Parler d'ma vie

J’ai testé la nouvelle appli sociale Vero

Traitez-moi de mouton de Panurge si vous voulez mais comme tout le monde parlait de la nouvelle appli sociale, Vero et que j’ai lu que seuls les premiers inscrits le seraient gratuitement (à une version bêta, on peut donc supposer que la vraie version sera payante), j’ai voulu aller voir à quoi cela ressemblait. Par curiosité, par attrait pour l’actualité concernant les réseaux sociaux mais aussi parce que je suis arrivée très tard sur Instagram, quand les communautés s’étaient déjà formées (je n’avais pas le bon téléphone tout simplement) et que j’avais envie, cette fois, de découvrir Vero en même temps que les premiers utilisateurs français.

Résultat ? Je n’ai vu que des comptes anglais, quasiment personne que je connais, pour le moment je ne suis personne et personne ne me suit : )

Une question vous brûle tous les lèvres (si, si, faites un effort) : qu’est ce que Vero a de plus ou a de différent des réseaux sociaux tels que Facebook ou Instagram et tous les autres ?

Le fondateur met en avant son caractère non intrusif avec une collecte de données réduites. J’ai quand même eu quelques heures à peine après m’être inscrite, une notification selon laquelle une personne que je suis sur Instagram et Facebook venait de rejoindre Vero alors que je n’ai pas relié mon compte Vero à un autre compte.

Le second point est la différence de modèle économique : ici on nous promet pas de pubs qui « pourrit  » (le terme est fort mais depuis quelques jours c’est vraiment mon sentiment sur Instagram) le fil d’actualité et pas d’algorithme dictant l’ordre des publications. Alors ils vivent d’amour et d’eau fraîche chez Vero ? non, passé le premier million d’inscrits, les suivants devront payer (pas de précision quant au prix). Il se pourrait aussi que les commerçants utilisant la plateforme financent le service.

Et questions fonctionnalités qu’est ce que cela change ?

-vous pouvez partager un lien : là forcément en tant que blogueuse, j’ai tout de suite pensé aux articles du blog. Sur Instagram, ce n’est pas très pratique car on ne peut pas mettre de lien dans le corps du post, il faut retourner dans la bio (combien le font ? très peu je pense). Seuls les gros comptes (+ de 10000 abonnés) peuvent mettre des liens dans leur story.
Comment ça marche ? vous copiez le lien que vous voulez partager, vous ajoutez une photo et au dessus de la photo, vous pouvez présenter votre lien comme lors d’un partage sur Facebook. Sur l’écran, apparait le début du texte de votre article. Plutôt bien fait.

-vous pouvez partager un livre : là la lectrice que je suis est aussi intéressée.
Comment ça marche ? vous tapez le titre que vous recherchez, par exemple Une vie comme les autres dans une barre de recherche puis vous choisissez le bon livre dans une liste qui apparait, le livre s’affiche avec sa couverture. Ensuite vous indiquez « lis » ou « voudrais lire » (mais pas  » a lu »)  et si vous le recommandez ou pas (un peu basique).

-selon le même principe vous pouvez partager un film, la seule petite différence c’est que l’item « a vu » existe. J »ai essayé avec le film récent Jusqu’à la garde (que je vous conseille ) et je n’ai pas eu de mal à le trouver. Vous donnez votre avis dans le champ au dessus de l’affiche du film

-vous pouvez indiquer quelle musique vous êtes en train d’écouter comme sur deezer

-et bien-sur vous pouvez partager une photo, une vidéo avec un texte et des hashtags aussi qui peuvent servir à effectuer une recherche comme sur Instagram

– vous pouvez partager un lieu comme sur Fourthsquare

-vous pouvez dialoguer avec vos amis comme sur messenger

-enfin vous choisissez de partager vos publications avec vos amis proches seulement, vos amis, vos connaissances ou vos abonnés

Alors Vero Stop ou Encore ?

C’est peut être lié à mon téléphone (vieux pour un téléphone, il a plus de 2 ans) mais l’appli bug pas mal et a du mal à s’ouvrir. Esthétiquement je trouve cela assez austère, par contre la navigation entre les différentes fonctionnalités est facile à comprendre rapidement.

Pour le moment cela ressemble un peu à Lost in translation, j’attends maintenant de voir si le réseau va rester assez confidentiel ou pas.

Edit du 27/02/2018 : à l’agitation Vero (impossible de se connecter la plupart du temps ni de poster quoique ce soit) ont succédé un certain nombre d’informations sur le fondateur de ce réseau social (je ne prends absolument pas sa défense mais je ne peux pas m’empêcher de trouver flippant cette société où chacun est le sujet d’une enquête et où on va chercher des tweets datant de plusieurs années en arrière pour descendre quelqu’un). Je vous laisse donc lire cet article du Monde  (le reste ce sont des tweets et pour moi ce ne sont pas des sources vérifiées). 

Et vous, quel est votre réseau social de prédilection ?

crédit photos : vero

 

 

10 Comments

  1. Marie Laure Reply
    J’essaie dès maintenant !
    (si ça fait comme ello, j’irais jamais)
  2. Je me suis inscrite également hier et je partage également ton avis, je reste mitigée 🙂 Et ça bug chez moi également à l’ouverture. Dû à un grand nombre d’utilisation en si peu de temps ? A voir
    • ça bug même tout le temps ! et sûrement pour la raison que tu avances alors il faut peut être leur laisser un peu de temps
  3. J’ai l’impression que cela reprend les grandes fonctionnalités de FB… sauf que c’est uniquement sur une appli pour téléphone ?
    Pour le prix futur, le discours de Vero reste très flou… et je n’ai pas vu passer d’information au sujet de la revente des données (parce qu’en indiquant ce qu’on lit, ce qu’on regarde, ce qu’on apprécie… c’est ainsi qu’on fournit le plus d’infos utilisables d’un point de vue marketing… ) Or si Vero promet l’absence de pub sur son appli, je n’ai pas vu qu’ils promettaient l’absence de pub « au global » 🙂 Faire payer les utilisateurs n’est pas suffisant à mon avis d’un point de vue modèle économique pour tenir la route aujourd’hui : c’est une goutte d’eau dans l’océan financier que brasse un réseau social… à condition qu’il y ait du monde dessus !
    • pour l’investissement, le fondateur est millionnaire, pour le fonctionnement la question reste entière car si qui voudrait payer aujourd’hui pour quelque chose qui existe ailleurs de manière gratuitement ? j’allais dire à suivre mais vu les infos qui sont sorties sur le fondateur + le fait que l’appli bug énormément, j’ai beaucoup de doutes quant à son avenir (et en plus visiblement cette appli existe depuis 2 ans, ils ont juste organisé un gros coup de pub autour )

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It