Voyages, voyages

3 façons de découvrir le Beaujolais des Pierres Dorées

Les habitants d’Oingt sont ils particulièrement fiers de leur village ou estiment-ils qu’il reste trop méconnu étant donné sa beauté ? En tous cas, rarement un des articles de ce blog n’a été autant partagé sur Facebook que celui que j’ai écrit sur Oingt. Je vous propose aujourd’hui de poursuivre la découverte des richesses de cette région qu’est le Beaujolais des Pierres Dorées.

1-Visiter le Géopark du Beaujolais : les carrières de Glay

Vous n’avez jamais entendu le terme de « Géopark » (si vous pensez tout de suite au feu jeu Jéopardy alors on doit avoir quasi le même âge)), rassurez-vous c’était mon cas aussi jusqu’à ce que je découvre les carrières de Glay à Saint-Germain-Nuelles dans le Beaujolais des Pierres Dorées.

Le label « Unesco Global Geopark » est attribué à des territoires au patrimoine géologique remarquable qui s’engagent dans des actions de protection et de valorisation des sites d’intérêt géologique en lien avec les patrimoines naturels et culturels.

Parmi les 27 géosites du Beaujolais, se trouvent les Carrières de Glay, des carrières de pierres dorées, lieu jadis d’une intense activité d’extraction (l’exploitation s’est arrêtée en 1947) et qui abritent aujourd’hui de nombreuses espèces de chauve-souris.

Ce que j’ai préféré sur place n’est pas forcément le site en lieu-même (peut être pas assez branché géologie) mais le panorama sur les paysages du Beaujolais qui vaut le coup d’oeil. Une fois devant les carrières, un panneau vous explique quelles étaient les différentes techniques d’exploitation et vous pouvez emprunter divers chemins pour surplomber les carrières.

Pour en savoir plus sur les différents géosites du Beaujolais, vous pouvez aller voir le site Géopark Beaujolais et suivre leur compte sur Instagram.

2-S’attabler pour un apéritif vigneron au domaine des Pampres d’Or

Hier matin, en entendant à la radio que les vendanges avaient commencé (et qu’elles était de plus en plus précoces), j’ai tout de suite pensé à la famille Perras dont j’ai visité le domaine des Pampres d’Or après avoir découvert les carrières de Glay (toujours à Saint-Germain-Nuelles).

On vous dit Beaujolais, vous pensez à Beaujolais nouveau, un vin pas formidable (voire pire) ? Pourtant le Beaujolais ce n’est pas que cela comme nous l’a expliqué Julien Perras qui cultive un gamay, un chardonnay et du pinot noir sous l’appellation coteaux bourguignon. Le domaine des Pampres d’Or a également prévu de commercialiser dans quelques mois ses premières bouteilles de gamaret en vin de pays.

La famille Perras travaille en agriculture raisonnée et va passer en production bio.

Pour se départir de l’association quasi automatique beaujolais-beaujolais nouveau, quoi de mieux que de goûter les vins du Domaine des Pampres d’Or ? Cela tombe bien la famille Perras propose régulièrement, dans un caveau dont nous avons apprécié la fraîcheur ce jour-là, des apéritifs fermiers et vignerons associant victuailles et vins du Domaine (Beaujolais blanc, Beaujolais rosé, Beaujolais prestige, coteaux bourguignon et crémant).

Sauf à être particulièrement obtus, il y a de fortes chances pour que vous changiez d’avis sur les vins du Beaujolais mais aussi pour que vous repartiez les mains pleines.

 

 

3- Se balader à Ternand, village médiéval du Beaujolais des Pierres Dorées

Peut-être moins « harmonieux » que le village d’Oingt du point de vue de la couleur des façades, le village médiéval de Ternand n’en est pas moins charmant. Quand nous y sommes arrivés, le ciel a viré au gris et il a pleuvioté une grosse partie de la balade. Mes photos ne lui rendent ainsi pas forcément honneur (un jour je serai peut-être faire de supers photos par temps moche et de nuit qui sait ? )).

Situé sur un promontoire rocheux qui domine la vallée d’Azergues, Ternand offre un beau point de vue sur le vignoble et les paysages vallonnés du Beaujolais. Quand au village en lui même, l’église Saint Jean-Baptiste et son porche, les rues fleuries, le Donjon créent peu à peu une atmosphère propre au lieu.

Ainsi s’achève la balade dans le Beaujolais des Pierres Dorées, riche de bien d’autres sites et villages. Merci à Rhône Tourisme pour cette invitation.

Est ce un coin que vous connaissiez ?

 

3 Comments

Write A Comment

Pin It