Parler d'ma vie

Life must go on

Comment écrire après la terrible nuit du vendredi 13 novembre sans tomber dans les lieux communs, dans les propos de comptoir de café ? Je ne peux rien dire d’autre que cet état d’abasourdissement et de tristesse qui ne m’a pas quitté du week-end. Je suis restée scotchée à mon fil twitter, remplie d’une angoisse poissante. J’ai espéré quelques secondes que comme dans les films, un Bruce Willis désarmerait les preneurs d’otage et puis le bilan est tombé. Je me suis réveillée comme après un très mauvais cauchemar mais ce n’en était pas un. Les avis de recherche ont succédé aux #portesouvertes, les annonces de décès ont suivi quelques heures plus tard.

Les enfants, à qui j’ai expliqué les événements sans trop rentrer dans les détails (mon fils m’a dit « pourquoi tous les parisiens ne viennent pas à Lyon ? »), ont continué à dessiner, à s’amuser, à rire aux éclats, à avoir les crocs dès 19h parce que j’avais oublié de les faire goûter, à faire signer les cahiers de devoir, à demander de l’aide pour ranger leur chambre. Ils n’auraient pas été là, je me serais pelotonnée dans mon lit. Même la petite voix de ma fille, une voix d’une fillette de 6 ans, me mettait les larmes aux yeux mais je suis allée ramasser des feuilles avec elle, j’ai bu quelques verres de jurançon, j’ai préparé un carrot cake, j’ai regardé les tours de magie de mon fils…je ne suis pas passée déjà à autre chose dans cette société zapping mais il a bien fallu vivre le quotidien.

Pour paraphraser Woody Allen, j’aurais bien voulu finir sur un message d’espoir, je n’en ai pas. Est ce qu’en échange deux messages de désespoir vous iraient ? ….ou quelques photos de jolies choses, celles créées par les jeunes femmes de l’équipe Etsy Lyon (et réunies jusqu’au 22 novembre dans une boutique éphémère pour un Christmas Market à la Croix Rousse, rue des pierres plantées).

etsy 9

etsy 3

etsy 7

etsy 8

etsy 4

etsy 5

etsy 11

etsy 12

etsy lyon

etsy 13

etsy lyon 2

crédit photo Une : Joann Sfar

10 Comments

  1. J’ai assuré le quotidien aussi, y compris les courses mais je suis terriblement triste, j’ai peur quoi qu’on en dise et j’appréhende terriblement d’aller à l’école demain.

Write A Comment

Pin It