Tag

catalogue VPC

Browsing

La semaine dernière j’ai reçu le catalogue automne-hiver 2010 de la redoute…je ne sais même pas pourquoi vu que je ne commande jamais rien. Cela dit j’aime bien le feuilleter, regarder toutes ces tenues faites pour les ultra-bien faites que je ne mettrais jamais, voir les revival vestimentaires…

J’avais listé à la saison dernière les objets improbables des 3 suisses, cette fois ci je me suis mise dans la peau d’un mannequin de la Redoute :

accepter de rester anonyme…à part, Marianne James et Nadal, aucune mention de nom, même avec un astérisque renvoyant à la fin du catalogue dans un encart sombre
porter des tenues ridicules comme le legging dentelle ou le legging bi-matière (les rondes ne te disent pas merci la Redoute)
avoir un bon sens de l’équilibre (et ne pas redouter le ridicule), même enceinte, car la femme mannequin dans ce catalogue pose souvent sur un pied comme un flamand rose
passer sa vie à  s’appuyer contre les murs, traîner dans la rue, rire toute seule, faire semblant de manger (cruelle quand même quand on sait ce que mangent la plupart des mannequins), tenir un enfant qui n’est pas à toi par la main, rêvasser dans ton lit
et si tu es un homme, téléphoner, prendre des photos, lire le journal (ils sont pas un peu sexistes à la Redoute?)

tester des produits qui vont changer la vie de milliers de personnes comme le système T pour les couettes (ils ne se sont pas foulés pour le nom)..ouvrir la housse de couette, poser la couette et zipper la housse au milieu sous les yeux ébahis de la ménagère de moins de 50 ans.

Et toi, tu achètes en VPC ?


Aujourd’hui lecteurs, lectrices, je t’invite avant de poursuivre la lecture de ce billet, à te munir de ton catalogue 3 suisses printemps-été 2009. Bah oui je sais c’est un brin contraignant si tu es au bureau, dans le train, à des kilomètres de chez toi ou pas adeptes des ventes par correspondance. C’est un peu ma valise RTL à moi : faut être chez soi, devant son ordinateur et AVEC le catalogue sinon ce qui suit perd un peu de saveur.

Prêt(e)s ? Rendez-vous page 437 où Vidal Sassoon nous présente sa dernière trouvaille, un   casque souple pour sécher ses cheveux de princesse sans les abîmer. Vous avez vu la gueule de la nana avec son casque de boxeuse sur la tête? vous imaginez maintenant celle de votre chéri quand il vous découvrira pareillement harnachée ? Dans le meilleur des cas, il se paie une bonne tranche de fou rire; dans le pire des cas, votre sex-appeal se trouve à jamais associer aux bigoudis de la Grand-Tante Gertrude. Vidal Sassoon, devant la la taille du casque, nous assure qu’une fois dans sa housse de rangement, il se glisse aisément dans un tiroir. Ben voyons…

Quelques pages plus tard (p448), je découvre les chaussures magiques ou la preuve qu’il n’y a pas que le télé-achat qui nous prend pour des zozos. Ces claquettes galbent entièrement la silhouette juste en marchant et à seulement 24 euros, moi je dis, Gazelle tu as de la concurrence. Bien entendu la fille servant de modèle n’a besoin de raffermir aucune des parties du corps mentionnées.


La page 452 me réserve une surprise au pays des objets insolites : les redresseurs d’orteils ! Pour ceux et celles qui ne supportent pas la moindre asymétrie ou qui complexent du gros orteil, je conseille d’acheter la version jour et la version nuit, vous économiserez 25 %. Je me demande seulement comment on enfile des chaussures une fois qu’on a mis en place cet instrument de torture.

Laissez glisser votre regard jusqu’à la page suivante (p453)  et à l’exerciseur « stop incontinence » qui vise le marché des femmes qui ont zappé leur rééducation du périnée. Une fois que vous aurez votre livret d’exercices en main, et avant d’avoir  positionné votre pince à linge géante dans l’entrecuisse, assurez-vous que vous êtes seule à la maison. Le ridicule ne tue pas certes mais votre homme ne vous regardera plus jamais de la même façon une fois cette image de vous gravée dans son cerveau…

Grand saut jusqu’à la page 1000 : visiblement aux Trois suisses, il y a une personne qui a une dent personnelle contre les peluches et qui a décidé de sortir l’artillerie lourde. Ça commence par les boules auto-agrippantes à mettre dans le tambour de la machine, elles capturent les peluches mais aussi, je n’invente rien, c’est écrit noir sur blanc, les minous (???, les poils de ??). Si cela ne suffit pas, on vous propose les peignes anti-peluches qui ôtent « les bouloches » de vos pulls, à moins que vous ne préfériez la version plus sophistiquée et radicale avec le rasoir à peluches !

On termine cette petite balade avec un arrêt au rayon électroménager (p 1010, 1012, 1013). A l’ère des plats préparés trop salés, des OGM, des huiles hydrosaturées, des fruits remplis de pesticides, la tentation est grande de tout faire chez soi soi-même et ce n’est pas les Trois Suisses qui vont me contredire. A côté des déjà traditionnelles machines à pain, yaourtières, centrifugeuses, se trouvent la machine à faire le pop-corn, la machine à barbe à papa, la trancheuse (pour couper TOI-MEME ton jambon et ta viande), la tireuse de bière pression et la machine à hot-dog.

Bientôt ainsi parés, vous n’aurez plus besoin de sortir de chez vous mais investissez quand même dans une grande cuisine….

Pin It