Parler d'ma vie

Au chaud

Cette semaine a rimé avec ciné puisque dimanche dernier, j’ai vu Les nouveaux héros en avant première (avec en guest star le copain de Maya l’abeille que j’ai pris pour Maya l’abeille herself alors que ma fille se jetait dans ses bras..faut que je révise mes classiques). Ce film d’animation signé les studios Disney met en scène un robot Baymax drôle et très réussi (et dont la version gonflable était à gagner dans la salle …quel dommage on a perdu, cela aurait été de toute beauté pourtant dans le salon) et un groupe de super-héros. Visiblement les vrais cinéphiles ont adoré le film de bout en bout, personnellement la seconde partie qui enchaîne scène de combat sur scène de combat m’a beaucoup moins enthousiasmé que la première partie. Par contre les enfants ont tellement aimé qu’ils demandent à aller le revoir.

BigHeroSix1

J’ai aussi vu Félix et Meira, l’histoire d’une jeune femme hassidique, mariée et mère de famille, étouffant dans sa communauté, qui rencontre Félix célibataire insouciant et sans attache. Tout les oppose mais pourtant ils tombent sous le charme l’un de l’autre. Ce qui m’a le plus intéressé contre toute attente n’est pas leur histoire d’amour, pas réellement vibrante (exceptions faites d’une ou deux belles scènes, toujours très pudiques, quand la caméra montre leurs mains qui se touchent la première fois ou quand Félix enlève la perruque de Meira et caresse son visage) mais le quotidien de cette jeune femme qui ose se rebeller face aux règles édictées par sa communauté. (un avis plus enthousiaste et plus argumenté sur le film sur le blog Baz’art)

20204905

Je croyais que c’était une comédie romantique, trompée par le titre Love and other lessons (en sachant que le titre original est Liberal acts, il faudra m’expliquer l’intérêt de traduire un titre anglais par un autre titre anglais …si ce n’est dupé les nanas qui comme moi ont envie de voir une comédie romantique). Cela commence pourtant bien avec, suite à une première rencontre, des jolies scènes autour des lettres que s’envoient les deux personnages principaux. Peut-être qu’on idéalise les êtres avec qui on échange virtuellement mais quand les protagonistes se revoient, la magie n’est pas vraiment au rendez vous (et honnêtement je ne crois pas une demie-seconde à leur attirance). Vient s’ajouter par dessus le marché, le personnage excentrique qui ne sert à rien mais qu’on retrouve dans pas mal de comédies romantiques ratées. Au final le sujet du film est plus l’introspection d’un trentenaire en quête d’identité.

 Bon n’allez pas croire que je passe mon temps devant la télé, cette semaine j’ai aussi trouvé un sosie non-officiel à Sting (en moins grand ) à la sortie de l’école de mon fils et j’ai été affreusement déçue d’entendre qu’il parle sans accent, je suis tombée sur des photos prises il y a 6 ans et ça a été assez violent comme choc, j’ai été obligée de prononcer le mot de passe « Violetta » pour accéder à la chambre de ma fille (elle a ajouté « et ma majesté », je lui ai répondu que cela me semblait un brin exagéré), j’ai reçu de jolies cartes de voeux (merci Alice et Myrtille !).

gâteau caramelun doux moment pour le défi photo de Ma’ justement

Et puis j’ai déjeuné avec la personne qui tient le blog Du côté de chez Ma’ (une bretonne et un bec sucré !…bon en vrai elle ne s’appelle pas Ma’ vous vous en doutez) dans un salon de thé douillet …c’était chouette de mettre un visage sur un pseudo et de discuter en dégustant une part de gâteau au caramel au beurre salé et aux noix de cajou. Ce début d’année m’a permis aussi de rencontrer Patricia du blog Des épices et des graines (avec plein de recettes végétales et bio). On avait au moins deux points en commun (même master pro et même statut professionnel) et grâce à elle, j’ai découvert un super espace de co-working juste à côté de la Place des Terreaux et que la vie de freelance n’était un long fleuve tranquille pour pas grand monde en définitive.

J’avais prévu de vous parler du tunnel du goût (le tunnel de la croix rousse à l’occasion du Sirha avait été transformé en balade gustative de 1.7 km avec divers stands) mais après avoir acheté tickets et jetons en ligne, je n’ai pas pu y mettre les pieds. Pas de file, pas de signalétique, aucun organisateur près de la foule pour donner des consignes, beaucoup de monde (normal depuis le temps qu’on en parle …visiblement mieux valait y aller plus tard vers 20h), une hôtesse qui refuse de nous donner des jetons alors qu’elle en a dans la main (j’imagine qu’elle suivait des consignes données) et le découragement face au manque d’organisation…bref je n’ai pas l’habitude sur ce blog de parler ce qui ne me plait pas (je préfère partager mes coups de cœur qu’il s’agisse de livres ou d’autre chose, ce qui peut peut être donner l’impression que j’aime tout) mais là ce fut la déception.

Je vous laisse avec un morceau de Ludovico Einaudi découvert dans le film Mommy et sur lequel on peut laisser son esprit vagabonder :

D’autres photos de la semaine sur Instagram

8 Comments

  1. Quand je pense que j’ai failli prendre des billets pour mon fils et moi pour le tunnel du goût, je ne lis que des mauvaises critiques depuis ce matin, on a été sauvé du tunnel par une sinusite ! Quel dommage !
  2. je suis toujours très intriguée par ton Lyon, c’est vrai que c’est immense et tu as de la chance, tu as toujours qqchose à découvrir

    quant au cinéma, je n’y ai toujours pas remis les pieds !
    mais j’ai enfin loué un dvd : diplomatie

    • ce n’est pas si immense que ça mais par contre c’est une ville qui bouge beaucoup !
      c’était bien diplomatie ?
  3. ah, la douceur des rencontres, la douceur des douceurs… cette douceur là m’a l’air bien appétissante !
    bonne soirée…
  4. Oh merci de m’avoir citée dans l’un de tes articles je suis flattée 🙂
    C’était une super rencontre et je n’ai qu’une chose à dire : à refaire dès que possible ! Si tu es de passage dans le centre préviens-moi !
    A très bientôt !

Write A Comment

Pin It