Tag

desserts

Browsing

…j’ai joué au lego (alors qu’ici on a toujours été de la famille Playmobil )). Le principe est à priori assez simple : le kit Chocobrick proposé par Kitchen Trotter contient trois types de chocolat à pâtisser (noir, au lait et blanc), un moule avec des forme de briques et un mode d’emploi avec toutes les étapes.

Au départ, j’ai pensé que cela allait être « fingers in the nose » et j’ai même proposé aux enfants de mettre la main à la pâte. Sauf qu’en voulant lisser le plus uniformément le chocolat,  les couleurs se sont un peu mélangées (tant pis on aura qu’à dire que notre ChocoChou* est un bel exemple de métissage ).

Au moment du montage, cela ne s’est pas forcément emboîté pile poil comme je le souhaitais. Alors voilà je pourrais vous dire que je suis une pro et que j’ai assuré comme une bête mais la vérité c’est que notre ChocoChou ressemble de très loin dans le noir et de dos à son modèle d’où la tentative de diversion avec un super engin de l’espace (ou pas).  chocobrick

choco brick 2

chocobrick 3

Dans ma cuisine, j’ai goûté le cheesecake au chocolat et la tarte au citron yuzu Marie Morin*. Cette marque qui propose des yaourts et des desserts au rayon frais existe depuis 1994 et a été créé par Alain et Marie Morin puis en 2007 leur fils ont repris le flambeau. Deux choses ont retenu mon attention dans cette entreprise familiale : le fait qu’elle privilégie les producteurs locaux (bretons puisque le siège est en Bretagne) pour les ingrédients présents dans sa gamme. La seconde chose est qu’il n’y a ni conservateurs, ni huile de palme, ni colorants, ni arômes artificiels.

Et le goût alors ? Côté cheesecake, je suis hyper exigeante ayant testé déjà des dizaines de recettes. J’ai apprécié son côté bien chocolaté (la couche est généreuse) mais j’aurais aimé un appareil au fromage frais un peu moins compact.

Quant à la tarte au citron yuzu (qui sera commercialisée à partir de juin), elle est bien acidulée et joue sur différentes textures entre la meringue façon marshmallow non sucré, la crème citron yuzu à 66% et la galette sablée croustillante. Sur les deux desserts, c’est mon préféré (je vais me rebaptiser bientôt lemonaddict )).

cheesecake chocolat

cheesecake chocolat 2

tarte citron yuzu

tarte citron yuzu 2

Dans ma cuisine, les deux livres de Sylvia Gabet répondent à la sempiternelle question « Qu’est ce qu’on mange ce soir ? » avec quand on récupère les enfants à l’école un peu avant 18h, l’équation consistant à tout caser -devoir/bain/préparation du repas- dans un minimum de temps.

La collection « On mange quoi ce soir ? » aux éditions de La Martinière* propose donc des recettes équilibrées et faites en 20 minutes environ qu’il s’agisse de plats de viande (boulettes de poulet au citron, crumble de poulet courgettes tomates séchées ..), de plats de poisson (avec à chaque fois un féculent et un légume) ou de plats d’inspiration veggie comme les galettes sans gluten, poêlée verte d’asperges, oignons nouveaux et avocats.

On serait tenté de penser que le titre consacré aux pâtes est moins varié mais c’est oublié qu’on peut changer presque à l’infini la forme des pâtes, le mode de cuisson (en gratin, à l’eau, au wok) et que l’on peut aussi préparer par exemple des nouilles de riz.

recettes 20 minutes

recettes 20 minutes bis

recettes 20 minutes 3

Il ne reste plus qu’à mettre tout le monde d’accord sur le plat choisi (et c’est pas gagné))

* produits offerts et service de presse

Bon en vrai j’ai un tout petit plus, j’ai même changé de dizaine l’an dernier mais on m’a appelé récemment Mademoiselle (bon ok le gars en question était légèrement imbibé…et il voulait de l’argent mais ça compte quand même non ? )).

En fait je viens de réaliser que cette année mon blog allait avoir 10 ans. Quand exactement je ne sais pas trop, je me souviens juste d’avoir commencé à écrire lorsque j’étais enceinte de mon fils (qui aura 10 ans cet été, il y en a deux qui suivent ).

N’ayez crainte je ne vais pas me lancer dans une rétrospective sur 10 ans (ça pourrait vite ressembler à une soirée diapos), c’était juste l’occasion de remarquer que pendant tout ce temps le blog s’est franchement « calorisé » « sucré » et que rien qu’en 2015, il a été l’occasion de partager quelques recettes anglo-saxonnes (angel cake, cheesecakes, apple pie, pop tart)….

gourmandises 2015 collage

…des recettes de desserts classiques plus ou moins faciles (fraisier, tarte marron-cassis, gâteau de Savoie, marbré, far breton)

gourmandises 2015 collage bis

bien-sûr pas mal de douceurs autour du chocolat (cake ultra fondant, gâteau au lait ribot, madeleines, cookies, tarte soleil, brownie)

gourmandises 2015 collage 3

…des moments rêvés comme le café gourmand organisé par Nespresso et avec Yann Couvreur et le tea time du Plaza Athénée

collage moment gourmand

En 10 ans, la rubrique « Voyages voyages » s’est pas mal étoffée. En 2015 grâce au blog, j’ai pu découvrir Gand et la fête des Lumières, la Bourgogne sous un angle gastronomique le temps d’un week-end. L’année a aussi été parsemée d’escapades à Etretat, Annecy, Turin, en Camargue et à Vannes et dans le golfe du Morbihan (il me reste d’ailleurs quelques billets à écrire !).

voyage collage 2015motif séparation

vacances 2015motif séparation

bretagne 2015motif séparation

vacances 2015 bis

J’ai moins parlé de Lyon cette année je crois mais je continue de publier des clichés de cette ville que j’aime tous les jours un peu plus sur Instagram, j’ai moins parlé aussi de choses perso (à part vous dire que je suis pas mal complexée et pleine de contradictions, je vous ai tout dit non ?) et presque plus de mes enfants (souhait de respecter, « contrôler » leur identité numérique après avoir pas mal réfléchi à la question).

De 2015, je retiendrai plein de choses qui ne sont pas en photos et aussi la découverte du Musée des Confluences, la fête des Roses, les nouvelles adresses sympas à tester (j’essaie d’écrire régulièrement des avis dessus sur yelp lyon) , le Vice Versa hôtel où j’ai eu la chance de passer une nuit (encore une fois grâce au blog).

collage lyon

C’est un best of, pas un bilan. En 10 ans, il y a eu pas mal de doutes, des questionnements, des hauts et des bas et en 2015, plus d’inquiétude, de tristesse, de colère que les autres années. L’envie d’écrire et d’échanger, elle, est toujours bien présente alors même si on nous annonce la mort des blogs depuis longtemps, je ferai de la résistance.

Et pour 2016 ? Je vous souhaite une année croquante, craquante et gourmande comme dirait Cyril mais surtout d’avoir plein de rêves, à réaliser, irréalisables dans la tête parce que souvent c’est ça qui permet d’avancer.

crédit photo de Une : Soledad Bravi

Je voulais trouver un slogan pour démarrer ce billet du style « c’est férié, on peut se permettre tous les plaisirs sucrés« ( trop long et pas convaincant) ou « c’est le 8 mai, fais ce qu’il te plait » (déjà pris) ou « le 8 mai, libéré, délivré  » (référence trop parentale) mais ça ne collait pas avec la suite. Ça vous arrive de buter sur les premières lignes d’un article pour trouver une accroche qui vous plaise ? Bref si vous vous demandez suite à l’avalanche de fraises qui suit, si ce n’est pas un peu suspect, la réponse est non. Cette semaine j’ai goûté les premières fraises d’un producteur du petit marché de mon quartier et elles étaient tellement bonnes qu’il n’y avait pas besoin de les sucrer. Aujourd’hui si tout va bien, je me lance dans mon premier fraisier avec le coffret C’est mon gâteau (bien entendu je vous en dis plus quand je pourrai vous le montrer…faites qu’il soit montrable )) bref le mois de mai sera placé sous le signe de la fraise et ce n’est pas les pâtissiers qui vont me contredire d’après la petite sélection absolument non exhaustive que j’ai faite d’entremets, gâteaux, tartes ou autres desserts à la fraise de pâtissiers. Démonstration :

 selection fraise1- Tarte aux fraises et mascarpone Pierre Hermé / 2-Tarte aux fraises Vincent Guerlais / 3- La Pompadour d’Arnaud Larher /4-Tarte aux fraises et pistache Angelina / 5-Tarte aux fraises, framboises et ananas Nicolas Bernardé

 

sélection fraises 26- Fraisier pistache Pierre Hermé / 7-Baba à la fraise des Gâteaux et du Pain (Claire Darmon) / 8-J’adore la fraise des Gâteaux et du Pain / 9-Fraisier Christophe Roussel / 10- Baba fraise limoncello Christophe Roussel / 11-Millefeuille fraise et citron de Sicile Christophe Roussel

sélection fraise 4

12- Éclair crémeux fraise Fauchon / 13-Fraisier Sébastien Bouillet (celui là c’est le seul que je pourrais peut-être refaire étant donné que la recette est dans son livre Pâtisseries : leçons de gourmandise / 14-Fraisier pâtisserie Intuitions (Jérôme de Oliveira) / 15-Chou fraise des bois Popelini / 16-Eclair mascarpone fraise des bois Eclair de génie / 17-Millefeuille fraise-rhubarbe

Question cruelle : si vous ne deviez en choisir qu’un seul parmi tous ces desserts à la fraise, ce serait lequel ?

(Et si cela vous a donné envie de pâtisserie aux fraises maison, je vous conseille la tarte meringuée fraise citron )

far breton 2

Depuis quelques jours, les températures avoisinent les 30° degrés l’après-midi dans certaines régions de France, il eut été donc judicieux que je propose une recette de glace ou de sorbet sur ce blog …oui mais voilà depuis que j’ai repéré ce far breton au salidou dans le petit livre consacré au caramel au beurré salé de Marabout, cela a viré à l’idée fixe mais rien ne vous empêche de garder sous le coude cette recette pour les premiers frimas de l’automne.

Ingrédients

20 pruneaux
2 cuillères à soupe de rhum
1/2 de lait demi-écrémé ou entier
200g de salidou maison
3 oeufs entiers
20g de sucre
125g de farine

pour le salidou maison
200g de sucre
100g de beurre salé coupé en petits dés
2 cuillères à soupe d’eau
150 ml de crème liquide

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Dans une casserole, mettez le sucre et l’eau, mélangez hors feu. Mettez la casserole sur le feu et ne touchez plus au mélange sucre/eau jusqu’à ce que votre caramel prenne une couleur ambrée. Retirez du feu et ajoutez peu à peu la crème liquide (attention aux projections). Si votre caramel fait des morceaux, remettez sur feu doux et remuez jusqu’à dissolution. Ajoutez alors hors feu le beurre salé en petits dés et en plusieurs fois. Versez dans un bocal en verre et laissez refroidir à température ambiante.

Une fois que le salidou est prêt. Mettez dans un bol les pruneaux, arrosez les de rhum et recouvrez-les d’eau chaude afin qu’ils gonflent. Dans une casserole, mettez à chauffer le lait et le salidou (étape que vous pouvez passer si votre salidou n’a pas encore pris et est encore bien liquide) jusqu’à ce que celui-ci fonde. Laissez tiédir. Battez les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange mousse et blanchisse, ajoutez la farine et fouettez jusqu’à obtenir une pâte liste. Terminez par le lait au caramel.

Dans un moule tapissé d’un papier sulfurisé (pour qu’il adhère bien au fond et bords du moule, humidifiez le légèrement du côté moule), versez la pâte puis repartissez le plus uniformément possible les pruneaux que vous aurez égouttés.

Mettez au four préchauffé th 180° pendant 35 minutes, le dessus doit être doré. Laissez complètement refroidir avant de découper et déguster.

far breton 4

Verdict ? Ni pâteux, ni étouffant, le goût du caramel est discret mais très agréable. C’est tellement moelleux qu’il est difficile de ne pas en reprendre une seconde part après la première.

Et vous, le far vous aimez ça ?

Un dessert réalisé en 5 minutes, passé au four moins de 10 minutes, ça vous tente ? alors sortez un moule à muffins, c’est parti pour un mercredi gourmand avec les coulants au caramel au beurré salé.

[typography font= »Cabin Sketch » size= »24″ size_format= »px » color= »#E36464″]Les ingrédients [/typography]

120g de caramel au beurre salé
3 oeufs
50g de farine
40g de beurre

[typography font= »Cabin Sketch » size= »24″ size_format= »px » color= »#E36464″]Et maintenant qu’est ce qu’on fait ? [/typography]

Préchauffez le four à 180°. Mélangez le caramel avec les oeufs à l’aide d’un fouet. Ajoutez la farine et le sucre. Beurrez les moules à muffin et verser la pâte dedans. Enfournez et faites cuire entre 8 et 10 minutes selon la puissance de votre four (il faut que ce soit coulant mais cuit et démoulable quand même, c’était limite trop juste ici). Servez tiède.

Verdict ? c’est coulant au milieu, moelleux sur les côtés, je les ai laissé un tout petit peu plus longtemps qu’indiqué dans la recette que j’ai trouvé dans la Bonne Box. Plutôt que de vous présenter le coffret, j’ai décidé de tester une première idée recette et comme c’était rapide, simple (et sucré), mon choix s’est porté le caramel au beurré salé l’Ambr’1, délicieux nature par ailleurs et fabriqué artisanalement à Paimpol.

Dans ma lancée, j’ai aussi envie d’essayer la panna cotta au chocolat Marou aux arômes d’épices, de fruits et de miel et clémentine curd (dont la recette est disponible sur le site de la Bonne Box ). Sur le même principe, dans ce coffret, une recette simple et conçue par Nathalie, ancienne candidate de Masterchef accompagne :

– les rillettes de pétoncles au piment d’Espelette (à servir sur des gressins maison par exemple) de l’Atelier du cuisinier
– le chutney de courgette aux épices des jardins de Marie servi avec du poisson
-la vinaigrette de confits d’oignons  du domaine bordère suggérée avec une poêlée de poireaux et parmesan
les pistaches vertes de caspienne utilisées dans un pesto avec de la menthe
– l‘infusion glorieux pour une poire pochée et son granité (je l’ai déjà goûté en boisson chaude du soir et elle est très parfumée et très agréable)

Au moins, on ne se pose pas la question de l’utilisation des produits reçus qui sont tous de taille normale. Je n’ai pas été voir le prix de tout ce que contient la Bonne Box mais il s’agit uniquement de produits d’Épicerie fine et le coffret coûte 29 euros seulement. Je vous laisse découvrir la thématique de la Box d’Avril, elle a de sérieux arguments pour me plaire )

En conclusion, les coulants au caramel ont été dégustés aussi vite qu’ils ont été préparés…je n’ai même pas eu le temps de vous en mettre un de côté )

Et vous, le caramel au beurre salé vous l’aimez avec quoi ?

 

Comme certains avaient prédit la mort de la radio à l’apparition de la télé, on aurait pu croire que le foisonnement des blogs culinaires allait mettre un frein à l‘édition culinaire. Or ce secteur du livre est particulièrement florissant et pour 65% des gens le livre de cuisine reste la référence quand il s’agit de trouver des idées de recettes (selon une étude menée en août 2012 dans le cadre du salon Cuisine by M6) alors que 53% des personnes se tournent vers les sites web culinaires.

Pour ma part, les ouvrages papier n’ont pas disparu de ma bibliothèque, j’ai quelques incontournables dans lesquels j’aime puiser des idées ou trouver tout simplement des techniques, un geste expliqué, je passe toujours des heures au rayon cuisine des grandes librairies même si je glane aussi beaucoup de recettes sur les blogs sur lesquels j’apprécie aussi la patte personnelle, l’inventivité graphique de certains, les mise en scènes. Pour le mois de mars, j’ai repéré quelques titres de livres rayon desserts :

J’ai déjà parlé de nombreuses fois ici de mon addiction au cheese cake, je ne pouvais donc pas rater un livre entièrement consacré au sujet avec plus de 30 recettes. She’s cake est le titre de ce livre mais désigne également le salon de thé classé n°1 du palmarès des meilleurs cheesecakes parisiens par le Figaro (jetez un oeil sur l’onglet collection si vous aimez autant les cheesecake que moi c’est très appétissant).  Marron glacé, guimauve, barbapapa, oréo, mojito, carambar, chantilly fraise..qu’importe la saveur, pourvu qu’il soit onctueux !

 

Philippe Gobet est directeur des écoles Lenôtre, on peut s’attendre à ce que les pâtisseries qu’il propose dans cet ouvrage soient donc à la hauteur. Éclairs au chocolat, îles flottantes, berlingots, goûters, fête en famille, les douceurs de l’enfance sont autant d’occasions de se réunir autour d’un dessert.

Deux éléments présents sur la couverture me donnent envie d’en savoir plus sur ce livre de cuisine : la mention du nom du chef pâtissier Pierre Hermé et le mot chocolat. Comme je n’ai pas la première édition parue en 2012, je ne pourrais pas comparer avec cette nouvelle version (augmentée ou pas). Il y a de fortes chances tout de même pour que les truffes noir de noir, la crème brûlée au chocolat et au café ou le très évocateur Plaisir sucré soient toujours présents dans Mes desserts au chocolat.

 

J’ai trouvé ce livre avec des titres et des couvertures différentes chez l’éditeur (Tana éditions) et sur les catalogues de librairies en ligne. Quoiqu’il en soit, dans Teatime comme à London il est question de balade gourmande dans Londres suivi d’idées pour créer son propre tea time et le programme me parait alléchant.

Pour rester dans la thématique, le salon du livre qui se tiendra à Paris du 22 au 25 mars, propose cette année un nouvel espace d’animation entièrement dédié au livre de cuisine et baptisé square culinaire sur près de 600 m2….de quoi repartir les bras chargés de recettes )

crédit de la 1er photo : She’s cake

Pin It