Tag

entremets

Browsing

La dernière fois que j’ai parlé de Délices des sens c’était pour leurs chocolats mais dans cette boutique, est proposée également une sélection de pâtisseries et comme j’ai assez peu l’occasion d’aller dans ce quartier, je ne pouvais pas repartir les mains vides. J’avais déjà repéré sur leur page Facebook, le gâteau créé pour le printemps avec la petite marguerite sur le dessus. L’éphémère est composé de mousse de vanille et d’huile d’olive, de pommes et de poires caramélisées et d’un sablé.

J’ai longuement hésité entre les gâteaux les plus classiques (le Paris-Brest en haut à droite, l’éclair au chocolat, la tarte au citron ou la tarte aux pralines qu’on ne voit pas sur mes photos, ou bien encore le Saint Honoré) et les créations de la maison.

J’ai fini par me décider pour le Mont Blanc (pas trop sucré, bien équilibré entre meringue et chantilly et joli à l’oeil), le velouté (tout en noir avec un petit macaron blanc sur le côté avec son biscuit brownies, sa crème brûlée à la vanille et sa chantilly au chocolat), le Plougastel (le plus rouge de tous sur la seconde photo avec diplomate citron façon pain perdu, coulis de fraise et mousse de pêche blanche) et l’éphémère dont j’ai parlé plus haut. Comme nous étions plusieurs dégustateurs, nous avons fait tourner les assiettes, chacun ayant ses préférences au final.

Pas question pour une personne que je ne citerais pas de goûter une pâtisserie avec de l’huile d’olive dedans…dommage les associations surprenantes sur le papier sont souvent de bonnes surprises à la dégustation. J’ai eu un gros coup de cœur pour le Mont Blanc même si je ne suis pas aussi dingue de crème de marron que mon fils et en seconde position bizarrement j’ai choisi le velouté 🙂

Délices des Sens a une autre boutique qui existait avant sa chocolaterie (toujours dans le 6ème arrondissement à Lyon). On retrouve toute la gamme de pâtisseries mais aussi des viennoiseries dont je n’ai eu que des échos enthousiastes….décidément la vie est pleine de tentations )

Et vous, vous auriez choisi quelle pâtisserie visuellement ou selon la composition ?

Vendredi après-midi, le ciel était bas et sombre, il pleuviotait mais les parapluies se retournaient à chaque nouvelle bourrasque de vent. Je n’avais qu’une envie : me réfugier dans un salon de thé bien douillet pour boire une tasse de chocolat chaud fumante ou un bon thé tout en dégustant une pâtisserie maison. Ça tombe bien, j’avais rendez vous devant le salon de thé de la maison Pignol, juste à côté de la place Bellecour pour un sweet tour avec Quentin, Sophie, Argone et Romain.

Premier round de reconnaissance en poussant la porte de la boutique et en observant les gâteaux, entremets, bûchettes, classiques ou spécialités alignés derrière la vitrine. Le dôme vert pomme me rappelle la tarte Mr Smith dégustée chez Philippe Rigollot à Annecy. Éclairs au café, tartes au chocolat, choux à la chantilly, tartes tatin, j’écoute les habitués entrer, énoncer leur choix rapidement et repartir avec leur gourmandise alors que je me demande toujours quelle pâtisserie en priorité j’aimerais goûter.

 C’est dans un autre décor, face au lac de la tête d’Or, au pavillon du Parc qui appartient à la maison Pignol, qu’arrive sur la table, une gaufre sortie à peine du gaufrier (et surtout pas réchauffée) sur une ardoise noire saupoudrée de sucre glace et amandes effilées et servie avec chantilly et sauce au chocolat. Elle est aérienne, croustillante à l’extérieur. C’est un plaisir régressif d’en plonger un coin dans le chocolat chaud.

Deuxième round de reconnaissance à la boutique rue Vendôme, entièrement rénovée cet été. Papillotes, fruits confits, pralines, desserts à partager …la partie traiteur est aussi importante mais bizarrement mon objectif est attiré par le sucré :

 

La dernière étape de ce sweet tour a lieu au dernier étage du Printemps, dans le salon de thé Pignol, un endroit un peu caché (juste à côté du rayon lingerie)  tranquille, parfait pour s’octroyer une pause gourmande incognito. Le Normand a un nom prometteur, c’est ainsi que j’opte pour ce gâteau après quelques minutes d’hésitation :

Normand : croustillant praliné au blé noir, pommes pochées au caramel, gelée de pommes vertes,
caramel tendre au beurre salé, biscuit, mousse au caramel

l’écossais : pâte sablée aux amandes, frangipane, glaçage gelée de groseille et confiture d’abricot

Le Normand ne me déçoit pas, le croustillant et la mousse, la gelée de pommes vertes et le caramel s’équilibrent parfaitement ..une spécialité que je conseille vivement aux amateurs de caramel au beurré salé.

 L’heure tourne, la nuit tombe déjà, il est temps de quitter ce cocon mais je reviendrai m’assoir dans ce salon de thé pour partager d’autres gourmandises …

Et vous, quelle pâtisserie auriez vous choisi  ?

Pignol  salon de thé
17 rue Emile Zola -69002 Lyon

Boutique Pignol Printemps
32 rue de la République-69002 Lyon

Pin It