Parler d'ma vie

Les 6 j’aime de la semaine… #4

Il y a une certaine effervescence lyonnaise en cette fin mai début juin avant les vacances d’été et la semaine qui vient de s’écouler a été bien remplie. J’ai l’impression quand je relis ce qui suit que j’ai passé mon temps à manger, ce qui n’est pas totalement faux : ). Voici donc les 6 j’aime de la semaine :

1-Passer le week-end à Marseille

Le ciel était mitigé mais il n’est pas tombé une goutte et il faisait très bon, la durée du séjour était très courte mais qu’est ce que c’était bien de changer d’air et de décor le temps d’un week-end. Je vous reparlerai de mes balades marseillaises et d’une adresse sucrée que j’ai testée bientôt.

2-Etre une maman très gâtée

Cette année pour la fête des mères, mes enfants ont cassé leur tirelire et pour me donner mes cadeaux, ils ont imaginé une chasse aux trésors avec une carte, des indices et des énigmes dans chaque pièce de l’appartement. Je ne sais pas qui d’eux ou de moi s’est le plus amusé : )

3-M’initier au dessin de fleurs avec le livre Doodling créatif de Julie Adore

Si jamais vous suivez parfois mes stories sur Instagram, vous avez peut-être vu qu’il m’arrive de dessiner. Je trouve dans cette activité une façon de me détendre, de me vider l’esprit de ces listes perpétuelles de choses à faire et à penser. Quand j’ai appris que @julieadore dont j’aime l’univers créatif et poétique publiait un livre pour apprendre à dessiner des fleurs, je me suis dit que c’était l’occasion de progresser (je suis nulle en dessin) et de méditer à ma manière (dans le sens où je ne pense à rien d’autre que les mouvements du crayon).

Le livre est très bien fait avec plein d’exemples, d’exercices et des petites choses à découper aussi. Julie Adore lance un challenge basé sur son livre et je vais essayer de le suivre à mon rythme.

Bien que Julie soit un « gros compte » sur Instagram, elle prend toujours le temps de répondre aux commentaires et elle me parait à la fois simple (c’est assez rare finalement pour être soulignée) et bienveillante.

4-Inaugurer un nouveau repère gourmand sucré

Paris avait sa boutique Fou de pâtisserie qui permet à tout bec sucré de trouver à la même adresse une sélection des meilleures pâtisseries parisiennes. Lyon a désormais son repère pour becs sucrés avec des pâtisseries Taffin, Piece of Cake, des viennoiseries du Kitchen Café, des glaces et des sorbets du foodtruck sucré Page Glaces et gâteaux, des macarons choupi Sunny Délices, les babas de Saint Malo, des pâtes à tartiner dont la fameuse noisettine et autres douceurs. Le tout en plein coeur de Lyon juste à côté de Violette & Berlingot  et avec le même souci d’Anne Claire de choisir ce qui se fait de meilleur.

5-Passer une soirée entre Lyon et Caen

Cela sonne comme un discours de Miss France mais sans le blog, il y a pas mal de personnes que je n’aurais jamais rencontré. C’est le cas d’Anne-Laure que j’ai connu d’abord virtuellement avant de la rencontrer en vrai, elle et son chéri, à Lyon puis de la revoir en Normandie. Mardi on a eu l’occasion avec Marion de trinquer et dîner tous ensemble et finalement de tout ce qu’on lit sur les réseaux sociaux et les blogs, les belles rencontres c’est la seule chose que j’ai envie de retenir.

6-Etre encore plus convaincue que les pâtes c’est la vie !

Je ne comprends pas bien pourquoi mais les pâtes sont souvent associées à fin de mois difficiles, à « pour partir en vacances, on va manger des pâtes » (personnellement les pâtes je pourrais en manger tous les jours, je ne vivrais jamais cela comme une punition).

Les pâtes tristes ? Au contraire, on peut les associer à une multitude de produits, les travailler de manière très différentes, les servir en apéro ou en plat.

Démonstration de cet art de déguster les pâtes à la française dit pastronomie :

-avec le menu concocté par Floriant Remont le chef du Bistrot du Potager et son équipe lors d’une soirée autour des produits Saint Jean.

– avec les installations comestibles de Miit Studio dont le lasagna painting qui consistait à garnir comme on le souhaitait des petites plaques de lasagnes passées au four et présentées comme des crackers – en s’inspirant des recettes Saint Jean qu’on a glissées dans un carnet de recettes réalisé par nos petites mains (n’est pas manuel qui veut )) et en testant les nouveaux produits de la gamme – en préparant des beurres aromatisés au citron vert ou au piment d’espelette par exemple pour assaissonner des pâtes très facilement (je crois qu’on maitrisait plus cela que les carnets de recettes avec Estelle et Emilie ; ) J’avais encore une adresse à partager mais je la réserve pour la semaine prochaine : )

Bonne semaine !

 

11 Comments

  1. J’ai commandé le livre de Julie adore, il arrive mercredi ! Youhou !
    Je dessine sur des feuilles bristol (petites ou moyennes) avec des feutres à alcool et des feutres noirs (qui bavent pas), je les emmène avec moi dans le sac à main. L’aquarelle aussi mais j’ai plus de mal, les feutres c’est plus spontané (pour moi).
    • ce que je trouve sympa avec l’aquarelle c’est le côté délavé des couleurs ..après moins facile à emporter en effet )
      hâte de voir tes dessins !
  2. Oh bé tu avais un ciel bleu à Marseille!
    En tout cas, tu m’as donné envie d’aller manger au bistrot du potager, ça a l’air bien chouette!
    Et je suis d’accord avec toi, les pâtes, tous les jours, feraient mon bonheur! D’ailleurs, depuis notre retour de Rome, on se fait de vrais carbo maintenant et notre vie est bien meilleure! :p

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It