Tag

bretagne

Browsing

J’ai découvert les cahiers et autres articles de papeterie de Monsieur Papier l’an dernier chez Les Filles de la Baie à Saint Brieuc. J’étais rentrée sur Lyon avec un petit carnet dans ma valise, petit carnet que je n’ose pas utiliser car je le trouve trop joli (oui c’est un peu pathologique). Depuis je suivais sur Instagram cet atelier de création qui semblait posé au milieu de nulle part, à quelques mètres de la mer en Bretagne avec une véranda où je m’imaginais en plein hiver avec un bon bouquin, un thé …et un petit carnet.

Cet été, profitant de vacances dans la région, c’est dans cette véranda que j’ai prévu une pause goûter et c’était aussi unique que dans mes rêveries.

Un atelier-café historique à la Pointe du Raz

Pour la petite histoire, ce café-papeterie était autrefois le Relais de l’Ile de Sein. Dans les années 50, les passagers du Santez Anna prenaient leurs billets pour la traversée vers l’Ile de Sein dans ce bar-restaurant. A la fin des années 70, alors qu’il était question d’installer une centrale nucléaire dans un port-abri voisin, le Relai devint l’un des QG de la résistance bretonne. Par la suite et jusque dans les années 90, il resta un lieu de rencontre incontournable des gens du coin.

Après deux mois de travaux, ce lieu, après plusieurs années de fermeture, a ré-ouvert en tant que café-papeterie Monsieur Papier en décembre 2015.

Monsieur Papier

 

Monsieur Papier

Impossible de louper Monsieur Papier : le café-papeterie se situe juste avant l’arrivée sur le grand site de la Pointe du Raz (un incontournable de la région du Finistère).

Les horaires de bus (#teamsansvoiture) depuis Douarnenez ne sont pas très bien conçus (selon moi) : il y a un aller le matin très tôt avec plus d’une heure d’attente avec changement de bus à Audierne et un autre en début d’après-midi. N’étant pas des » morning miraclers », nous avons choisi la seconde option mais le temps sur place est très court, le trajet retour se faisant moins de 3h plus tard. Pas le temps de randonner sur le GR34 jusqu’à la baie des Trépassés (on peut même aller jusqu’à la pointe du Van) mais assez pour goûter chez Monsieur Papier : )

Monsieur Papier

 

Monsieur Papier

 

Monsieur Papier

 

Monsieur Papier

 

Monsieur PapierQuoi on pourrait marcher de la Pointe du Raz  jusqu’à Venise ?
Fumisterie ? Du tout ! Certains ont parcouru cette distance de 3000 km à pieds

 

Monsieur Papier

 

Monsieur Papier

 

Monsieur Papier

Cela ne se voit pas forcément sur mes photos mais la Pointe du Raz était très fréquentée ce jour là. Je m’imaginais cheveux au vent, seule ou presque, me roulant dans la bruyère (ou pas), la mer déchaînée 70 m plus bas et mon premier contact avec ce site dit sauvage  fut le parking immense et rempli à l’entrée, les nombreuses boutiques et les touristes en masse (la faute au beau temps, une bonne averse et on aurait été déjà beaucoup moins nombreux )).

J’ai eu l’occasion, il y a quelques années, d’aller à la Pointe du Van (juste en face). Le site est aussi beau, beaucoup moins fréquenté, gratuit si vous venez en voiture (pas de parking payant) et je me souviens d’une chapelle qui ajoutait encore à l’ambiance « bout du monde ». Bref si c’était à refaire j’irais me balader à la Pointe de Van, j’emprunterais un sentier de randonnée jusqu’à la baie des Trépassés et je finirais ma balade chez Monsieur Papier.

Monsieur Papier, une boutique au milieu des landes

Attention la boutique lumineuse de Monsieur Papier, avec vue en veux-tu en voilà sur les landes, est le genre d’adresse où si on aime la papeterie et les objets liés à la papeterie, la jolie vaisselle, la déco, on risque de faire chauffer sa carte bleue. J’étais prête à embarquer planches à découper, assiettes, théières, calendrier …avant de me rappeler que je voyageais en train (cela apprend à voyager plus léger)). Je vous défie de ne prononcer aucun « mais que c’est joli ! » intérieur en flânant de présentoir en présentoir.

Rentrée oblige, il se peut que je craque pour un de leurs agendas (super qualité de papier, modèles pas distribués massivement ) en passant par leur boutique en ligne. Le seul souci est de savoir si j’oserai écrire dedans (pathologique le retour).

Monsieur Papier

Monsieur Papier

 

Monsieur Papier

Monsieur Papier

 

Monsieur Papier

Monsieur Papier

Monsieur Papier

Monsieur Papier, un café avec vue sur la mer et pâtisseries maison

Le « clou du spectacle », pour moi, est la véranda et la terrasse extérieure avec vue sur la mer. C’est ici que les yeux dans les bleus du ciel et de la mer, nous avons commandé deux pâtisseries maison faites sur place par Maï Line. Les pâtisseries changent tous les jours, cet après midi-là, nous nous sommes laissés tenter par un éclair caramélisé (avec sa coque qui craque sous la dent et sa crème pâtissière ultra onctueuse) et par une tarte aux abricots tout aussi délicieuse.

Monsieur Papier propose également des assiettes salées avec des produits locaux pour le déjeuner.

Monsieur Papier

 

 

Monsieur Papier

 

Monsieur Papier

 

Monsieur Papier

 

Monsieur Papier

 

Certains lieux se ressemblent de ville en ville, celui-là est vraiment atypique, aussi bien par son emplacement, sa vue que par son atmosphère et par la sélection des articles de la boutique. Un gros coup de cœur de mes vacances en Bretagne et un beau souvenir qu’on emporte avec soi.

Monsieur Papier
59 rue des langoustiers
Lescoff
29770 Plogoff

Non, non, non, je ne suis pas allée à Paimpol depuis Lyon dans un claquement de doigt (j’aimerais bien !) mais quasiment 8 mois après mes vacances dans la Baie de Saint Brieuc, je me suis dit qu’il était temps de refermer ce carnet de voyage et qui sait peut-être que cela donnera envie à quelques personnes de partir l’été prochain dans ce coin.
Le jour où nous avons décidé de découvrir Paimpol, le temps était très mitigé (plutôt gris avec cette fameuse petite bruine qui te flingue ta coiffure en 5 minutes). Les mauvaises langues sont probablement en train de penser qu’il pleut toujours en Bretagne…et bien continuez de le penser, cela évitera qu’il y ait trop de monde dans cette magnifique  région (d’ailleurs la campagne Passez à l’Ouest est tellement bien faite que j’ai un peu peur pour l’été prochain ).

Bref tout cela pour vous dire que mes photos ne rendent pas forcément hommage au charme de ce port rendu célèbre par Pierre Loti (ou comment s’auto-saborder en 30 secondes, je suis championne en ce domaine).

Se rendre à Paimpol sans voiture

Aller à Paimpol sans voiture n’était pas un gage ou un pari. Nous faisons partie de cette espèce rare -mais peut-être -avant-gardiste, de personnes qui ne conduisent pas. Jamais. D’ailleurs si depuis plusieurs étés, on aime poser nos bagages en Bretagne, c’est aussi parce que c’est une région où il est tout à fait possible, en se renseignant un peu, de se déplacer sans avoir de voiture. Les réseaux de bus me semblent beaucoup plus développés là bas qu’ailleurs.

Depuis Saint Brieuc, on a pris un premier train jusqu’à Guimgamp et ensuite une sorte de T.E.R qui mène de Guimgamp à Paimpol en suivant sur la dernière partie du trajet, l’estuaire du Trieux avant qu’il ne se jette dans la mer. Par la fenêtre, défilent champs de vaches, petits villages, forêts avant que la voie ne surplombe l’eau.

Pour moi, cela vaut clairement le voyage par contre c’est un peu l’anti-thèse du TGV : aux croisements, vous avez le temps de voir les pépés bretons en mobylette, les gens à bord de leur bateau voguant sur le Trieux vous saluent pendant plusieurs minutes et vous avez souvent le sentiment que si vous rouliez à vélo à côté du wagon (il n’y en a qu’un !), vous iriez plus vite. A réserver donc à ceux qui savent être patients : )

paimpol

paimpol

paimpol

paimpol

Galettes et sculptures

Nous sommes arrivés à Paimpol en fin de matinée et comme il pleuvinait et que les petits estomacs commençaient à crier famine, nous nous sommes attablés dans une crêperie, le Penn Ty. J’ai choisi une des spécialités de la maison : La Trieux à la truite fumée de la ferme marine du Trieux, crème de roquefort et citron. Excellente !

En dessert, j’ai partagé avec mon fils La Triskell composée de trois boules de glace (caramel au beurre salé, blé noir, sablé breton), coulis de caramel, éclats de crêpes dentelle et chantilly. Indécente et tellement bonne. (et si vous vous demandez comment je me souviens aussi bien de la composition 8 mois après les avoir dégustées ces galettes, je suis cette fille qui prend en photo les cartes des restos partout où elle va parce qu’on ne sait jamais, un jour, cela peut servir )).

 

paimpol

paimpol

 

Crêpe sucrée de compétition (glaces caramel, blé noir, sablé breton)

Une publication partagée par Virginie (@chocoladdict69) le

 

Il était temps d’aller marcher pour éliminer nos galettes bretonnes et la découverte du centre de Paimpol a été accompagnée de celles de sculptures installées un peu partout dans la ville.

paimpol

paimpol

paimpol Vertèbres d’Irène Le Goaster

paimpol Magno Anulo de Jean Divry

paimpol

paimpol

Un peu par hasard, nous sommes tombés sur une exposition (gratuite !) consacré à la mode de Trégor-Goëlo, l’occasion de voir des costumes et des coiffes typiques de la région de 1880 à 1900 mais aussi d’aborder le côté contemporain de la broderie avec les créations vestimentaires et les tableaux de broderie du brodeur-styliste Pascal Jaouen.

paimpol

paimpol

paimpol

paimpol

paimpol

paimpol habits de …mariage !

paimpol

paimpol

paimpol

paimpol

paimpol

paimpol

paimpol les mouettes de Yannick avec chacune leur caractère

paimpol une autre idée de souvenir à ramener

Nous avons aussi flâné vers le port typique avec ses bateaux de pêche colorés. J’avais dans l’idée de marcher vers la mer, voir d’aller à pied jusqu’à l’Abbaye maritime de Beauport mais tout le monde s’est ligué contre moi avec une seule envie : se mettre à une terrasse de café et humer l’ambiance du moment.

paimpol

paimpol

paimpol

paimpol

paimpol

paimpol

paimpol

De toute façon, il faudra que je revienne pour visiter ce paradis sur terre qu’a l’air d’être l’île de Bréhat …Bref je n’ai pas fini de m’émerveiller en terres bretonnes.

Et vous, Paimpol, vous connaissez ?

Je ne savais pas avant de m’attabler au Recommandé (même si le nom aurait pu me mettre la puce à l’oreille) que ce salon de thé était avant une annexe de la poste et que les propriétaires avaient transformé ce lieu (déjà j’aime bien l’idée de donner une nouvelle vie à un lieu plutôt que de le détruire complètement ) tout en jouant avec son passé. Coussins en toile de jute (ceux qui contiennent le courrier), boîte aux lettres/distributeur de papier, meuble pour classer les missives (qui devient un présentoir à brochures touristiques) sont quelques uns des clins d’oeil de cette adresse gourmande.

J’ai peut être été particulièrement sensible à cet univers car un de mes oncles a été facteur (j’ai baigné dans les histoires de vélo, celles de chiens qui montrent les crocs et mordent parfois les mollets) et j’ai toujours une tendresse particulière pour la poste.

recommande-12

recommande-10

recommande-9

recommande-11

recommande-8

recommande

collage-recommande

collage-recommande-bis

Cependant ce qui m’avait amené au Recommandé ce n’était pas le lieu en lui même mais ses pâtisseries dont m’avait parlé Lalydo. Tant est si bien que j’ai insisté pour revenir une seconde fois à Pléneuf Val André (l’occasion aussi d’une belle randonnée). Quand on est gourmand, on est prêt à bien des détours : )

 

recommande-2

recommande-3

recommande-4

recommande-5

recommande-6

recommande-7

C’est à l’heure du déjeuner que nous nous sommes installés au Recommandé, l’occasion de déguster une belle assiette de fromages (cette adresse travaille avec des producteurs locaux, encore un bon point) avant de passer au dessert.

recommande-14

Le moment de choisir une pâtisserie a été particulièrement délicat, la vitrine étant particulièrement bien garnie (difficulté renforcée par le fait qu’habitant très loin de Pléneuf Val André, je savais que je ne pourrais pas revenir pour goûter d’autres choses). On a fini par se décider pour un entremet à la goyave (original et très parfumé), une religieuse au caramel au beurre salé (onctueuse et gourmande) et pour un moelleux au chocolat qui était absolument délicieux (fondant au milieu, moelleux dessus dessous et tout en hauteur alors que généralement les gâteaux fondants au chocolat sont plutôt plats).

recommande-15

recommande-16

recommande-17

recommande-18oui c’est presque la même photo mais il était tellement bon !

Bref si vous êtes en vacances dans le coin de Pléneuf Val André, si vous voulez reprendre des forces après une balade en bord de mer ou si vous cherchez un endroit où vous posez, je vous conseille le Recommandé (fallait que je la fasse celle là )).

A défaut d’y retourner (et si on partait en Bretagne l’été prochain ?), je les suis sur les réseaux sociaux et ils proposent des desserts différents régulièrement. Pas du genre à s’endormir sur leur laurier mais du style à vous donner envie d’y revenir.

♥ Adresse gourmande♥

Le Recommandé
3 rue Amiral Charner
22370 Pléneuf Val André

(je ne vous ai pas encore parlé de Paimpol, je suis partie en août, on est en décembre, on est dans les temps )).

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Qui a dit qu’on était obligé de ramener de toutes vacances en Bretagne un bol bleu fabriqué en Chine ? Surtout lorsqu’il existe de jolies boutiques comme celle des Filles de la Baie (l’enseigne s’appelait Made in Breizh en août) où les articles sont des modèles uniques et où le choix proposé s’adapte à tous les porte monnaies et pas seulement aux plus garnis.

La boutique située dans le centre ville de Saint Brieuc est tenue par quelques unes des créatrices elles mêmes.  Si le choix d’articles présenté est large allant de la décoration aux bavoirs pour bébé, en passant par de la maroquinerie, des bijoux, de la papeterie, des thés et du miel et bien d’autres choses, ces derniers ont un point en commun : ils sont tous fabriqués en Bretagne, une façon de ramener un peu d’air iodée dans ses valises, d’avoir un souvenir de ses vacances tout en faisant travailler des personnes qui privilégient la qualité à la quantité.

 

made-in-breizh

N’ayant pas (encore )) de pied à terre breton, il me semblerait un peu étrange de décorer mon intérieur façon marine mais j’ai aimé fureter dans la boutique pour découvrir des articles inhabituels à Lyon comme les sacs en tissu pour se changer sur la plage, les panneaux de direction en bois avec les noms locaux ou les ardoises avec inscrit « je suis à la pêche ».

boutique-2

boutique-3

boutique-5

boutique-6

boutique-8

boutique-7

boutique-14

boutique-13

J’ai un peu regretté en revoyant les photos de ce lieu à l’identité bien marquée de n’avoir pas craqué pour un porte clef ou un tote bag avec des bottes de pluie mais j’avais glissé dans mes bagages un petit carnet avec des phares (what else ?) signé Monsieur Papier et des thés parfumés Moineaux and co.

boutique-9

boutique-4

boutique-10

boutique-11

boutique-12

 

boutique-18

boutique-15

boutique-19

J’y retournerais bien pour emporter quelques photos de Christelle Schaefer ( j’accrocherais ses petits cadres dans ma chambre pour m’endormir avec des paysages bretons) ou pour agrandir ma « collection  » de mugs avec un mug pingouin.

boutique-20

boutique-21

boutique-22

 

Merci à Lalydo qui m’a glissé le nom de cette belle adresse à l’oreille et n’hésitez pas, si vous êtes de passage dans la baie de St Brieuc, à pousser la porte de cette boutique pour découvrir les créatrices déjà citées mais aussi La Pharfelue, Claire Rainette, By SanDrillon, La Pointe du Vent, Capucine and Co , la Carpe bavarde et la toute dernière venue, les bougies de Lullabulle.

Adresse coup de coeur

Les filles de la Baie
4 rue du Chapitre
22000 St Brieuc
Suivez leur actualité sur Facebook et Instagram

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les semaines défilent, se rapprochant dangereusement du mois de Novembre (j’aime pas le mois de Novembre, je milite pour la suppression de ce mois du calendrier ) alors je garde sous le coude quelques photos de mes dernières vacances dans les Côtes d’Armor même si malgré les progrès de la technologie, il manque ces effluves iodées qui caressent la peau et ce mouvement quasi hypnotique des vagues.

Retour à Val André, pour une autre balade sur le GR34 du côté du port de Dahouët. On a suivi le parcours un peu à l’envers je crois, notre point de départ étant la promenade de la Digue avec ces demeures immenses (dans le top 5 de mes « fantasmes » : être assise au chaud un jour de tempête derrière une bow window), sa bande de sable blond, sa mer émeraude et toujours en point de mire l’Ilôt du  Verdelet.

val-andre-port

val-andre-port-2

val-andre-port-3

Dès qu’on s’est retrouvé sur le sentier et après avoir grimpé un peu pour surplomber la plage du Val André, les vues panoramiques se sont succédées, toutes différentes mais toutes aussi belles. C’est précisément le genre de paysage que je préfère en Bretagne, mêlant végétation, rochers, nuances de bleu et horizon sans limite. Je doute que quelques images soient capables d’insuffler le sentiment de plénitude et de bien être que m’a procuré cet endroit mais j’espère vous donner envie d’aller un jour, vous promener sur ce même sentier.

val-andre-port-4

val-andre-port-5

val-andre-port-6

val-andre-port-7

val-andre-port-8

val-andre-port-9

val-andre-port-10

val-andre-port-11

val-andre-port-12

En plus de la beauté des lieux, arrivée au corps de garde, j’ai découvert un phare, le premier (et le seul ?) de ce séjour breton. J’ai repensé au livre Les déferlantes, au film L’équipier et à toutes les histoires de phare que j’ai pu lire et qui m’ont toujours fasciné.

val-andre-port-13

val-andre-port-14

val-andre-port-16

Dans la dernière partie du sentier, le port de Dahouët est apparu sous le regard de Notre Dame de la garde. Si aujourd’hui c’est un port de plaisance, il fut un port de commerce actif, un des premiers à accueillir des bateaux armés pour la grande pêche à Terre Neuve et en Islande.

J’ai visité l’atelier du Patrimoine Maritime qui en témoigne, exposant tenues et objets du quotidien à bord (et comme je lisais à ce moment là, Le grand marin, cela avait d’heureuses résonances ).

val-andre-port-17

val-andre-port-18

val-andre-port-19

val-andre-port-20

val-andre-port-21

val-andre-port-22

val-andre-port-23

Avant de repartir à Saint Brieuc, on a longé le port miniature de Val André (je ne sais pas trop pourquoi mais j’imagine tout à fait ce genre d’attractions en Angleterre) où des adultes s’amusaient autant que les enfants à naviguer à bord de bateaux miniature.

val-andre-port-24

val-andre-port-25

J’avais prévu de vous parler également d’une adresse où se poser avant ou après la marche pour reprendre des forces mais j’ai (encore une fois) beaucoup de photos de ce lieu et ce billet est déjà long alors il fera l’objet d’un prochain article : )

Se rendre au port de Dahouët à Val André sans voiture

Depuis Saint Brieuc, le bus ligne 2 Tibus vous emmène à Pléneuf Val André. Descendez à l’arrêt Port du Dahouët et commencez la balade pour la découverte du port et des maisons de pêcheurs pour finir sur la digue.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Après vous avoir parlé d’un des côtés de la baie de Saint Brieuc qui mène vers le Cap Fréhel avec la station de Pléneuf Val André, je vous propose de partir cette fois direction la côte de granit rose (tout en haut à gauche sur la carte ci dessous) pour la station de Saint Quay Portrieux. J’avais tellement été charmée par Val André que je craignais soit de trouver Saint Quay Portrieux pas à la hauteur soit trop ressemblante mais en débarquant sur le port de cette cité balnéaire, capitale de la coquille St Jacques, j’ai tout de suite vu qu’elle avait sa propre identité et il n’a pas fallu longtemps pour qu’elle me prenne dans ses filets.

carte-saint-quay-portrieux

Après avoir admiré la lumière et les rayons du soleil jouant sur l’eau dans le port, j’ai fait un peu ma Gigi dans Les Bronzés font du ski, non pas pour m’extasier sur la présence d’une télé mais sur celle de bancs jaunes ou bleus. Je ne savais pas que je les retrouverais un peu partout au fil de la journée, petits points de couleur créant une des originalités du lieu.

saint-quay-portrieux

saint-quay-portrieux-2

saint-quay-portrieux-3

On n’avait pas de plan précis de la ville alors on a suivi la direction du Casino et de sa plage s’arrêtant devant le cinéma Arletty inauguré en 1927 par Joséphine Baker et inscrit aux Monuments historiques, passant la tête dans l’entrebâillement de la porte d’un salon de thé (qui vendait les fameuses sucettes du Val André pour les amateurs) avant d’arriver sur une plage dont la particularité, en dehors de sa beauté, est la piscine d’eau de mer (j’ai déjà eu l’occasion d’en parler l’an dernier à Vannes, pour un breton, une piscine ce n’est pas un endroit fermé qui sent la javel mais un immense rectangle qui disparait dans les vagues ou apparait au gré des marées).

saint-quay-portrieux-4

saint-quay-portrieux-31

saint-quay-portrieux-30

maison-st-quay-portrieux

saint-quay-portrieux-7

cinema arletty st quay portrieux

 

saint-quay-portrieux-8

saint-quay-portrieux-9

saint-quay-portrieux-10

Vous vous demandez peut être pourquoi il n’y a personne dans l’eau : il faisait un temps magnifique ce jour là mais le vent soufflait et l’air était plutôt froid. Cela dit, en repassant par ici, après le déjeuner (on s’est laissé séduire par la devanture bleue d’une crêperie  et par son décor qui sonnait très « authentique » mais les crêpes n’avaient rien de mémorable), des fous gens se baignaient.

saint-quay-portrieux-12

saint-quay-portrieux-13

saint-quay-portrieux-14

saint-quay-portrieux-15

saint-quay-portrieux-16

Nous avons poursuivi notre ballade en empruntant le sentier des douaniers qui surplombe cette piscine et la plage de la Chapelle,  embrassant du regard d’un côté une partie de la cité balnéaire et de l’autre le Sémaphore. Le but de la promenade était la plage de la Comtesse que j’avais repérée il y a plusieurs mois dans un billet de Lalydo (si ce n’est pas avoir de la suite dans les idées )).

saint-quay-portrieux-17

saint-quay-portrieux-18vous croyez que Deliveroo  livre jusque là bas ? )

saint-quay-portrieux-20

saint-quay-portrieux-21

Saint Quay Portrieux

Avant d’arriver sur la plage de la Comtesse si charmante avec ses barrières et ses cabines blanches, comment ne pas remarquer ce bâtiment à l’architecture orientale avec ses fenêtres mauresques et son dôme en plomb ? Il parait que l’intérieur du Château de Calan est aussi magnifique que l’extérieur et imaginez un peu la vue sur l’île de la Comtesse. Celle ci est aujourd’hui propriété de la commune et est accessible à pied à marée basse.

hotel-st-quay

saint-quay-portrieux-25

saint-quay-portrieux-26

saint-quay-portrieux-27

saint-quay-portrieux-28

saint-quay-portrieux-29

Comment aller à Saint Quay Portrieux sans voiture ?

Depuis la gare ou le centre de Saint Brieuc, la ligne 9 vous emmène jusqu’au port (arrêt port ) en un peu moins de 45 minutes. La même ligne vous permet de découvrir Binic (j’ai partagé quelques photos sur Instagram ) et va jusqu’à Paimpol (destination dont je vous reparlerai dans un autre billet)

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Pin It