Tag

douleur

Browsing

Il a fallu que je prenne rdv chez l’ostéopathe histoire qu’il se penche sur les soirées animées de Miss Zen pour que celles-ci s’arrêtent net sans qu’on ait changé quoique ce soit. Voulait-elle éviter à tout prix que des mains ne se posent sur son crâne? craignait-elle de perdre son surnom au profit de Miss Noctambule ou Nightlife comme précédemment suggéré? toujours est-il que le calme qui la caractérise la journée ne se dément plus passé 20h et qu’en plus elle ne me réveille plus  que tôt le matin pour manger. A un mois et demi seulement, que demander de plus? …que ça dure )

Plutôt que de décommander, j’ai piqué la place de ma fille ayant depuis l’accouchement un  dos coincé et douloureux. Après un questionnaire sur mes soucis de santé chroniques ou temporaires et des questions plus  psychologiques ou axées sur la gestion des émotions, me voici assise en sous-vêtements sur sa table. A ce moment-là, je connais un grand moment de vulnérabilité. Déjà ma culotte n’est pas assortie avec mon haut et puis je pense à ma bouée magnifiée par ma position assise.

Cela n’a pas l’air de le perturber plus que ça car il trouve tout de suite les tensions dans mon dos, exerce des petites pressions sur les points les plus noués mais très vite me demande de m’allonger sur le dos. Fichtre, pensais-je, étrange quand on vient pour le dos? A moins qu’il ne supporte plus la vue de mes bourrelets?

Sauf qu’il parait que souvent lorsque ça tire dans le bas du dos, cela vient du ventre !!… Ah bon? à peine avait-il posé ses mains sur le mien en des endroits bien précis que j’ai compris ce qu’il voulait dire )….vous êtes de nature anxieuse? me demande-t-il alors au fur et à mesure qu’il constate combien je suis  tendue à l’intérieur….répondre en une seul phrase à ce genre de question alors que j’essaie de respirer pour oublier le caractère désagréable de ses pressions me parait impossible alors je dis oui )

En fin de séance, il est quand même retourné voir mon dos tout en me conseillant de me délester de 3 ou 4 kilos pour me sentir moins lourde…mon pneu ne lui a donc pas échappé….j’y bosse figure-toi j’ai arrêté les rochers suchard )…par contre il ne m’a pas filé l’adresse d’une boutique de lingerie )

Verdict? je suis sortie de son cabinet avec un dos totalement dénoué et le lendemain les douleurs n’étaient pas revenues. Comparé à des séances de kiné, je dois reconnaître que l’efficacité est immédiate et plus perceptible. La seule ombre au tableau est le prix de la consultation non remboursée par la sécurité sociale.

Et toi, convaincu(e) ou pas par les médecines douces?

A J-des cacahouètes, je me suis enfin décidée à pousser la porte d’un cabinet de sage-femme pour suivre in extremis quelques cours de préparation à l’accouchement.

Je n’avais pas un souvenir impérissable de ma première fois en la matière : j’avais passé des heures à apprendre les différentes façons de respirer pour tout oublier sous le coup de la douleur le moment venu; la sage-femme m’avait seriné séance après séance à propos de mon non-allaitement « comment , je ne voulais pas ce qui était le mieux pour mon bébé? » et elle avait un discours sur la péridurale que je trouvais légèrement dépassée. Cela dit, c’était plutôt marrant cette assemblée de ventres énormes…avec certaines, j’étais même allée boire un verre une ou deux fois…non alcoolisé bien-sûr.

Cette fois, j’avais envie d’une préparation un peu moins traditionnelle…pour tout dire, je me voyais bien trempouiller dans une piscine et oublier une ou deux fois par semaine le poids du locataire. Mais comme je suis une fille très mal organisée, sans voiture, avec déjà un enfant sur les bras, pas motivée pour faire une heure de transport en commun minimum pour me rendre à la piscine la plus proche proposant ce genre de cours, le temps a passé et j’ai laissé tomber.

Et puis je suis tombée sur un livre « Se préparer à l’accouchement » et précisément sur un passage que je suis trop flemmarde pour citer en intégralité mais pour résumer l’auteur t’explique que si tu respires mal parce que tu as trop mal ou parce que tu es soulagée par la péridurale, tu n’offres pas assez d’oxygène à ton bébé. Or, ajoute-t-elle, cette oxygénation est déterminante pour la santé de son cerveau !

Est-ce pour cela que le chérubin a marché très tard? qu’il ne connaît pas ses couleurs? qu’il n’est pas trilingue à 3 ans? me suis-je alors demandée…non sérieusement t’as pas l’impression Francine que ce genre de propos est légèrement flippant?

Voilà comment je me suis retrouvée à faire la danse du ventre sur un gros ballon, à dessiner à quatre pattes des étoiles avec mes hanches, à réviser la poussée en expiration forcée (pas bien) et la poussée en expiration bloquée (bien) ou à me servir d’une galette pour préserver mon périnée….j’ai même des exos à répéter à la maison pour que cela devienne un réflexe dans le feu de l’action..on y croit, on y croit….

Et vous, chochotte comme moi face à la douleur ou plutôt résistant(e) ?

Pin It