Pâtisserie et chocolat

Mes meilleurs souvenirs sucrés 2016

C’est la saison des bêtisiers et des best of, étant donné la haute teneur (calorique?) de ce blog, je me suis dit que j’allais vous en servir un 100% sucré. Sortez les fourchettes à desserts, éloignez les personnes au régime et c’est parti pour un mini tour de France croquant et gourmand.

à Paris

Je ne vais pas très souvent à Paris mais à chaque fois, j’essaie de tester une des adresses sucrées repérées sur les internets. C’est accompagnée de mon amie Sophie de Turbigo gourmandises, que j’ai goûté les pâtisseries si élégantes et parfaitement équilibrées de Nicolas Bacheyre au salon de thé d’Un Dimanche à Paris. Je continue de suivre ce chef pâtissier sur Instagram et chacune de ses créations me donne envie d’y revenir.

Pause gourmande au salon de thé Un @dimancheaparis (pâtisseries de @nicolas_bacheyre ) sur le blog www.chocoladdict.fr

Une photo publiée par Virginie (@chocoladdict69) le

(j’en avais parlé plus en détail ici)

Et à mes autres escapades parisiennes, j’associe :

La tarte au citron de François Perret réalisée sous mes yeux lors des scènes sucrées d’Omnivore. Non seulement ce pâtissier arrive à nous replonger en enfance tout en nous surprenant dans ses réalisations mais en plus il est drôle et sa tarte au citron toute en légèreté est un vrai bonheur.

Nina, François et les autres, retour sur les scènes sucrés du festival @omnivoreworld sur le blog www.chocoladdict.fr

Une photo publiée par Virginie (@chocoladdict69) le

La tarte aux figues de Yann Couvreur qui m’a vraiment surprise. Pourtant quand je suis rentrée dans sa boutique ouverte en 2016, c’est peut être la pâtisserie que j’aurais choisie en dernier. Il se trouve que Sophie (la même oui )) a pris cette tarte.
Ne sous estimez jamais la puissance gustative d’une tarte imaginée par Yann Couvreur : il a eu l’excellente idée d’associer la figue et les noix et  sa crème au shiso (première fois que j’en goûtais) m’ont mis une grande claque. Son kouign amann au sarrasin est excellent (alors que la plupart du temps je trouve cela trop beurré, trop gras, trop sucré, trop sec), son kouglof allie croustillant et moelleux et il est très parfumé, son baba au rhum renferme une surprise que je vous laisse découvrir. Bref un sans faute.

Aujourd’hui j ai beaucoup marché. …jusqu à la pâtisserie de @yanncouvreur 😉

Une photo publiée par Virginie (@chocoladdict69) le

Le chou Hommage Marron poires de Pierre Hermé (dont j’ai parlé sur Only Choux) qui n’est qu’équilibre des saveurs et des textures, un délice ! (et gros bonus pour moi car cela n’est pas toujours le cas, même à Lyon, la gentillesse de l’accueil qui ne vous prend pas de haut si vous ne correspondez pas à une certaine clientèle diront nous)

Les barres chocolatées de Cyril Lignac (en particulier celle aux cacahuètes qui est le meilleur remède contre tous les coups de blues du monde )

à Dijon

J’ai eu l’occasion, à l’automne 2016, d’écrire quelques articles gourmands  pour la destination Bourgogne et de retourner alors chez Pierre Hubert mais aussi de visiter son laboratoire (je me serais bien assisse dans un coin pour les regarder toute la journée, un vrai ballet) et son corner à choux à la Toison d’Or.
Le pâtissier dijonnais venait de « sortir » ces nouvelles créations saisonnières dont Le trésor de Perse (composé d’un streusel croquant imbibé d’huile d’olive, crémeux citron, mousse au citron, émulsion de citron noir) à la fois très léger et gourmand, aérien et onctueux.  A ne pas rater !

à Nantes

Je connaissais les p’tits beurres de Vincent Guerlais (mettez les très en hauteur sinon vous les finirez trop vite) mais j’ai profité d’un passage à Nantes pour ramener ses guerlinettes. C’est régressif, c’est gourmand et cela me donne envie de tester la prochaine fois ses pâtisseries.

Le prétexte du jour pour croquer dans une guerlinette ? J ai une semaine chargée : )

Une photo publiée par Virginie (@chocoladdict69) le

à Saint Brieuc

La grande découverte chocolatée de mes vacances à Saint Brieuc est le chocolatier Johann Dubois . Si je ne devais retenir qu’une seule chose (mais ce serait très réducteur) c’est son association chocolat sarrasin qui fonctionne à merveille. Non seulement ses chocolats sont très fins, équilibrés mais en plus je trouve ses prix vraiment abordables pour un artisan chocolatier (malgré le coût des matières premières).

(j’en avais parlé plus en détails ici )

à Lyon

Je vous renvoie à mon article récent sur mes 10 adresses sucrées préférées à Lyon en 2016. (j’ajouterais que le bichon au citron de Bruno Saladino, avec une petite croute sucrée qui croustille, est à tester absolument).

Et en 2017 ? J’espère découvrir de nouvelles adresses sucrées en France et peut être ailleurs (mais chut )) et les partager ici.

Enregistrer

Enregistrer

8 Comments

  1. Merci pour ce joli Tour de France sucré qui donne vraiment très envie ! Et la pause chez Un dimanche à Paris m’a également laissé un souvenir impérissable : un très beau moment de gourmandise en très bonne compagnie. C’était parfait ! A renouveler en 2017… 😉
  2. Oh ce chou marron-poires, je l’avais loupé en suivant tes aventures de 2016…je l’ajoute à ma to-eat liste pour ma prochaine virée parisienne.

Write A Comment

Pin It