Inclassable

100% lyonnais #7

Vous aussi vous avez l’impression que le temps s’accélère quand vous êtes en week-end ? Cet après midi j’avais prévu de me mettre derrière les fourneaux mais après une séance ciné pour profiter du printemps du cinéma (les places sont à 4 € ), il était déjà trop tard pour que je me lance dans ce que j’avais en tête. J’ai quand même réussi à écrire quelques lignes pour partager quelques adresses découvertes récemment à Lyon :

S’offrir un joli bouquet sans appeler son banquier : Le Jardin Célestin

J’ai trouvé dans mon quartier une adresse (et une fleuriste) qui propose des très jolis bouquets à des prix qui me paraissent plus abordables qu’ailleurs. La première fois, j’ai choisi des renoncules et des feuillages et la fleuriste a composé avec le bouquet ci-dessous. La seconde fois, un bouquet de tulipes roses a mis de la couleur dans mon salon. Le Jardin Célestin a d’autres adresses dans Lyon dont une Quai Célestin et une autre à Villeurbanne.

et merci au passage à Rouge Granit pour cette bouteille de Rivarose pétillante parfaite en apéro ou en dessert

Hello fleuri du mardi 🌷(la légende la plus courte de mon feed)

Une publication partagée par Virginie (@chocoladdict69) le

Mettre du vert dans son intérieur sans faire la queue pendant des heures : Du Vert au Balcon

Des ventes éphémères de plantes vertes sont proposées régulièrement à Lyon dans des endroits différents depuis quelques mois. La première fois cela avait lieu place Sathonay et la longueur de la file d’attente n’avait rien à envier à celle d’un soir de concert. Je n’ai eu, ce samedi matin-là, ni la patiente  d’attendre ni l’envie de me retrouver dans un magasin bondé.

Et puis récemment je suis entrée, par hasard, dans une boutique rue Salsa, regorgeant de plantes vivaces parfaites pour la chambre de ma fille qui veut se créer un espace « vert » dans sa chambre (elle craque sur les terrariums mais ce n’est pas le même budget) et à petits prix.

Déjeuner à une cantine de chefs chez Boco

Où aller déjeuner vers Hôtel de Ville d’un plat chaud sans s’installer à une table de resto faute de temps ? Boco (41, rue Malesherbes, à deux pas du métro Foch) répond à cette demande en proposant des recettes de grands chefs dans des bocaux de verre. Je n’ai malheureusement pas de photos personnelles à montrer suite à mes problèmes d’ordinateur (j’écris cet article sur un ordinateur prêté, le mien étant parti en réparation, j’ai fait des sauvegardes régulières mais quelques photos dans le lot ont été perdues) mais  j’ai goûté le plat chaud de Stéphane Buron, un parmentier de bœuf, écrasée de pommes de terre persillée et en dessert le biscuit pistache, mousse nougat-caramel de Paul Wittamer. C’était bon, suffisamment copieux pour moi avec assez de choix pour satisfaire tout le monde (plats sans gluten, plats végétariens) et ici pas besoin de réserver.

Prendre un goûter très gourmand chez Papas Gâteaux

J’en ai vu défiler des photos des pâtisseries du salon de thé des Papas Gâteaux rue Salsa avant d’aller goûter à mon tour. J’aurais pas eu être déçue après tant de bruit mais ma première cuillère dans le layer cake chocolat praliné et les suivantes ont comblé ma gourmandise et m’ont donné envie de revenir.

J’adore mes réunions de travail (si, si entre deux bouchées on cogite dur pour le prochain rdv des becs sucrés lyonnais) avec Émilie de @cinnamonandcake. On peut parler des heures pâtisserie avec passion et à chaque fois on en profite pour tester une nouvelle adresse gourmande. En plus mon layer cake chocolat 🍫 praliné était parfait (pas du tout écoeurant comme on peut le craindre avec les gâteaux à étage), la citronnade maison 🍋🍋peu sucrée mais pas trop acidulée, le carrot cake envoyait aussi et la tarte au citron meringuée avec ses airs de celle du Loir dans la théière à Paris, le cheesecake citron coco qui a l air tout léger et le trianon sont 3 raisons de revenir chez @lespapasgateaux.

Une publication partagée par Virginie (@chocoladdict69) le

Fouler les pavés lyonnais chez LS chocolatier

Sous les petits pavés de Lyon de LS chocolatier, il n’y a pas la plage mais un praliné au noisettes qui croustille. Je vous conseille d’en prendre un et de mettre la boîte hors de votre portée sinon vous allez forcément replonger la main dedans. J’ai découvert ces petits pavés dans la boutique de LS chocolatier dans le quartier d’Aisnay ouverte il y a 3 mois et j’ai repéré des fingers gianduja caramel, des bonbons pralinés et d’autres douceurs dont je vous reparlerai probablement.

Bonne fin de dimanche !

2 Comments

  1. Je ne connais pas les pavés de Lyon mais je risque de craquer la prochaine fois que j’y passe.
    Bisettes

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It