Tag

chat

Browsing

Qui dit semaine raccourcie (week-end ailleurs, j’ose à peine l’écrire de crainte de ne pas partir au dernier moment pour x ou y raison) dit billet riquiqui mais je me rattraperai la semaine prochaine : ). Mes « j’aime » de la semaine :

1-Photographier mon chat sur son fauteuil rouge. J’écris « son » fauteuil parce qu’elle a visiblement décidé que c’était « SON » fauteuil (cf la tête qu’elle nous tire quand on ose s’assoir dessus) mais cela ne l’empêche pas de s’installer ailleurs avec une préférence marquée pour les endroits les moins confortables possibles -sauf ce fauteuil et un coussin où elle passe une partie de la nuit – à savoir son grattoir, le moindre carton, le dessus d’une commode bien dure.

2-Changer leur housse de couette (trouvée à petits prix chez Primark) et les voir tout contents

3-Goûter la délicieuse glace fleur d’oranger avec des petits éclats d’amande au miel du foodtruck sucré Page Glaces & Gâteaux . Ici pas de purée de fruits toute prête, pas d’air pour gonfler les glaces, pas d’additifs, pas de colorants, pas d’arômes artificiels mais des fruits frais pelés, coupés, mixés (mine de rien c’est un sacré boulot), du lait acheté à un  producteur local, des parfums qui suivent les saisons, des contenants 100% recyclable.

A la dégustation les glaces sont crémeuses, les sorbets ont du peps (et n’auront jamais tout à fait le même goût d’une semaine sur l’autre, c’est ça l’artisanat). L’accueil est très sympa et les cornets au sarrasin faits au dernier moment et sur place (sur le marché Montplaisir tous les mardis, sur le marché Saint-Antoine tous les mercredis) sont trop bons ! 4-Admirer mes pivoines (petite astuce confiée par la fleuriste du marché : pour prolonger leur durée de vie, mettez les dehors la nuit, elles se referment ainsi un peu au contact de l’air frais)

Bonne semaine : )

 

Après des mois de campagne acharnée de mes enfants, de contrat à signer avec clause abusive de non retrait et à force d’arguments (plus ou moins fallacieux d’ailleurs), nous avons adopté un chat. Recueillie dans une cage d’escalier, après s’être perdue ou avoir été abandonnée (on n’a bien essayé de la faire parler mais on n’a pas encore inventé le décodeur de miaulements), elle avait du mal à cohabiter  avec le chat de la personne qui l’avait trouvé (c’était un peu ambiance La guerre des Roses avec délimitation du territoire et partage en deux de l’appartement). On avait dans l’idée d’adopter un chaton mais quand nous sommes allés la voir la première fois, à la clinique vétérinaire, elle nous a fait ses yeux de chat et on n’a pas mis longtemps à craquer.  Elle n’est là que depuis un peu plus de 3 semaines, pourtant déjà pas mal de choses ont changé :

Avant : Les défenseurs de toutes les bêtes à poil vont me lancer des croquettes à la figure, mais au départ cette petite chatte noire et blanche, je la trouvais franchement banale, d’autant plus qu’elle avait une collerette pour l’empêcher d’enlever les points qu’elle avait sous le ventre suite à une opération. On est d’accord qu’on est loin du Maine Coon et qu’elle ressemble plus à Félix le Chat, non ?

Après : D’abord au bout de deux semaines, on lui a enlevé sa collerette et elle a retrouvé sa grâce féline de chat et puis entre ses yeux verts, sa minuscule tâche noire sur le nez et celle qu’elle a au menton, elle ne me parait plus banale du tout. Autre spécificité : très souvent, elle ne miaule pas, elle roucoule comme si elle n’arrivait pas à se décider entre miaulements et ronronnements.

Avant : Les élastiques servaient à attacher les cheveux, les bouchons de bouteille à fermer les bouteilles, ceux des gourde de compote (non c’est pas écolo mais c’est pratique) finissaient à la poubelle.

Après  : Les élastiques, les bouchons de bouteille, les balles de magie de mon fils sont devenus ses jouets préférés (alors qu’elle ignore les petites souris sensées l’amuser). Souvent elle se comporte comme un chien, prenant une balle entre ses dents, elle nous l’apporte pour qu’on lui lance. D’autres fois, elle les pousse toute seule de pièce en pièce.

******

Avant : ma corbeille à linge (dans lequel je mets le linge à repasser) était dans la chambre.

Après : Le canapé est tout de suite apparu comme le meilleur endroit où planter ses griffes. Après avoir essayé de le camoufler (elle trouve toujours un endroit sans tissu), de mettre du papier aluminium dessus (elle joue avec ), ma fille a eu l’idée de transporter le panier à linge en osier dans le salon et près d’une fenêtre. Elle a tout de suite validé « the place to be » : elle s’y installe le plus souvent pour regarder dehors ou pour dormir (et bien-sûr elle s’en donne à cœur joie dessus côté griffes mais a complètement oublié -pour le moment en tous cas -le canapé).

Avant : Je connaissais à peine l’existence des arbres à chat, des fontaines à eau, des distributeurs de croquettes.

Après : Je pourrais donner au moins un conseil sur les arbres à chat : choisissez-le haut !  Celui qu’on avait acheté avec l’espoir à l’époque qu’elle fasse ses griffes dessus, elle l’a toujours royalement ignoré même après avoir été badigeonné d’huile d’olive, d’odeur d’olives (oui c’est étrange mais ce conseil revient sur des sites). Exit l’arbre à chat qui ne servait à rien, bonjour le tunnel de jeux spécial chat particulièrement hideux (mais qui l’amuse beaucoup) au milieu du salon. Pour l’appartement le plus joliment décoré, on repassera : )

Avant : je marchais pieds nus parce que j’étais CHEZ moi, personne n’accourait quand je rentrais et ouvrais la porte, personne ne se collait le plus possible à moi dès que je m’asseyais sur le canapé.

Après : je mets toujours des chaussettes car cette féroce prédatrice adore attraper les pieds avec ses pattes (et ajouter un petit coup de dent sinon c’est moins drôle). Toutes mes séances de pâtisserie (et la préparation des repas en règle générale) se font sous son étroite surveillance. Elle se met à un poste d’observation et ne semble pas en perdre une miette. Dès qu’elle entend le bruit d’une clef dans la serrure de la porte d’entrée, elle arrive en courant. Bref nous vivons désormais CHEZ elle : )

Avant : Toutes mes connaissances sur les chats étaient purement théoriques.

Après : Outre son incroyable souplesse (même les très forts en yoga ne mettent pas leur jambe derrière l’oreille sans s’être échauffés en minimum), je découvre son ouïe super fine (j’ai déjà tenté de verser des croquettes dans sa gamelle en faisant le moins de bruit possible…elle rapplique dans la seconde), son odorat (détecteur de bacon et de poisson à grande distance) et le fait qu’elle a un caractère bien à elle qui n’est pas celui des quelques chats que j’ai gardés ou vus ailleurs.

Bonus (spécial chat adopté ?) : Son comportement a changé, après deux semaines. Au tout début, elle était plus câline,  plus collante et elle ne jouait pas. Un peu comme quand on rencontre quelqu’un et qu’on ne lui montre que certains côtés espérant le séduire : )

Avant : je parlais des chevaliers des paysans de l’an mil du lac de Paladru.

Après : non seulement elle revient régulièrement dans la conversation mais en plus, je lui parle …comme si elle pouvait me comprendre et me répondre.

Bref j’ai adopté un chat : )

lien partenaire

Pendant les vacances de Février, une nouvelle pensionnaire -temporaire- s’est installée à la maison. N’ayant jamais eu de chat gamine, cela a été pour moi l’occasion d’observer son comportement et ses petites manies (et de tenter aussi de la photographier, ce qui, à part quand elle dormait, n’était pas évident).

C’est ce que je craignais, c’est ce que je craignais

Ayant un odorat plutôt développé, je me demandais comment j’allais gérer l’opération « nettoyage de litière ». Est ce que cela vient de la litière biodégradable (pratique, cela se jette non pas à la poubelle mais aux toilettes) ? des croquettes ? ou du chat lui même ? toujours est il que sa caisse que j’avais placée dans l’entrée n’a jamais senti mauvais. Quant à ma fille, elle trouvait ça « marrant », armée de sa pelle spéciale, de changer la litière (mouais).

Argument pour ne pas prendre un chat tombant à l’eau : 1

J’étais aussi un peu méfiante quant aux réactions imprévisibles des chats. Vous savez du type : vous êtes en train de les caresser et là, sans qu’on sache trop pourquoi, d’un seul coup, vous vous prenez un bon coup de griffe. Notre pensionnaire féline a-t-elle été briefée avant son séjour, toujours est-il qu’elle a une façon bien à elle de te faire comprendre qu’elle a envie d’être tranquille (bon de toute façon ici les enfants ne sont pas du genre à la porter dans tous les sens, j’ai du leur répéter un millier de fois que ce n’était ni  une peluche ni un jouet), elle affiche soit un air blasé assez reconnaissable soit elle te repousse mollement d’un geste de pattes sans sortir les griffes.

Argument pour ne pas adopter un chat tombant à l’eau : 2

chat 5

Le grand jeu

Précisons aussi que Lune, de son petit nom, nous a sorti le grand jeu pour nous attendrir (si besoin était). Regards qui tuent façon chat botté, ronronnements en veux-tu en voilà, inspection détaillée de toutes les pièces avec sauts gracieux et atterrissages en douceur, prises de pause les plus choupi suscitant un nombre de compliments invraisemblable, petite chorégraphie consistant à balayer avec sa patte avant le sol façon trottinette à chaque fois qu’elle allait boire de l’eau, voilà comment après un ou deux jours, je me suis mise à parler à un chat avec un ton frisant le ridicule (oui ici tout le monde s’est bien gaussé, oubliant au passage que les « ma puce » surgissaient dans les conversations sans crier gare).

Est ce bien un chat ?

Si je vous dis qu’en plus elle miaule très peu et qu’elle n’est pas du genre à réveiller tout le monde le matin alors qu’on n’est pas des lève-tôt, vous vous demandez peut-être si Lune est bien un chat.

Alors je vous rassure : elle a tout de suite repéré le canapé simili cuir pour laisser sa trace, elle était la reine de la planque choisissant les coins les plus enfouis pour ses siestes (et on l’a cherché pendant pas mal de temps), elle a snobé le jouet spécial chats qu’on lui a proposé et a préféré jouer avec les bouts de ficelle, les cordons de tablier, une balle de ping pong et summum les balles de magie en mousse du fiston et elle a simulé une mini grève de la faim anti-croquettes parce qu’on lui avait donné du poisson un midi.

chat 7

Mais surtout vers minuit, elle nous a rappelé que bien qu’animal de compagnie et domestique c’était une chasseuse.

Extérieurement c’était un peu comme ci elle avait regardé sa montre connectée et qu’elle s’était rendue compte qu’elle était très loin des 10 000 pas journaliers conseillés d’où sprint de dingue, sauts en hauteur de lit en lit, course de vitesse au ras du sol.  Bref tous les soirs, on aurait pu lui chanter, Le Coup de folie de Thierry Pastor.

 

chat

chat 2

chat 4

chat 8

chat 9

Je ne vous cache pas qu’une fois Lune partie, on a tous trouvé l’appartement bien vide. On regardait l’œil brillant les cartons dans lesquels elle aimait bien sauter et on avait encore le réflexe de la chercher du regard dans chaque pièce.

Le soir même, dans un moment de folie (passagère), je me suis retrouvée à taper dans google « cat sitter Lyon« . C’est là que je suis tombée – à la suite – sur une annonce où il était question d’un chat ayant perdu une patte suite à un accident, sur une autre annonce où il fallait administrer tous les jours un médicament (le proprio précisait « médicament facile à donner »…j’imaginais déjà la scène) et une troisième dans laquelle un étudiant postait un message qui ressemblait à un appel au secours car il prenait l’avion dans quelques heures abandonnant chez lui ses deux chats. Étrangement,  mon avenir professionnel de cat sitter, a vite été remisé au placard ^^

Ne me demandez pas pourquoi je ne prends pas de chat en pension permanente, en garder un de temps en temps (dont je connais les maîtres) c’est parfait : )

Et si vous vous voulez savoir ce que fait votre chat quand vous n’êtes pas là, voici la réponse en vidéo avec Pierre Croce :

 

Les vacances scolaires ayant commencé le week-end dernier à Lyon, la plupart des photos tournent, cette semaine autour des activités pour occuper les enfants à commencer par l’animation Défi en famille proposée par le Musée des Confluences. Les enfants aidés par leurs parents doivent répondre à des énigmes dans 4 salles du musée  (on était la famille de l’espace…parce qu’on est toujours dans la lune, dixit ma fille )). C’est une façon ludique de découvrir quelques détails des collections du musée et à la fin les enfants repartent avec de la poudre de météorite, ce qu’ils ont adoré !  vacances 11

semaine 13

vacances 2

Je ne suis à priori pas très branchée gâteaux colorés à l’américaine (vade retro génoise !) mais la Miss avait mis sur sa liste de Noël un coffret autour des rainbow cakes et me tannait depuis pour tester une des recettes. Elle a choisi les push cake. L’enfant est sensé pouvoir réaliser quasiment toutes les étapes seul (à partir de 8 ans, la Miss est donc peut être encore un peu jeune même si maintenant elle est capable de toute lire) mais avec ma petite expérience de pâtissière du dimanche, j’ai trouvé qu’il y avait pas mal d’omissions ou de gestes mal expliqués.

Dans un premier temps, il s’agit de réaliser une génoise puis de découper avec des emporte pièces, des formes fleur et coeur. Entre chaque couche de biscuit, il faut mettre du chocolat blanc coloré au préalable. Le gros avantage de ce coffret est que tout le matériel est fourni (y compris les colorants), il faut juste prévoir quelques ingrédients basiques.

vacances 12

Je crois avoir déjà eu l’occasion de parler ici des ateliers du calme aux éditions les deux coqs d’or qui proposent plein de titres autour du coloriage et du dessin. Un jour de pluie, on s’est lancé dans un coloriage géant animaux sauvages (ouf pas de serpent !). Pour l’instant il est loin d’être fini (pour tout colorier soigneusement, il faut compter pas mal d’heures) et tant mieux car le beau temps n’est pas vraiment annoncé la semaine à venir : )

vacances 9

vacances 10

Enfin jeudi soir on a accueilli une nouvelle pensionnaire (temporaire) qui est devenue le centre des attentions et discussions familiales. N’ayant jamais eu de chat, je découvre ses manies et son comportement avec pas mal d’amusement et j’ai prévu de lui consacrer un billet spécial …à suivre : )

vacances 6

vacances 14

Je vous laisse avec cette photo de la jolie vitrine de L’Effet Canopée et je vous souhaite une bonne semaine  !



Aujourd’hui c’est Lili du blog Lili est insolente qui passe sur le grill. Qu’elle nous parle de ses voyages à Barcelone, de ses dimanches paresseux, de ses petites manies ou de ses lectures, Lili fait de son chat Chouchen un véritable personnage et son book est impressionnant. Avec elle, la vie avec l’altermondialiste, son homme, avec sa nouvelle collègue trop parfaite pour ne pas cacher quelque chose a toujours une pointe d’acidulée, même la routine a du piquant !


1)
Incroyablement
sage, toujours raisonnable, gentiment timbré(e)) ou carrément secoué(e),
comment vous définiriez-vous ?
joliment tarée

2) Qu’est-ce qui peut
vous rendre fou/folle furieux(se) ?
tout
du plus logique au plus improbable : manque de respect, machisme, pipi
de chat sur le canapé, manche de couvert mouillé ( je déteste les
manches de couverts mouillés )

(t’as pas essayé de lui proposer le pot ou le réducteur de toilettes à ton chat?)

3) Qu’est ce qui peut
vous rendre fou/folle de joie ?
Une bonne nouvelle, un coup de chance, une chanson

(j’ai attrapé un coup de soleil, un coup d’amour, un coup de je t’aime…désolée y a des enchaînements automatiques chez moi)

4) Avez-vous déjà
fait une petite ou une grande folie par amour ?
Plutôt pleins de petites

(des détails, des détails !!!)

5) Vous gagnez le
jackpot à l’Euromillion. Quelle est votre première folie ? 
Un
énorme repas de fête avec tous mes proches et en dessert ces éclairs au
chocolat d’en face : les meilleurs de Paris il paraît.


(je me souviens des éclairs au chocolat de Jean-Paul Hévin goûtés lors du salon du chocolat : à tomber par terre  d’extase gustative ! )

6) Champ libre :
Vous en êtes fou (folle) de ……..
Chocolat !

(on est faites pour s’entendre alors!)

Merci Lili d’avoir répondu à mes questions…que vous soyez totalement déjantée, ou désespérément sage n’hésitez pas à me contacter pour faire partie des interviewé(e)s Thierry Pastor ? (aucun homme à ce jour!)

 

Pin It