparence correcte à mon logis, tu célébrais la naissance de ton enfant en plantant un arbre, selon une tradition qui perdure dans le monde entier.  Des millions d’arbres ont pu ainsi être plantés de 1991 à 2011 grâce à Guigoz, l’Office national des forêts qui œuvre pour la protection des forêts françaises et des millions de femmes organisées

J’ai une chance de me rattraper aujourd’hui puisque cette année, pour fêter les 20 ans de Un BéBé Un Arbre, les Laboratoires Guigoz étendent leur partenariat avec l’ONF à l’international avec une opération nommée, Une MimiQuE pour la Terre, en faveur des reboisements des hautes terres à Madagascar.

En effet, la biodiversité de cette île (la cinquième du monde avec 13.8 millions d’habitants et 13 millions d’hectares de forêts) est menacée par l’explosion démographique et l’augmentation des besoins de la population en ressources (notamment en bois de chauffe). C’est dans ce contexte que l’ONF international et les populations locales préparent le reboisement de plusieurs centaines d’hectares et que les Laboratoires Guigoz soutiennent cette opération en finançant la plantation de 20 000 arbres.

Parce que cette opération se soucie de l’environnement mais pas au détriment de l’homme, parce que, cette fois, je n’ai aucune excuse pour rater le coche, je suis vite allée m’inscrire sur l ‘espace dédié à Une MimiQuE pour la Terre. J’ai posté une photo de Miss Zen bébé dans l’arbre virtuel qui symbolise les 20 ans d’engagement des Laboratoires Guigoz pour l’environnement.

Le principe est très simple : 1 photo de bébé semée dans l’arbre virtuel = 1 arbre planté à Madagascar, ce qui signifie que plus l’arbre comptera de photos, plus il y aura de plantations.

A toi de jouer maintenant (et même si tu étais une maman organisée à la naissance) :

– va sur l’espace dédié à l’opération Une MimiQuE pour la Terre,

– télécharge une photo de ton plus jeune enfant, zoom sur le visage, enregistre et c’est fini !

– pour que l’information circule, tu peux partager la mise en ligne de ta photo dans l’arbre virtuel sur twitter et sur facebook.

Alors tu as planté un arbre? Plusieurs?

Article sponsorisé

Facebook
Twitter

Glop : on sait tous aujourd’hui que le soleil sans protection c’est mauvais pour la peau, mais avoue on est quand même plus beau quand on est bronzé, non? …écran total pour moi ayant l’épiderme d’une rousse mais j’ai quand même un petit teint hâlé plutôt assorti à mes yeux verts, quant  à l’homme le bronzage lui va super bien !

Pas glop : Miss Zen n’a pas encore saisi à 11 mois l’importance de mettre un chapeau à la plage..elle n’a de cesse de l’enlever, défaisant même mes nœuds…je garde espoir en me rappelant que son frère faisait exactement pareil et qu’il a passé la semaine la casquette vissait sur la tête

Glop : être à deux minutes à pied de la plage sans voiture ni stationnement à chercher…pouvoir retourner à l’appartement aux premiers signes de fatigue de l’un ou à l’envie de grosse commission de l’autre (c’est du vécu), c’est un luxe, non?

Enorme pas glop : je n’ai jamais vu une plage aussi sale à la fin de la journée…des mégots de cigarette partout, des tessons de bouteille, des bouts de verre, des pansements flottants dans l’eau, des bouteilles de coca-cola en plastique vides, une vraie poubelle ! tous les matins, la municipalité nettoie la plage avec un camion, mais ne vaudrait-il pas mieux éduquer les gens à respecter un minimum les espaces publics? Je suis loin d’être une ayatollah de l’écologie mais là vraiment ça me fout en rogne !

Glop : inventer des histoires de pirates cachés dans les buissons ou sur les bords de route pour faire oublier au fiston son mal des transports à peine a-t-il posé une fesse dans une voiture, constater qu’il me suit dans mon délire et qu’il oublie son estomac barbouillé

Pas glop : partager la chambre avec Miss Zen qui supporte mal apparemment la cohabitation nocturne et qui le fait payer en se réveillant toutes les deux heures…quand en plus, un des voisins transforme son jardin en boîte de nuit extérieure jusqu’à 4h du matin et qu’il ne nous invite même pas, je commence à douter du fait que les vacances soient du repos

Pas glop : les restaurateurs de Carry le rouet se sont donnés le mot le soir du 15 août et ont tous proposé des menus à 40 euros …tout ça pour une entrée, un plat et un dessert (surgelés en général) et une vue sur le feu d’artifice quand même…le touriste, vache à lait, malgré la crise, c’est toujours d’actualité dans certaines régions de France

Glop : assister à une complicité grandissante entre frère et sœur et à leurs séances de câlin matinales..en profiter avant qu’ils ne se tirent les cheveux et se disputent dans quelques temps

Pas glop : prendre le prétexte des vacances pour supprimer le biberon car à 4 ans, on est bien trop grand pour boire dedans…et du coup se retrouver avec un fiston qui ne boit plus de lait )

Pas glop : les stressés qui ne te laissent pas descendre du TGV alors que tu as deux valises, un gros sac dans le dos, la poussette, un enfant dans les bras, un autre à la main, ça m’énerve !!!! heureusement il y a aussi des gens civilisés qui t’aident à descendre…

Glop : attendre encore un peu pour se sentir déprimée par la reprise et la rentrée car demain on remet ça et pas au même endroit )

(le pied en photo est celui de Miss Zen pour Fr@mboize )

Best of du mois d’août en prime !

 Et toi, quelle est la plus belle plage dont tu te souviennes?

C’est l’histoire d’un mec, un New-Yorkais qui a décidé avec sa famille de changer ses habitudes pendant 1 an pour réduire ses émissions de gaz carbonique. Il en a fait un blog, no impact-man puis un livre.

Au quotidien, cela s’est traduit par :

– ne plus produire de déchets non recyclables c’est à dire ne plus utiliser de sacs plastiques…ça c’est dans mes cordes )..quoique où tu mets tes fruits et tes légumes quand tu les achètes pas au marché (ciel je n’achète pas tous ses fruits et légumes au marché!)

ne plus user d’énergie fossile (gaz, pétrole)…en gros soit tu as une cheminée, soit tu te les gèles …et si tu es une frileuse comme moi et bien tu laisses les chauffages allumés (la foule se déchaîne ouh ouh !)

ne se nourrir que de produits bio et locaux... déjà que j’ai des crampes d’estomac quand je remplis mon chariot et que je passe à la caisse, j’imagine le prix si je n’achetais que du bio ! c’est quand même un luxe pour les gens qui peuvent se le permettre, non? …une autre partie de la population se demande plutôt si elle va avoir quelque chose sur la table jusqu’à la fin du mois et alors peu importe que ce soit bio ou pas …allez tu peux me traiter de démago si ça te soulage )

éviter les achats superflus et pratiquer la compensation carbone…le dernier roman de Kashishke? une boîte de chocolats? une tenue pour Miss Zen pour cet été c’est  superflu ? )

oublier les cosmétiques plein de pétrole, les mouchoirs en papier, les lingettes, l’essuie-tout, les couches et le papier-toilette…1) les mouchoirs en tissu remplis de morve ça doit être culturel ou générationnel (mes grand-parents ont toujours fait ça) je ne peux pas 2) le rythme de mes machines est largement suffisant pour que je lave aussi des couches en tissu 3) je n’ai pas de bidet dans ma salle de bains ni dans mes toilettes, j’opte pour la bassine façon Rika Zaraï?

boycotter l’avion, le métro et tout transport motorisé…je n’ai pas de voiture, je me déplace essentiellement en train mais impossible de me passer des transports en commun car rappelle-toi je suis une grosse feignasse

débrancher tous les appareils électroménagers sauf la cuisinière…s’il faut réinvestir dans un appareil à café, une glacière, ça fait des achats superflus non? )

se mettre au lavage manuel et pédestre à savoir fouler le linge pieds nus, debout dans une baignoire..ça ressemble à une blague mais ils ont vraiment essayé…et vite abandonné )…personnellement je n’imagine pas ma vie sans machine à laver

Au vu des habitudes ci-dessus, je suis une très mauvaise élève mais ce n’est pas une grande surprise. En même temps, j’aimerais bien savoir comment cette famille a vécu cette expérience..je me demande même s’ils n’ont pas été très vite sur les nerfs. 

Et toi, jusqu’où serais-tu prête à aller pour protéger l’environnement?

Pin It