Pâtisserie et chocolat

J’arrête le sucre : est ce bien raisonnable ?

Avant toute chose, commençons par la fin, il n’a jamais été question pour moi (pour le moment) d’arrêter le sucre. D’abord le sucre ne me rend pas malade (je n’ai pas eu de diabète gestationnel pendant mes grossesses), ensuite une vie sans sucre me parait affreusement triste mais ça, étant donné le contenu de ce blog, ce n’est pas un scoop, enfin pour des questions d’honnêteté j’aurais beaucoup de mal à ne plus du tout manger de sucre mais à continuer tranquillement, comme si de rien n’était, à proposer sur le blog des recettes de desserts, des articles sur des adresses sucrées en vous disant faites le contraire de ce que je crois être bon pour la santé. Si je gagnais un jour au loto, mon rêve le plus dingue serait de financer un tour de France, d’Europe (voir du monde soyons fous)) des pâtisseries, glaciers, chocolatiers et de créer un guide en ligne / papier spécial becs sucrés autour de mes découvertes et coups de coeur. Bref je suis une droguée au sucre.

Oui parce que disons le tout de go, l’auteur australienne, n’ y va pas par quatre chemins concernant le sucre (le fructose plus précisément) utilisant le même vocabulaire que si je m’envoyais des lignes de coke (si je peux être de mauvais poil si on me prive longtemps de chocolat, je ne suis ni en transe ni en en état de manque physique) : il est question d »accro », d’être « tombée dans le sucre » (un peu comme Obélix )), d' »emprise du sucre » et j’en passe puis d’être « libérée ».

Pour résumer le sucre c’est le mal (comparé à de l’arsenic, je n’invente rien). Là j’ai pensé au film des inconnus « le tabac c’est tabou, on en viendra tous à bout« .

Pour nous convaincre d’arrêter cette drogue dure, outre un argumentaire au rouleau compresseur, l’auteur nous montre ses belles gambettes sur toutes les photos. Pas photoshopées bien-sûr, pas musclées par deux heures de gym et de piscine quotidienne et l’emploi d’un coach à domicile non plus mais juste superbes parce qu’elle ne mange presque plus de sucre.

C’est décidé j’arrête le sucre concrètement de quoi ça parle ?

C’est un programme détox et minceur sur 8 semaines (un régime disons le clairement) qui doit nous faire passer l’envie définitivement de sucre. Attention qui dit pas de sucre, ne dit pas seulement pas de gâteaux, pas de chocolat, pas de sucre dans votre thé, pas de sodas, pas de confitures sur vos tartines, pas de miel, pas de jus de fruit mais aussi pas de fruits (en sachant que certains sont plus dosés en fructose que d’autres…oubliez l’idée de vous caler avec une pomme par exemple). Ces derniers seront réintroduits à petites doses dans l’alimentation une fois le programme détox minceur terminé.

Pour remplacer le sucre, il est conseillé de manger plus gras. Ne vous emballez pas en imaginant frites, charcuterie et assiette de fromages, il est plutôt question de poissons gras, d’huiles végétales, de fromage frais et d’oeufs. L’auteur a aussi des aliments chouchou comme l’avocat qu’elle nous propose au petit déjeuner sur des tartines (je crois que ça va pas être possible, pas être possible) et dans de nombreuses recettes (ça pose à mon avis un souci côté allergies d’en consommer beaucoup alors que notre organisme n’est pas habitué à cela), la noix de coco (en beurre, en huile, en sucre), le sirop de riz et les fameuses graines de chia (7.90 euros le paquet en magasin bio, des prix pas à la portée de toutes les bourses comme pour beaucoup d’ingrédients cités).

Pourquoi ai-je lu ce livre si je n’ai pas l’intention d’arrêter le sucre ?

J’ai vu fleurir ces derniers temps beaucoup de livres sur le #nosugar et j’ai voulu savoir, qu’est ce qui se cache derrière ce possible effet de mode. J’ai quand même appris dans ce livre que les aliments light comprennent souvent plus de sucre que leurs équivalents pas light. Je savais déjà que les plats préparés/industriels avaient tendance à être trop gras, trop salés, trop bourrés de conservateurs, additifs alimentaires mais ils sont en plus trop sucrés.

Je suis plutôt convaincue par le fait que le sucre blanc est le moins sain et j’utilise d’ailleurs d’autres sucres à la maison depuis quelques temps comme le sucre complet et le sucre muscovado qui ne sont pas trop chers. Je n’ai jamais sucré mon thé ou mon café, je ne suis pas très branchée bonbons, il ne me semble pas insurmontable de ne plus sucrer mes yaourts et autres laitages (je mets souvent des fruits coupés dedans mais ça reste du sucre !) et je vais tenter les fruits secs en cas de coup de mou, il parait que ça cale. En ce qui concerne ma consommation de chocolat et de pâtisseries, je sais que j’en mange trop et que ça se voit …mais je sais aussi que ce n’est pas un régime qui va régler mon comportement avec cette nourriture-doudou-réconfortante. Le problème est plutôt d’apprendre à gérer mon hypersensibilité, mon stress autrement (et probablement avec l’aide d’une personne extérieure) et être plus à l’écoute du sentiment de satiété, de faim.

Au delà de ce bouquin, je suis aussi « gênée » par le discours hygiéniste actuel. Mangez healthy, soyez ferme et mince, dormez 8 heures, faites des goûters maison à vos enfants uniquement, n’ayez pas de vices …avec une bonne culpabilité à la clef quand on ne répond pas à cette norme ou que notre emploi du temps ne nous permet pas d’incarner cette mère modèle qui ne nourrit ses enfants qu’avec du fait maison (m’est avis que beaucoup de donneurs de leçons n’ont pas idée de la justesse d’un emploi du temps à partir de 18h quand on récupère les enfants à l’étude et qu’il faut enchaîner sur les devoirs, le bain, etc).

Ce que j’ai aimé dans ce livre

Si la partie « régime » ne m’a pas vraiment convaincu (il y a même des conseils que je trouve risibles comme celui de se brosser les dents pour faire croire à notre estomac qu’on s’est offert une sucrerie, le dentifrice contenant une quantité infime de saccharose), j’ai trouvé la partie recettes beaucoup plus réussie. D’abord la maquette du livre de manière générale est très agréable, les photos ne sont pas tristounettes du style poireau vinaigrette et j’ai envie d’essayer le granola coco noix , les muffins oeufs bacon (plutôt pour un brunch que pour un petit déjeuner…déjà en temps normal j’ai beaucoup de mal à petit déjeuner le matin), le gratin de fruits rouges au mascarpone  par exemple. Si on met de côté la question des ingrédients, les recettes paraissent assez simples à réaliser et savoureuses.

j 'arrête le sucre brunch

j'arrête le sucre crepe

j 'arrête le sucre dessert

D’autres avis sur ce livre : celui d’Estelle ; celui de Sophie

C’est décidé j’arrête le sucre de Sarah Wilson, éditions Larousse.

29 Comments

  1. Je vois aussi beaucoup d’articles à base de « healthy » un peu partout, et bien souvent avec des définitions très variées derrière… allant du nosugar au « faites 3h de sport chaque jour » en passant par le nogluten (attention, je ne parle pas de gens qui ont de vrais soucis avec le gluten mais de cet engouement actuel pour le no »tout » )… et je suis aussi assez dubitative !
    Surtout que l’excès de n’importe quoi n’est jamais bon, que ce soit le trop ou le pas du tout systématisé… Je suis pour l’ouverture à de nouveaux goûts, j’ai ainsi découvert de chouettes saveurs en essayant des recettes « saines » et des ingrédients que je ne connaissais pas…
    Alors certes, niveau métabolisme, je suis sans doute plus vernie que d’autres mais n’importe comment, je ne me vois pas arrêter complètement un aliment (ou un composant alimentaire) si je n’ai pas de problème de santé le justifiant… ce qui n’est bien entendu pas une raison pour abuser de tout et n’importe quoi… L »équilibre reste la base de tout !!!
    • je crois qu’on n’a jamais autant scruté le contenu de nos assiettes …il y a une prise de conscience par rapport à l’industrie agro-alimentaire qui est positive (même si au final j’ai des doutes quant aux conséquences) mais on vire aussi dans la parano …pour moi manger est un plaisir, et là on est plus dans « nourrir » pour sa santé .. et sinon tout à fait d’accord avec toi l’équilibre avant tout !
  2. L’excès de quoi que ce soit n’est jamais bon, ça c’est une évidence… Moi ce qui « m’inquiète » avec cette tendance du healthy c’est que ça ne fait que conforter une société qui était déjà dans le paraître et l’apparence a l’être encore plus. A quand une mode du « nourrissez votre cerveau ! » ?! Ce serait quand même vachement plus profitable à tout le monde 😉 Parce que c’est bien beau de soigner son corps pour vivre plus longtemps (quoi, c’est pas le but derrière cette vie d’ascète ?!) mais si l’intellect ne suit pas, je vois pas bien l’intérêt !
  3. merci pour ton avis sur ce livre !! j’en ai beaucoup entendu parler aussi récemment … je crois qu’il y a beaucoup de sucre caché dans les boissons type sodas ou jus de fruits …. et les céréales … je fais depuis longtemps mon granola, que je sucre à peine avec un peu de sirop d’érable, ou de sirop d’agave. Mais comme tu dis il ne faut pas devenir parano, et j’ai bien l’intention de continuer à me régaler avec des pâtisseries sucrées ! 🙂
    • il faudrait que je me lance dans le granola maison car je ne sais pas trop quoi manger le matin (du salé c’est juste impossible pour moi ou alors tard dans la matinée et le pain je n’en ai pas forcément tous les jours)
  4. Tu m’as fais peur quand j’ai vu ton titre sur Instagram. C’est comme tout il ne faut pas en abuser, même si je reste persuadé que le sucre est indispensable pour l’organisme et surtout pour le moral.
  5. ClemBouclettes Reply
    Joli rêve que tu as !! Bon ben ya plus qu à! Tu joues au loto, au moins ?!
  6. J’ai une copine qui fait ça. Bon ça marche, elle a déjà perdu 6 kgs, mais quelles frustrations cela engendre! Moi je ne pourrais pas!!! Je me suis mise au sucre complet aussi, c’est particulier, les enfants n’en sont pas fans du coup pour eux je prends du sirop d’agave, miam! Sans oublier le miel… Bref, le sucre (sans abus) c’est la vie, nanmaisoh!!!!
  7. Me passer de sucre? Juste impossible!!! C est sur que tout est question de dose. Et quant au parallèle avec la drogue…et ben des fois je me demande! Qd j essaie de faire plus attention à ce que je mange,j ai une impression de vide! Ma technique: faire du sport pour manger plus de pâtisseries! 😉 super pour la motivation!!!
    • peut-être tout bêtement que le corps a besoin d’un peu de tout (et du coup rien à voir avec la drogue ) …à choisir je préfère en effet faire plus de sport qu’arrêter les pâtisseries
  8. Impossible!
    Limiter les sucres oui (exit les bonbons) mais ne plus manger de fruits ou me passer d’un carreau de choc non!
    Moi cette tendance healthy à outrance me gonfle ^^
    J’ai regardé le replay de julie cuisine ce matin, j’ai découvert la raw food avec marie sophie L (l’ex de lelouch). C’est…spécial!
    • j’ai un gros souci avec le chocolat, j’ai du mal à m’arrêter à un seul carré donc en ce moment je n’en mange plus au moins pendant la semaine …
      raw food, healthy food c’est pas un peu du snobisme tout ça quand même ?
  9. Je ne pourrais jamais me passer de sucre, je suis bien trop gourmande pour ça ! Je trouve la conseil du livre de supprimer les fruits complètement idiot… et je suis d’accord avec Ma, l’important c’est l’équilibre…et manger de tout en petites quantités ne fait de mal à personne selon moi 😉 Et puis, si on suivait tous les « bons conseils du moment », on ne mangerait et on ne ferait plus rien… Bref, limiter le sucre, j’aimerais bien (parce que je mange beaucoup trop de biscuits par exemple) mais le supprimer, je ne pourrais pas. Bonne semaine !
    • je n’ai rien à ajouter, je suis tout à fait d’accord avec toi et j’essaie quand même, sans diabolisation, de me sucrer un peu moins le bec au quotidien )
  10. Le No Sugar est uen mode, qui finira comme toutes autres par s’estomper.
    Tutefois, je dois avouer que je suis adepte de la diminution à ce sujet !
    Ce n’est pas n’importe quel sucre qui est un poison, et qu’il faut abandonner. le problème c’est surtout le sucre raffiné, le sucre caché et le le sucre inutile. Les sodas, les pâtisseries et gâteaux industrielles, les bonbons en excès. Voilà, l’excès en tout est mauvais, mais encore plus en sucre. au lieu de dire en vrac le sucre c’est nul et mettre les fruits dans le même panier (si j’ose dire), il faut éduquer sur une bonne hygiène de vie ! quand on a soif, il faut boire de l’eau, et non des sodas, un truc simple… Après, je rajouterai que notre société souffre d’un problème de TROP, TOUT LE TEMPS. J’ai des collègues qui chouinent parce qu’elles n’arrivent pas à maigrir (surtout qu’elle n’en ont pas franchement besoin, mais ça c’est un autre débat..), alors qu’elles trouvent normal de petit déjeuner chaque jour avec des viennoiseries. Ou de manger Macdo, Kebab, crique monsieur, Nems, au choix, chaque midi: désolée mais c’est pas une façon équilibrée de manger. On oublie la notion de plaisir. je suis un bec sucré, j’adore ça, mais quel bonheur de savourer le dimanche matin des crissants (et non pas toute la semaine), ou une merveilleuse pâtisserie, comme un petit événement en famille.
    Désolée pour le pavée, le sujet me tient à cœur !
    • je crois aussi à la mode et les injections alimentaires de toutes parts rendent le fait de manger de moins en moins naturel …globalement que ce soit sur le sujet du sucre comme du lait comme du gluten, c’est souvent l’excès qui pose problème …et sinon j’aime bien ton idée d’un mini événement autour de la dégustation d’une pâtisserie, ça me rappelle une intervention d’un pâtissier Alsacien qui prônait le fait d’élaborer un petit rituel pour prendre tout son temps et savourer chaque minute de la dégustation
  11. Cela doit être un des meilleurs articles que j’ai lu à propos de ce sujet… et ça rejoint un peu l’article du gorafi « Sans gluten, sans sucre, sans huile et sans lactose, le gâteau-minceur était en fait un bout de carton  » ! Parce que, in fine, c’est un peu ça. Ne faites pas ceci ou cela avec la bonne dose de culpabilité (et quand on en a déjà un paquet sur soi, on n’a pas forcèment envie d’en rajouter).
    Dans l’absolu, je pense qu’il faut limiter l’apport en sucres qui se faufile sournoisement partout (même dans le pain de mie !!!!) mais de là à bannir le sucre à vie, c’est trop hardcore pour moi.
    Merci en tout cas pour ton article, tu m’as bien fait rire j’avoue tout en déculpbalisant le sujet !
    • merci pour ton commentaire et bien contente de t’avoir fait rire..Oui s’il y a une chose à retenir c’est que l’industrie alimentaire met du sucre partout (comme on peut trouver du gluten partout même là il ne devrait pas en avoir) et que cela explique probablement pourquoi on n’en consomme trop …mais de là à supprimer les pâtisseries totalement, jamais ! )
  12. Comme toi, je vois beaucoup d’article actuellement sur le healthy, le vegan, le no gluten et / ou no laitages. Ca me gonfle, ça devient difficile de savoir quoi manger avec toutes ces informations qui se contredisent.
  13. ClemBouclettes* Reply
    Ca me surprendrait d’une grande gourmande comme toi que tu arretes le sucre !
    Il y a d’ailleurs une emission sur France 5 en ce moment-même (que je regarde en direct) intitulée « J’arrete le sucre ». c’est très interessant de découvrir que le sucre peut etre une véritable dépendance comme une drogue !
  14. Pingback: Recettes de cuisine : #NoSugar : un Sarah Wilson, un Danièle Gerkens (une tisane et au lit) | Quileutcuit

Write A Comment

Pin It