Parler d'ma vie

Glop/Pas glop : Le retour du soleil

Après un mois de mai qui ressemblait au mois de Novembre, on est passé sans transition des manteaux aux débardeurs. Dans 15 jours, tout le monde se plaindra sûrement qu’il fait trop chaud mais en attendant voici un glop/ pas glop spécial chaleur.

Pas glop : Les navettes marseillaises homemade

Est ce le retour des températures estivales mais je serais bien partie quelques jours à Marseille pour le festival Oh les beaux jours (le romancier Pete Fromm faisait partie des invités). En plus j’ai vu sur le site d’Expedia qu’il existait des auberges de jeunesse avec chambre double ou dortoir pour 4 pour les petits budgets dans le quartier du Vieux Port ou sur la Corniche.

Pour que Marseille vienne à moi, je me suis lancée dans la réalisation des fameuses navettes marseillaises. Et là, ce fut le drame : non seulement physiquement elles ressemblaient à des bouches mais en plus elles étaient fades et dures comme du bois. Pourtant j’ai suivi mot à mot une recette d’un site que je juge fiable. Allez rassurez-moi ça vous arrive aussi de foirer totalement une recette ?

Glop : la vie en terrasse est plus belle

Dès qu’il fait vraiment beau (je suis frileuse), je passerais bien ma vie en terrasse. Quel plaisir de boire un spritz place Berthone ou de goûter une délicieuse glace eau de rose/ safran/pistache place Sathonay (Sur le bout de la langue) avec des amis.

Et puis on a petit déjeuné, déjeuné et dîné dehors autant qu’on a pu lors des 4 dernier jours et c’est tellement agréable d’avoir une terrasse pour vivre un peu dehors.

Pas glop : Les moustiques

Mais qui dit chaleur dit aussi moustiques. Un jour j’ai fait une allergie aux piqûres de moustique. Depuis dès que j’en vois un, c’est lui ou moi (et tant pis pour l’équilibre de l’éco-système). J’en ai déjà croisé (et tué) deux énormes ces derniers jours alors le soir entre vivre dans le noir fenêtres ouvertes et pouvoir lire fenêtres fermées, il faut choisir. Vous avez des trucs efficaces pour les éloigner ? (en dehors du fait de se tartiner de citronnelle et produits assimilés )

Glop : Cueillette à la ferme

On a testé pour vous la cueillette à la ferme sans avoir de voiture (je sais que cela concerne très peu de monde mais je me dis que dans quelques années, je serai tendance )). A Fleurieux-sur-Arbresle, juste à la sortie du village, un grand potager/ fruitier est ouvert à la cueillette au public plusieurs jours par semaine.
Vous passez par une petite cabane où les légumes et les fruits à ramasser à cette période sont indiqués avec leur prix. Vous récupérez cageot, panier, brouette selon ce que vous comptez ramasser. Vous lisez le plan de l’exploitation pour savoir où se situent les épinards, les radis, les salades, les pommes de terre, etc ..et puis il n’y a plus qu’à se mettre au boulot.

On a commencé par ramasser des cerises dans une allée avec un léger vent bien agréable. C’était facile et marrant. Pour les fraises abritées par des bâches, il faut se baisser, il faisait très chaud (ambiance sauna), on s’est bien rendu compte que c’était du boulot, ne serait ce que pour ramasser 500 grammes. Tout est bio et vous verrez les fruits ramassés par vos soins ont une saveur particulière.

Y aller sans voiture ? prendre le train gare de Saint Paul (ma gare préférée à Lyon même si elle ne va qu’à deux endroits proches) jusqu’à Fleurieux-sur-Arbresle (20 minutes). Ensuite il faut rejoindre le village à pied (2km, ce qui est visiblement énorme pour certaines personnes), il y a un passage protégé par des barrières en bois pour les piétons, cela monte légèrement à l’aller (mais ça descend au retour)).



lien partenaire

4 Comments

  1. les moustiques me gâchent la belle saison et j’aurais tendance à vivre enfermer le soir du coup ! Sinon, c’est arrosage de ma personne avec le spray anti-pique de Puressentiel.

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It