Tag

dessert de Noël

Browsing

La bûche c’est pas votre truc, vous cherchez un dessert facile et rapide à réaliser pour Noël ? j’ai peut être ce qu’il vous faut avec ces mini ardéchois version super gourmande. Je suis partie de la recette classique de ce gâteau à la crème de marrons et j’ai décidé d’utiliser mes moules à savarins (avant ils avaient servi pour des donuts ou encore des tigrés mais pas encore pour des savarins, va comprendre) pour les servir en mini avec du chocolat et de la chantilly.

Ingrédients pour une douzaine de mini ardéchois

Pour les mini ardéchois

3 œufs
300 g de crème de marrons
100 g de beurre
100 g de sucre
120 g de farine
1 sachet de levure

Pour le dressage

125 g de chocolat noir
25g de beurre doux
1 brique de crème entière liquide
1 CS de sucre glace

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

 Dans un saladier, fouettez les œufs avec le sucre jusqu’à blanchiment. Ajoutez le beurre fondu (1 min au micro ondes), puis la crème de marrons. Mélangez bien (j’ai utilisé un fouet).

Ajoutez la farine et la levure et mélangez à nouveau de manière à obtenir une pâte homogène. Versez votre préparation dans des moules à savarin en ne les remplissant pas trop car la pâte gonfle à la cuisson.

Enfournez dans un four préchauffé à 150°C pour environ 20 minutes (à mi cuisson je retourne le moule mettant les gâteaux du fond devant et inversement car mon four – vraiment pas terrible- chauffe plus au fond).

Laissez au moins tiédir avant de démouler les mini ardéchois.

Pendant la cuisson, préparez une crème chantilly en fouettant 25 cl de crème fraîche liquide entière bien froide et en y ajoutant une cuillère à soupe de sucre glace. Une fois la consistance de chantilly obtenue, mettez la dans une poche à douille et réservez au frigo.

Lorsque les mini ardéchois sont froids, faites fondre au micro ondes le chocolat concassé et le beurre doux (pour éviter tout souci, j’arrête toutes les 30 secondes et je mélange avec une maryse pour bien répartir la chaleur).

Versez le chocolat fondu sur le dessus des mini ardéchois puis garnissez le centre (en utilisant une poche à douille) de chantilly.

 

ardechoix

ardechoix-2

ardechoix-6

ardechoix-chanson-douce-023

 

ardechoix-3

Verdict ?

Pas trop sucrés contrairement à ce que je crains toujours avec la crème de marrons, moelleux et gourmands !

mon mercredi gourmand

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

cake Christmas 2013

Pour le réveillon de Noël, j’ai été préposée au dessert, ce qui m’arrange puisque j’aime beaucoup pâtisser mais pas vraiment cuisiner (enfin je rassure tout le monde, je cuisine quand même au quotidien mais sans créativité ni jubilation). La difficulté est que je n’étais pas chez moi, que voyageant en train, je ne pouvais pas emporter beaucoup de matériel (et en particulier de balance qui s’avère vite indispensable pour peser du chocolat en pistoles, de la purée de fruit, etc) et que je ne savais pas ce que j’allais trouver sur place. J’ai donc cherché un dessert simple à réaliser (j’ai donc abandonné toute idée d’entremets) sans moule ou ustensile particulier, ni trop d’étapes et dont la composition ne soit pas trop riche (bye bye Royal) pour être appréciée après un repas de fête. J’ai longtemps hésité avant de me décider pour une recette trouvée sur le site de Relais Desserts, celle du Gâteau au chocolat à la fève tonka que j’ai adaptée à la marge.

[typography font= »Supermercado One » size= »22″ size_format= »px » color= »#EBA559″]Ingrédients [/typography]

Fondant au chocolat
2 œufs
180 g de sucre
70g de beurre demi-sel fondu
120 g de farine
5 g de levure chimique
75 g de crème liquide 35 %
145 g de lait entier
25 g de poudre de cacao
30 g de chocolat noir Valrhona

Ganache à  la fève tonka
75g de crème liquide 35%
125 g de chocolat blanc haché (Ivoire de Valrhona)
1/2 fève de tonka râpée
1 gousse de vanille

[typography font= »Supermercado One » size= »22″ size_format= »px » color= »#EBA559″]Et maintenant qu’est ce qu’on fait ? [/typography]

Commencez par réaliser la ganache puisqu’il faudra la mettre au frigo (idéalement une nuit, je l’ai laissé 4h c’était suffisant, le tout est qu’elle soit bien froide pour monter en chantilly facilement). Faites bouillir dans une petite casserole la crème avec la gousse de vanille fendue et la fève de tonka râpée (pas de microplane, j’ai galéré avec la râpe normale). Versez sur le chocolat blanc haché. Mélangez vivement jusqu’à l’obtention d’une ganache bien brillante, laissez refroidir à température ambiante, filmez au contact avant de placer au frigo minimum 4h.

Dans un saladier, mélangez les œufs (la recette initiale n’en mettait qu’un gros de 70gr comme je ne pouvais rien peser, j’en ai mis deux), le sucre et le beurre demi-sel fondu. Tamisez dans le saladier la farine et la levure puis mettez la crème liquide, le lait entier, le cacao en poudre non sucré. Terminez par le chocolat fondu (je l’avais pesé avant mon départ).  Versez dans un moule rectangulaire beurré. Enfournez  à four chaud, thermostat  (160-180°) pour 35 min environ. Pour vérifier la cuisson, piquez le gâteau avec une pointe de couteau : le couteau doit ressortir sec. Sortez le gâteau du four et laissez refroidir complètement avant de démouler.

La recette initiale oublie de préciser qu’il faut monter la ganache à la fève tonka au batteur comme une chantilly (en s’arrêtant à temps pour qu’elle ne tourne pas en crème au beurre, selon la vitesse du batteur cela peut aller très vite). Réservez votre ganache montée au frigo, coupez le fondant au chocolat en deux puis à l’aide d’une poche à douille, dressez la ganache à l’intérieur. Refermez votre fondant et décorez selon votre inspiration. J’ai mis des petits champignons en sucre vahiné, c’est la seule chose qui a plu à ma fille (je vous ai dit combien les enfants étaient ingrats ?) et des petites billes croquantes en chocolat Valrhona.

cake Christmas 2013 bis

Verdict ? Malgré le côté tout chocolat de ce gâteau, ce dessert est plutôt léger et bien parfumé grâce à la présence de la fève tonka. Pas évident après un repas de fête, d’allumer encore les papilles, d’où le fameux « eat the dessert first » pour vraiment l’apprécier mais pas sûre que cela soit au goût de tout le monde. J’aime bien le mariage du fondant du gâteau avec la ganache aérienne. J’ai pris le risque de le préparer pour la première fois (oui j’aime vivre dangereusement) sans connaitre le four mais heureusement tout fut bien qui finit bien…pour cette fois au moins.

Si vous avez une photo de votre dessert de Noël, n’hésitez pas à la partager pour le dernier rendez vous « Pause sucrée « de l’année.

La dernière pause sucrée de 2013 :

Un panettone pour le petit déjeuner chez Ma’

Un kit à cookie pour les Petites Canailles

Pin It