Tag

célébrité

Browsing

Il parait que chez M6 certaines personnes lisent mon blog et qu’elles l’aiment bien…il parait que les desserts que je mets en ligne sont beaux et supposent-elles doivent être bons. Voilà comment j’ai reçu un mail me proposant de participer à l’émission Un dîner presque parfait spécial blogueurs à Lyon (ou peut-être juste le casting pour être sélectionnée).

Je transmets immédiatement la nouvelle à mon coach personnel, l’homme qui m’encourage à répondre positivement « Tu aimerais que ton blog sorte de l’ombre, c’est l’occasion rêvée…tu aimerais devenir rédactrice free-lance, ça te donnera peut-être le coup de pouce qu’il te manque« .

Sauf que je ne suis pas une blogueuse culinaire. Je ne m’appelle pas Cathy, Requia, Pascale, Chataigne, Papille, Mercotte et toutes celles que j’oublie. Je prends beaucoup de plaisir à préparer des desserts mais je n’invente rien, je remplace tout juste un ingrédient par un autre parfois. Quant à assurer un repas en entier original et goûteux pour plusieurs personnes n’en parlons même pas.

Admettons que je me surpasse en cuisine (sous l’oeil d’une caméra? en trichant?), quid de la décoration ? j’imagine que je peux me faire prêter de la belle vaisselle mais mon canapé vient des 3 suisses, ma bibliothèque d’Ikea et mes murs sont blancs…pas franchement télégénique en somme mon appartement.

Reste le problème épineux de l’animation puisqu’une partie de l’épreuve repose sur l’ambiance et là c’est carrément le trou noir. J’achète la boule à facettes, je déguise tout le monde en revival années 80 et je propose un blind test? je vais chercher les boîtes de playmobil et je demande aux convives de monter une mise en scène sur le thème de l’émission? je transporte une ruche de mon grand-père sur la terrasse et on joue à « Apiculteur pour un soir »?

Non décidément twitter sur l’émission et écrire des billets je maîtrise plus ou moins mais improviser la danse des 7 voiles en cuisinant comme un chef amateur et accessoirement me ridiculiser devant amis, famille et collègues  je ne suis pas Cap !

Et toi, tu aurais dit oui?

 

Je suis une blogueuse abandonnée
qui a blogué sans être remarquée
et Elle l’a même pas invité
Pour elle, c’est fini

A celles qui ont voulu la lire
Elle a donné ce qu’elle avait
Mais elle, elle se demande qui elle est
Abandonnée, oui, abandonnée

Qu’est-ce qui lui prend, à celle-là, de nous chanter du Johnny un dimanche matin? Ben c’est que celle-là, son chéri lui a acheté le Elle qui parait normalement que le lundi sauf que même en Province on peut l’avoir le dimanche ! )

Et qu’est ce qu’elle voit, celle-là, dans le classement des blogs féminins les plus en vue du moment? elle n’y est même pas dans le Elle du 8 décembre !!)

Alors forcément elle se lamente, elle pleure, elle s’imagine à la place de celles à qui on a consacré un article, des photos, des interviews (bon je ne dévoile pas le suspense, mais il y en a une que je « connais » virtuellement, que le lis tous les jours et à qui je laisse des commentaires…bravo Miss !)

Et puis comme c’est une fille qui raisonne toujours à chaud puis à froid elle se dit :
– qu’elle n’aurait pas du tout aimé sa tronche dans Elle…déjà qu’en voyant la couverture avec Helena Christinsen, juste sublime à 40 ans, elle a l’impression d’être une grosse vache )
– qu’elle aurait été nulle pour répondre aux questions des journalistes étant donné qu’elle se prend déjà sérieusement la tête sur le moindre TAG )
– qu’elle sait bien qu’elle ne peut pas consacrer assez de temps à la rédaction et aux commentaires qu’il faut laisser sur la blogosphère si on veut un jour atteindre les sommets
– qu’elle ne fait pas assez dans le blog spécialisé et que parler du même sujet tous les jours, elle n’y arriverait pas
– que son blog ne ressemble pas à grand chose par rapport à ceux cités alors qu’elle aurait plein d’idées mais qu’elle est une quiche en feuilles de programmation, que les tarifs d’une relookeuse de blog (devis de 360 euros pour celle que j’avais contacté) ne sont ni compatibles avec son salaire ni avec ses envies de dépense
– qu’elle ne pourrait pas gérer sa soudaine célébrité : tous ces commentaires auxquels elle n’aurait pas le temps de répondre, toutes ces fleurs envoyées à domicile (non fallait pas vraiment), toutes ces envieuses aussi qui vont sûrement cracher leur venin
– qu’elle a déjà commencé de parler d’elle à la troisième personne, c’est dire comme elle pourrait vite choper le chou-fleur
– qu’elle aussi a eu son heure de gloire, vu qu’il y avait une ou deux phrases signées de sa plume dans le Elle de la semaine dernière dans le cadre du Prix des lectrices Elle

Bref elle a fini par se faire une raison )

Pin It