10 choses à faire au Parc des Oiseaux

Vendredi dernier on est retourné pour la troisième fois au Parc des Oiseaux . J’ai déjà consacré deux articles à cet endroit sur ce blog. Même si les chances que parmi ceux et celles qui me lisent aujourd’hui, certains se souviennent des articles précédents, sont infimes, je n’ai pas envie de radoter et de vous sortir la même prose.

Heureusement pas mal de nouveautés ont vu le jour depuis notre dernière visite, les enfants sont à l’âge où, il me semble, ils apprécient le plus ce qu’ils découvrent et j’ai décidé d’aborder cette nouvelle sortie sous l’angle d’un top ten.

1-Emprunter le sentier pédestre

Si vous décidez d’aller au Parc des Oiseaux en TER (moins de 30 minutes à partir de Lyon), vous suivrez un parcours dans le village de Villars-les-Dombes puis un sentier couronné de vert et ponctué de bornes indiquant telle ou telle plante. Au sol, des plaques comme à Dijon indiquent la direction vers le parc, le genre de petit détail ludique qui plait aux enfants.

parc des oiseaux 1

2-Commencer la visite par la crique des manchots

Je vous conseille de commencer la visite en filant directement à la crique des manchots. En fin de matinée, il y a beaucoup moins de monde que plus tard et vous pouvez admirer tranquillement les manchots qui viennent se frotter à la vitre du bassin alors qu’un petit chemin vous permet de voir à l’intérieur comme si vous nagiez avec eux.

Le moment préféré des enfants !

parc des oiseaux 14

3-S’offrir un tour du monde entre bush australien, plaine africaine, Asie et Amérique du Sud

Le parc couvre 35 hectares (je visualise ..rien devant ce genre de chiffres mais imaginez que vous pouvez y passer une journée entière sans vous ennuyer) et présente 3000 oiseaux, 300 espèces de tous les continents et de tous les milieux.

Parmi les nouveautés 2016, le Parc des Oiseaux invite le visiteur à un périple australien en plusieurs étapes dont la reconstitution d’un village aborigène, le passage dans une volière traversante et dans laquelle se trouve cormorans pies, perruches, ibis et un site dédié entièrement à l’oiseau le plus dangereux du monde, le Casoar à Casque (il peut blesser mortellement son adversaire d’un seul coup de patte… Bruce Lee et James Bond peuvent aller se rhabiller #lesréférencesdatéesquitrahissentmonage )

parc des oiseaux 4si j’ai bien suivi il s’agit d’un kangourou géant
mais il y a aussi des wallaby de parma, des wallaby de bennett et des kangourou roux

parc des oiseaux 45Calao d’Abyssinie

Il a presque disparu du Burkina Fasso car il est convoité pour ses plumes blanches. J’aurais moyennement envie de le croiser (on ne se rend pas réellement compte sur la photo mais il est impressionnant). Le parc des oiseaux mène une action de protection auprès de cet oiseau et auprès d’autres espèces comme le manchot du Humbolt du Pérou (ceux de la crique) dont le nombre a dramatiquement diminué ces dernières années.

antarctica parc oiseaux 232

4-Déjeuner en observant les canards

Peut être que si je vivais à la campagne, je serais moins sensible au cadre mais là quel plaisir de s’assoir sur un banc en bordure du lac, de lever la tête et de voir une cigogne ou de baisser les yeux pour voir des canards au plumages différents.

Malgré le monde le jour de notre visite (j’ai entendu après que le record d’affluence avait été battu), quand on s’écarte des aires de jeux, on peut se retrouver quasiment seuls et profiter pleinement des bruits de la nature.

parc des oiseaux 39

parc des oiseaux 50

parc des oiseaux 20

5-Suivre une visite guidée

Parmi les activités proposées par le parc, il est possible de suivre une visite guidée. Nous ne l’avons pas fait mais avons eu la chance de rencontrer le vétérinaire qu’on a bombardé de questions. J’ai appris entre autres que les oiseaux avaient la particularité de ne pas montrer quand ils vont mal, il faut donc redoubler de vigilance pour les soigner. Serait ce à l’origine du titre « Les oiseaux se cachent pour mourir » ? (mince j’ai oublié de poser la question !)

6-Se mesurer aux colibris

ok un colibri c’est vraiment tout petit (zoom d’enfer pour la photo ci dessous), n’empêche que « petit mais costaud ». Saviez vous qu’ils battent 200 fois les ailes à la seconde (non pas à la minute, à la seconde !) ? Un petit appareil dans une des salles invite les visiteurs à reproduire le battement d’ailes et malgré toute notre bonne volonté on n’a pas dépassé les 12 fois / seconde.

Colibri 1 / humains 0

parc des oiseaux 37

7-S’extasier à la nursery

Passage obligé à la nursery pour voir les derniers nés du Parc des Oiseaux : des bébés manchots nés en mars dernier, des spatules blanches nés le 6 et 7 avril dernier et des poussins. Une centaine de naissances a lieu chaque année au parc.

parc des oiseaux 32

parc des oiseaux 31

8-Prendre de la hauteur pour voir le Parc des Oiseaux sous un autre angle

Autre nouveauté 2016 du Parc des Oiseaux, une tour d’observation de 27 m de haut devrait être accessible au public à partir de juillet. Conçue comme une cabane dans les arbres avec des ponts de singe, des passerelles, des longues vues, des plateformes, elle permettra d’avoir une vision sur l’ensemble des sites.

L’ascension se finira par des passerelles plancher de verre qui placeront les visiteurs au dessus du vide et de la canopée des arbres environnants. Sensations assurées !

parc des oiseaux 8

9-Assister au spectacle des oiseaux

Pas de spectacle pour nous cette fois ci car on l’a déjà vu et parce que -allez oui vous pouvez vous moquer- la dernière fois des rapaces tenaient dans leurs griffes des trucs qui ressemblaient à des serpents et étant très très phobique, j’ai passé un sale quart d’heure à imaginer qu’ils allaient lâcher les serpents (même morts je m’en fous) sur nos têtes.

Dans mon souvenir c’est assez impressionnant et si c’est votre première fois, c’est à ne pas rater !

10-Etablir un classement très personnel

Enfin ce que j’apprécie beaucoup dans ce parc est la proximité que le visiteur a avec les oiseaux, soit en pénétrant directement dans les volières soit du fait de la configuration des différents espaces. On peut donc observer en détails les couleurs, les caractéristiques, les mouvements de chaque espèce et se laisser aller à quelques comparaisons ou classement :

parc des oiseaux 13les plus « in love » (couple de Loris)

parc des oiseaux 19le plus « pantone » 2016 (perruche ondulée)

parc des oiseaux 44la plus « cheveux dans le vent » ( Grue Demoiselle )

parc des oiseaux 43le plus stylé du bec (Calao Papou dont les couples ont la particularité d’être unis pour la vie. Lorsqu’un des partenaires meurt, l’autre plane et rôde autour pendant plusieurs jours avant de se résigner)

parc des oiseaux 29le plus « orange is the new black » (Toucan Toco)

parc des oiseaux 26le plus « Yvette Horner » (Coq de Roche péruvien)

Voilà j’espère vous avoir convaincu, après Pérouges, que cela vaut le coup d’aller se promener dans l’Ain.

Le parc des oiseaux*
RD 1083 – 01330 VILLARS LES DOMBES
Tel. : +33 (0) 4 74 98 05 54
Fax : +33 (0) 4 74 98 27 74
(réservez vos tickets sur le site, cela évite la file d’attente le jour J)

*Invitation blogueur

4 commentaires

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *