Tag

arrivée du second

Browsing

Pour le chérubin, septembre ne sera pas le mois le plus pépère de l’année puisque non seulement il fait son entrée en petite section de maternelle mais qu’en plus il perd sa place d’enfant unique et s’apprête à accueillir un petit frère ou une petite sœur. J’ose même pas parler déménagement, tu vas définitivement penser que je suis une mauvaise mère.

En ce que concerne le premier de ces changements, je  dois être entourée de parents parfaits (ou faux culs ) car selon eux, leurs enfants sans exception, meurent d’envie d’aller à l’école, les serine avec ça depuis des mois, piaffent d’impatience.

Évidemment, à la maison, lorsque j’ai abordé le sujet, l’enthousiasme  a été  nettement plus modéré allant même jusqu’au sans appel « j’ai pas envie« . 

Alors j’ai sorti l’artillerie lourde : non pas une, non pas deux mais 3 histoires pour accompagner le chérubin dans sa première  rentrée scolaire.

T’choupi rentre  à l’école

Le plus facile à lire, le plus rapide à raconter, l’essayer c’est l’adopter. T’choupi a un peu peur, il veut encore un bisou de sa maman mais il retrouve deux de ses amis sur place (dont le fameux Pilou  pour ceux qui connaissent) et cela va grandement faciliter les choses. En plus, l’après-midi, après la sieste, c’est l’heure de l’éveil musical, un point hautement positif pour ma chère tête blonde qui adore ça.


Je veux pas aller à l’école

Nettement plus drôle, moins cucul-la-praline, Simon est un petit lapin qui, comme le titre l’indique, ne veut pas aller à l’école. A chaque fois que ses parents tentent de le convaincre qu’on y fait des choses formidables, il répond  » ça va pas non ! » (formule que vos enfants adoreront reprendre comme le caca boudin du même auteur)….bien entendu à la fin de l’histoire, que répond Simon quand on vient le chercher à l’école et qu’on lui dit qu’il es temps de rentrer? (voir aussi la critique de George Sand et moi )


L’école maternelle

Le plus didactique, ce documentaire est comme un imagier mais en moins ennuyeux. On y apprend ce qu’on trouve dans la classe, comment s’organise la journée, quelles activités sont proposées. Je ne sais pas si les auteurs du bouquin ont mis leur rejeton dans le privé mais ça manque un brin de réalisme : les gamins sont 10 par classe, les couchettes pour la sieste c’est limite le club med, à côté de la cour il y a un petit jardin dans lequel les plus grands plantent des salades…à 10 000 lieux de l’école de ma chère tête blonde après visite mais en tous cas le principal intéressé s’est laissé séduire car depuis il semble content de sa prochaine rentrée !   


et si jamais toi  lectrice (ou lecteur), tu as déjà un enfant et que tu risques d’accoucher incessamment sous peu, j’en profite pour te conseiller :

Et après il y aura

Un peu mièvre à mon goût mais assez efficace pour faire passer le message selon lequel des choses vont changer avec l’arrivée du bébé mais d’autres pas (oui fils tu auras toujours ton lot d’histoires, ton goûter, tes moments avec papa-maman) et surtout l’essentiel : l’amour de ses parents !


Nina a un petit frère

J’ai découvert cette petite fille, Nina, au caractère bien trempé, lors d’un album consacré à la sucette « La tétine de Nina » dont j’avais beaucoup aimé les illustrations. A quelques jours de l’arrivée de son petit frère, Nina a la visite d’un cauchemar qui lui rappelle toutes les craintes qu’elle peut avoir (on ne va plus s’occuper d’elle, le bébé va casser ses jouets, il va prendre toute la place). Le bébé naît et c’est loin d’être tout rose : Nina ne le trouve pas très beau, il passe son temps à pleurer, il sent mauvais mais grâce à ses cris, il fait fuir le cauchemar et Nina est heureuse de partager sa chambre avec lui.


Le bébé

On retrouve la collection mes p’tits docs présentée plus haut, peut-être un peu difficile question vocabulaire parfois puisqu’il y est question d’échographie, de cordon ombilical, de couveuse (à partir de 3 ans, selon l’éditeur)…je me dis que l’enfant retient ce qui l’intéresse et que cela permet de mettre des mots sur la jalousie par exemple. Depuis que je l’ai acheté, je trouve  au moins une fois par jour le chérubin assis dans son lit ou sur son fauteuil en train de le feuilleter…suivi généralement de la palpitante question « Il va sortir ton bébé? »….bientôt, chéri, bientôt…

Et toi, comment vois-tu arriver la rentrée?

Pin It