Tag

bijoux

Browsing

Cela fait une éternité que je n’ai parlé beauté ici sur ce blog. Non il ne sera jamais entièrement consacré à la pâtisserie ou aux livres ou à Lyon, même si cela est plus pratique de le ranger dans une case et qu’on me pose la question systématiquement à chaque fois que je parle de ce blog.

Cette semaine j’ai demandé sur Instagram, via un sondage, si mes billets voyages intéressaient les personnes qui me lisent, étant donné que mes destinations ne sont pas très lointaines. J’ai eu 93% de réponses positives (merci )) …j’ai quand même focalisé sur les 7% de personnes qui ont répondu non (c’est un peu comme lorsqu’on vous dit plein de choses positives mais que vous ne retenez que la remarque négative ou la critique, je suis comme ça !)). Est ce que ces 7% trouvent mes billets blog chiants à mourir ? est ce qu’ils ne sont intéressés que par les voyages à l’étranger ? est ce qu’ils ne viennent que pour les recettes ou pour les livres ? ou bien encore, étant donné que j’ai posé la question sur Instagram, est ce qu’ils ne lisent jamais le blog (fort possible même si hautement déprimant) ? Bref s’il y a chroniques dans le titre de ce blog, ce n’est pas un hasard. Dès le début, il y a plus de 11 ans,  j’ai voulu avoir la liberté de parler de tout et de rien et même si ma salle de bains ne ressemble pas à une annexe de Sephora, aujourd’hui on va causer beauté.

Dans la série qu’il y a-t-il dans le sac des femmes, je demande la crème pour les mains d’Yves Rocher. Elle est plutôt dans une poche de mon manteau d’ailleurs et je m’en sers dès qu’il commence à faire froid et que ma peau commence à craqueler, tirer. Son petit format tient dans une main, elle existe en plusieurs parfums et elle est à un petit prix. Par contre attention si vous avez les mains très irritées, comme elle est légèrement parfumée, elle peut alors picoter. Son usage est donc à réserver à une hydratation quotidienne sur des mains juste un peu sèches sans rougeur.

Même s’ils ne restent jamais très longtemps intacts (il faudrait que je mette des gants pour la vaisselle et le ménage, je ne le fais jamais ), j’aime bien avoir les ongles vernis et la marque Mavala a une grande palette de couleurs, avec des contenants relativement petits (du coup ils sont finis avant que le vernis ne sèche) et avec des prix vraiment abordables (moins de 6 euros). J’ai déjà acheté pas mal de rouges, Rococo est le dernier. Séoul est un marron pailleté. Selon la teinte, j’en mets deux couches et je recouvre de top coat et là, même avec tous les gâteaux que je fais (et la vaisselle qui va avec), je trouve qu’ils ont une bonne tenue. Toujours chez Mavala, j’ai acheté deux rouges à lèvres  bien hydratants pour l’hiver. Ils ont un effet brillant mais sans être trop satinés. Même si vous avez les lèvres un peu sèches, ils n’accrochent pas du tout. J’ai choisi mendoza, un brun raccord avec la saison et bermuda un vieux rose (le rose reste vraiment discret). Leur prix est très abordable (moins de 10 euros) par contre niveau tenue, on est loin des rouges à lèvres M.A.C. (mon mehr arrive à sa fin, j’aimerais trouver des teintes proches, si vous en avez à me conseiller, n’hésitez pas à laisser un commentaire). Enfin mes boucles d’oreille pompons (un peu une fixette j’avoue) qui viennent de Nayades bijoux et que j’ai eues en cadeau à Noël. J’aime tout : leur couleur, leur forme, leur longueur. Il parait que la boutique de la Croix Rousse va fermer. Gros sniff. Je ne sais pas si cela est dû au prix des loyers dans le quartier ou si la boutique ne vend pas assez, il faut dire que comme un atelier de fabrication se trouve au fond de la boutique, derrière un rideau, à chaque fois qu’on passe devant la boutique, il n’y a personne à l’intérieur (enfin si, mais derrière le rideau, vous suivez ?) et cela donne l’impression que c’est fermé. Il existe une e-boutique mais cela doit être une nouvelle manifestation de mon côté « vieux jeu », les bijoux je préfère les voir, les toucher, éventuellement les essayer plutôt que de les acheter en ligne. Fin de la minute beauté et vous, quels sont vos indispensables pour vous chouchouter ou vous sentir belle/beau ? 

Fut un temps où les glop/pas glop revenaient régulièrement sur le blog. Je n’ai pas lu Pif le Chien pendant les vacances, je ne vous promets pas leur grand retour mais voici mes découvertes beauté (coups de cœur et déception) de cet été.

Les boucles d’oreille de Sur le nuage de Meije

Dès que je les ai aperçues suspendues au mur d’une petite boutique de créateurs à Douarnenez, je me suis dit que ces boucles d’oreille étaient pour moi. Les pompons en lin, la couleur rouge (qui va à peu près à tout le monde), la taille (elles existent en petit et en grand, j’ai choisi la grande taille car les boucles d’oreille très discrètes sur moi qui n’ai ni les cheveux courts ni un visage tout fin, cela ne se voit pas).

La créatrice de ces boucles d’oreille est Sur le nuage de Meije (gros effort pour ne pas craquer pour la même paire dans une autre couleur, en particulier le bleu). Elle n’est pas bretonne mais parisienne mais tant pis ses boucles m’avaient trop tapé dans l’œil et depuis elles ne me quittent plus. Je vous conseille juste d’ajouter un fermoir derrière car il m’est déjà arrivé de perdre une boucle d’oreille vendue sans fermoir en enlevant une écharpe ou un manteau.

L’eau fraiche bois d’orange de Roger & Gallet

Je cherchais, pour cet été, un parfum léger et frais à glisser dans ma valise. J’ai senti toute la gamme d’eaux fraîches de Roger & Gallet et je me suis laissée convaincre par Bois d’orange. Sauf qu’après en avoir mis plusieurs jours, j’ai été très déçue par sa tenue : cette eau fraîche sent quand on la met mais ne serait-ce qu’une heure après, elle est à peine perceptible. Cela dépend peut-être du type de peau mais en tous cas, pour moi c’est le pas glop beauté de cet été.

Les rouges à lèvres MAC Mehr et Ruby Woo

Je ne suis pas une impulsive en matière d’achat (ok sauf pour les boucles d’oreille à pompons rouges )), j’ai attendu longtemps avant de me décider à acheter un rouge à lèvres MAC et j’ai harcelé de questions Marie (alias Pivoine pour les anciens )) qui ne jurait plus que par eux après les avoir essayés.

J’ai passé un temps certain à lire des comparatifs et des tests sur divers blogs (en particulier Boucheabush’s blog car Élodie a un nombre assez dingue de RAL et ses photos permettent de voir ce que donne telle ou telle teinte ) et un puis un jour j’ai commandé sur le site (pourquoi pas en vrai ? en boutique l’abondance de choix avait tendance à me paniquer…un peu comme en bibliothèque « trop de choix tue le choix ») mes deux premiers rouges à lèvres MAC.

Mehr est un nude couleur vieux rose. Il est discret (dont tout à fait compatible avec un maquillage des yeux) mais en même temps il « habille » bien la bouche. Il a une texture crémeuse qui permet de le poser facilement. Il a un parfum discret mais agréable et surtout il tient vraiment très bien.

A priori c’est un best seller de la marque tout comme Ruby Woo (il semble fait pour être porté avec mes boucles d’oreille)) qui est LE rouge que j’ai toujours cherché : pas trop foncé, mat et qui ne se barre pas dès qu’on boit un verre d’eau. Il est assez sec à l’application, il faut donc bien hydrater les lèvres avant de l’appliquer (et l’oublier si vous avez les lèvres gercées). Il est lumineux, il ne vieillit pas le visage  comme certains rouges bref big glop pour Ruby Woo.

J’ai comme l’impression qu’une fois qu’on a testé les rouges à lèvres MAC, on a du mal à revenir à d’autres marques. D’ailleurs j’ai déjà repéré deux autres teintes (rouges), lady danger et la vie en rouge qui me plaisent bien.

Et vous, des découvertes beauté à partager ?

C’est quand même bien fait la galette des rois qui tombe en pleine grisaille et température hivernale, en pleine canicule on aurait plus de mal : )  Ce n’est pas pur esprit de contradiction que je préfère plonger ma cuillère dans un pot de glace (quoique) mais le combo pâte feuilletée + frangipane n’affole pas mes papilles.

A moins que je recherche désespérément toute chose synonyme de chaleur et d’été, preuve en est ce thé noir mojito bu de retour d’une balade revigorante (le thé ou la balade ? les deux ), ce livre de cuisine créole (gratin de christophines, ti punch et autres saveurs exotiques au programme) que je feuillette en espérant me réchauffer un peu ou cette paire de boucles d’oreille coquillage Nayades (et si vous aimez autant les bijoux fantaisie que moi, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter de Poissons Plume pour accéder aux ventes privées, il y a de jolies créations en soldes).

L’avantage du froid est que vendredi après midi avec ma fille (à qui j’avais promis cette sortie #lesacrificedunemere) on avait quasiment la piscine pour nous toutes seules (non, non je n’ai pas demandé à tous les baigneurs de se pousser le temps d’une photo) (ou peut être est ce lié au tarif parce qu’à 10.40€ à deux, on ne va pas y retourner tous les vendredis même si cette piscine est bien mieux que celle juste à côté de chez moi).

C’est aussi avec ma fille que je dessine à la japonaise (livre qu’elle a eu à Noël), des nuages, des fleurs, des mug façon kawaï (no bullet journal inside )) ou que je continue mes mises en scène playmobil. Pendant les vacances de Noël, j’ai publié sur mon compte Instagram quelques photos de playmobils illustrant des titres de chansons.

J’en ai encore quelques unes dans un dossier de mon téléphone alors je vous propose de continuer à jouer ici. Alors vous avez deviné ? A vos suggestions et bonne fin de dimanche à vous : )

Dimanche dernier j’ai zappé le billet « 10 photos dans mon smartphone », j’avais passé une semaine où j’avais du encaisser pas mal de contrariétés et j’avais besoin de « digérer » mais me revoilà avec quelques morceaux de ciel bleu (rares, il faut vite se précipiter dehors pour en profiter en ce mois de février pluvieux) et avec un billet qui part dans tous les sens.

croix rousse

croix rousse bis

tapisvitrine de l’Instant Poétique

fleurs

Je suis d’humeur florale en ce moment même si il y a rarement des fleurs chez moi. Mes fleurs préférées ce ne sont pas les tulipes mais les renoncules (je dis ça à tout hasard ))

bujoux

naiades

J’ai reçu ces boucles d’oreille à Noël mais je ne les avais encore jamais mises car elles n’avaient rien pour les retenir derrière (j’ai finalement trouvé des petits embouts plastique sur une autre paire chez moi) et j’ai déjà perdu une boucle en enlevant un vêtement de cette manière. Petit message de service à la boutique Les Naïades : j’aime beaucoup vos bijoux mais prévoyez un embout à vos boucles pendentifs.

 

dessin

Lorsque j’étais petite, je n’étais pas très douée en dessin. Je me souviens que lorsqu’il fallait illustrer des poésies, cela finissait entre les mains de ma mère (les instits ne devaient pas être dupes). Quelques décennies plus tard je suis toujours aussi mauvaise en dessin et plus généralement en DIY mais je découvre plein d’activités créatives par le biais de ma fille qui a une patience d’ange lorsqu’il s’agit de fabriquer, peindre, colorier, dessiner.

Dernière découverte : les dessins à gratter de Djeco, cadeau de Noël (encore) qu’elle n’avait pas ouvert jusqu’à présent. Au début je ne comprenais pas trop pourquoi c’était indiqué pour les enfants de 7 à 13 ans (diantre pour gratter avec un stylo ?) mais en fait il ne s’agit pas de gratter bêtement partout, il faut aussi reproduire certains motifs.

Note pour la prochaine fois : ne pas proposer à la Miss cette activité un soir de semaine parce qu’une fois qu’elle a commencé, elle veut aller jusqu’au bout ! En tous cas, c’est une bonne idée pour occuper les enfants pendant les vacances (qui ont commencé vendredi soir à Lyon).

latte art

kenwood

kenwood bis

Quand on a deux mains gauches, dessiner sur la mousse de café c’est ambitieux. Heureusement lors de la soirée d’inauguration de l’espace Cook & Coffee, le barista qui a dévoilé quelques secrets du latte art m’a aidé pour former un petit cœur ballon dans ma tasse.

La verrine aux agrumes par contre c’est moi qui l’ai fait. Bon ok seulement le dressage, puisqu’avant la plupart des étapes de la panna cotta à la crème de citron en passant par la marmelade ont été effectuées par le robot Cooking Chef de Kenwood.

Sur mon plan de travail aujourd’hui, j’ai un robot pâtissier (pas une grande marque), un blender et un appareil qui tranche et râpe les fruits et les légumes. Le Cooking Chef remplace tout ça et en plus c’est un robot cuiseur (c’est un peu comme si le bol se transformait en une grande casserole où vous pouvez préparer des risottos, des viandes mijotées par exemple). Réputé pour sa robustesse, le Cooking Chef apparait comme la Rolls Royce des robots de cuisine (avec un encombrement pas dément étant donné toutes ses fonctionnalités).

Si vous avez un Cooking Chef chez vous (ou que vous projetez d’en acheter un) et que vous avez besoin d’un peu d’aide pour la prise en main, l’espace Cook & Coffee situé dans le 6ème arrondissement à Lyon, à deux pas du métro Foch, propose des cours de découverte et des cours de cuisine/pâtisserie avec ce robot dans son espace démo. Cette boutique a aussi un corner café De’Longhi (là où je me suis lancée dans une carrière artistique immédiatement avortée avec la mousse de café).

Flesh and Bone 2015

J’ai commencé à regarder la série Flesh & Bone qui se déroule dans l’univers de la danse (qui m’a toujours fasciné) et plus précisément au sein d’une compagnie à New York. Pour l’instant j’ai trouvé la peinture un peu caricaturale : le chorégraphe mégalo et colérique, son assistante odieuse qui écarte une candidate juste parce qu’elle a trop de hanches, les danseuses qui se détestent toutes entre elles. C’est certain on est très loin de l’ambiance de Fame.

A priori, le personnage le plus intéressant est celui de cette jeune provinciale, Claire, qui débarque pour intégrer la troupe et dont on devine qu’elle porte un traumatisme familial. Je n’ai vu que le premier épisode et j’espère que les personnages vont gagner en nuances. En même temps, d’après le documentaire Relève (tellement dommage que Benjamin Millepied parte de l’Opéra de Paris), le monde professionnel de la danse parait assez « violent » et sans bons sentiments. La série ne dure que 8 heures, je vous en reparlerai donc bientôt.

Je ne suis pas un salaud sera probablement le prochain film que j’irai voir au cinéma. Ok j’avoue Nicolas Duvauchelle est un argument à lui tout seul et l’homme, un peu chafouin devant mes mines de midinette, m’a dit qu’il espérait que je réussisse à comprendre ce qu’il dise, l’acteur ayant tendance, selon lui, à marmonner (c’est petit non ? et puis on peut aimer les hommes qui marmonnent )).

abe3321a32944e7202a158eb3a6100cd

Ne plus accorder autant d’importance aux mots et aux jugements des autres, cela doit être sacrément libérateur, surtout lorsqu’on est quelqu’un hyper (trop) sensible. Je vais essayer d’y travailler (en attendant ma technique c’est plutôt la fuite).

Voilà vous pouvez reprendre une activité normale ^^

 

Lundi dernier ce n’était pas l’amour est dans le pré mais les enfants sont dans le pré à l’occasion d’une sortie scolaire dans une ferme bio pour laquelle j’ai joué les accompagnatrices. J’ai rempli mes barquettes de fraises mara des bois et de cerises, ramassé des pommes de terre nouvelles, des petits pois, des carottes et des salades, bref j’étais à fond ..un peu moins le soir je dois avouer (dites les instits, en vrai vous prenez de la drogue avouez ?).

Cette semaine j’étais quasiment la seule, au milieu des joggers, qui marchait au parc de la tête d’or par lequel je suis passée pour me rendre à un vide dressing (merci Estelle pour l’organisation, c’était top !). J’ai croisé non pas des célébrités mais des écureuils sautant de branche en branche et refusant ostensiblement de se faire tirer le portrait. Je suis allée à une soirée blogueuses organisée par Guillemette et Camille de Yelp Lyon chez Laureline’s corner . Si je vous dis qu’il n’y avait que des filles et qu’on a parlé beaucoup d’hommes, vous imaginez quoi ? une discussion entre passionnées de pâtisserie (que je suivais jusqu’à présent seulement sur instagram) à propos de chefs pâtissiers pardi : ) (petits cris extatiques inclus en dégustant des cookies et autres douceurs maison du buffet).

Enfin ça sent l’été à Lyon, pour preuve les nouvelles robes H & M de la Miss et le premier thé glacé maison.

collage semaine 23 (2)

8 juin 2014

★ Quand j’ai appris que Julie s’est lancée en pâtisserie dans les choux, les proposant à la vente via son site internet ou sa page Facebook  j’ai pensé 1) enfin des choux à Lyon 2) il faut que je les goûte. Le parfum du mois consistait en un thé blanc parfumé à la figue, abricot, melon avec un insert abricot, je l’ai trouvé très frais et parfumé. Pour son chou au chocolat, Julie utilise deux types de chocolat Valrhona (un chocolat à 65% de Madagascar et un chocolat à 69% du Pérou) et le résultat est très équilibré, fin. Le chou à la vanille se défend aussi très bien. J’attendais peut-être juste un peu plus de crème à l’intérieur du chou mais ça c’est mon côté incorrigible gourmande. Alors, à quand une boutique où aller chercher ses choux à Lyon Julie ? : )

les petits choux de Julie chocolat

★ En matière de bijoux, je ne suis pas une fille ruineuse. Oubliez les diamants, j’aime les boucles d’oreille, les colliers, les sautoirs, les bracelets de créateurs. Je suis tombée par hasard sur une photo d’un des bijoux de  Lucky Rosetta  sur Instagram et j’ai eu un gros gros coup de cœur, en particulier pour ses boucles d’oreille frange et son collier plastron. Voilà au cas où  un admirateur secret me lit …: )

boucle d'oreille frangeboucle d'oreille frange griscollier plastron

D’autres photos de la semaine, avec ou sans calories, avec ou sans playmobil, sur Instagram.

 

pop up market 10

Encore un week-end qui est passé en un éclair avec quelques heures passées au pop up market en famille. J’aime bien ces rendez vous (même si je n’y vais pas à chaque fois) car cela se passe dans des endroits inhabituels, il y a toujours un coin vintage avec des fringues et des objets ( oh le téléphone quand j’habitait encore chez mes parents, mince je suis vintage !). Le pop up market c’est aussi l’occasion de découvrir des jeunes créateurs et créatrices venus exposer bijoux, chaussures, tee-shirts, coussins, tote bag entre autres avant d’aller boire un thé glacé Kusmi au pamplemousse, d’installer les enfants à l’atelier masques et les récupérer 1h après (non même pas vrai on est resté mais faut avouer qu’ils ont un tempérament quand même très calme tous les deux). En images cela ressemblait à ça :

pop up market

pop up market 2

pop up market 3

pop up market 4

pop up market 5

pop up market 6

pop up market 7

pop up market 8

En passant devant le stand Les curiosités d’Elixir, j’ai eu un gros coup de cœur pour un peu près tout ce qui était présenté mais j’ai flashé en particulier sur des boucles d’oreille façon mais que c’est joli…attention cette technique ne fonctionne pas à tous les coups mais il se trouve que dans l’après-midi, les dites boucles d’oreille se sont retrouvées dans un petit paquet cadeau : )

pop up market 18

pop up market 11

pop up market 15

Comme la vie est bien faite, il y avait même des donuts fourrés au caramel au beurre salé mais je vous jure que je n’en ai pas goûté : )

Tout tout tout vous saurez tout sur le pop up market, en suivant le lien ici

Vous voulez voir mes boucles d’oreille ? 

A la demande générale de deux personnes, voici les boucles d’oreille :

boucle d'oreille 002

Pin It