Tag

Croix-Rousse

Browsing

Pourquoi tous les week-end me donnent l’impression d’être dans un espace temps où les heures défilent particulièrement vite ? Entre le petit déjeuner au lit servi par mes enfants ce matin pour mon presque anniversaire et cet instant où j’écris ces lignes, je n’ai pas vu passer le dimanche. Alors en avant pour les j’aime de la semaine, qui sont plutôt les j’aime du week end :

Street Food Festival édition 2018

Samedi à 11h on était déjà au Street Food Festival version 2018. Arriver avant midi a au moins deux avantages : pouvoir faire le tour tranquillement des différents espaces et foodtrucks et ne pas faire la queue partout.

Contrairement à ce que montrent les photos ci dessous, nous sommes passés par la case salée avant le dessert en goûtant :

-le mini burger au porcelet, cheese crotte, oignons caramélisées à l’érable sur le stand d’un des invités de cette année, Montréal
-le bun au pastrami du Bistrot du potager (dont la taille m’a paru plus normale)
-le hot dog façon Mère Brazier
-le fish & chips de Grégory Cuilleron pour les enfants.

Côté sucrés, on a craqué :

-pour les chichis à la fleur d’oranger nappés de praliné des marseillais Bricoleurs de Douceurs

– pour la brioche toastée servi avec un coulis caramel, des noix de pécan caramélisées et une glace caramel au beurre salé du foodtruck Page Gâteaux et Glace. Avis aux croix-roussiens : ce foodtruck est depuis fin août présent sur la petite place de la croix rousse le mercredi matin pendant le marché. Leurs glaces artisanales sont vraiment très bonnes et l’accueil super agréable.

 

Le jardin de la Belle Allemande

C’est un peu l’Arlésienne tous les ans, pour les journées européennes du patrimoine, on évoque vaguement l’idée d’aller découvrir le jardin de la Belle Allemande (qui, encore une fois, est près de chez nous à pied). Cette année, on a hésité entre le monde rue de la République pour le défilé de la Biennale de la Danse et un petit havre de paix vert et fleuri.

Je ne doute pas que le défilé ait été plein de joie et de poésie mais on a beaucoup apprécié cette visite guidée dans ce jardin que les propriétaires ont créé au fil des ans depuis leur acquisition en 1981. Rosiers, hortensias, érables, fougères (et des dizaines d’autres espèces que je ne connais pas), potager, poulailler, bassins…en pleine ville avec en prime une vue sur la Saône.

Ce jardin (plus grand que je ne l’imaginais) a un côté très apaisant, romantique…j’y serais restée bien volontiers avec un bon bouquin.

Et vous alors votre week end ? 

Une version « courte » de j’aime de la semaine non pas par manque d’inspiration mais par manque de temps (la preuve normalement ce billet aurait du être publié dimanche soir). J’aurais bien d’autres choses à partager mais les vacances scolaires ont débuté et je dois caser dans une journée mes missions de freelance / des activités pour occuper les enfants / mon blog alors je suis obligée de faire des choix. Voici donc les 3 j’aime de la semaine :

1- Donner une formation Instagram

Mardi j’étais à Saint-Etienne pour donner une formation en bibliothèque sur Instagram. C’est une nouvelle expérience professionnelle pour moi et j’ai autant aimé construire le support de cours, cherché des exemples que transmettre mes connaissances.

J’espère trouver d’autres opportunités de délivrer cette formation à la fois pratique et stratégique et de mettre ainsi à profit aussi bien mon expérience passée en bibliothèque que ma pratique professionnelle des réseaux sociaux.

2-Déjeuner chez Les Boulistes

Assez étrangement, je déjeune rarement à l’extérieur dans mon propre quartier. Il a fallu que Stéphanie @carnetsdemode me propose de tenter Les boulistes pour que je teste cette adresse à deux pas de chez moi. Premier bon point, dès qu’il fait beau, le restaurant a une grande terrasse agréable et ombragée sur la place Tabareau (peu bruyante car peu fréquentée par les voitures).

Second bon point Les Boulistes propose une formule à 17 euros entrée-plat-dessert avec uniquement du fait maison et des produits frais. Ce jour là au menu : terrine de lapin à l’estragon / filet de mostelle poëlée et risotto de petites pâtes à la provençales (poivrons, pignons, oignons, courgettes) / abricots rôtis au romarin, sablé breton & chantilly (ou faisselle, option plus raisonnable )) et nous avons tout trouvé très bons.

3-Visiter  Zoo Art Show

Je vous en ai parlé dans les 30 choses à faire à Lyon cet été mais je n’avais pas encore eu le temps d’y aller. Situé dans un local désaffecté dans le 6ème arrondissement juste derrière la place Puvis de Chavanne (métro plus proche : Foch) , Zoo Art Show réunit 40 artistes de Street Art et l’expo est gratuite (attention seulement jusqu’au 29 juillet et le week-end uniquement). J’ai pris pas mal de photos mais en écrivant ces lignes, je me dis que je préfère laisser la surprise et ne pas montrer trop d’œuvres.

Sur ce, je vous souhaite une belle semaine !

Samedi dernier, j’ai eu l’occasion de flâner à Montmartre. Alors que j’empruntais au hasard les rues de ce quartier, que j’entendais en passant devant certains immeubles des éclats de voix commentant le match de foot en cours, en voyant les grandes montées d’escaliers, les devantures des petites boutiques, l’idée de comparer ma colline lyonnaise à cette colline parisienne m’est venue à l’esprit. Voici donc un Croix Rousse vs Montmartre.

Croix Rousse vs  Montmartre : Le mur devant lequel tout le monde se photographie

A la Croix Rousse, à quelques pas de chez moi, se trouve le mur peint des canuts. A Montmartre, en sortant du métro Abesses, on tombe sur le mur des Je t’aime. Aux deux endroits, les touristes posent devant : faisant semblant de s’asseoir sur une des marches à Lyon, mimant un cœur avec les doigts à Paris.


Croix Rousse vs Montmartre : les jolis cafés

Si les bars à Paris ont des terrasses souvent plus étroites avec quelques tables et des fauteuils tournés vers la rue alors que les terrasses lyonnaises sont plus larges, les deux collines ont toutes leur lot de jolis cafés où on a envie de s’installer plus longtemps que le temps d’un verre. J’ai ainsi découvert le café sylon dans une rue où ne passe quasiment aucune voiture, mobylette ou autres sources de nuisances sonores et je me voyais bien bosser ici avec mon ordinateur et un mug de thé.

A la découverte d un nouveau SALON DE THE dans mon quartier @toruteashop (d autres photos dans ma STORY )

Une publication partagée par Virginie (@chocoladdict69) le


Croix Rousse vs Montmartre : le street art

Ce n’est ni typiquement montmartrois ni typiquement croix-roussien mais il est possible de découvrir ces deux quartiers en suivant un parcours street art. Le guide Street Art Paris  aux éditions alternatives propose une promenade d’1h30 avec comme point de départ la rue Duperré et comme point d’arrivée les escaliers de la rue du Calvaire où s’expriment de nombreux artistes (Nasti, Codex Urbanus, Gregos). J’ai flâné sans chercher des collages ou dessins mais je suis tombée sur quelques uns.

Je marche quasiment tous les jours du plateau aux pentes de la Croix Rousse (et inversement ) et je croise forcément un graff, un taf ou un collage.

Croix Rousse vs Montmartre : l’histoire du quartier

Le chauvinisme a ses limites : reconnaissons que Montmartre est bien plus touristique que la Croix Rousse. Le Sacré Choeur, le Moulin de la Galette, la Maison Rose, la place du Tertre sont des étapes quasi obligées. Si Montmatre est marquée par sa très riche histoire artistique, l’identité du quartier de la Croix Rousse est liée à l’histoire des canuts (les appartements avec les hauts plafonds, les traboules qu’ils empruntaient avec d’énormes rouleaux de tissus pour gagner du temps…).

Voir la vie en rose

Une publication partagée par Virginie (@chocoladdict69) le

Croix Rousse vs Montmartre : Les vignes

Autre point commun : Montmatre comme la Croix Rousse ont leurs vignes. A Montmartre, les vignes du clos Montmartre sont sur le flanc nord de la colline et produisent environ 500 litres. A la Croix Rousse, elles sont situées dans le parc de la Cerisaie, elles ont été plantées plus récemment (1986) et donnent 500 pots lyonnais.  

Croix Rousse vs Montmatre : sur grand écran

Montmatre a aussi sa célèbre épicerie : celle que l’on voit dans le film Amélie Poulain. La place de la Croix Rousse, la montée de la Grande Côte sont bien présentes dans La Belle et la Belle ….mais le film n’a pas connu un grand succès. J’ai appris que d’autres films comme Coup de foudre de Diane Kurys ou Après lui de Gaël Morel avaient été tournés dans mon quartier et cela me semble une raison suffisante pour les regarder. 

Croix  Rousse vs Montmartre : Les escaliers

Enfin à Montmartre comme à la Croix Rousse, on a tout pour avoir des fessiers d’enfer sans passer par la case « salle de sport » grâce à ces grandes montées d’escaliers.

Alors elles se ressemblent un peu ces deux collines non ? 

Je dois avoir des antennes pour tout ce qui concerne les objets liés à l’écriture parce que très peu de temps après son ouverture (il y a un mois), j’ai vu une photo sur Instagram d’une nouvelle boutique Papier Merveille à la Croix Rousse. Elle est située dans mon quartier mais pas dans une rue que j’emprunte souvent…résultat j’ai attendu l’inauguration officielle jeudi soir pour la découvrir en vrai.

Christine Daufaut, graphiste, a travaillé dans des agences de communication et de grands éditeurs avant de créer son propre studio graphique. Elle s’est installée à Lyon en 2004 et a décidé de créer Papier Merveille, forcément inspirée par notre belle ville (non là j’invente un peu). Elle a imaginé 8 collections différentes (collection bébé, kid -celle avec des glaces-, pop up, arty, capsule, pépite, roy, monothyte, space) qu’on découvre d’abord dans la vitrine (très réussie) avant de pénétrer dans la boutique-atelier (qu’on voit derrière la verrière).

papier merveille

 

papier merveille

 

papier merveille

 

papier merveille

 

papier merveille

 

papier merveille

Déjà à ce stade si vous n’avez pas prononcé la phrase mythique « mais que c’est joli !  » c’est 1) que vous n’avez jamais vu les Bronzés font du ski (comment est ce possible ?) 2) que l’envoi des lettres papier ne vous manquent pas (je suis très old fashioned je sais j’assume). Bref les amoureux du papier et de l’écrit auront probablement comme moi, le stylo qui les démangent en découvrant les cartes postales, carnets et blocs notes.

Ces objets liés à l’univers de la papeterie sont complétés par des objets plus « déco » comme des affiches, des sets de table en papier, un tote bag, des magnets, des pins, des miroirs de poche et des foulards.

papier merveille

 

papier merveille

 

papier merveille le carnet ROC

Quand j’ai vu dans la boutique Papier Merveille, ces carnets ROC j’ai pensé à du liège mais la couverture est fabriquée en papier écrasé alors que les pages intérieures sont en papier pierre. Composé à 80% de poudre de pierre et de 20% de polyéthylène, ce papier ne jaunit pas, ne coupe pas les doigts, il ne contient ni eau, ni bois, ni chlore contrairement à du papier traditionnel. En plus il est 100% biodégradable.

Et là vous imaginez un papier un peu rugueux comme celui sur lequel vous écrivez vos correspondants anglais ? au contraire au toucher, le papier pierre glisse sous les doigts et on imagine déjà combien il doit être agréable de laisser courir sa plume dessus. L’épaisseur du papier  prédestine également ce carnet aux aquarelles.

 

papier merveille

 

papier merveille collection monothyte

 

la collection ARTY s’inspire des formes Art déco et des années folles

 

papier merveille

Ce que j’aime chez Papier Merveille :

💌 Gros coup de cœur pour le bloc notes avec des glaces et des pâtisseries, pas besoin de vous expliquer pourquoi

💌 La collection monolythe avec le petit zèbre

💌 Les surprises glissées à l’intérieur des carnets et des blocs notes (cela doit être mon côté enfantin mais l’idée me plait !)

💌 La box surprise à offrir et composée d’objets surprises venant de la boutique (ceci est un message subliminal)

💌 Les petits objets comme les magnets, les badges pour des cadeaux pas ruineux mais originaux

💌 La collaboration avec la Maison des Canuts pour la fabrication des foulards (on achète local !)

💌 Le site internet est aussi joli, joyeux que leurs collections (je voudrais la même chose pour mon blog) ), on sent la patte de la graphiste derrière 🙂

papier merveille

Papier Merveille
1, rue Joséphin Soulary
69004 Lyon

Après deux semaines de pause, le blog reprend du service tout doucement. Fut un temps où je me serais inquiétée de m’absenter autant (la blogosphère va-t-elle continuer de tourner sans moi ? Comment les gens vont survivre sans me lire pendant plusieurs jours ?) mais ça c’était avant : ) Je ne sais d’ailleurs pas si, avec le pont du 15 août, il y autant de monde derrière les écrans que dans les rues de Lyon (c’est un peu la double peine côté commerces ouverts de ne pas partir en août) mais voici une nouvelle sélection 100% lyonnaise.

Le bestiaire des animaux, l’appli pour découvrir en famille les collections permanentes du musée des Beaux Arts

Avant de partir en Bretagne, j’ai emmené un matin les enfants au musée des Beaux Arts et nous avons découvert une toute petite partie des riches collections du musée à travers le jeu Le bestiaire des animaux. Après avoir pris les billets d’entrée, il suffit de demander une tablette à l’accueil et de lancer l’application conçue en partenariat avec l’école Émile Cohl. Avec la tablette, chaque enfant reçoit un livret avec des questions et un stylo et c’est parti pour l’exploration !

On a ensuite suivi tout un parcours avec des énigmes variées et ludiques à résoudre. Les enfants ne sont pas concentrés juste pour la photo, ils se sont vraiment pris au jeu et ils étaient à fond, toujours ravis de trouver la bonne réponse. Le jeu est vraiment bien conçu et cela donne envie de revenir car on touche à peine du doigt la richesse des collections.

D’ailleurs en rendant la tablette, j’ai vu que l’audioguide (pour 1 €) permettait de découvrir les œuvres majeures du musée et j’ai bien envie de le prendre la prochaine fois.

Les serres du parc de la tête d’Or sous les sunlights des tropiques

Pour se dépayser sans budget, il y a un incontournable à Lyon : le parc de la tête d’Or et en particulier les serres du parc de la tête d’Or. Par hasard, nous étions dans une des serres tropicales pendant que les plantes étaient arrosées et il se dégageait une odeur de terre qui ajoutait encore à l’atmosphère exotique des lieux. Au départ, nous voulions nous balader dans le nouveau jardin alpin (juste à côté du jardin botanique) mais son accès est limité à quelques heures le matin, il faudra donc y retourner.

Le Desjeuner, nouveau repère des gourmands à la croix rousse

J’ai vu passer tellement de photos de brunch du Desjeuner sur Instagram que j’avais peur d’être un peu déçue quand je me déciderais à le tester à mon tour (un peu comme quand tout le monde adore un film). Sauf que s’il y a autant de photos de brunch du Desjeuner, outre le fait que c’est hautement instagrammable, c’est 1) parce qu’à cette adresse, on peut bruncher la semaine et pas seulement le week-end 2) parce que c’est copieux, frais, gourmand et que pour 17 euros on se régale.

Et puis si vous êtes anti-brunch, vous pouvez aussi piocher dans la carte et prendre des oeufs coques (testés et appréciés par ma fille), le plat du jour (du bar servi avec des petits légumes ce jour là, mon fils s’est régalé) ou tester les pâtisseries maison (le fondant au chocolat est terrible ! ). Cette adresse a, en plus, l’immense mérite d’être vraiment toute proche de chez moi..bref à planifier dans les petits plaisirs de la rentrée : )

Le Desjeuneur
3 rue des pierres plantées
69001 Lyon
www.ledesjeuneur.com

Sur ce, je vous souhaite une bonne semaine  !

Après avoir présenté 10 comptes Instagram qui font aimer Lyon, je continue sur la même idée avec une sélection de 10 clichés Instagram de la ville en commençant par un premier billet sur la Croix Rousse, quartier où j’ai posé mes valises il y a plus de 10 ans.

Si vous montez sur la colline un jour, je vous conseille de goûter aux bouchons pris en photo par Mister Davy  (et si vous êtes vraiment très loin de Lyon, vous pouvez essayer la recette de Stéphatable).

 

#1

#lyon #urbanart #ballet #croixrousse

Une photo publiée par sylvana andre (@sylvanandre) le

#2

Belle fin de journée 🌺🍻 #croixrousse #lyon #lyonmaville #lyoncity #sunnyday

Une photo publiée par Diane 🌎✈️ (@dianeleger) le

#3

#4

#5

#onlylyon #lyon #croixrousse #beautiful #relyonnous

Une photo publiée par Remy Dmrg (@rem_dmrg) le

#6

Il est 16:00 l’heure du goûter #goûter #patisserie #pastry #cafe #coffee #latelierduboulanger #croixrousse #lyon

Une photo publiée par Mister Davy (@mister.davy) le

#7

Carnet illustré à la main sur mon stand à #lestive ! #carnet #petitscarnets #illustration #croixrousse #lyon #igerslyon

Une photo publiée par Anne Soupline (@annesoupline) le

#8

#9

#10

Pin It