Tag

cupcake

Browsing

laureline's corner 2

Cela faisait très longtemps que je voulais passer une heure ou deux chez Laureline’s Corner. J’avais entendu parler de ces cupcakes, aimés même par celles qui n’aiment pas vraiment ça, depuis des lustres. Je m’étais retrouvée avec Laureline dans le dossier spécial Cakista à Lyon du magazine Elle. J’avais suivi l’ouverture de sa boutique et depuis que j’ai instagram sur mon téléphone, je voyais passer tous les gâteaux qu’elle proposait dans son salon de thé avec gourmandise.

L’occasion s’est enfin présentée un après-midi de fin de semaine qui ne ressemblait pas vraiment à un après-midi d’hiver tant la température était douce. J’ai jeté un coup d’oeil par la vitrine pour être sûre que l’endroit ne soit pas trop girly (oui vous pouvez venir avec un homme) et j’ai tout de suite repéré le coin à part en contrebas avec deux gros fauteuils (je veux les mêmes à la maison) et la table basse.

La décoration mixe mobilier suédois et objets vintage, tableaux de pin up donnant une vraie identité à ce lieu cosy et chaleureux. J’aime aussi le large comptoir à l’entrée avec les serviteurs et leurs cupcakes, le tableau noir avec le menu du jour, les bouquets de fleur fraîches sur les tables.

laureline's corner

laureline

laureline's corner 8

laureline's corner 9

laureline's corner 4

Sur la table ont été posées un chocolat chaud aux marshmallow délicieusement régressif (j’imaginais déjà la tête de mes enfants) et deux cupcakes au biscuit aérien et au topping gourmand mais pas écœurant comme je le crains toujours avec cette spécialité. La salle en ce début d’après-midi était peu remplie, la clientèle du déjeuner était repartie travailler, celle du goûter pas encore arrivée…seuls les freelance et les RTTistes se permettaient une pause gourmande : )

collage laureline

 [typography font= »Supermercado One » size= »22″ size_format= »px » color= »#EBA559″]Quelques bonnes raisons de s’arrêter chez Laureline’s corner [/typography]

★ l’accueil souriant, chaleureux, on sent tout de suite que Laureline et son ami aiment ceux qu’ils font, mettent tout en œuvre pour que l’on passe un bon moment, que ce salon de thé est un projet qu’ils ont porté ou dans lequel ils mettent leur énergie et leur bonne humeur.

★ le lieu est très bien situé (à deux pas du métro Hôtel de Ville et de la place des Terreaux), dans la Rue des Romarins avec plein de boutiques qui ne sont pas de grandes enseignes et il est agréable avec ces tables espacées (les mamans peuvent venir avec une poussette sans souci; vous n’entendez pas toutes les conversations de votre voisin ou voisine)

★ le rapport qualité/prix que ce soit pour le déjeuner, pour une pause goûter ou pour le brunch du dimanche (pas encore testé mais sur ma liste)

★les gâteaux ont tous un petit côté régressif réconfortant

Adresse gourmande
4 rue du romarin
69001 Lyon
ouvert du mercredi au dimanche de 12h à 19h

 

Dingues de gâteaux de mariage à étages, fous de cupcakes, malades de pop cake, passionnés de décoration sucrée ils se sont tous donnés rendez vous ce week-end au 1er salon du Cake Design à Lyon. Même si les stands étaient peu nombreux, le matériel et les fournitures présentes étaient variées et plutôt pointues, les visiteurs d’ailleurs semblaient plus professionnels que grand public.

Pâte d’amande et pâte à sucre de toutes les couleurs, toppings, colorants alimentaires en gel ou en pâte, ustensiles, emporte-pièces et moules à étages, il y avait de quoi se ruiner et les stands assez étroits étaient pris d’assaut.

Sur une longue table, un alignement de grosses pièces attendait d’être jugées par les exposants. Une des candidates me confia qu’elle avait passé 65 heures sur ce qu’elle présentait…heureusement elle ne me demanda pas ce que j’en pensais car ce qui passe plutôt bien pour des gâteaux d’enfant devient souvent kitch ou too much en dehors de ce contexte….enfin à vous de juger )

J’aurais bien emporté un exemplaire de la revue Bake School éditée par Squires kitchen car en dehors des cake design, j’y ai trouvé des desserts fort appétissants.

 Et ces gâteaux fluo, ultra-décorés, en hauteur, est ce qu’ils sont bons? c’est quand même la question essentielle, non? étant donné que je n’aime ni la génoise, ni la crème au beurre, j’étais un peu sceptique. Malheureusement le salon ne m’a pas fait changé d’avis car aucune dégustation n’était proposée, peu de choses consommables étaient présentes sur les différents stands.

Verdict ? si les exposants choisis ont probablement satisfait, par la diversité de leurs produits, les demandes les plus originales ou les plus exigeantes, j’ai trouvé dommage que le prix de l’entrée (8 euros, même pour les enfants !) ne donne ni le droit d’assister aux démonstrations dans un espace à part ou ni aux ateliers proposés pour lesquels il fallait payer en plus.

J’ai cédé à la tentation du cupcake. Moi qui avait toujours été dans le clan des macarons, j’ai retourné ma veste. Une fois la décision prise de mettre un pied dans le temple des topping, décoration girly et caissettes trop mimi, je suis partie à la recherche de recettes. J’ai posté un message sur Hellocoton et j’ai eu une vingtaine de réponses..bon on dirait que je ne suis pas la seule gourmande sur cette planète )

Ensuite j’ai regardé ce que j’avais dans mes placards et j’ai choisi d’improviser un cupcake à base de fraise et de mousse au chocolat blanc, les deux se mariant plutôt bien à priori.

Qu’est ce qu’il te faut ? pour la mousse au chocolat blanc :65cl de crème fraîche liquide, 185g de chocolat blanc.

pour la base du cupcake : 1 yaourt nature entier, 3 pots de yaourt de farine, 1 sachet de levure, 4 œufs, 1,5 pot de sucre en poudre, 125g de beurre demi-sel, une barquette de fraises.

Et maintenant qu’est ce que tu fais ? la veille prépare ta mousse au chocolat blanc en portant à ébullition 10cl de crème, hachant le chocolat avant de le faire fondre au bain marie. Retire le du feu et verse la crème sur le chocolat en mélangeant bien l’ensemble. Dans un saladier préalablement mis au frigo (voir au congélateur), monte au batteur électrique le reste de crème liquide en crème fouettée ferme. Avec une spatule souple, incorporez-en 1/3 dans le mélange au chocolat, puis ajouter délicatement le reste. Garde la mousse au réfrigérateur jusqu’au lendemain.

Le jour même, passe les fraises nettoyées, équeutées et coupées en quartier au blender de manière à obtenir un coulis. Quand le coulis est bien lisse, ajoute 20g de sucre et mixe à nouveau. Préchauffe le four à 165° C (th 5-6). Dans un saladier, verse dans l’ordre et sans mélanger le yaourt, la farine, la levure, les œufs, le sucre en poudre et le beurre. Mélange au fouet électrique ou au robot si tu en as un.

Mets des caissettes en papier (ou pas) dans des moules à muffin. Verse une petite cuillère de pâte, une cuillère de coulis de fraise et recouvre de pâte jusqu’au 3/4 du moule. Laisse cuire 25 minutes (ou 20 selon four) et laisse les refroidir avant de mettre la mousse au chocolat blanc dessus à l’aide d’une poche à douille (embout en forme d’étoile). Ensuite si tu veux jouer le jeu à fond, tu ajoutes de la décoration de ton choix.

Verdict ? pour une toute première fois, ils sont plutôt pas mal, non? Niveau goût, j’avais du monde à la maison et ils ont plu à tous, petits et grands. Pour autant, certaines améliorations sont à apporter : le coulis est trop liquide, si je retente cette recette je mettrais de l’agar agar  pour avoir une texture qui se tient plus et un vrai cœur de fraise; la mousse au chocolat blanc n’est pas assez ferme (il faisait chaud cela dit, dimanche), la prochaine fois je tente un topping avec du philadelphia.

Comme il restait du coulis de fraise, des fraises et de la mousse au chocolat, j’ai présenté le tout dans des petites verrines..c’est frais et très agréable, tendance régressive )

Maintenant il me reste à essayer toutes les idées données par les blogueuses sur Hellocoton...Anne Laure qu’est ce qui te ferait plaisir?

Et toi les cupcakes tu aimes ça ? (sans crème au beurre pour moi merci)

Cette année, pour Halloween, il y aura pas mal d’enfants à la maison alors même si cela ne fait pas partie de notre culture en France, même si je n’ai aucune racine américaine, j’ai envie de servir quelques desserts marrants ou terrifiants.

En me baladant sur le net, j’ai trouvé des idées rigolotes comme la bouche au dessus juste confectionnée avec des quartiers de pomme et des chamallows.

Côté muffins, j’ai craqué :

pour le muffin géant façon Ghostbuster

pour les cupcake bicolores

pour les whoopies marron/orangé

ou ceux qui rendent sympathiques les chauve-souris

 J’ai carrément été béa d’admiration devant :

la maison hantée en pain d’épices

J’ai trouvé limite réalisable :

les cornets de pop-corn noir et orange

Je me suis demandée où on pouvait trouvé une araignée aussi énorme que celle sur la photo..

pas sûre que les invités osent toucher au buffet )

Et toi, tu as déjà préparé un plat spécial Halloween?

Pin It