Lyon, presqu'île

100% lyonnais #7 : Grand Hôtel-Dieu ré-ouvre ses portes !

C’est l’événement de la semaine (de l’année ?) à Lyon : Grand Hôtel-Dieu, l’ancien Hôtel Dieu, a ouvert ses portes, après 7 ans de travaux. Je ne vais pas vous la jouer nostalgique, je n’ai jamais eu l’occasion d’aller à l’hôpital de l’Hôtel Dieu n’ayant eu personne à y visiter et fuyant le plus possible ce genre d’endroit..qui aurait plutôt tendance à me rendre malade qu’à me guérir.

N’empêche que ce lieu a vécu en ses murs tellement de choses (j’ai lu dans La Tribune de Lyon qu’il avait abrité une boucherie juste en face des malades jusqu’à ce qu’on se dise que ce n’était pas très hygiénique (vraiment ?) et des blessés pendant la première guerre mondiale, que des bombes étaient tombées par chance sur des lits vides et que le dome avait été incendié pendant la seconde guerre mondiale, les alliés pensant qu’il abritait des miliciens allemands ) que j’étais plus que curieuse de passer enfin de l’autre côté.

J’ai l’impression de n’avoir connu que la façade du futur Grand Hôtel-Dieu côté Rhône conçue par Soufflot (oui le même architecte que celui du Panthéon) avec des grues et des échauffaudages. Alors hier, malgré la crainte de la foule (notion toute relative, ce que j’appelle « pas énormément de monde » après avoir vécu à Paris, est « beaucoup de monde » pour d’autres), je n’ai pas pu résister à jeter un coup d’oeil rapide pour revenir plus tard, flâner tranquillement et découvrir les expositions en cours.

J’ai circulé librement de cour en cour (vers midi rien à voir avec les grands soirs de piétinement pendant la fête des Lumières ) mais j’ai pris peu de photos car j’avais trop de lyonnais dans mon objectif : )

Tout n’est pas ouvert encore au public au Grand Hôtel-Dieu mais je n’imaginais pas cela aussi grand et impressionnant.  En déambulant (furtivement) de cour en cour et dans les coursives qui bordent le cloître, j’ai trouvé que la réhabilitation a réussi son pari de conserver l’histoire de ce lieu tout en le rendant plus « fonctionnel ».  Je suis moins « fan » de la partie verrière avec les boutiques présentes dans cet espace.

Jusqu’au 21 juin, une programmation 100% gratuite et ouverte à tous est proposée avec des animations pour découvrir ou redécouvrir ce site. J’ai essayé de m’inscrire à une visite guidée mais à priori elles sont toutes complètes. Je téléchargerai probablement l’audioguide Grand Hôtel-Dieu.

A l’occasion de la réouverture de ce site, était distribué le mag My Presqu’île (et si vous n’étiez pas au Grand Hôtel-Dieu ce jour là, pas de panique, 35 000 exemplaires vont être distribués dans divers points de Lyon). Côte contenu, outre l’actualité du quartier, j’ai aimé :

– l’idée de parcours de créateurs en créateurs
– la rubrique « suivez le guide » avec 3 secrets concernant l’Hôtel de ville
– le dossier consacré au Grand Hôtel Dieu
– la double page « Mon week-end en Presqu’île » avec des idées de choses à faire et des bonnes adresses
-le tuto spécial vin (et les bonnes associations mets/vins)
– l’agenda jusqu’en octobre qui centralise toutes les infos qu’on trouve habituellement un peu partout

Bref on est loin du magazine publi-reportage de la Croix Rousse (quand est ce qu’on fait pareil ?)

Vous pouvez aussi télécharger le mag (dont le prochain numéro sortira à l’automne) sur le site de My Presqu’île.

Et vous, vous avez un souvenir particulier qui vous lie à l’Hôtel Dieu ?

 

 

10 Comments

  1. Tout comme toi, j’en connais essentiellement la superbe façade côté Rhône !
    J’ai hâte d’aller y faire un tour pour découvrir l’intérieur !
  2. Juste avant l’arrêt de l’hôpital, j’ai rendu visite à une amie qui venait de subir une opération, patient donc fragilisé, je ne savais pas où poser mon regard tellement, la chambre était sale : le sol, les poignées, la crasse tout autour du système de ventilation…J’en passe et donc même au XXI siècle l’hygiène et la propreté n’était pas au rendez-vous et cela n’affolait personne ! Si je repasse à Lyon un de ces jours, j’irais voir la transformation.
    • j’ai lu que la ventilation des salles de manière générale n’était pas conforme à l’hygiène hospitalière mais je ne pensais pas que c’était à ce point là ! je serais curieuse de savoir ce que tu penses de la transformation toi qui a connu ce lieu avant
  3. Malheureusement j’ai connais très bien l’intérieur ayant séjourné 4 semaines là-bas …
    Je reconnais notamment bien cet escalier.
    Des que je suis de retour à Lyon j’irai voir pour voir ce que ce lieu chargé d’histoire (aussi pour moi) est devenu
  4. chocolette Reply
    Cela là où ma grand-mère est décédée et où a u lieu la messe… Mais j’avais eu d’autres occasions plus joyeuses d’y aller (pour une naissance, par exemple) et j’avais déjà fort apprécié les lieux. Nous y avons fait un tour ce matin, dans le froid, la grisaille et le vent : peu de gens, une rénovation très réussie. Une interrogation néanmoins : où est passé le musée sur la médecine qui était dedans ? Il était passionnant (et on était bien content de vivre à notre époque..)
    • il faudra revenir un jour de ciel bleu et de soleil, le cloitre est vraiment agréable alors
      pour le musée de la médecine, cela devait être en effet passionnant et j’espère que les collections auront une nouvelle occasion d’être mise en valeur..déjà quand j’ai lu sur un des panneaux qu’à une époque faute de place il y avait 3 malades par lit, je me suis dit moi aussi que c’était pas trop mal aujourd’hui : )
  5. Je n’y suis pas encore allé… Mais va bien falloir! J’avoue que j’étais sceptique sur le fait d’un tel projet, maintenant qu’il est là, autant profiter!
    • cela doit valoir le coup de télécharger l’appli pour en savoir plus sur l’histoire même s’il y a pas mal de panneaux explicatifs …et peut être trouver l’inspiration d’une histoire : )

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It