Tag

angoissée

Browsing

Leslie Plée, je l’ai connu avec son premier livre, Moi vivante vous n’aurez jamais de pauses, dans lequel elle racontait de manière toujours drôle et juste son quotidien de libraire de vendeuse dans une grande chaîne culturelle. Je n’aurais jamais cru qu’elle était angoissée…à ce point.

Tu as peut-être peur du vide, des araignées, de prendre l’avion, de la foule ? l’auteur de Journal d’une angoissée de la vie cumule tout ça et encore plus. Dès l’enfance, elle se sent angoissée et plus les années vont passer, plus les choses vont empirer.

J’ai ri car je me suis retrouvée dans certaines situations qu’elle décrit …attention opération bas les masques (en même temps je suis pas trop du genre à me la jouer superwoman je crois sur ce blog) :

1ere situation angoissante : le tour de table. En général je me débrouille (mal) pour être dans les dernières, j’écoute absolument rien de ce que disent les autres avant moi tellement je stresse sur ce que je vais pouvoir sortir. J’ai peur de bégailler, bredouiller et quand vient enfin mon tour je débite mon discours comme si je l’avais appris par coeur. Malgré mon âge, je ne suis toujours pas à l’aise pour ce genre d’exercice.

2nd situation angoissante : la conduite en voiture. J’ai mon permis mais quand je suis au volant (ça m’arrive une fois par an) mes bras sont tétanisés tellement je cramponne le volant, interdiction de me parler, mettre de la musique n’y pense même pas. Comme Leslie Plée, j’ai peur de l’accident (et du fait d’être responsable de la vie de toutes les personnes qui sont dans la voiture) pourtant je n’en ai jamais eu. Comme elle, j’essaie de valoriser le fait de ne pas avoir de voiture avec des arguments écologiques ou financiers. Ça marche plus ou moins bien )

3ème situation angoissante : le téléphone. J’ai un portable que je regarde environ 3500 fois par jour mais je déteste le téléphone. Je suis la reine du sms, du mail mais les conversations qui durent des plombes avec des copines au bout du fil, je ne connais pas..peut-être parce que j’ai besoin de voir mon interlocuteur, je n’ai pas vraiment d’autre explication rationnelle ). Les quelques pages que l’auteur consacre au téléphone m’ont beaucoup amusé.

4ème situation angoissante : les serpents. Cela ne fait pas partie des choses qui effraient Leslie Plée apparemment et elle se moque un peu d’une amie qui lui confie cette phobie car des serpents on n’en rencontre pas tous les jours à priori. Soit mais j’ai fait une croix sur tout séjour à Marrakech (à cause de la fameuse place) ou autre destination susceptible d’être un lieu particulièrement apprécié par les reptiles, je ne gagnerai jamais Fort Boyard et si je lis une news affolante dans yahoo actualités (du style un boa qui se balade dans un TGV comme cela a été le cas récemment ou un de ses confrères sortant de la cuvette des toilettes d’un particulier), je suis tout à fait capable de renoncer pour une durée indéterminée à tout trajet en train..à moins que je ne vide des bouteilles entières d’eau de javel dans mes WC en espérant que cela soit suffisamment nocif.

Leslie Plée traite son sujet avec humour mais entre deux sourires, écrit sa souffrance. Impuissante face à ses crises terribles d’angoisse, ses névroses la mènent à certaines périodes de sa vie, à un véritable enfermement. Heureusement un jour, elle a décidé de se faire confiance un peu plus qu’habituellement, elle a écouté ses collègues de bureau alors qu’elle était libraire quand ils lui ont dit que ses dessins étaient de qualité. En publiant son premier livre, elle a commencé à aller mieux.

Le livre se termine donc sur une touche d’espoir et peut-être une piste pour tous les angoissés…pouvoir exprimer cette angoisse artistiquement.

Et toi, y a t-il des situations qui t’angoissent?

Edit : si jamais tu ne connais pas du tout Leslie Plée, je te conseille d’aller lire son blog

Pin It