Tag

bonne adresse lyonnaise

Browsing

Lyon semble s’être vidé d’une partie de ses habitants. En tous cas, à la croix-rousse, sur le marché, on sent nettement la différence, on ne joue plus du coude, on ne slalome plus entre chariots de mamie et poussettes de maman. Certains commerces ont fermé leurs portes mais heureusement la ville continue de vivre, de bouger et d’offrir de nouvelles occasions de la découvrir.

Les Fromagivores, nouvelle adresse pour les dingues de fromages

Comme je ne me déplace qu’à pied dans mon quartier, je repère vite les nouvelles adresses et l’enseigne des fromagivores (rue des romarins) avait attiré mon attention (non je n’aime pas que le chocolat et les pâtisseries dans la vie ). C’est en compagnie de Fabien du blog HappyCurio que j’ai testé ce nouveau lieu pour les dingues de fromages.

Pour cette première fois, on s’est laissé tenter par la planche découverte avec une sélection de fromages accompagnée de confiture de cassis, moutarde au marc de Bourgogne, gelée de rose et poivre rouge et abricots secs. Il faut dire que Fabrice Fix nous avait présenté, avec passion, sa vitrine de fromages de petits producteurs et coopératives et que le choix, malgré une carte fournie en feuilletés aux fromages, Monts D’or au four et salades très copieuses, s’imposait.

Sous le regard de super héros détournés par un artiste israélien et accrochés aux murs de pierre, nous avons vu arriver une belle ardoise de fromages avec chaque nom noté (et une petite indication sur le fromage le plus fort…et en effet mieux vaut être prévenu !). Nous avons choisi un verre bien frais de Tariquet premières grives pour boire avec et c’était parfait !

Parmi les fromages sélectionnés, j’ai été le plus surprise par le cheddar au bailey’s mais tous les morceaux présents étaient très bons. Notez qu’à la rentrée, Fabrice Fix a prévu de lancer des « Cheese Quizz » dans le caveau du lieu, l’occasion de réviser vos classiques ou d’améliorer vos connaissances côté fromages.

 

 Le jardin de l’Institut Lumière, théâtre d’une enquête, avec Quais du Polar

Quais du Polar proposait vendredi et samedi, en partenariat avec l’Institut Lumière, tout un programme d’animations, Partir en livre. L’une d’elle consistait à mener une enquête en résolvant diverses énigmes dont les réponses se trouvaient dans le jardin de l’Institut Lumière. Les enfants ont ainsi gagné des chèques lire aussitôt dépensés auprès de la librairie à Tire d’Aile (qui se situe montée de la grande côte, oubliez les grandes enseignes et foncez-y, les conseils sont top et l’accueil très sympa).

Le numéro spécial été de la revue Page

Non non la revue Page qui rassemble des livres lus et conseillés par les libraires n’est pas lyonnaise. Je voulais vous en parler quand même car ce numéro spécial été est vraiment très riche. On y trouve entre autres  :

-un entretien avec les lyonnais Guillaume Long et Sonia Ezgulian (pour le tome 3 de la BD A boire et à manger)
-une rencontre entre Anne B. Ragde, auteur norvégienne et Charlène Busalli, libraire à la librairie du Tramway (à Lyon)
-des idées de livres à glisser dans vos valises (avec des sélections thématiques « pour ceux qui rêvent d’aventures », « pour les mélomanes » « la mer en poche« ) en grand format et en poche
-une grande enquête sur la lecture dans laquelle il ressort que malgré les réseaux sociaux, les bonnes séries et les écrans en général, nous aimons toujours autant lire (youpi !)
-beaucoup d’entretiens avec des auteurs et une foule de chroniques de livres aussi bien en littérature jeunesse, bd, littérature étrangère, littérature française

Lyon Foodies,  le compte Instagram 100% gourmand 100% Lyonnais

Avec @mline17 et @camilledessage, on a au moins deux « amours » en commun : Lyon et les bonnes adresses gourmandes. Il n’en fallait guère plus pour lancer Lyon Foodies, un tout nouveau compte Instagram où nous repostons vos jolies photos de plats, de gâteaux, de café et autres gourmandises lyonnaises.

A priori si vous me lisez, vous êtes un tout petit gourmand(e), gourmet et/ou lyonnais(e), alors c’est le moment de suivre @lyonfoodies et quand vous immortalisez vos photos sur Instagram, pensez à utiliser  #lyonfood.

Sur ce, je vous souhaite une très bonne semaine : )

J’ai remarqué que certaines personnes ne prennent plus de nouvelles sous prétexte qu’elles lisent ce blog (alors qu’en plus ce n’est absolument pas le reflet de la réalité, mais bien une version ultra adoucie). C’est agaçant mais que peut-on y faire ? Alors voilà un billet « perso » qui part tous les sens.

origami

Je commence par une idée d’activité manuelle pour enfants qui ne demande aucun matériel à part une paire de ciseaux (à la maison, la plupart du temps quand on veut se lancer dans la création de quelque chose, il nous manque quasiment toujours un truc dans la liste du matériel), qui peut occuper votre chère tête blonde pendant un petit moment SEULE si elle a un sens logique pas trop ténue. Il s’agit de livres dont le petit format permet de les glisser dans un sac à main ou au sac à dos avant un voyage en train par exemple pour réaliser des origamis de poche. J’avais dans l’idée au départ que c’était  compliqué mais ma fille, après avoir râlé pour la forme parce que j’étais occupée et que je ne pouvais pas m’y coller avec elle, là tout de suite, s’est lancée et elle était ravie d’y arriver en suivant juste les dessins voire même à l’intuition.

J ai bien du mal à choisir une des patisseries de @jeanninesuzannecafegourmet !

Une photo publiée par Virginie (@chocoladdict69) le

Cette semaine j’ai bu une délicieuse citronnade maison aromatisée à la fleur d’oranger chez Jeannine & Suzanne (non vous pensez bien que je ne me suis pas contentée d’une boisson devant la vitrine fort appétissante de pâtisseries maison ). Depuis je prépare à la maison une version sans sucre  en ajoutant à de l’eau glacée juste du jus de citron, de la bonne fleur d’oranger achetée en Camargue et c’est pas mal du tout !

Allez si je voulais la jouer « healthy », je l’appellerais eau détox et j’ai, par ailleurs, tester les nouveautés* très équilibrées du primeur traiteur La Voie Verte pour le déjeuner. J’ai goûté à cette occasion le gaspacho maison bien frais, une salade de perles de blé avec des tomates séchées et du parmesan (3.95 €, plus équilibré et moins cher qu’un sandwich), des légumes à la croque (c’est comme ça que je le préfère) et une petite salade de fruits (1.90 € avec des fraises, du kiwi, de l’orange et de l’ananas). Tout est ultra frais, les fruits et légumes sont issus principalement de producteurs de la région lyonnaise, de la vallée du Rhône et de Provence ainsi que de l’exploitation de Caluire, il n’y a rien à préparer (au pire certains plats comme des tomates farcies ou des gratins de légumes sont à réchauffer), ce qui me convient parfaitement pour le midi où je prends généralement une pause déjeuner courte.

J’ai découvert grâce à Sandra le site Domyos Live qui propose des cours de fitness gratuitement et en direct chaque jour de la semaine. Ces cours ont lieu aussi bien le matin qu’à l’heure de la pause déjeuner ou le soir, il faudrait donc être d’une mauvaise foi totale pour dire qu’aucun créneau ne convient. J’ai testé pour le moment le cours de boxe. Les commentaires de la prof sont un peu particuliers parfois (« fracassez votre adversaire » « mettez le à terre »…euh) mais le lendemain mes bras s’en souvenaient (pour les jambes, je pense qu’elles travaillent pas mal avec les cours de Zumba que je suis toujours). Je compte bien voir ce que donne le stretching pour regagner un peu de souplesse. Mon seul bémol (qui concerne d’ailleurs tous les cours en ligne payants ou gratuits) c’est le choix musical qui est vraiment passable.

Je ne sais pas encore si je vais poursuivre la Zumba l’an prochain (cette fameuse propension à me lasser des choses au bout d’un certain temps), d’autant plus que l’association à laquelle j’ai adhéré va proposer à la rentrée des cours de Pound, une nouvelle discipline qui vient des États Unis bien sûr et qui promet de faire travailler toutes les parties du corps.

Pour pas mal de personnes (les moins sportives probablement), les cours de fitness peuvent vite être ennuyeux, l’idée est donc de les rendre ludiques en effectuant tous les mouvements avec des baguettes à la main. Avant de m’inscrire, je devrais suivre un cours d’essai début Juillet, j’essaierai de vous dire alors ce que j’en ai pensé mais en attendant démonstration (avec des femmes normales )) :

Je ne tiens pas le Huffington Post pour une source d’information particulièrement sérieuse mais quand je suis tombée sur cet article sur les hypersensibles , je l’ai trouvé plutôt juste.  Je n’ai pas de souci particulier pour prendre des décisions (et surtout pas lorsqu’il s’agit de choisir un restaurant !) et lorsque je repense à mes accouchements, je ne pense pas être plus chochotte que la moyenne mais je pourrais souscrire à tous les autres points tout en ayant bien conscience que ce n’est pas toujours facile à vivre pour autrui : )

Enfin si vous êtes lyonnais et lyonnaises, en ce moment et pour quelques jours, il y a un concours sur ma page Facebook avec fabulous biscuits pour découvrir ses biscuits personnalisés.

Bonne semaine : )

*panier offert

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Attention billet foutraque (ça c’est quand j’ai un peu la flemme de chercher un fil conducteur). La semaine a commencé avec la diffusion des derniers épisodes de la saison 2 de Broadchurch suivi d’un documentaire sur la série. C’est là que David Tennant a prononcé quatre mots terriblement banals (du style « bonjour je suis David Tennant« ) mais qui l’ont rendu immédiatement sexy/charmant grâce à son délicieux accent british. J’ai même par mégarde poussé un léger cri, à la suite duquel l’homme s’est félicité qu’il y ait peu d’anglais sur Lyon (c’est un peu comme les chauve-souris qui grimpent les étages d’un immeuble, il y a de toute façon peu de chances que je croise un anglais qui s’adresse à moi en français) et m’a interdit d’aller boire des bières dans les pubs trop fréquentés potentiellement par la gent anglaise.

J’ai appris pendant ce documentaire qu’une version corse de Broadchurch était en tournage (no comment ) et que David Tennant savait sourire d’où le gift animé ci-dessous (j’ai passé une soirée entière à découvrir tous les gifts inimaginables qui trainent sur le web et à me marrer à peu près 3 ans après tout le monde …attendez vous à ce que je ne résiste pas à en insérer dans mes billets de temps en temps).

tumblr_mm0tcaV2jV1snjfpro1_500

Avant Broadchurch, ça sentait le lundi de reprise après une semaine de off et comme ça me plombait doublement le moral j’ai cherché des vidéo de zumba en ligne pour me défouler. Je crois que je tiens une piste sérieuse quand à la gestion de mes émotions : danser plutôt que grignoter …c’est juste un peu plus compliqué quand je ne suis plus seule à la maison : )

C’est d’ailleurs aussi pour cette raison que j’ai laissé les enfants au centre aéré, parce que bosser avec eux à la maison ça relève assez rapidement de la mission impossible. Mercredi c’était quand même off pour eux et je les ai emmené voir En route, film d’animation qui prône la tolérance avec quelques passages plutôt amusants (même si je trouve Shawn le Mouton beaucoup plus drôle). Globalement mes enfants rient peu au cinéma (mais beaucoup dans la vie), dois je m’inquiéter ? : )

J’avais dans l’idée ensuite de prendre le vaporetto depuis Confluence jusqu’à Bellecour mais vacances, beau temps, pas bon timing, la file s’est arrêtée juste devant nous annonçant que le bateau était complet. Pour motiver mes jeunes troupes à marcher plutôt que naviguer (le prochain départ était dans 45 minutes), j’ai promis une glace à Terre Adélice, une fois que nous serions arrivés dans le Vieux Lyon. J’ai non seulement réussi à les convaincre sans effort mais aussi à persuader le client derrière nous une fois sur place à choisir le parfum bergamote (à ce jour ma fille n’arrive toujours pas à prononcer ce mot). Je ne sais pas si le Monsieur en question a aimé (si ce n’est pas le cas, toutes mes excuses) mais mon fils oui et la vanille bourbon bio de ma fille était tout aussi délicieuse.

confluencevieux lyonterre adélicequelques visages de la ville pour Ma’

Jeudi j’ai découvert avec une circonspection mêlée de youpi que mon blog était dans le top 10 des blogs culinaires sélectionnés par le BHV Marais. Faisant part de ce sentiment d’imposture que j’éprouve régulièrement à l’homme (étant donné que je me retrouve à côté de « gros » blogs ), il a suggéré que mon épitaphe reprenne une phrase qui revient souvent dans ma bouche « Qu’est ce que je fais là ? » (cet homme souhaite-il ma mort au passage ? )).

 La semaine s’est terminée avec l’ouverture de [Goûter ], la nouvelle boutique de Sébastien Bouillet dans laquelle sont proposés des madeleines, des financiers et la spécialité la trab’ouille, une tarte briochée que j’ai goûtée nature et qui a été très vite dévorée à la maison.

A part ça, dans le dernier numéro du magazine Les 69èmes, je donne avec d’autres fous de food lyonnais, quelques bonnes adresses (et je vous reparle très vite du salon de thé/pâtisserie l’Instant) où s’attabler ou se régaler à Lyon.

trab'ouillefous de food collage

La plupart des photos de ce billet sont issues de mon compte Instagram, n’hésitez pas à m’y suivre sauf si vous êtes au régime ou branchée healthy food.

Bon courage à ceux et celles qui reprennent comme ici à Lyon où les vacances scolaires sont finies et bonnes vacances aux autres !

Pin It