Tag

amoureuse

Browsing

Promis mon fils n’a pas regardé le Bachelor mais il n’a pas UNE amoureuse mais DES amoureuses. Hier soir alors que j’aidais sa sœur à s’habiller pour son cours de danse (traduire elle était assise sur une chaise et se laissait totalement faire alors que je tentais, pliée en deux, de lui passer collant et justaucorps le plus vite possible), son frère qui attendait au pas de la porte des vestiaires, assis sur la montée d’escaliers, subissait un interrogatoire en règle pour deux fillettes, à l’air un peu peste, d’un autre cours. A peine l’avais-je rejoint, qu’il se plaignit auprès de moi :

(Mon fils)  J’en ai marre qu’on se moque de moi quand je dis que j’ai une amoureuse

(Moi) Barbara ? (en pensant celle qui ressemble à un garçon manqué, qui saute dans tous les sens et que j’ai très moyennement envie d’inviter à la maison?)

(Mon fils ) En fait maman, j’ai 6 amoureuses.

(Moi) 6 ? (air étonné…qu’il hésite entre deux je peux comprendre mais 6, ça tient du harem).

Forcément j’ai voulu savoir qui étaient les 6 et qu’est ce qu’il entendait par « ses amoureuses ». Je l’ai un peu titillé et c’est là qu’il a craché le morceau :

Tu comprends plus tard au moins j’aurais le choix (prévenant en somme) mais Nina était aussi mon amoureuse et elle est partie à Marseille…Peut-être qu’il faudra que j’aille vivre à Marseille (romantique ?)

A ce stade de la discussion, difficile de savoir si mon fils était un coeur d’artichaut ou un futur Don Juan. Alors qu’on échangeait sur la signification de « être amoureux », il lâcha soudain que c’était trop compliqué pour lui d’avoir des amoureuses pour le moment et qu’il en aurait une plus tard quand il serait magicien et que ce serait son assistante (tu veux dire potiche plutôt chéri ? non non j’ai rien dit…mais j’avais envie).

J’imagine les questions des premiers rendez vous : tu aimes mettre des robes échancrées ? tu n’as rien contre le fait que je te découpe en morceaux ou que je te fasse disparaître ?

Elle a intérêt à être très amoureuse : )

Mon tout premier amour s’appelait Joël, il avait l’accent chantant de Toulouse et il me protégeait des éventuels enquiquineurs de la grande section de maternelle…je crois même qu’une fois il s’est battu parce qu’un garçon avait soulevé ma jupe et qu’il a reçu un coup de pied mal placé…j’ai une vague image d’un retour de l’école, lui plié en deux…dans mon souvenir il habitait le même immeuble mais il faudrait peut-être que j’interroge des sources plus sérieuses qu’une mémoire d’enfant de 4 ans.

30 ans plus tard, mon fils parsème ses phrases du doux prénom de N., me demande si je l’ai bien regardé et insiste « non mais tu as vu son visage? » « tu as vu ses tresses? » sûrement parce que je ne manifeste pas assez bruyamment mon enthousiasme. Je ne sais pas si on peut vraiment parler d’amoureuse. Il ne met pas de dessins avec des coeurs dans son sac, il ne rêve pas d’elle mais elle est dans toutes les conversations :

Moi « C’était bien la piscine? » Lui « oui mais N. n’était pas là car elle était malade« (un seul être vous manque et l’eau est dépeuplée)

Moi « C’était bien ta sortie au ski?  » Lui « oui j’ai fait de la luge avec N. »

J’ai eu la confirmation officielle de la maitresse qu’il ne jure que par elle. Amitié, admiration ou un peu plus que ça, difficile à déterminer vu de l’extérieur. Quand je la croise, elle l’ignore royalement (elle a déjà tout compris cette petite) mais visiblement ils sont souvent ensemble en classe, à la récréation.

L’autre jour, on a croisé l’intéressée dans la rue et il s’est mis à crier (hurler?) son prénom. Elle s’est à peine retournée alors qu’il se lançait dans une sorte de danse Maori …pour la technique d’approche, faudra peut-être affiner ça )

Et toi, ta première amourette tu t’en souviens?

Pin It