Tag

cuisine

Browsing

Si on me proposait de meubler ma cuisine avec du bois, j’aurais beaucoup de réticences. Dans l’appartement que j’occupais il y a quelques années, j’avais un buffet de cuisine en bois (probablement non traité) et j’ai passé des heures et des heures à lutter contre les mites. J’ai eu beau trié et vidé les placards, laver à grandes eaux et javel, mettre du produit spécial mites acheté en droguerie, elles revenaient toujours et cela me rendait complètement dingue (ça me fait penser à un film avec Victoria Abril dont j’ai oublié le nom, je crois que j’étais presque aussi hystérique qu’elle).

Aujourd’hui dans ma cuisine, le bois, je me contente de l’apprécier en photos, côté accessoires ou côté déco :

cuillères Coco Bohème / bol Muji

dans un loft

dans une maison de vacances dans le Sud

dans une maison de bord de mer

dans un cottage

dans un catalogue d’Ikéa )

Quelque chose à raconter, montrer dans votre cuisine ? publiez un billet avant vendredi prochain minuit (21 septembre) et gagnez peut-être le livre Quiches et Pies, 100 recettes de la quiche lorraine aux spécialités anglaises.Le gagnant sera publié en édit de ce billet après tirage au sort (jeu réservé à la France métropolitaine).

(Ceci est ma participation au match color de Libelul)

Dans la cuisine de l’Instinct des thés, des timbres

Dans la cuisine de Sysyinthecity, des cupcakes au chocolat

Dans la cuisine de Lucky Sophie, un oeuf petit coeur

Dans la cuisine de Carobo, de l’inox

Dans la cuisine des petites Canailles, des brochettes de hot dog

Dans la cuisine de Happy us, des biscuits granola maison

Dans la cuisine de l’autre côté du miroir, une crème aux oeufs

Dans la cuisine de Chocololita, un cake marbré

Dans la cuisine d’Angemad, un fresh express

Edit du 28 septembre : la gagnante du livre est Happy us !

Le nouveau catalogue Ikéa 2013 est arrivé dans ma boîte aux lettres et je me suis empressée de le feuilleter -c’est un rituel de fin d’été – en rêvant d’intérieurs aussi cosy et bien rangés. Comme je m’intéresse à tout ce qui touche de près ou de loin à la gastronomie, la pâtisserie et au chocolat, j’ai regardé avec un peu plus d’attention la façon dont les ikéens se comportaient à table.

Note que le catalogue s’ouvre sur le chapitre Dormir et il est vrai que globalement, à part quelques insomniaques et hommes d’État, nous passons plus de temps dans notre lit que devant une assiette. Là où je suis plus perplexe est lorsque le second chapitre est Prendre soin de soi : les Ikéens seraient-ils des squatteurs de salle de bain?

Les choses sérieuses commencent enfin avec une section Cuisiner suivie d’une section manger (et tout cela avant travailler..l’Ikéen serait-il sourd au travailler plus pour gagner plus? ) .

Première observation : les hommes investissent la cuisine même s’ils sont rarement seuls (et dans la joie et la bonne humeur s’il vous plait, voir première photo). Je n’ai pas réussi à trouver de statistiques très récentes sur un site non militant mais à priori 80% des tâches domestiques sont toujours assumées aujourd’hui par les femmes. L’Ikéen serait-il particulièrement égalitaire ou idéaliste ?

en 2012, le sosie de Patrick Juvet met la main à la pâte

en 2013 c’est le Père Fouras

Seconde observation : les cuisines Ikéa sont un modèle de propreté et de rangement. Ont-ils tous écouté les remontrances du jury de Masterchef demandant aux candidats de nettoyer leur plan de travail mais on mangerait par terre ). Elles sont tellement bien faites que tu peux mettre ton canapé juste à côté de la table à manger sans craindre les tâches et éclaboussures.

 chez Ikéa tu ne surveilles même pas ta confiture elle se fait toute seule…pas loin d’un tabouret blanc ) 

Troisième observation : les Ikéens ont des drôles de mœurs..ou alors c’est moi qui suis bizarre. Je cite le texte extrait du catalogue « une fois les amis repartis, on se régale des restes« . Personnellement c’est rangement et vaisselle parce que je déteste découvrir une pile d’assiettes dans l’évier le lendemain. Et toi tu repasses à table une fois tes invités partis?

Et à part ça, on se nourrit de quoi chez Ikéa ?

Pour en savoir plus, penchons nous sur cette table photographiée tout au début avec beaucoup de vert (salade, herbe aromatique en pot, asperges), une sorte de pizza, des gressins et du parmesan dont on se demande à quoi il sert. A première vue, l’Ikéen mange sain et à un petit appétit (un seul s’est servi).

En feuilletant les autres pages de la partie manger, on trouve des légumes, des tomates en veux-tu en voilà…

 

un petit déjeuner très healthy aussi (céréales, café et jus d’orange qui a peu de chance d’être fraîchement pressé vu sa couleur)

une soupe…huileuse

des oeufs trop blancs pour être bio

Admet que cela reste très raisonnable….alors j’ai poussé l’enquête un peu plus loin et j’ai découvert que les toppings, cuillère à glace et autres gourmandises sont planqués dans les tiroirs ..

 

que les femmes, quand elles se retrouvent pour une bouffe entre elles, oublient les légumes et mangent charcuterie, fromages et vin )

Finalement, Ikéa veut se la jouer un peu l’ami Ricoré en cuisine mais je suis sûre qu ‘hors plan, les casseroles débordent, la graisse dans la poêle saute sur les plaques et les ikéens mangent en douce un petit carré de chocolat )

Et toi, du Ikéa dans ta cuisine?

crédits photo : Ikéa

A la base l’apéritif dinatoire, ça devait être un truc de feignasse. Allez ce soir on invite du monde mais je n’ai pas envie de passer tout mon temps à surveiller les plats alors on va mettre plein de choses à grignoter sur la table, chacun se sert comme il en a envie, et en plus on n’a pas une tonne de vaisselle une fois tout le monde parti (non je n’ai pas de lave vaisselle).

Bon dans la réalité, des apéritifs dinatoires j’en ai déjà organisé quelques uns …c’était plus des buffets que des apéros (il en restait pendant 3 jours) et ça m’a demandé un jour et quelque heures de boulot à chaque fois entre les cakes, pizzas, verrines, pain surprise, mini-quiches, et tutti quanti.

N’empêche que les enfants prennent ce qui leur plait, tu n’as pas besoin de couper, souffler, c’est trop chaud, pas assez, etc…et déjà rien que ça, ça détend (enfin moi en tous cas, toi t’es sûrement plus patiente).

Et puis une fois que tu as tout installé sur la table, à part quelques allers retours pour réchauffer certains amuse-bouches tu passes ta soirée avec tes invités et pas dans ta cuisine.

Bref tout ça pour dire qu’aujourd’hui je te propose de découvrir une recette sympa à préparer pour l’apéro, en ligne sur la Webtv de Chronostock et réalisée par le chef Etoilé Philippe Lechat : les tuiles au parmesan.

Et pour réaliser cette recette chez toi et dire c’est moi qui l’ai fait, je te propose de gagner le même tapis de pâtisserie NOSTIK.  que celui utilisé par Philippe Lechat :

Comment? en indiquant en commentaire quel est l’amuse-bouche, le plat indispensable, incontournable pour toi pour un apéritif dinatoire réussi et cela  jusqu’au dimanche 4 mars minuit. 

Le nom du gagnant sera publié en édit de ce billet dès que le tirage au sort aura été effectué.

Edit 1 : samedi prochain, pas de rendez-vous Dans ma cuisine mais on se retrouve le 17 mars avec un nouveau cadeau à gagner.

Edit 2 : la gagnante du livre Cake pop est Lucky Sophie

crédit photo : recordstanstuff, etsy

Dans la cuisine  :

Aux Petites Canailles, un coffret à macarons

L’instinct des thés, une gourmandise retrouvée

Anne-Laure T, de l’amour et des croissants

Virginie B, des meubles roses

Figue et Sardine, des pommes

Fais belle la casa, de la lumière

Lucky Sophie, des croque-monsieur rigolos

Futile et Utile, du beurre salé

Dans ma cuisine, j’aimerais installer une étagère ou plusieurs pour ranger mes livres de cuisine car ils prennent de plus en plus de place dans la bibliothèque. Il y a de la place contre l’un des murs…l’ennui est que 1) je ne suis pas bricoleuse du tout (et l’homme non plus) 2) j’hésite toujours à faire le moindre trou en tant que locataire. Alors si tu as une idée pour poser des livres sans perceuse, je suis preneuse.

ma bibliothèque pour l’objet du mois sur Fais belle la casa

Ce week-end en participant à Dans ma cuisine ..et en publiant un billet sur ce sujet, le livre Réinventez vos tartes salées, sucrées est à gagner. L’auteur est Catherine Kluger, qui tient une boutique dans le marais, les tartes Kluger. On peut donc affirmer qu’elle s’y connait, non ?

Après tirage au sort, le nom du gagnant sera mis en ligne dans le billet de Samedi prochain.

Dans leur cuisine :

Dans la cuisine d’Anne Laure T, une assistante bien particulière

Dans la cuisine des gourmandises de Titenoon, un fondant au chocolat

Dans la cuisine des Petites canailles, des légos au chocolat

Dans la cuisine de Virginie B, un homme aux fourneaux

Dans la cuisine de Fais belle la casa, des tasses en chocolat (entre autres)

Dans la cuisine de Figue et Sardine, un gâteau renversé aux pommes

Dans la cuisine de Sur un arbre perché, Violette mange une purée

Dans la cuisine de l’Instinct des thés, des fruits

Dans la cuisine de Sur le nuage de Lexou, des choses qui ne servent plus

Dans la cuisine de Tess par ci, Tess par là, un pèle-pommes

Dans la cuisine de Mon quotidien ordinaire, un coeur/muffin au chocolat

Dans la cuisine de la Note Blanche, un grain de sel

Dans la cuisine de Fais moi croquer, des macarons

Dans la cuisine de Lulu from Montmartre, des souris d’agneau confites à la bière

Dans la cuisine de Regards et maisons, des moules à gâteaux

Dans la cuisine d’Angélita, un cassoulet

Dans la cuisine de la Bande à Jules, un chef

Dans la cuisine de Lucky Sophie, un gâteau monstre

Et toi, dans ta cuisine il y a des livres?

Dans mon quartier, jusqu’à la fin du mois, il y a une boutique éphémère qui propose des ustensiles de cuisine à petits prix. Forcément j’y suis allée sans chercher quelque chose en particulier la première fois..juste pour le coup d’oeil. Puis j’y suis retournée dans l’espoir de trouver un moule à charnière de petit diamètre (glamour, hein?). Finalement je me suis rabattue sur des cercles de pâtisserie à un prix super intéressant par rapport à tout ce que j’avais pu voir ailleurs. Je n’avais ni spatule ni bec verseur (bien pratique pour verser une préparation dans un siphon) et voilà qu’ils ont rejoint les placards de ma cuisine. Je crois que j’ai été tout de même raisonnable car le magasin fourmille de verrines, de moules en tout genre et autres accessoires. Il me manque encore une balance entre autres, j’y retourne ?

Vous avez été nombreuses à répondre au rendez-vous la semaine dernière, un grand merci ! Après tirage au sort, la gagnante du livre Les desserts bistrots est Tess par ci, Tess par là ! Bravo (et merci de m’envoyer vite ton adresse).

Et toi dans ta cuisine, de nouveaux accessoires ?

Dans la cuisine des Petites Canailles, un boulanger

Dans la cuisine de Fais belle la casa, de la belle vaisselle

Dans la cuisine de l’Instinct des thés, du rouge

Dans la cuisine de Figue et Sardines, des gourmandises

Dans la cuisine de Fais toi femme, des fruits et des légumes …même pour le visage

Dans la cuisine de La maison grise, du gris

Dans la cuisine de mon quotidien ordinaire, un gâteau renversé à l’ananas

Dans la cuisine de futile et utile, un mille-feuille 100% maison

Dans la cuisine d’Hélène d’Avril, de quoi faire de la pâtisserie

Dans la cuisine de Virginie B, on échange pour le dîner

Dans la cuisine d’Angelita, une rolls en matière de cuisson

Lundi je parlais régime et mercredi je mets en ligne une recette de galette des rois pur beurre, je sais je suis une fille contradictoire. Que veux-tu,  cette galette on me l’a réclamé à corps et à cris à la maison alors quand j’ai trouvé dans Saveurs une variation aux marrons glacés, j’ai obtempéré.

Qu’est-ce qu’il te faut ? 2 pâtes feuilletées pur beurre (au passage j’ai souvenir de pâte feuilletée à base de petits suisses mais je n’arrive pas à retrouver cela sur internet ); 250g de crème de marron (j’ai ajouté deux grosses cuillères de dessert de châtaigne dont j’ai parlé récemment pour accentuer le goût après avoir lu sur le blog de Châtaigne qui a aussi testé cette recette que le marrons n’était pas assez prononcé pour elle); 2 œufs; 60g de beurre fondu; 250g de poudre d’amande (je me suis contentée d’un paquet soit 180g); 100g de brisures de marrons glacés (j’ai acheté une boîte peu coûteuse mais peut-être que cela vaut le coup de prendre des bons marrons)

Et maintenant qu’est ce que tu fais ?

Prépare la frangipane en mélangeant le beurre fondu, la poudre d’amande, la crème de marron, les brisures de marron glacé et un œuf. Bats l’autre œuf dans un bol avec une cuillère à soupe de lait.

Dispose une des pâtes feuilletée sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et avec un emporte-pièce (j’ai pris un moule à tartelette) découpe des cercles. Passe de l’œuf battu sur le pourtour du cercle avec un pinceau, dispose la frangipane au centre, étale là mais sans aller jusqu’au bord de la pâte et mets une fève ou pas (les enfants ont mis une fève dans chaque mini-galette, c’était le clou de la recette pour eux).

Recouvre avec un second cercle de pâte feuilletée en scellant les bords avec le pouce. Fais un décor avec la pointe d’un couteau et passe de l’œuf battu au pinceau sur toute la surface. Recommence jusqu’à épuisement de la pâte et de la frangipane. Avec les quantités données, j’ai fait 7 galettes et il me restait un peu de frangipane, tu peux donc séparer les quantités par deux et obtenir 4 mini-galettes.

Mets au four pour 30 minutes environ, dès que la pâte feuilletée est dorée, tu peux sortir les mini-galettes.

 

Verdict ? étrangement tout le monde a été Roi ou Reine ce jour là …mes amateurs de galette pourtant très  » de la frangipane sinon rien » ont apprécié le goût de châtaigne bien présent sans que l’intérieur soit sec.

( Ceci est ma participation aux mercredis gourmands d‘Anne-Laure T et à la douceur du mois de Virginie B.)

Pin It