Parler d'ma vie

Les lendemains qui chantent #3

C’est un fourre-tout, ça part dans tous les sens mais ce sont ces choses qui illuminent une journée, qui réveillent l’esprit ou le corps, qui titillent la curiosité …les lendemains qui chantent, 3ème édition !

Le travail photographique de Ngoc Minh Ngo

J’ai découvert les photographies de Ngoc Minh Ngo dans le très beau livre Un jardin rêvé d’Umberto Pasti. Oui il faut que je vous précise que dans la liste de mes rêves, il n’y en a aucun de possession mais plein de découvertes dont celui ci : partir à la découverte de tous les jardins remarquables (avec ou sans label) et extraordinaires.

Alors j’ai plongé dans cet ouvrage incroyable et j’ai été scotchée par la beauté des clichés de Ngoc Minh Ngo (je vous conseille d’aller voir son site pour avoir un plus grand aperçu de son travail) qui entraîné le lecteur dans ce jardin extraordinaire, fruit de 20 ans de travail, situé dans le Nord du Maroc.

crédit photo : Ngoc Minh Ngo
crédit photo : Ngoc Minh Ngo
crédit photo : Ngoc Minh Ngo

La série Years and Years

Si vous n’avez pas encore vu la série Years and Years (j’ai un peu l’impression en matière de séries d’arriver toujours après la bataille )), je vous la conseille vivement. Le casting est excellent, le format est court (6 épisodes), le rythme est prenant et surtout le propos est à la fois terrifiant et plus proche de la réalité qu’il n’en a l’air.

Years and Years nous projette en effet dans un futur proche et se déroule sur 30 ans. La série montre à travers l’histoire d’une famille, les grands bouleversements que va connaitre la grande Histoire avec soit une tonalité parfois de « fin du monde » mais des résonances très actuelles.
Crise bancaire, migrants, montée des extrêmes, ubérisation et précarité, j’y ai vu des connexions avec Ken Loach avec un traitement très différent.
Quant aux nouvelles technologies, elles prennent encore plus de place dans les vies, sont encore plus aliénantes…pas sûre que vous fassiez encore des story avec des filtres animaux après avoir vu la série (à moins que les passages auxquels je pense ne vous choquent pas).

Sans être alarmiste, la série gratte où cela fait mal et nous rappelle à travers la voix de la grand mère, lors d’un repas familial, que tout ce qui arrive à la société, si on ne s’y oppose pas de manière franche (et autrement qu’en râlant façon twitter), nous en sommes responsables.

Podcast la page blanche

Si je ne devais citer qu’un seul écrivain qui a marqué mon année 2009, je parlerai sans hésiter de Jón Kalman Stefánsson  dont l’écriture poétique m’a totalement subjugué. Depuis dès que j’entends parler d’Islande et d’écrivains islandais, je tends l’oreille et c’est ainsi que j’ai eu connaissance du podcast La page blanche.


Dans ce podcast littéraire, Emilie Deselilène sa créatrice et son animatrice, invite un auteur à parler de son dernier roman mais aussi (et c’est ce qui m’intéresse le plus en général), d’écriture et du processus créatif. Les questions sont toujours pertinentes, précises. L’ambiance est douce, feutrée, invite à se poser.

Le dernier podcast La page blanche est consacré à  l’auteure islandaise Audur Ava Olafsdottir pour son dernier roman Miss Islande. Il est très riche et très intéressant et donne très envie de lire ce roman.

Sur ce, je vous souhaite une bonne semaine !

Edit : la photo en Une montre la maison des Charmettes visitée ce week end, je vous reparle bientôt sur le blog.

2 Comments

  1. voilà un livre qui me plairait , c’est sûr (je suis très fan des jardins aussi )! « J’ai adoré cette série que j’ai vraiment trouvé très réussie!

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It