Category

Inclassable

Category

Je compte, parmi mes proches, une personne qui ne mange que des desserts en chocolat. A chaque fois, qu’elle vient à la maison, comme je n’aime pas refaire plusieurs fois la même chose et que l’univers de la pâtisserie me parait infini, je cherche une idée différente susceptible de lui plaire. Plus c’est chocolaté, plus elle aime alors quand je suis tombée sur le gâteau au chocolat léger et sa ganache au chocolat issu du livre Super Nature de Catherine Kluger, j’ai tout de suite pensé à elle.

Léger n’est pas le premier mot qui vous vient à l’esprit lorsque vous voyez ce gâteau ? Il contient pourtant peu de beurre…et beaucoup de chocolat 🙂

Ingrédients pour un gâteau au chocolat léger

Pour le gâteau
225g de chocolat noir pâtissier
85g de beurre
6 oeufs
250 g de farine
200g de sucre muscovado (ou sucre de canne roux)
18cl de lait
1 sachet de levure chimique
1 cc de fleur de sel

Pour la ganache
70 g de crème liquide entière
100 g de chocolat noir pâtissier
15 g de beurre

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

1) Le gâteau au chocolat léger

Faites fondre le chocolat en morceaux avec le beurre en dés au bain marie. Pendant ce temps (sans trop quitter des yeux votre chocolat), séparez les blancs des jaunes d’oeufs. Fouettez les jaunes avec le sucre jusqu’à ce qu’il blanchisse.

Ajoutez le mélange chocolat fondu/ beurre et mélangez vivement puis incorporez la farine (tamisée), la levure chimique (tamisée) et la fleur de sel peu à peu. Quand cela commence à être plus difficile à mélanger ajoutez le lait puis finissez de mettre la farine.

Montez les blancs en neige bien serrés et incorporez-les délicatement à votre pâte avec une maryse. Versez votre pâte dans un moule à charnière beurré (cela joue sur la texture du gâteau, qui sera plus « sèche » s’il est cuit dans un moule à manqué traditionnel) et laissez cuire au four à 180°C pendant 35 min (à adapter selon votre four).

[conseil bonus : un peu de pâte se fait parfois la malle pendant la cuisson dans un moule à charnière alors je mets toujours sous la grille une plaque pour recueillir cette pâte qui s’échappe et cela évite d’enfumer le four]

Lorsque le gâteau est cuit, sortez-le du four, laissez le refroidir sur une grille avant de le démouler.

2) La ganache au chocolat

Une fois que le gâteau au chocolat léger est froid, préparez la ganache en chauffant la crème dans une casserole à feu moyen. Versez-la en trois fois sur le chocolat haché (s’il est coupé trop grossièrement, il risque de ne pas fondre entièrement). Mélangez en créant un noyau à partir du centre de votre récipient et ajoutez le beurre à la fin. Vous devez obtenir une texture lisse et homogène.

Versez la ganache sur le gâteau et à l’aide d’une spatule, étalez sur tout le gâteau en partant du dessus (le plus simple est de placer le gâteau sur une grille avec une assiette en dessous pour récupérer le chocolat qui coule et pouvoir s’en servir à nouveau pour glacer le gâteau).

Laissez complétement refroidir (pas au frigo, mais à température ambiante) de manière à ce que le chocolat se fige avant de déguster.

 

 

 

Verdict ?

Normalement, en son cœur, ce gâteau au chocolat léger n’aurait pas du avoir cette texture mousseuse, mon four y est pour quelque chose mais c’est l’alliance de ce cœur avec le reste du gâteau qui a fait son succès. Le lendemain, il n’en restait qu’une part et  je vous conseille d’attendre le lendemain pour  déguster ce gâteau, la texture change légèrement et pour moi il est encore meilleur ainsi.

Et vous, quel est votre gâteau au chocolat préféré ?

Après la tarte crousti-croquante au chocolat qui demande un petit temps de préparation, voici au contraire une idée de dessert de Noël express : des panna cotta  au chocolat au lait et à la mangue. J’ai donné des ingrédients pour deux, à vous de multiplier selon le nombre d’invités.

Ingrédients pour 2 panna cotta

25 cl de crème fleurette
50 g de chocolat au lait
40 g de sucre semoule
2 feuilles de gélatine
1 mangue

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Faites ramollir 10 minutes dans un bol d’eau froide les feuilles de gélatine.

Portez la crème liquide entière à ébullition  avec le sucre.  Hors du feu, ajoutez la gélatine bien égouttée (et ramolli) à la crème liquide et fouettez de manière à bien incorporer. Versez la crème sur le chocolat au lait haché et mélangez vivement avec un fouet. Versez l’appareil dans deux petits pots ou verrines et laissez au frigo toute une nuit.

Avant de servir, coupez en dés une mangue et ajoutez-les sur chaque panna cotta.

panna-cotta-chocolat-au-lait-3

panna-cotta-chocolat-au-lait-2

Les petits pots dorés contenaient au départ de la mousse au chocolat Marie Morin, une marque bretonne dont j’ai déjà eu l’occasion de vous parler qui travaille sans conservateur ni colorant. J’ai aimé autant la texture de cette mousse* (vraiment proche de la mousse que je peux réaliser) que son goût bien chocolaté.

mousse-au-chocolat-marie-marin

Et vous, qu’avez vous prévu comme dessert pour les fêtes ?

*produit offert

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Valrhona et la Cité du Chocolat c’est une aventure que je suis depuis le début. J’ai eu la chance de visiter la chocolaterie, de voir les maquettes de la future Cité et d’assister à la pose de la première pierre puis d’être là lors de son inauguration. Lorsque j’ai été invitée à découvrir le second étage ouvert récemment, je n’ai donc pas hésité longtemps (et puis j’avais aussi dans l’idée d’en profiter pour faire une razzia dans la boutique mais je n’ai pas eu le temps).

Si le titre de ce billet est « Les Hommes Chocolat« , c’est parce que la place de l’ Homme dans l’histoire de Valrhona a toujours été centrale. Les hommes (au sens générique), ce sont aussi bien les formateurs et formatrices de l’École Gourmet dont Sébastien Curtalin que j’ai pu revoir lors de cette journée (je le redis avec la plus grande conviction, s’il n’y a qu’un cours de pâtisserie à suivre c’est un des leurs), les planteurs que j’ai eu l’occasion de rencontrer, les hommes et les femmes qui participent à toutes les étapes de transformation du cacao, ceux qui réfléchissent dans les laboratoires, ceux qui ont à cœur ce merveilleux produit qu’est le chocolat.

Les nouveautés 2016 de la Cité du Chocolat

Dans cette continuité, les Hommes sont très présents dans le nouvel et second étage de la Cité du Chocolat avec le souci de montrer aux visiteurs les professionnels qui travaillent au quotidien avec le chocolat, qu’il s’agisse des pâtissiers, des chocolatiers ou des boulangers dans l’espace l’Univers des Chefs.

cité du chocolat 10

cité du chocolat 11

cité du chocolat 7

cite du chocolat 8

cite du chocolat 9

Comme d’habitude, je ne vous en montre pas trop en photos sinon une grande partie de la surprise me semble éventée mais sachez que parmi les nouveautés de la Cité du Chocolat, vous pouvez désormais :

  • à la Chocolaterie suivre le parcours d’un chocolat sur une mini ligne de production jusqu’à l’enrobage définitif et la livraison finale de chocolats prêts à la dégustation
  • dans la salle Immersion Chocolat plonger dans un voyage tout en images poétique et qui traduit avec force toutes les sensations liées au chocolat
  • en savoir plus sur l’histoire de Valrhona à travers une exposition des objets cultes et des histoires inédites racontées par ceux qui ont fait et font l’entreprise
  • mettre la main à la pâte au sein du Labo Dulcey à travers des ateliers de pâtisserie express (30 min) ou « tour de main » (1h30)

Je n’ai pas visité la Cité du Chocolat avec mes enfants. Pourtant un parcours adapté leur est destiné pour qu’ils puissent découvrir l’endroit à leur rythme et guidés par les mascottes Lili & Zoco et un nouvel espace leur est maintenant dédié, L’Ile O Petits (sans caméra comme sur ma photo habituellement) au sein duquel ils peuvent lire, dessiner, jouer sur des tablettes tactiles…

cité du chocolat 4

Sachez également qu’il est possible de déjeuner sur place, au second étage de la Cité du Chocolat, avec une carte qui met le chocolat à l’honneur en desserts mais aussi dans quelques plats salés (ravioles au chocolat en salade par exemple).

cité du chocolat 3

cité du chocolat 2

cité du chocolat 019

A la rencontre de passionnés de chocolat

Lors de cette journée découverte très chocolatée, Christophe Michalak, Christophe Renou (à l’hypersensibilité touchante) et Sébastien Curtelain étaient présents et ils ont échangé sur leur expérience, leur parcours et leur vision respective de la pâtisserie.

Faire simple cela peut prendre toute une vie, Christophe Michalak

Ce qui est techniquement compliqué n’est pas forcément bon, Christophe Renou

Je garde un grand souvenir du tea time du Plaza Athénée orchestré à l’époque par Christophe Michalak. Ce chef pâtissier a la classe de toujours souligner la paternité de telle ou telle technique sans se l’approprier et il partage régulièrement ses trucs et astuces (la chantilly bi goût testée et approuvée ou plus récemment les coques en chocolat avec des glaçons que je n’ai pas encore essayé).

 

cité du chocolat 21

 

J’attendais avec une certaine impatience (#gourmandeforever) de voir quel dessert les chefs pâtissiers allaient nous faire goûter. Admirant la beauté de leurs gestes, je les ai regardé préparer et dresser des tartelettes à la compotée pomme cassis ganache montée ivoire (le chocolat blanc juste parfait en pâtisserie) pomme absolument délicieuses (vous pouvez retrouver la recette sur le blog d’Anne, Escale gourmande).

 

cité du chocolat 6

cité du chocolat 12

cité du chocolat 13

cité du chocolat 14

cité du chocolat 15

cité du chocolat 16

cité du chocolat 17

cité du chocolat 19

cité du chocolat 20

Comme vous le devinez, cette journée m’a mise des étoiles plein les yeux : )

Merci à l’équipe de la Cité du Chocolat pour leur accueil et à l’agence Esprit des Sens pour l’invitation !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Si mon blog s’est pâtisserisé (oui j’invente des mots si je veux) et chocolatisé au fil du temps, je n’ai jamais souhaité le spécialiser « blog food » car j’aime aussi parler de mes lectures (le syndrome de l’ex-bibliothécaire peut-être), de mes escapades (rares non pas par manque d’envie mais par manque de budget) et des bribes du quotidien.

Écrire un billet beauté peut sembler tout de même arriver comme un cheveu sur la soupe mais à l’inconvénient de ne pas être « catégorisée » (mauvais calcul marketing), répond l’avantage de pouvoir aborder tous les sujets dont j’ai envie.

 Pour ce qui est des cheveux justement, je suis devenue une adepte de l’huile capillaire que je pose sur les longueurs et laisse poser toute la nuit (ce n’est pas particulièrement gras et cela sent bon par contre il faut prévoir un shampoing le lendemain matin sauf si vous assumez d’avoir le cheveux huileux).  En ce moment j’utilise le sérum cheveux aux 5 huiles essentielles de Kos qui était dans la dernière Ma boîte à beauté « L’indispensable »*. J’ai tendance à avoir les cheveux secs sur les longueurs mais qui graissent assez rapidement (et ne me conseillez pas d’espacer les shampoings je suis incapable de rester toute une journée avec les cheveux pas nets, je me souviens avoir rampé jusqu’à la salle de bains quasiment juste après mon accouchement pour pouvoir me laver les cheveux !) et après une nuit de pose, les cheveux sont plus doux et brillants. Par contre je suis toujours à la recherche DU shampoing à la fois non agressif, nourrissant et non graissant. Vous l’avez trouvé vous ?

Je ne sais pas trop pourquoi dans cette box avait été glissée une crème de jour sous forme de sérum premières rides, étant donné que je n’en ai aucune (oui je dis vraiment ce que je veux sur ce blog). Personnellement je préfère les crèmes un peu plus riches au niveau de la texture mais elle hydrate bien et le flacon pousse est pratique.

Étant donné que je marche beaucoup et que j’ai souvent les mains dans l’eau (appelez moi Linda de Suza), j’ai besoin de protéger mes mains du froid et du vent et j’ai toujours une crème hydratante dans mon sac à main. La crème  Zeste magique l’est elle vraiment ? pour le moment je ne l’ai pas testé ayant un tube déjà d’ouvert.

beaute 3

Je devrais peut être la planquer car ma fille a fait main basse sur le baume lèvres Polarr (dont j’aime beaucoup la crème pour visage et zones sensibles en hiver). Pas grave le baume colorant Dizao Organics 100% produits naturels est toujours dans la poche de mon manteau et en plus de bien hydrater, il colore légèrement les lèvres (et il coûte seulement 5 euros).

beaute 4

Toujours au rayon maquillage, Ma Boîte à beauté contenait un eye-liner noir (je n’ai jamais trop su comment l’appliquer sans avoir l’air d’un panda, je préfère le crayon à khôl gras Elite qu’on peut estomper comme on veut ), un anti-cernes très utile ( et aussi bien que le plus célèbre des anti cernes d’une marque qui commence par Y.) après les mauvaises nuits (c’est à dire quasiment une sur deux, en ce qui me concerne, où est passé mon sommeil lourd ? je l’ai perdu il y a des années) et un pinceau pour blush.

 

beaute 3

Enfin dans Ma boîte à beauté « L’indispensable » se trouvait un kit pédicure complet bref le temps passe mais cette box ne baisse pas ni en termes de qualité de produits ni en termes de quantité (pas de mini format).

beaute 5

*produit offert

Certaines choses changent et d’autres pas. Je ne cours toujours pas…après la galette (bon si Cédric Grolet m’invite à goûter sa galette 2016, je ne dirai pas non )) mais comme autour de moi, les fans de galette sont nombreux, année après année, je tente de nouvelles versions. La dernière galette était à la crème frangipane (crème d’amande + crème pâtissière, l’ajout de la crème pâtissière donnant une garniture que je trouve moins bourrative et sèche) nature. Je suis repartie sur la même base en aromatisant ma crème pâtissière avec de la pâte de pistache pour une galette des rois à la pistache.

Ingrédients

pour la crème pâtissière à la pistache

50 cl de lait
100 g de sucre
80 g de pâte de pistache
4 jaunes d’oeufs
30 g de maïzena
15 g de farine

pour la galette des rois

deux pâtes feuilletées prêtes à l’emploi
50 g de beurre pommade
80 g de sucre
2 oeufs
150 g de poudre d’amande
1 jaune d’oeuf

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

1) La crème pâtissière à la pistache

Commencez par réaliser la crème pâtissière à la pistache. Avec les quantités indiquées plus haut, vous obtenez beaucoup plus de crème que pour une seule galette (le quart suffit). Vous pouvez donc diviser les quantités en deux (et vous aurez de quoi garnir deux grandes galettes) ou utiliser le reste de crème pâtissière à la pistache pour préparer une délicieuse glace maison (il suffit de laisser turbiner votre crème le lendemain pendant 20 minutes dans votre sorbetière mise au congélateur toute la nuit ).

Pour la pâte de pistache, plus elle est pure, mieux c’est. Vu les prix, peut-être qu’il est plus intéressant d’acheter des pistaches en vrac (reste à trouver un endroit où cela ne coûte pas un bras) et de réaliser la pâte de pistache soi-même.

Dans un saladier, mélangez le sucre avec les jaunes d’oeufs puis ajoutez la farine et la maïzena tamisées. Chauffez le lait dans une casserole jusqu’à ce qu’il frémisse et versez-en la moitié dans votre saladier (contenant le mélange oeuf+sucre+farine+maïzena) sans cesser de mélanger. Reversez le tout dans la casserole. Laissez porter à peine à ébullition, en mélangeant sans cesse jusqu’à ce que la crème épaississe. Incorporez alors hors du feu la pâte de pistache.

Filmez au contact votre crème pâtissière et laissez la au frigo jusqu’à ce qu’elle refroidisse.

2) La crème frangipane

Battez le beurre pommade avec le sucre puis ajoutez les œufs l’un après l’autre puis la poudre d’amandes. A ce stade, vous obtenez une crème d’amandes. Ajoutez alors le quart de votre crème pâtissière à la pistache et réservez votre crème frangipane 30 minutes au frigo.

3) Le montage

Étalez les deux pâtes feuilletées (normalement un disque doit être plus petit que l’autre -celui du dessous- mais je ne l’ai pas fait). Badigeonnez le pourtour (3cm environ) de jaune d’œuf de la pâte feuilletée du dessous puis étalez votre garniture (avec une poche et une douille pour que cela soit impeccable, ici je l’ai fait à la cuillère).

Placez une fève avant de recouvrir de la seconde pâte. Soudez les deux pâtes sur tout le tour avec une fourchette. Badigeonnez le dessus de votre galette avec du jaune d’œuf dilué dans un peu d’eau puis laissez la galette 30 minutes au frigo. Badigeonnez à nouveau et dessinez des motifs avec la partie non tranchante d’un couteau. ( j’ai aussi parsemé très légèrement le dessus de la galette de sucre roux au gingembre plus pour le visuel que pour le goût).

Enfournez  la galette dans un four préchauffé à 210° pour 10 minutes de cuisson puis baissez la température de votre four à 180° pour 15 à 20 minutes. Dégustez tiède.

 

 

galette 3

galette 4

Verdict ?

Un jour vous oublierez votre tête Monsieur Dus…j’ai donc oublié de mettre une fève à l’intérieur mais ma tête de linotte s’en est souvenue juste avant de glisser la galette au four …ouf : )

Bien entendu si vous faites la pâte feuilletée vous même, c’est meilleur (mais avec les temps de « pause » au frigo, la recette est déjà assez longue je trouve).

D’après mes goûteurs, la saveur de la pistache reste assez discrète mais leur « miam » entre deux bouchées tend à prouver que cette nouvelle version a été validée pour les adorateurs de galette des rois.

mon mercredi gourmand

Moi en général la vache qui rit®, je l’utilise pour faire des cheese naans maison (c’est trop bon !), dans des croque-monsieur avec des courgettes râpées (c’est bon aussi !), dans des quiches ou des veloutés.

Mais cette fois, pas de question de la manger, il faut la faire rire, transformer son célèbre sourire en éclat de rire. En effet, la marque met les internautes au défi de la faire éclater de rire sur www.lavachequirit.com/un rirepourunrire pour la bonne cause.

Elle s’est engagée auprès de l’association  SOS Villages d’Enfants, une association qui prend en charge les frères et sœurs sans soutien parental ou en risque de le perdre, en France et dans le Monde. SOS Villages d’Enfants France accueille aujourd’hui près de 700 enfants dans 14 villages d’Enfants SOS.

De manière très concrète, la marque soutient l’association en offrant des anniversaires, des sorties loisirs en famille et en aidant à la rénovation du village de Busigny (région du Nord).

1 coffret gagné = 1 coffret offert à un enfant de SOS Villages d’Enfants

Comment ça marche ? Une fois sur le site unrirepourunrire.com, il faut taper sur son clavier le plus long « hahahaha… », le plus vite possible et sans fautes, tout en tenant la cadence pour que la vache qui rit® garde sa bonne humeur !

La Vache qui Rit

Je dois être plus douée en croque monsieur et cheese-naan qu’un dextérité-clavier parce que non seulement j’ai fait plein des fautes (oui sur ha ha ha ha)) et je n’ai pas réussi à faire éclater de rire la la vache qui rit® (pourtant j’ai essayé plusieurs fois).

fais rire la vache qui rit

VQR PJ SOS VE 1200x628 v2

Relevez ce défi à votre tour jusqu’au 4 janvier 2016 : si vous provoquez un éclat de rire, vous serez alors tirés au sort pour gagner un coffret du rire proposant des activités en famille autour du rire.  Chaque coffret gagné permet d’offrir un coffret à un enfant de SOS Villages d’Enfants.

(article sponsorisé)

 

Pin It